Rosalie des Alpes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Rosalie des Alpes ou Rosalie alpine (Rosalia alpina) est un insecte coléoptère appartenant à la famille des cérambycidés. Cet insecte est protégé par la loi et sa capture interdite dans de nombreux pays d'Europe

Morphologie[modifier | modifier le code]

La rosalie alpine est un longicorne très reconnaissable : son corps est relativement grand (18–38 mm), étroit, aplati, gris-bleu avec des taches noires de formes variables sur les élytres. Il possède de très longues antennes bleues dont chaque article porte des touffes de soie noire[1]. Ces caractéristiques en font une espèce d'une rare beauté bénéficiant d'une protection dans de nombreux pays.

Biologie[modifier | modifier le code]

  • Période d'activité des adultes : juin à septembre.
  • Plante-hôte : hêtre.

Menacée de disparition, elle est très souvent associée aux vieilles forêts de hêtres où elle pond ses œufs dans les troncs morts ou mourants. Le développement des larves prend plusieurs années.

Distribution[modifier | modifier le code]

Rosalie des Alpes dans le massif du Tanargue (Ardèche)

Ce longicorne est présent en Europe centrale et méridionale, au Proche-Orient et jusque dans le Caucase, dans les régions collinéennes et montagneuses jusqu'à des altitudes de 1 400 mètres, surtout dans les Alpes jusqu'en Slovaquie.
En France, cette espèce est présente surtout dans les Pyrénées, les Alpes et les Cévennes, bien que son aire de répartition s'étend aujourd'hui assez largement vers le nord, où de nombreux individus ont pu être observés en bord de Loire notamment dans la région des Mauges[2]. Elle est présente aussi dans les forêts de hêtre des montagnes de la Corse[3]. Un individu a été observé en Loire-Atlantique à la Chapelle-Sur-Erdre le 26 juillet 2013 et à Sainte-Christine (Maine-et-Loire) le 28 juillet 2013[réf. nécessaire]. On la retrouve également en plaine, par exemple en Charente dans les frênes qu'elle aime particulièrement. Un endroit lui a été dédié, « Le squat de la Rosalie », à Châteaubernard au sein de l'association « Les Jardins respectueux ».

La rosalie est un insecte en voie de disparition en Suisse, Allemagne[4], Pologne et Hongrie, où elle est protégée. Elle est également inscrite au Livre rouge de Russie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Picard F., 1929 - Faune de France 20: Coléoptères Cerambycidae - Lechevalier P. ed., Paris VII + 167 pp. PDF [1]
  2. Nicollet J. P. & Lempérière G., 2002 - Un Coléoptère protégé et emblématique : la Rosalie des Alpes - Insectes 126 (3): 31-32 PDF [2]
  3. Villiers A., 1978 - Faune des Coléoptères de France I. Cerambycidae - Encyclopédie Entomologique, XLII, P. Lechevalier ed., Paris, 611 pp.
  4. Mairhuber C., 2005 - Der Alpenbock (Rosalia alpina) im Nationalpark Gesäuse - Folgeprojekt 2005. Verbreitung, Erhaltungszustand und weiterführende Maßnahmen - Ökoteam, 33 pp. PDF [3]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]