Bains publics

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thermes romains conservés en état à Bath au Royaume-Uni.
(Photomontage à partir de photographies prises en 2006.)

Les « bains publics » sont des lieux d'hygiène corporelle accessibles à des personnes ne demeurant pas dans le même bâtiment. Les premiers remonteraient à la civilisation de l'Indus (« grand bain » de Mohenjo-daro). Ces lieux ont été créés lorsque l'hygiène est apparue essentielle au maintien de la santé des populations urbaines (par exemple, certains thermes romains).

Le mot « publics » laisse entendre que ces lieux sont accessibles à tous. Cependant l'accès peut en être limité pour des raisons de race, de sexe, de religion ou de statut social.

Jeton de la corporation des bains de Chartreux

En Occident, l'existence des bains publics a été longtemps liée à l'absence dans les logements d'équipements dédiés à l'hygiène corporelle, telle une douche ou une baignoire. L'amélioration du confort des habitations rendit ces bâtiments appelé communément « bains-douches » moins nécessaires. Certains bains publics restent néanmoins aujourd'hui encore en activité en offrant des services supplémentaires : lieux de rencontre, services de massages, etc.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :