Humberto Coelho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coelho.
Humberto Coelho
Coelho 2012.JPG
Humberto Coelho
Biographie
Nom Humberto Manuel de Jesus Coelho
Nationalité Drapeau : Portugal Portugais
Naissance 20 avril 1950 (64 ans)
Lieu Cedofeita
Taille 1,85 m
Période pro. 1968-1984
Poste Défenseur central
Parcours junior
Saisons Club
1964-1966 Drapeau : Portugal Ramaldense
1966-1968 Drapeau : Portugal Benfica
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1968-1975 Drapeau : Portugal Benfica 188 (18)
1975-1977 Drapeau : France Paris SG 048 0(8)
1977 Drapeau : États-Unis Las Vegas Quicksilvers 022 0(3)
1977-1985 Drapeau : Portugal Benfica 167 (32)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1968-1983 Drapeau : Portugal Portugal 064 0(6)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1985-1986 Drapeau : Portugal Salgueiros 0032
1986-1987 Drapeau : Portugal Sporting Braga 0021
1998-2000 Drapeau : Portugal Portugal 0024
2000-2002 Drapeau : Maroc Maroc 0027
2003-2004 Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 0018
2006-2007 Drapeau : Arabie saoudite Al Shabab Riyad 0022
2008-2009 Drapeau : Tunisie Tunisie 0018
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Humberto Coelho est un ancien footballeur portugais né le 20 avril 1950 à Cedofeita. Il évoluait au poste de défenseur central. Il est aujourd'hui reconverti entraîneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Humberto Coelho débute sa carrière de footballeur tout près de son village d'enfance, dans le petit club voisin de Ramaldense FC, où il évolue entre 1964 et 1966. Le fort intérêt du Benfica Lisbonne, l'incite à quitter le petit club de football local pour le meilleur club portugais à cette époque. Ses fortes performances au plus petit niveau lui permettent ainsi de rejoindre l'équipe junior du Benfica. Il fait fureur chez les jeunes. Deux ans depuis son arrivée, il est directement promu dans l'effectif pro, et ceci dès le début de la saison 1968/69. Pour sa première saison, l'entraîneur Otto Glória lui fait confiance, et il dispute à seulement dix huit ans, vingt-six rencontres, dans un des meilleurs clubs d’Europe à cette époque.

Les années s’accélèrent tout comme les trophées d'ailleurs : Humberto accumule les titres de champion, tout comme les titres de Coupe du Portugal. Il continue de jouer malgré le fait de n'avoir toujours pas marqué son premier but avec Benfica. Il parvient à arriver en sélection nationale en 1968 alors qu'il n'a pas encore 19 ans. Il devient alors l'icône d'un peuple, du club, mais des aigles surtout, car il fait sensation chaque année et particulièrement lors de la saison 1972/73 ou il inscrit sept buts en vingt-sept rencontres (ce qui reste très rare pour un défenseur). Cette saison est aussi marquante car le Benfica réalise vingt huit victoires pour deux matchs nuls seulement. Les saisons s'accélèrent et Humberto Coelho reste un titulaire régulier de l'équipe. Il est l’un des meilleurs défenseurs centraux du football portugais et européen de la génération 1970, et même aujourd'hui il reste une icône et un des plus grands défenseurs de toute l'histoire de la sélection portugaise et du Benfica de la grande époque. Ce qui lui vaut de remporter le titre de footballeur portugais de l'année 1974.

Après tant d'années glorieuses au niveau international et national avec les Aigles, il tente une aventure à l'étranger, et c'est en France qu'il se dirige. Il signe avec le club de la capitale française, le Paris Saint-Germain. Malgré une mauvaise saison des parisiens d'un point de vue du championnat, Humberto lui fait son boulot et montre qu'on peut compter sur lui. Lors de sa première saison, il inscrit six buts en trente trois rencontres. Il reste une seconde saison, où il ne joue que neuf rencontres pour un but.

Humberto Coelho tente ensuite une aventure aux États-Unis, comme beaucoup d'autres joueurs portugais de son époque. Il rejoint ainsi son ancien coéquipier de Benfica, Eusébio, avec qui il a représenté tant d'années le Benfica au plus haut niveau. Mais aussi d'autres stars qui sont parties tenter l'aventure américaine, comme l'allemand Franz Beckenbauer.

Le Paris Saint Germain l'envoie ainsi en prêt au Las Vegas Quicksilvers. Humberto Coelho dispute la totalité de la North American Soccer League (NASL). Son club ne réalise pas un bon parcours car il ne s'extirpe pas de la poule sud de la conférence pacifique. Humberto Coelho joue tout de même vingt deux rencontres et inscrit trois buts, ce qui n'empêche pas son club d'obtenir la dernière place du championnat.

Ses aventures en France et aux États-Unis terminées, il revient au Portugal, au club où il a explosé : le Benfica Lisbonne. Il reprend sa place de titulaire qu'il avait occupée tant d'années avec le Glorioso. Il accumule les saisons où il est pratiquement toujours titulaire en alignant vingt-neuf rencontres pour sept buts en 1978/79 et trente rencontres pour sept buts encore en 1979/80. Il participe aussi a une finale de Coupe d'Europe en 1983 contre Anderlecht, où il est lui-même capitaine. Il ne parvient cependant pas à ramener le trophée à la maison, s'inclinant en finale face au club belge (1-0 lors du match aller puis 1-1 lors du match retour). Après cette défaite en finale, Humberto Coelho perd sa place de titulaire et il ne joue désormais que rarement : ainsi il dispute seulement deux rencontres pour un but en 1983/84 ce qui l'éloigne définitivement de la sélection nationale. La saison suivante, il ne joue plus du tout, et par la même occasion il prend sa retraite de footballeur avant de tenter une aventure d'entraîneur.

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Titulaire avec le Benfica à tout juste dix huit ans, et titulaire dans un des plus grands clubs européens de cette époque, il reçoit sa première sélection avec la Seleção das Quinas, le 27 octobre 1968, où il entre en tout début de deuxième mi-temps contre la Roumanie.

Il se fait ensuite de plus en plus appeler en sélection en devenant un titulaire indiscutable en défense centrale. Ainsi dès sa deuxième rencontre internationale, il enchaîne les matchs en tant que titulaire. Il inscrit son premier but lors de sa cinquième sélection contre l'Italie (1-2) en match amical.

Coelho se crée un nom avec le Portugal, lors de la Coupe de l'Indépendance du Brésil, ou le Portugal gagne pratiquement presque tous les matches, son équipe échouant aux portes de la finale contre le Brésil. Humberto Coelho inscrit 2 buts lors de cette compétition.

Par la suite, il est l'un des joueurs clés de la sélection portugaise en jouant les tours préliminaires de la Coupe du monde 1970, puis de la Coupe du monde 1974, 1978 et 1982, tout comme les éliminatoires du championnat d'Europe.

Il inscrit son premier -et dernier- doublé en sélection contre l'équipe d'Israël (3-0), match comptant pour les tours préliminaires de la Coupe du monde 1982. Jusqu'à sa dernière sélection, il restera un titulaire indiscutable en équipe du Portugal. Il fête sa dernière sélection le 27 avril 1983 lors d'une rencontre contre l'Union Soviétique, match perdu par cinq buts à zéro.

Au total, il reçoit soixante trois sélections et inscrit sept buts avec le Portugal entre 1968 et 1983. Il est et restera l'un des plus grands défenseurs qu'aura connu le Portugal.

Pour l'anecdote, il aura été sélectionné dans l'équipe des meilleurs joueurs européens lors d'un match pour l'UNICEF.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Après une carrière riche en couleurs, il encaisse le brassard de "Treinador" (entraîneur) au SC Salgueiros. Il hisse le club à la 11e place du championnat de première division. Il ne restera qu'une seule saison avec le club de Porto.

Sa deuxième saison d’entraîneur se déroule du côté du Sporting Braga. A Braga, Humberto Coelho réalise un début de saison très laborieux, ce qui lui vaut un limogeage après la 18e journée. Cette journée est marquée par une nouvelle défaite dans les dernières minutes (0-1) sur le terrain du Rio Ave[1]. Le Sporting Braga est alors 14e à la lutte pour le maintien[2].

En 1996, étant l'un des plus grands joueurs du Benfica Lisbonne, on lui propose de se porter candidat à la présidence du club, mais il décline cette proposition.

Humberto Coelho reprend par la suite son travail d'entraîneur, mais cette fois-ci comme sélectionneur. Il devient ainsi le nouveau sélectionneur de l'équipe du Portugal, prenant la succession d'Artur Jorge. Il arrive à la tête de l'équipe nationale sans avoir entraîné depuis dix ans, et encore moins dirigé une équipe nationale. Son premier match a lieu contre l'Angleterre. Même si c'est un match amical, ceci est un échec qui se termine sur une lourde défaite (0-3). Néanmoins, Coelho fait quand même les beaux jours de son pays, en alignant par la suite la même année une série de six victoires en sept matches. Il ne perd pas espoir et qualifie finalement le Portugal pour l'Euro 2000.

Lors de l'Euro, Coelho réalise un excellent parcours, en battant l'Angleterre à l'arrachée (3-2), et encore plus surprenant, en prenant le dessus sur l'Allemagne avec un lourd score de 3-0. Le comte de fée s'arrête en demi-finale, contre la France, où le Portugal s'incline 1-2 après prolongation.

Après son énorme parcours avec le Portugal, il prend en main la sélection du Maroc, où il connaît des débuts difficiles avec une défaite (0-2) contre le Gabon, le 2 septembre 2000[3]. Humberto Coelho réalisera un parcours mitigée avec le Maroc. Il parvient néanmoins à qualifier le Maroc pour la CAN 2002. Les Lions de l'Atlas ne parviennent cependant pas à sortir de la phase de groupe. Ceci est un échec, loin des espérances initialement prévues par les dirigeants marocains.

Son aventure avec le Maroc terminée, Humberto Coelho succède à Guus Hiddink au poste de sélectionneur de la Corée du Sud. Soumis à une énorme pression de la part des médias sud-coréens qui s'attendent à des résultats du même niveau que ceux obtenus lors de la Coupe du monde 2002 (1/2 finale), il quitte ses fonctions après 15 matchs dont le dernier face aux Maldives. Son bilan à la tête de la Corée du Sud est de seulement 2 défaites, avec un titre remporté en Coupe d'Asie de l'Est en 2003. Pour l'anecdote, fait historique, la Corée du Sud bat le Japon, pays hôte de la compétition.

Humberto se tourne ensuite vers une aventure en Arabie saoudite. Il s'engage avec le club d'Al Shabab Riyad, tout juste tenant du titre de champion d'Arabie Saoudite. Son parcours avec cette équipe est très mitigé : en effet, il se classe seulement quatrième du championnat, et ne remportera aucun trophée avec ce club. Il participe à la Ligue des champions de l'AFC qui se révèle également être un échec, son équipe ne parvenant pas à dépasser la phase de groupes.

La suite de sa carrière de sélectionneur reprend, peu après son aventure arabique. Ainsi il est désigné sélectionneur de la Tunisie, équipe pour laquelle il prend ses fonctions le 1er juillet 2008. Il succède à Roger Lemerre[4]. Il parvient le 6 septembre 2009, à la suite de son match nul face au Nigeria (2-2) à qualifier son équipe pour la CAN 2010 en Angola. Cependant à la suite de sa défaite le 14 novembre 2009 face au Mozambique (première défaite dans un match officiel depuis juillet 2008), l'équipe se voit éliminée des qualifications pour la Coupe du monde 2010. Quatre jours plus tard, tout le staff technique (y compris le sélectionneur) est limogé à la suite d'une décision du ministère de la jeunesse, des sports et de l'éducation physique[5]. En quinze matches, la Tunisie n'aura connu que trois défaites (dont uniquement une seule officielle), mais sept matches se seront soldés par un score nul, ce qui constitue un des bilans les plus faibles qu'ait connu l'équipe nationale tunisienne.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Statistiques de Humberto Coelho [6]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Sélection Total
Division M B M B M B C M B Équipe M B M B
1968-1969 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne 1 26 0 - - - - C1 - - Drapeau : Portugal Portugal 1 0 27 0
1969-1970 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne 1 25 0 - - - - C1 - - Drapeau : Portugal Portugal 3 0 28 0
1970-1971 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne 1 25 3 - - - - C2 - - Drapeau : Portugal Portugal 2 1 27 4
1971-1972 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne 1 25 0 - - - - C1 - - Drapeau : Portugal Portugal 4 0 29 0
1972-1973 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne 1 27 7 - - - - C1 - - Drapeau : Portugal Portugal 10 3 37 10
1973-1974 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne 1 30 0 - - - - C1 - - Drapeau : Portugal Portugal 4 0 34 0
1974-1975 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne 1 30 8 - - - - C2 - - Drapeau : Portugal Portugal 3 0 33 8
Sous-total 188 18 - - - - - - - - 27 4 215 22
1975-1976 Drapeau de la France Paris SG 1 33 6 6 1 - - - - - Drapeau : Portugal Portugal 6 0 45 7
1976-1977 Drapeau de la France Paris SG 1 9 1 0 0 - - - - - Drapeau : Portugal Portugal 2 0 11 1
Sous-total 42 7 6 1 - - - - - - 8 0 56 8
1977 Drapeau des États-Unis Las Vegas Quicksilvers (prêt) 1 22 3 - - - - - - - - - - 22 3
Sous-total 22 3 - - - - - - - - - - 22 3
1977-1978 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne 1 29 2 - - - - C1 - - Drapeau : Portugal Portugal 3 0 32 2
1978-1979 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne 1 29 7 - - - - C3 - - Drapeau : Portugal Portugal 5 0 34 7
1979-1980 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne 1 30 7 - - 1 0 C3 - - Drapeau : Portugal Portugal 5 0 36 7
1980-1981 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne 1 22 4 - - 1 0 C2 - - Drapeau : Portugal Portugal 2 2 25 6
1981-1982 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne 1 26 5 - - - - C1 - - Drapeau : Portugal Portugal 5 0 31 5
1982-1983 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne 1 29 6 - - 0 0 C3 - - Drapeau : Portugal Portugal 6 0 35 6
1983-1984 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne 1 2 1 - - 0 0 C1 - - Drapeau : Portugal Portugal 3 0 5 1
1984-1985 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne 1 0 0 - - 0 0 C1 0 0 - - - 0 0
Sous-total 167 32 - - 2 0 - - - - 29 2 198 34
Total sur la carrière 419 60 - - 2 0 - - - - 64 6 485 66

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Résultats Autres matches Total
Saison Club Pays Place Victoires Nuls Défaites Titres Victoires Nuls Défaites Titres  % Victoires  % Nuls  % Défaites
1985-1986 Salgueiros Drapeau : Portugal I Divisão
11e
9
7
14
0
1
1
28,12 %
25,00 %
46,87 %
1986-1987 Sporting Braga Drapeau : Portugal I Divisão
5
2
11
1
1
1
28,57 %
14,28 %
57,14 %
1998 Portugal Drapeau : Portugal Sélection nationale
6
0
1
85,71 %
0 %
14,28 %
1999 Portugal Drapeau : Portugal Sélection nationale
6
3
0
Qualif. Euro
66,66 %
33,33 %
0 %
2000 Portugal Drapeau : Portugal Sélection nationale
6
1
2
66,66 %
11,11 %
22,22 %
2000 Maroc Drapeau : Maroc Sélection nationale
1
1
3
20 %
20 %
60 %
2001 Maroc Drapeau : Maroc Sélection nationale
7
6
4
Qualif CAN
41,17 %
35,29 %
23,52 %
2002 Maroc Drapeau : Maroc Sélection nationale
3
1
1
60 %
20 %
20 %
2003 Corée du Sud Drapeau : Corée du Sud Sélection nationale
7
2
6
Coupe Asie Est
46,66 %
13,33 %
40 %
2004 Corée du Sud Drapeau : Corée du Sud Sélection nationale
2
1
0
66,67 %
33,33 %
0 %
2006-2007 Al Shabab Riyad Drapeau : Arabie saoudite Saudi Premier League
4e
14
2
6
4
1
3
60 %
10 %
30 %
2008 Tunisie Drapeau : Tunisie Sélection nationale
4
3
1
50 %
37,5 %
12,5 %
2009 Tunisie Drapeau : Tunisie Sélection nationale
4
4
2
40 %
40 %
20 %
Total
74
33
51
1
5
3
5
46,19 %
21,05 %
32,74 %
  •      Autres matchs : sont considérées comme des compétitions officielles des matchs non-championnat (coupe nationale, coupe de la ligue, coupes continentales, matchs de play-offs, supercoupe.. etc). Compétitions non acceptée : compétitions non officielles (matchs amicaux, trophée de pré-saison)

Sélections[modifier | modifier le code]

Sélections Date Stade Adversaire Résultat Minutes Compétition Buts But inscrit
1
27 octobre 1968 Drapeau : Portugal Estádio Nacional do Jamor, Oeiras Drapeau : République socialiste de Roumanie Roumanie
3 – 0
Entré  56'
Tours préliminaires à la Coupe du monde de 1970[7]
2
16 avril 1969 Drapeau : Portugal Estádio José Alvalade, Lisbonne Drapeau : Suisse Suisse
0 – 2
90'
Tours préliminaires à la Coupe du monde de 1970[8]
3
12 octobre 1969 Drapeau : République socialiste de Roumanie Stadionul 23 August, Bucarest Drapeau : République socialiste de Roumanie Roumanie
1 – 0
90'
Tours préliminaires à la Coupe du monde de 1970[9]
4
2 novembre 1969 Drapeau : Suisse Wankdorfstadion, Berne Drapeau : Suisse Suisse
1 – 1
90'
Tours préliminaires à la Coupe du monde de 1970[10]
5
10 mai 1970 Drapeau : Portugal Estádio Nacional do Jamor, Oeiras Drapeau : Italie Italie
1 – 2
But inscrit 85 min 90 s
Match amical[11]
1
6
14 octobre 1970 Drapeau : Danemark Idrætsparken, Copenhague Drapeau : Danemark Danemark
0 – 1
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1972[12]
7
17 février 1971 Drapeau : Belgique Stade Émile Versé, Bruxelles Drapeau : Belgique Belgique
3 – 0
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1972[13]
8
21 avril 1971 Drapeau : Portugal Estádio da Luz, Lisbonne Drapeau : Écosse Écosse
2 – 0
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1972[14]
9
12 mai 1971 Drapeau : Portugal Estádio das Antas, Porto Drapeau : Danemark Danemark
5 – 0
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1972[15]
10
21 novembre 1971 Drapeau : Portugal Estádio da Luz, Lisbonne Drapeau : Belgique Belgique
1 – 1
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1972[16]
11
29 mars 1972 Drapeau : Portugal Estádio da Luz, Lisbonne Drapeau : Chypre Chypre
4 – 0
But inscrit min 90 s
Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1974[17]
2
12
10 mai 1972 Drapeau : Chypre GSP Stadium, Nicosie Drapeau : Chypre Chypre
0 – 1
90'
Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1974[18]
13
11 juin 1972 Drapeau : Brésil Machadão, Natal Drapeau : Équateur Équateur
0 – 3
90'
Coupe de l'Indépendance du Brésil[19]
14
14 juin 1972 Drapeau : Brésil Estádio do Arruda, Recife Drapeau : Iran Iran
0 – 3
But inscrit 72 min 90 s
Coupe de l'Indépendance du Brésil[20]
3
15
18 juin 1972 Drapeau : Brésil Estádio do Arruda, Recife Drapeau : Chili Chili
1 – 4
But inscrit 14 min 90 s
Coupe de l'Indépendance du Brésil[21]
4
16
25 juin 1972 Drapeau : Brésil Estádio do Arruda, Recife Drapeau : Irlande Irlande
2 – 1
90'
Coupe de l'Indépendance du Brésil[22]
17
29 juin 1972 Drapeau : Brésil Maracanã, Rio de Janeiro Drapeau : Argentine Argentine
1 – 3
90'
Coupe de l'Indépendance du Brésil[23]
18
2 juillet 1972 Drapeau : Brésil Maracanã, Rio de Janeiro Drapeau : Uruguay Uruguay
1 – 1
90'
Coupe de l'Indépendance du Brésil[24]
19
6 juillet 1972 Drapeau : Brésil Mineirão, Belo Horizonte Drapeau : URSS URSS
1 – 0
90'
Coupe de l'Indépendance du Brésil[25]
20
9 juillet 1972 Drapeau : Brésil Maracanã, Rio de Janeiro Drapeau : Brésil Brésil
1 – 0
90'
Coupe de l'Indépendance du Brésil[26]
21
3 mars 1973 Drapeau : France Parc des Princes, Paris Drapeau : France France
1 – 2
Remplacé 10'
Match amical[27]
22
2 mai 1973 Drapeau : République populaire de Bulgarie Stade national Vassil Levski, Sofia Drapeau : République populaire de Bulgarie Bulgarie
2 – 1
90'
Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1974[28]
23
13 octobre 1973 Drapeau : Portugal Estádio da Luz, Lisbonne Drapeau : République populaire de Bulgarie Bulgarie
2 – 2
90'
Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1974[29]
24
14 novembre 1973 Drapeau : Portugal Estádio José Alvalade, Lisbonne Drapeau : Irlande du Nord Irlande du Nord
1 – 1
90'
Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1974[30]
25
3 avril 1974 Drapeau : Portugal Estádio da Luz, Lisbonne Drapeau : Angleterre Angleterre
0 – 0
90'
Match amical[31]
26
13 novembre 1974 Drapeau : Suisse Wankdorf-Stadion, Berne Drapeau : Suisse Suisse
3 – 0
90'
Match amical[32]
27
20 novembre 1974 Drapeau : Angleterre Wembley Stadium, Londres Drapeau : Angleterre Angleterre
0 – 0
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1976[33]
28
9 mars 1975 Drapeau : Brésil Estádio Serra-Dourada, Goiânia Drapeau : Brésil Goiás
2 – 1
90'
Match amical[34]
29
26 avril 1975 Drapeau : France Stade olympique Yves-du-Manoir, Colombes Drapeau : France France
0 – 2
90'
Match amical[35]
30
30 avril 1975 Drapeau : Tchécoslovaquie Letná Stadion, Prague Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie
5 – 0
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1976[36]
31
13 mai 1975 Drapeau : Écosse Hampden Park, Glasgow Drapeau : Écosse Écosse
1 – 0
90'
Match amical[37]
32
8 juin 1975 Drapeau : Chypre Tsirion Athletic Center Stadium, Limassol Drapeau : Chypre Chypre
0 – 2
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1976[38]
33
12 novembre 1975 Drapeau : Portugal Estádio das Antas, Porto Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie
1 – 1
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1976[39]
34
17 novembre 1976 Drapeau : Portugal Estádio da Luz, Lisbonne Drapeau : Danemark Danemark
1 – 0
Remplacé 45'
Tours préliminaires à la Coupe du monde de 1978[40]
35
22 décembre 1976 Drapeau : Portugal Estádio José Alvalade, Lisbonne Drapeau : Italie Italie
2 – 1
90'
Match amical[41]
36
9 octobre 1977 Drapeau : Danemark Idrætsparken, Copenhague Drapeau : Danemark Danemark
2 – 4
90'
Tours préliminaires à la Coupe du monde de 1978[42]
37
29 octobre 1977 Drapeau : Pologne Stadion Śląski, Chorzów Drapeau : Pologne Pologne
1 – 1
90'
Tours préliminaires à la Coupe du monde de 1978[43]
38
16 novembre 1977 Drapeau : Portugal Estádio de São Luís, Faro Drapeau : Chypre Chypre
4 – 0
90'
Tours préliminaires à la Coupe du monde de 1978[44]
39
8 mars 1978 Drapeau : France Parc des Princes, Paris Drapeau : France France
2 – 0
90'
Match amical[45]
40
20 septembre 1978 Drapeau : Portugal Estádio do Bonfim, Setúbal Drapeau : États-Unis États-Unis
2 – 0
90'
Match amical[46]
41
11 octobre 1978 Drapeau : Portugal Estádio José Alvalade, Lisbonne Drapeau : Belgique Belgique
1 – 1
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1980[47]
42
15 novembre 1978 Drapeau : Autriche Praterstadion, Vienne Drapeau : Autriche Autriche
1 – 2
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1980[48]
43
29 novembre 1978 Drapeau : Portugal Estádio da Luz, Lisbonne Drapeau : Écosse Écosse
1 – 0
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1980[49]
44
9 mai 1979 Drapeau : Norvège Ullevaal Stadion, Oslo Drapeau : Norvège Norvège
0 – 1
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1980[50]
45
26 septembre 1979 Drapeau : Espagne Estadio de Balaídos, Vigo Drapeau : Espagne Espagne
1 – 1
90'
Match amical[51]
46
17 octobre 1979 Drapeau : Belgique Stade du Heysel, Bruxelles Drapeau : Belgique Belgique
2 – 0
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1980[52]
47
1er novembre 1979 Drapeau : Portugal Estádio Nacional do Jamor, Oeiras Drapeau : Norvège Norvège
3 – 1
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1980[53]
48
21 novembre 1979 Drapeau : Portugal Estádio da Luz, Lisbonne Drapeau : Autriche Autriche
1 – 2
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1980[54]
49
26 mars 1980 Drapeau : Écosse Hampden Park, Glasgow Drapeau : Écosse Écosse
4 – 1
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1980[55]
50
17 décembre 1980 Drapeau : Portugal Estádio da Luz, Lisbonne Drapeau : Israël Israël
3 – 0
But inscrit 33' But inscrit 58 min 90 s
Tours préliminaires à la Coupe du monde de 1982[56]
6
51
15 avril 1981 Drapeau : Portugal Estádio das Antas, Porto Drapeau : République populaire de Bulgarie Bulgarie
1 – 1
Remplacé 65'
Match amical[57]
52
29 avril 1981 Drapeau : Irlande du Nord Windsor Park, Belfast Drapeau : Irlande du Nord Irlande du Nord
1 – 0
90'
Tours préliminaires à la Coupe du monde de 1982[58]
53
23 septembre 1981 Drapeau : Portugal Estádio José Alvalade, Lisbonne Drapeau : Pologne Pologne
2 – 0
90'
Match amical[59]
54
14 octobre 1981 Drapeau : Portugal Estádio da Luz, Lisbonne Drapeau : Suède Suède
1 – 2
90'
Tours préliminaires à la Coupe du monde de 1982[60]
55
28 octobre 1981 Drapeau : Israël Ramat Gan Stadium, Ramat Gan Drapeau : Israël Israël
4 – 1
Remplacé 45'
Tours préliminaires à la Coupe du monde de 1982[61]
56
20 janvier 1982 Drapeau : Grèce Nea Filadelfia Stadium, Athènes Drapeau : Grèce Grèce
1 – 2
90'
Match amical[62]
57
17 février 1982 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Niedersachsenstadion, Hanovre Drapeau : République fédérale d'Allemagne Allemagne de l'Ouest
3 – 1
Inscrit contre son camp (c.s.c.) 26 min 90 s
Match amical[63]
58
24 mars 1982 Drapeau : Suisse Stadio comunale Cornaredo, Lugano Drapeau : Suisse Suisse
2 – 1
90'
Match amical[64]
59
5 mai 1982 Drapeau : Brésil Castelão, São Luís Drapeau : Brésil Brésil
3 – 1
90'
Match amical[65]
60
22 septembre 1982 Drapeau : Finlande Olympiastadion, Helsinki Drapeau : Finlande Finlande
0 – 2
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1984[66]
61
10 octobre 1982 Drapeau : Portugal Estádio da Luz, Lisbonne Drapeau : Pologne Pologne
2 – 1
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1984[67]
62
16 février 1983 Drapeau : Portugal Estádio Municipal de Guimarães, Guimarães Drapeau : France France
0 – 3
90'
Match amical[68]
63
13 avril 1983 Drapeau : Portugal Estádio Municipal Sérgio Conceição, Coimbra Drapeau : Hongrie Hongrie
0 – 0
90'
Match amical[69]
64
27 avril 1983 Drapeau : URSS Stade Lénine, Moscou Drapeau : URSS URSS
5 – 0
90'
Éliminatoires du championnat d'Europe de 1984[70]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Benfica[modifier | modifier le code]

Portugal[modifier | modifier le code]

Corée du Sud[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.foradejogo.net/match.php?match=198715400011805 Fiche du match - Rio Ave-Sp.Braga (1-0) - Humberto Coelho limogé après le match contre Rio Ave
  2. http://foradejogo.net/day.php?day=1987154000118 Sporting Braga 14e à l'issue de la 18e journée de championnat
  3. http://footballdatabase.eu/football.coupe.gabon.maroc.18722.fr.html Début difficile pour Humberto défaite du Maroc (0-2) contre le Gabon
  4. Coelho succède à Lemerre le 02.06.2008
  5. Benzarti succède à Coelho le 23.11.2009
  6. Statistiques de Humberto Coelho
  7. 1re sélection de Humberto Coelho - Portugal-Roumanie (3-0) - 27/10/1968 - Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1970
  8. 2e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Suisse (0-2) - 16/04/1969 - Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1970
  9. 3e sélection de Humberto Coelho - Roumanie-Portugal (1-0) - 12/10/1969 - Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1970
  10. 4e de Humberto Coelho - Suisse-Portugal (1-1) - 02/11/1969 - Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1970
  11. 5e de Humberto Coelho - Portugal-Italie (1-2) - 10/05/1970 - Match amical
  12. 6e sélection de Humberto Coelho - Danemark-Portugal (0-1) - 14/10/1970 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1972
  13. 7e sélection de Humberto Coelho - Belgique-Portugal (3-0) - 17/02/1971 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1972
  14. 8e de Humberto Coelho - Portugal-Écosse (2-0) - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1972
  15. 9e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Danemark (5-0) - 12/05/1971 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1972
  16. 10e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Belgique (1-1) - 21/11/1971 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1972
  17. 11e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Chypre (4-0) - 29/03/1972 - Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1974
  18. 12e sélection de Humberto Coelho - Chypre-Portugal (0-1) - 10/05/1972 - Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1974
  19. 13e sélection de Humberto Coelho - Équateur-Portugal (0-3) - 11/06/1972 - Coupe de l'Indépendance du Brésil
  20. 14e sélection de Humberto Coelho - Iran-Portugal (0-3) - 14/06/1972 - Coupe de l'Indépendance du Brésil
  21. 15e sélection de Humberto Coelho - Chili-Portugal (1-4) - 18/06/1972 - Coupe de l'Indépendance du Brésil
  22. 16e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Irlande (2-1) - 25/06/1972 - Coupe de l'Indépendance du Brésil
  23. 17e sélection de Humberto Coelho - Argentine-Portugal (1-3) - 29/06/1972 - Coupe de l'Indépendance du Brésil
  24. 18e sélection de Humberto Coelho - Uruguay-Portugal (1-1) - 02/07/1972 - Coupe de l'Indépendance du Brésil
  25. 19e sélection de Humberto Coelho - Portugal-URSS (1-0) - 06/07/1972 - Coupe de l'Indépendance du Brésil
  26. 20e sélection de Humberto Coelho - Brésil-Portugal (1-0) - 06/07/1972 - Coupe de l'Indépendance du Brésil
  27. 21e sélection de Humberto Coelho - France-Portugal (1-2) - 03/03/1972 - Match amical
  28. 22e sélection de Humberto Coelho - Bulgarie-Portugal (2-1) - 02/05/1973 - Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1974
  29. 23e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Bulgarie (2-2) - 13/10/1973 - Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1974
  30. 24e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Irlande du Nord (1-1) - 14/11/1973 - Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1974
  31. 25e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Angleterre (0-0) - 03/04/1974 - Match amical
  32. 26e sélection de Humberto Coelho - Suisse-Portugal (3-0) - 13/11/1974 - Match amical
  33. 27e sélection de Humberto Coelho - Angleterre-Portugal (0-0) - 20/11/1974 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1976
  34. 28e sélection de Humberto Coelho - Goiás-Portugal (2-1) - 09/03/1975 - Match amical
  35. 29e sélection de Humberto Coelho - France-Portugal (0-2) - 26/04/1975 - Match amical
  36. 30e sélection de Humberto Coelho - Tchécoslovaquie-Portugal (5-0) - 30/04/1975 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1976
  37. 31e sélection de Humberto Coelho - Écosse-Portugal (1-0) - 10/05/1972 - Match amical
  38. 32e sélection de Humberto Coelho - Chypre-Portugal (0-2) - 08/06/1975 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1976
  39. 33e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Tchécoslovaquie (1-1) - 12/11/1975 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1976
  40. 34e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Danemark (1-0) - 17/11/1976 - Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1978
  41. 35e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Italie (2-1) - 22/12/1976 - Match amical
  42. 36e sélection de Humberto Coelho - Danemark-Portugal (2-4) - 09/10/1977 - Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1978
  43. 37e sélection de Humberto Coelho - Pologne-Portugal (1-1) - 29/10/1977 - Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1978
  44. 38e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Chypre (4-0) - 16/11/1977 - Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1978
  45. 39e sélection de Humberto Coelho - France-Portugal (2-0) - 08/03/1978 - Match amical
  46. 40e sélection de Humberto Coelho - Portugal-États-Unis (1-0) - 20/09/1978 - Match amical
  47. 41e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Belgique (1-1) - 11/10/1978 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1980
  48. 42e sélection de Humberto Coelho - Autriche-Portugal (1-2) - 15/11/1978 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1980
  49. 43e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Écosse (1-0) - 29/12/1978 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1980
  50. 44e sélection de Humberto Coelho - Norvège-Portugal (0-1) - 09/05/1979 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1980
  51. 45e sélection de Humberto Coelho - Espagne-Portugal (1-1) - 26/09/1979 - Match amical
  52. 46e sélection de Humberto Coelho - Belgique-Portugal (2-0) - 17/10/1979 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1980
  53. 47e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Norvège (3-1) - 17/10/1979 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1980
  54. 48e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Autriche (1-2) - 21/11/1979 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1980
  55. 49e sélection de Humberto Coelho - Écosse-Portugal (4-1) - 26/03/1980 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1980
  56. 50e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Israël (3-0) - 17/12/1980 - Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1982
  57. 51e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Bulgarie (1-1) - 15/04/1981 - Match amical
  58. 52e sélection de Humberto Coelho - Irlande du Nord-Portugal (1-0) - 29/04/1981 - Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1982
  59. 53e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Pologne (2-0) - 23/09/1981 - Match amical
  60. 54e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Suède (1-2) - 14/10/1981 - Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1982
  61. 55e sélection de Humberto Coelho - Israël-Portugal (4-1) - 28/10/1981 - Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1982
  62. 56e sélection de Humberto Coelho - Grèce-Portugal (1-2) - 20/01/1982 - Match amical
  63. 57e sélection de Humberto Coelho - RFA-Portugal (3-1) - 17/02/1982 - Match amical
  64. 58e sélection de Humberto Coelho - Suisse-Portugal (2-1) - 24/03/1982 - Match amical
  65. 59e de Humberto Coelho - Brésil-Portugal (3-1) - 05/05/1982 - Match amical
  66. 60e sélection de Humberto Coelho - Finlande-Portugal (0-2) - 22/09/1982 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1984
  67. 61e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Pologne (2-1) - 10/10/1982 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1984
  68. 62e sélection de Humberto Coelho - Portugal-France (0-3) - 16/02/1983 - Match amical
  69. 63e sélection de Humberto Coelho - Portugal-Hongrie (0-0) - 13/04/1983 - Match amical
  70. 64e sélection de Humberto Coelho - URSS-Portugal (5-0) - 27/04/1983 - Éliminatoires du championnat d'Europe de football 1984