Valjouffrey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Valjouffrey
La Chalp en Valjouffrey en hiver
La Chalp en Valjouffrey en hiver
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Arrondissement de Grenoble
Canton Canton de Valbonnais
Intercommunalité Communauté de communes de la Matheysine, du Pays de Corps et des Vallées du Valbonnais
Maire
Mandat
Bernard Héritier
2014-2020
Code postal 38740
Code commune 38522
Démographie
Population
municipale
155 hab. (2011)
Densité 1,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 52′ 23″ N 6° 01′ 55″ E / 44.8730555556, 6.0319444444444° 52′ 23″ Nord 6° 01′ 55″ Est / 44.8730555556, 6.03194444444  
Altitude 1 014 m (min. : 923 m) (max. : 3 564 m)
Superficie 127,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative d'Isère
City locator 14.svg
Valjouffrey

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique d'Isère
City locator 14.svg
Valjouffrey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Valjouffrey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Valjouffrey
Liens
Site web www.valjouffrey.fr

Valjouffrey est une commune française rurale de montagne, située dans le département de l'Isère en région Rhône-Alpes. La commune fait partie du Massif des Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Une partie de la commune de Valjouffrey est située dans le Parc national des Écrins.

Valjouffrey s'étend sur la partie amont de la vallée de la Bonne, qui porte le nom de Valbonnais, ainsi que sur la totalité de la vallée du Béranger. L'altitude moyenne est de 2 244 m. Les étés sont courts et frais.

Les hameaux de Valjouffrey[modifier | modifier le code]

La commune compte cinq hameaux : La Chapelle, La Chalp, Les Faures, Le Désert, et Valsenestre (seul hameau de la commune situé dans la Vallée du Béranger).

Proximité du massif des Écrins[modifier | modifier le code]

La vallée est fermée en amont par le massif des Écrins.

Elle est traversée par le GR54, itinéraire de randonnée des Écrins.

Principaux sommets[modifier | modifier le code]

Quelques sommets de Valjouffrey : l'Olan (3 564 m d'altitude, le point culminant de la commune de Valjouffrey), l'aiguille d'Olan, le pic Turbat, le pic des Souffles, l'iguille des Arias (3 402 m)[1], l'aiguille des Marmes, le Clapier du Perron, le Signal du Lauvitel.

Station de ski à proximité[modifier | modifier le code]

Les Deux Alpes sont à environ 17 km de la commune.(a vol d'oiseau)

Principaux cours d'eau[modifier | modifier le code]

Les principaux cours d'eaux de Valjouffrey sont la rivière La Bonne et les ruisseaux de la Pisse et de la Mariande[2].

Les communes proches de Valjouffrey[modifier | modifier le code]

Les communes à proximité sont La Salette-Fallavaux, Saint-Maurice-en-Valgodemard et Entraigues. La grande ville la plus proche est Gap, située à 35 km.

Les risques naturels[modifier | modifier le code]

Les risques naturels répertoriés sont les avalanches, les feux de forêt, les inondation et les mouvements de terrain. En outre, la commune a été victime de tempête en novembre 1982.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est communément admis que le Valjouffrey doit son nom à Josfredi, personnage d'origine germanique camarade ou vassal de Gaudemar, dernier roi burgonde qui, battu à Autun en 531 par le fils de Clovis, se serait réfugié dans la vallée voisine dénommée depuis Valgaudemar.[réf. nécessaire]

Les habitants s'appellent les Sapparys.

Les anciens noms de la commune sont Valjoffrey en 1793 et Valjouffray en 1801.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
novembre 1984   M. Bernard Heritier    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 155 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
739 766 786 782 840 966 971 1 028 990
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
912 897 878 891 850 880 868 847 808
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
745 686 669 543 482 481 414 250 228
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
154 124 109 107 164 156 136 155 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Principales activités de la commune[modifier | modifier le code]

  • L'agriculture
  • Fromagerie
  • Exploitations forestières et bois de chauffage
  • Maçonnerie
  • Menuiserie-ébénisterie[5].

La commune compte également des gites et des restaurants.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La chapelle de le hameau La chapelle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Les indications géographiques protégées[modifier | modifier le code]

La commune est sur le territoire des IGP suivantes : l'Emmental français Est-Central ainsi que les Vins Isère blanc, rosé et rouge.

Les activités sportives de la commune[modifier | modifier le code]

  • Alpinisme
  • VTT et cyclisme
  • Randonnée
  • Escalade
  • Ballades en âne[9].

Les associations[modifier | modifier le code]

  • Montagne pour tous - Association de Valsenestre
  • Mémoire Battante
  • Amicale Boules
  • ACCA Chasseurs
  • VTT Club de Valjouffrey[10].
  • Comité des fêtes de valjouffrey "les saparis"
  • Les Alaissies

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bienvenue à Valjouffrey, les Écrins côté sauvage, sur le site valjouffrey.fr
  2. Le village de Valjouffrey, sur le site annuaire-mairie.fr
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  5. Les artisans, commerçants et professionnels de Valjouffrey, sur le site valjouffrey.fr
  6. a et b « Les labels patrimoine en Isère », sur isere-patrimoine.fr, Conseil Général de l'Isère (consulté le 4 août 2014)
  7. Marcel Vieux, Les Champollion. Généalogie d'une famille du Valjouffrey, dact., 1994, Bibliothèque municipale de Grenoble, cote: R.12590
  8. Alain Faure, Champollion : le savant déchiffré, Fayard, 2004.
  9. Les activités de découverte dans le Valjouffrey, sur le site valjouffrey.fr
  10. Les associations de Valjouffrey, sur le site valjouffrey.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :