Jane Addams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Addams.

Jane Addams

Description de cette image, également commentée ci-après

Jane Addams en 1914.

Naissance
Drapeau des États-Unis États-Unis, Illinois
Décès (à 74 ans)
Drapeau des États-Unis États-Unis, Chicago
Nationalité américaine
Profession
sociologue, philosophe et écrivain
Distinctions

Jane Addams est une réformatrice sociale, sociologue, philosophe et écrivain américaine, née à Cedarville (Illinois) le et morte à Chicago le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Jane Addams est la créatrice de l’Aide sociale publique aux États-Unis. En 1889, elle crée à Chicago un centre d’œuvres sociales pour les immigrants européens nommée « Hull House ». En 1923, elle accomplit le tour du monde en donnant des conférences. Elle s'implique également dans le mouvement qui revendique le droit de vote pour les femmes.

Elle obtient le Prix Nobel de la paix en 1931, partagé avec Nicholas Butler, pour ses actions sociales dans le domaine de l’éducation, de la prévention médicale et de la santé et pour ses efforts en vue de l’amélioration des conditions de travail et d’éducation des femmes.

Elle fut présidente de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (LIFPL-WILFP), de 1915 à 1935 et membre de la branche américaine du Mouvement International de la Réconciliation.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Démocratie et éthique sociale (Democracy and social ethics, New York: Macmillan, 1902).
  • Children in American street trades, New York: National Child Labor Committee, 1905.
  • New ideals of peace, Chautauqua, N.Y.: Chautauqua Press, 1907.
  • The spirit of youth and city streets, 1909
  • The Wage-earning Woman and the State, Boston: Boston Equal Suffrage Association for Good Government, 1910.
  • Twenty years at Hull-House 1910.
  • Symposium: child labor on the stage, New York: National Child Labor Committee, ?1911.
  • The Long road of woman's memory. New York: Macmillan Co., 1916.
  • Paix et pain en temps de guerre (Peace and bread in time of war. New York: Macmillan, 1922).

Hommage[modifier | modifier le code]

  • Elle est inscrite au National Women's Hall of Fame.
  • Un cratère sur Vénus porte son nom [1].
  • Sufjan Stevens lui rend hommage sur son album "Come On Feel The Illinoise!" dans le titre "The Tallest Man, The Broadest Shoulders".
  • John Dewey dédie son livre Liberalism and social action, à la mémoire de Jane Addams, décédée l'année de sa publication[2]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jane Addams Memorial, Montreal, U.S.A., 1935
  • (en) Mary Jo Deegan, Jane Addams and the Men of the Chicago School, 1892-1918, Transaction Books, New Brunswick 1988 (ISBN 0-88738-077-8)
  • (de) Elisabeth Rotten, Jane Addams, Internationale Frauenliga für Frieden und Freiheit - Schweizer Zweig, Zürich, 1936

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Working Group for Planetary System Nomenclature, Gazetteer of Planetary Nomenclature 1994, Washington, International Astronomical Union, United States Government Printing Office,‎ , 295 p. (lire en ligne), p. 12.
  2. (en) « "Jane Addams" (article) », sur Standford Encyclopedia Of Philosophy,‎ première publication en juin 2006, révision en juin 2014 (consulté le 12 janvier 2015)