502

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Icône de redirection Cette page concerne l'année 502 du calendrier julien. Pour l'année 502 av. J.-C., voir 502 av. J.-C.. Pour le nombre 502, voir 502 (nombre). Pour les autres significations, voir 502 (homonymie).
Chronologies
Années :
499 500 501  502  503 504 505
Décennies :
470 480 490  500  510 520 530
Siècles :
Ve siècle  VIe siècle  VIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire  IIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]


  • En Chine, Xiao Yan marche sur Nankin forçant les dirigeants Qi, ses alliés, à céder leur pouvoir. Il fonde la dynastie Liang (fin en 557)[3].
  • Le chef des Ghassanides obtient de l'empereur Anastase le titre de phylarque d'Arabie[4].
  • Interdiction de la pantomine dans l’Empire byzantin. Ce genre de représentation (des farces bouffonnes) fait intervenir des danseurs travestis en femmes. Les troubles à l’ordre qui en découlent ont raison de ces spectacles[5].

Europe[modifier | modifier le code]


Naissances en 502[modifier | modifier le code]

Décès en 502[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mireille Cébeillac-Gervasoni, Alain Chauvot et Jean-Pierre Martin, Histoire romaine, Paris, Librairie Armand Colin, , p. 377.
  2. a et b Institut français d'études byzantines, Échos d'Orient, Volume 9, Europériodiques, S.A., (lire en ligne)
  3. René Grousset (1885-1952), <abbr%20class= "abbr%20indicateur-format%20format-pdf"%20title="Document%20au%20format%20Portable%20Document%20Format%20(PDF)%20d'Adobe">[PDF] « Histoire de la Chine », Club des Libraires de France, première édition : 1942
  4. Irfan Shahîd, Byzantium and the Arabs in the fifth century, Dumbarton Oaks, (ISBN 0884021521, lire en ligne)
  5. Mireille Cébeillac-Gervasoni, Alain Chauvot et Jean-Pierre Martin, Histoire romaine, Paris, Librairie Armand Colin, , p. 436.
  6. J. F .A. Peyré, Lois des Bourguignons, vulgairement nommees Loi Gombette, Lyon, Libraire ancienne d'Auguste Brun, (lire en ligne)
  7. a b et c Les cessions du concile de Rome sont souvent placées en 501 par les auteurs du XIXe siècle ; les ouvrages les plus récents les placent en 502.
  8. a b et c L. Duchesne, Mélanges d'archéologie et d'histoire Numéro 35 : Les schismes romains au VIe siècle, (lire en ligne)
  9. Jean-Rémy Palanque, Prosopographie chrétienne du Bas-Empire, Volume 2, Partie 1, Éditions du Centre national de la recherche scientifique, 1982 (ISBN 2728305382, lire en ligne)
  10. Boèce, Claudio Moreschini, Alain Galonnier, Opuscula sacra: traités II, III, IV. Capita dogmatica, Volume 1, Peeters Publishers, (ISBN 9042918632, lire en ligne)
  11. a et b William E. Klingshirn, Caesarius of Arles : The Making of a Christian Community in Late Antique Gaul, Cambridge University Press, (ISBN 0521528526, lire en ligne)
  12. Sébastien Le Nain De Tillemont, Histoire des empereurs et des autres princes qui ont régné durant les six premiers siècles de l’Église, Volume 6, Venise, François Pitteri, (lire en ligne)
  13. Augustin Calmet, Notice de la Lorraine, Lunéville, Mme. George, (lire en ligne)
  14. Magali Coumert sous la direction de Patrick Boucheron, Histoire mondiale de la France, Paris, Éditions du Seuil, , p. 89.

Lien externe[modifier | modifier le code]