Montclus (Hautes-Alpes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montclus.
Montclus
Transhumance d'un troupeau de brebis arrivant à Montclus.
Transhumance d'un troupeau de brebis arrivant à Montclus.
Blason de Montclus
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Hautes-Alpes
Arrondissement Arrondissement de Gap
Canton Canton de Serres
Intercommunalité Communauté de communes du Serrois
Maire
Mandat
Catherine Desreumeaux
2014-2020
Code postal 05700
Code commune 05081
Démographie
Population
municipale
56 hab. (2011)
Densité 2,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 24′ 57″ N 5° 41′ 00″ E / 44.4158, 5.683344° 24′ 57″ Nord 5° 41′ 00″ Est / 44.4158, 5.6833  
Altitude Min. 680 m – Max. 1 546 m
Superficie 21,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte administrative des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
Montclus

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte topographique des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
Montclus

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montclus

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montclus

Montclus est une commune française située dans le département des Hautes-Alpes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

C'est une petite commune située dans la vallée du Buëch dans le sud-ouest du département des Hautes-Alpes qui compte 46 habitants.

Essentiellement montagneuse, elle est composée d'une série de hameaux de quelques habitants seulement (Champ du Meunier, la Combe, Petit Terrus, Grand Terrus).

C'est au centre de la commune que se situe le village de Montclus surplombé par une tour en ruines, construite vers l'an mille par la famille de Flotte, alors seigneur de ce village. Contrairement à une idée répandue, il n'y a jamais eu de château mais cette simple tour de guet permettant de prévenir de l'arrivée des brigands qui organisaient à cette époque des "razzias" sur la vallée. Précision faite que l'ancien village se trouvait encore au-dessus de cette ruine - et non à l'emplacement actuel bien plus tardif - sur un plateau, en retrait de la vue de la vallée, nommé encore aujourd'hui Villevieille. Des objets de l'époque romaine y ont été découverts.

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Hameau du Champ du Meunier

Le 7 janvier 1994, le hameau du Champ du Meunier a subi un glissement de terrain endommageant 9 habitations et nécessitant l'évacuation d'urgence des habitants. D'importants travaux de restauration et de drainage ont été nécessaires pour réhabiliter le hameau.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[1]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Antoine Segretain    
mars 2014 en cours Catherine Desreumeaux    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 56 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
288 235 283 258 261 261 253 261 271
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
252 241 222 206 207 214 204 217 188
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
164 144 133 120 120 119 106 93 92
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
72 47 40 46 45 48 45 43 53
2011 - - - - - - - -
56 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Montclus a été le théâtre d'un des plus haut fait de la résistance en Drôme-Alpes. "Les combats les plus importants se sont déroulés près de Montclus, aux confins de la Drôme et des Hautes Alpes, où la Résistance a récupéré un armement important et notamment deux pièces d'artillerie légère, armes qui lui manquaient dramatiquement."Musée de la Résistance

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site de la préfecture des Hautes-Alpes, consulté le 9 mai 2008 (fichier au format Excel)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011