Parc national des Écrins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national des Écrins
(Cœur)
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 659
Pays Drapeau de la France France
Départements Hautes-Alpes et Isère
Ville proche Briançon, Gap, Grenoble
Coordonnées 44° 50′ 00″ N 6° 15′ 00″ E / 44.833333, 6.25 ()44° 50′ 00″ Nord 6° 15′ 00″ Est / 44.833333, 6.25 ()  
Superficie 918 km2
Création 27 mars 1973
Visiteurs/an 1 000 000 par an en 2001
Administration Parcs nationaux de France
Site web www.ecrins-parcnational.fr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Parc national des Écrins(Cœur)
Parc national des Écrins
(Aire optimale d'adhésion)
Catégorie UICN V (paysage terrestre/marin protégé)
Identifiant 83231
Pays Drapeau de la France France
Superficie 1 784 km2
Les Écrins par rapport à la région PACA.

Le parc national des Écrins est le cinquième parc national français. Il est situé dans les Alpes, couvrant une grande partie du massif des Écrins. Le parc s'est vu sacrer Parc européen de la haute montagne par le Conseil de l'Europe.

Géographie[modifier | modifier le code]

Frontières du parc et principaux sommets, communes et rivières

Le territoire du parc national des Écrins (91 800 ha), créé en 1973, s'étend entre les villes de Gap (12 kilomètres à vol d'oiseau), Briançon (13 kilomètres) et Grenoble (23 kilomètres). Il est délimité par les vallées de la Romanche, la Guisane, la Durance et le Drac.

Le parc compte une centaine de sommets à plus de 3 000 mètres et une quarantaine de glaciers (couvrant environ 17 000 hectares). Géologiquement, il provient d'un rifting créant des bassins en demi-graben de dimension décakilométrique séparés par de grandes failles normales crustales puis des marges passives subsidentes.

Il possède 740 km de sentiers entretenus et balisés, dont le GR 54 (tour de l'Oisans), et une trentaine de refuges. Il contient de nombreux sommets dont l'ascension est restée célèbre, de la Meije se dressant à 3 983 m d'altitude, au-dessus du village de La Grave au mont Pelvoux (3 946 m d'altitude, longtemps considéré - à tort - comme point culminant du massif) en passant par la barre des Écrins, point culminant du Parc à 4 102 m d'altitude.

Communes adhérentes[modifier | modifier le code]

Les communes du parc national des Écrins A-E Les communes du parc national des Écrins F-O Les communes du parc national des Écrins O-S Les communes du parc national des Écrins S-V

Faune[modifier | modifier le code]

De nombreuses espèces sont présentes dans le parc, comme :

Les oiseaux ne sont pas en reste, avec l'aigle royal (37 couples recensés), le gypaète barbu (non nicheur), le faucon pèlerin, le hibou grand-duc, les chouettes de Tengmalm et chevêchette, le tétras lyre ou le lagopède alpin.

La Rosalie des alpes est aussi très présente.

Flore[modifier | modifier le code]

1 800 espèces végétales, ce chiffre donne une idée de la diversité de la flore. Les pins et mélèzes sont très fréquents sur les versants, quant aux plantes on peut citer les chardons bleus des Alpes, edelweiss et génépi.

Images[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :