Grand Prix automobile de Hongrie 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Grand Prix de Hongrie 2012

Tracé de la course

Drapeau Hungaroring

Données de la course
Nombre de tours 69 (1 tour décompté)
Longueur du circuit 4,381 km
Distance de course 302,249 km
Résultats
Vainqueur Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
McLaren-Mercedes,
h 41 min 5 s 503
(vitesse moyenne : 179,391 km/h)
Pole position Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
McLaren-Mercedes,
min 20 s 953
(vitesse moyenne : 194,824 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
min 24 s 136
(vitesse moyenne : 187,454 km/h)

Le Grand Prix automobile de Hongrie 2012 (Formula 1 Eni Magyar Nagydij 2012), disputé le 29 juillet 2012 sur le Hungaroring, est la 869e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la vingt-septième édition du Grand Prix de Hongrie comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et de la onzième manche du championnat 2012. Initialement prévue en 70 tours, la course est réduite d'un tour à la suite d'un incident lors de la procédure de mise en grille, obligeant les pilotes à effectuer un second tour de formation.

Lewis Hamilton, parti en pole position, garde la tête pendant pratiquement toute la course, à l'exception de quelques tours où Romain Grosjean puis Kimi Räikkönen prennent le commandement à la faveur des arrêts aux stands. Grosjean reste longtemps deuxième de la course mais doit finalement céder sa place à son coéquipier Räikkönen au quarantième tour. Au classement des pilotes, Fernando Alonso, cinquième de la course, reste en tête avec 164 points, accroissant son avance sur Webber, huitième du Grand Prix, qui possède désormais 124 points. Vettel, quatrième, conserve sa troisième place au championnat du monde avec 122 points. À l'issue de la course, dix-huit des vingt-quatre pilotes en lice au championnat ont marqué au moins un point.

Chez les constructeurs, Red Bull Racing, avec 246 points, devance désormais McLaren (193 points). Lotus retrouve sa troisième place à 1 point (192 points) et Ferrari recule à la quatrième place avec 189 points. À la fin du Grand Prix, neuf des douze écuries engagées au championnat ont marqué des points, Caterham, Marussia et HRT n'en ayant pas encore inscrit.

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 10 h à 11 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[1]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 22 s 821
2 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 22 s 922 + 0 s 101
3 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 1 min 23 s 397 + 0 s 576
4 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 23 s 628 + 0 s 807
5 Drapeau de la France Romain Grosjean Lotus-Renault 1 min 23 s 623 + 0 s 812
6 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Mercedes 1 min 23 s 845 + 1 s 024

La température de l'air est de 26 °C et la piste est à 34 °C au départ de la première séance d'essais libres du Grand Prix de Hongrie. Si les pilotes s'élancent rapidement pour effectuer un premier tour d'installation, il faut attendre plus de vingt minutes pour que le premier pilote ne tente un tour lancé : Heikki Kovalainen fixe le temps de référence en 1 min 29 s 977 et l'améliore à deux reprises, en 1 min 28 s 508 et 1 min 27 s 345[2],[3],[4],[5].

Plusieurs pilotes se relaient ensuite en tête du classement : Kimi Räikkönen, au volant d'une monoplace arborant deux entrées d'air menant vers l'aileron arrière à côté de l'orifice principal, un « double DRS » inspiré du système introduit par Mercedes, tourne en 1 min 25 s 117. Lewis Hamilton, qui dispose de nombreuses nouveautés sur sa MP4-27, améliore en 1 min 23 s 941 puis 1 min 23 s 522 et son coéquipier Jenson Button fait encore mieux avec un tour bouclé en 1 min 23 s 199[2],[3],[4],[5].

Lewis Hamilton reprend la tête en 1 min 22 s 821 à la mi-séance et personne ne parvient à le battre. Hamilton devance ainsi Button, Fernando Alonso, Nico Rosberg, Romain Grosjean, Michael Schumacher, Felipe Massa, Räikkönen, Valtteri Bottas et Sergio Pérez. Pastor Maldonado a effectué une sortie de piste mais a réussi à éviter un contact avec le muret. D'autres pilotes sont également sortis de la piste, sans aucun dommage[2],[3],[4],[5].

Deuxième séance, le vendredi de 14 h à 15 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[6]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 21 s 995
2 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Lotus-Renault 1 min 22s 180 + 0 s 185
3 Drapeau du Brésil Bruno Senna Williams-Renault 1 min 22 s 253 + 0 s 258
4 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 22 s 417 + 0 s 422
5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 1 min 22 s 582 + 0 s 587
6 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 22 s 747 + 0 s 752

La température ambiante est de 29 °C et la piste est à 46 °C au départ de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix. S'il fait beau et chaud, une averse orageuse est prévue avant la fin de la séance. Nico Rosberg établit le premier temps de référence en 1 min 26 s 689, immédiatement battu par Kamui Kobayashi en 1 min 25 s 365 puis par Romain Grosjean (1 min 24 s 110), son coéquipier Kimi Räikkönen (1 min 22 s 950), Fernando Alonso (1 min 22 s 899) et son coéquipier Felipe Massa (1 min 22 s 831)[7],[8],[9],[10].

Après vingt minutes dans cette session, Romain Grosjean, qui vient d'effectuer une petite touchette, rentre au stand pour faire examiner sa monoplace et en ressort en pneus tendres, sans parvenir à s'approcher du temps de Massa. À un peu moins d'une heure du drapeau à damier, Jenson Button, également en pneus tendres, s'installe en tête du classement en 1 min 22 s 747[7],[8],[9],[10].

Plusieurs pilotes, tous en pneus tendres, se relaient ensuite en tête du classement : Fernando Alonso tourne en 1 min 22 s 582, Kimi Räikkönen, qui poursuit le développement du « double DRS » même s'il n'est pas certain que son équipe le conservera pour les qualifications et la course, tourne en 1 min 22 s 180 et Lewis Hamilton en 1 min 21 s 995 avant l'arrivée de l'averse. Heikki Kovalainen, surpris par la pluie, sort de la piste dans le virage no 7, sans toucher, et tous les pilotes rejoignent alors leur stand[7],[8],[9],[10].

Il reste une demi-heure dans la séance quand certains pilotes se relancent en piste avec des pneus pluie ou des intermédiaires car la piste est très mouillée à certains endroits et sèche à d'autres. Michael Schumacher, en pneus intermédiaires, sort de la piste dans une portion très mouillée et termine sa course dans un mur de pneus à vitesse réduite. Aucun pilote ne réussit à améliorer le temps de Lewis Hamilton avant le drapeau à damier. Le pilote britannique devance ainsi Kimi Räikkönen, Bruno Senna, Felipe Massa, Fernando Alonso, Jenson Button, Paul di Resta, Sebastian Vettel, Romain Grosjean et Michael Schumacher[7],[8],[9],[10].

Troisième séance, le samedi de 11 h à 12 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[11]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 21 s 550
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 21 s 643 + 0 s 093
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 21 s 671 + 0 s 121
4 Drapeau du Brésil Bruno Senna Williams-Renault 1 min 21 s 876 + 0 s 326
5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 1 min 21 s 884 + 0 s 334
6 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Lotus-Renault 1 min 21s 953 + 0 s 403

La température de l'air est de 28 °C et celle de la piste de 39 °C au départ de la dernière séance d'essais libres. Les pilotes s'élancent rapidement en piste, en pneus durs, et Sebastian Vettel réalise le premier temps chronométré en 1 min 24 s 537[12],[13],[14],[15].

Plusieurs pilotes se relaient en tête du classement : Jean-Éric Vergne tourne en 1 min 24 s 212, Mark Webber en 1 min 23 s 359 puis 1 min 23 s 241, son coéquipier Sebastian Vettel en 1 min 23 s 058. Kimi Räikkönen améliore en 1 min 22 s 718 mais est battu par Lewis Hamilton, en deux temps (1 min 22 s 224 puis 1 min 21 s 706)[12],[13],[14],[15].

Alors qu'il ne reste qu'une demi-heure dans la session, les pilotes Ferrari n'ont toujours pas pris la piste. Les premiers pilotes en pneus tendres montent en piste et Sebastian Vettel s'installe en tête en 1 min 21 s 671. Il cède sa place à son coéquipier Webber en 1 min 21 s 550, temps qui ne sera pas amélioré. Webber devance ainsi Hamilton, Vettel, Bruno Senna, Fernando Alonso, Räikkönen, Romain Grosjean, Felipe Massa, Paul di Resta et Jenson Button[12],[13],[14],[15].

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Session Q1[modifier | modifier le code]

Il fait beau et très chaud à quelques minutes du départ de la séance de qualification du Grand Prix de Hongrie : la température ambiante est de 30 °C et la piste est à 46 °C. Les premiers pilotes s'élancent dès l'ouverture de la piste et Romain Grosjean établit le premier temps de référence en 1 min 27 s 333[16],[17],[18],[19].

Son coéquipier Kimi Räikkönen améliore en 1 min 23 s 273 puis 1 min 22 s 689 mais est battu par Lewis Hamilton, en deux temps, 1 min 22 s 371 puis 1 min 21 s 794[16],[17],[18],[19].

Dans les dernières minutes de la session, plusieurs pilotes s'élancent en pneus tendres mais personne ne bat le temps du Britannique. Les sept pilotes éliminés sont Narain Karthikeyan, Pedro de la Rosa, Timo Glock, Charles Pic, Vitaly Petrov, Heikki Kovalainen et Daniel Ricciardo[16],[17],[18],[19].

Session Q2[modifier | modifier le code]

Les pilotes se relancent en piste dès le début de la session, tous chaussés de pneus tendres. Felipe Massa réalise le premier temps de référence en 1 min 21 s 951 mais Nico Hülkenberg améliore en 1 min 21 s 906[18],[19],[20],[21].

Jenson Button prend ensuite le commandement grâce à un tour bouclé en 1 min 21 s 880 mais son temps est battu par Romain Grosjean en 1 min 21 s 854. Son coéquipier Kimi Räikkönen fait encore mieux avec un temps de 1 min 21 s 614 mais Lewis Hamilton prend la tête en 1 min 21 s 060[18],[19],[20],[21].

Les sept pilotes éliminés sont Jean-Éric Vergne, Michael Schumacher, Kamui Kobayashi, Sergio Pérez, Nico Rosberg, Paul di Resta et Mark Webber[18],[19],[20],[21].

Session Q3[modifier | modifier le code]

Après sa domination lors des deux premières parties de la phase qualificative, Lewis Hamilton part favori pour obtenir la pole position mais il fait une erreur dans son premier tour lancé et Kimi Räikkönen établit le premier tour chronométré en 1 min 22 s 717[18],[19],[22],[23].

Toutefois, dès sa deuxième tentative, Hamilton améliore et se hisse en tête avec un tour bouclé en 1 min 21 s 260. Alors qu'il ne reste que quatre minutes avant le drapeau à damier, seuls Hamilton, Räikkönen, Romain Grosjean et Jenson Button ont réalisé un tour lancé. Les pilotes Ferrari, en manque de pneus tendres neufs, quittent leur stand en toute fin de séance pour réaliser un unique tour rapide, alors que Lewis Hamilton améliore sa performance en 1 min 20 s 953[18],[19],[22],[23]

Hamilton obtient donc la pole position devant Romain Grosjean et Sebastian Vettel ; suivent Button, Räikkönen, Alonso, Felipe Massa, Pastor Maldonado, Bruno Senna et Nico Hülkenberg[18],[19],[22],[23]

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[24]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton <exp>SREC</exp> McLaren-Mercedes 1 min 21 s 794 1 min 21 s 060 1 min 20 s 953
2 Drapeau de la France Romain Grosjean SREC Lotus-Renault 1 min 22 s 755 1 min 21 s 657 1 min 21 s 366
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel SREC Red Bull-Renault 1 min 22 s 948 1 min 21 s 407 1 min 21 s 416
4 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button SREC McLaren-Mercedes 1 min 22 s 028 1 min 21 s 618 1 min 21 s 583
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen SREC Lotus-Renault 1 min 22 s 234 1 min 21 s 583 1 min 21 s 730
6 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso SREC Ferrari 1 min 22 s 095 1 min 21 s 598 1 min 21 s 844
7 Drapeau du Brésil Felipe Massa SREC Ferrari 1 min 22 s 203 1 min 21 s 534 1 min 21 s 900
8 Drapeau du Venezuela Pastor Maldonado SREC Williams-Renault 1 min 22 s 475 1 min 21 s 504 1 min 21 s 939
9 Drapeau du Brésil Bruno Senna SREC Williams-Renault 1 min 22 s 271 1 min 21 s 697 1 min 22 s 343
10 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg SREC Force India-Mercedes 1 min 22 s 176 1 min 21 s 653 1 min 22 s 847
11 Drapeau de l'Australie Mark Webber SREC Red Bull-Renault 1 min 22 s 829 1 min 21 s 715
12 Drapeau du Royaume-Uni Paul di Resta SREC Force India-Mercedes 1 min 21 s 912 1 min 21 s 813
13 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg SREC Mercedes 1 min 22 s 079 1 min 21 s 895
14 Drapeau du Mexique Sergio Pérez SREC Sauber-Ferrari 1 min 22 s 110 1 min 21 s 895
15 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi SREC Sauber-Ferrari 1 min 22 s 801 1 min 22 s 300
16 Drapeau de la France Jean-Éric Vergne SREC Toro Rosso-Ferrari 1 min 22 s 799 1 min 22 s 380
17 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher SREC Mercedes 1 min 22 s 436 1 min 22 s 723
18 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo SREC Toro Rosso-Ferrari 1 min 23 s 250
19 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen SREC Caterham-Renault 1 min 23 s 576
20 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov SREC Caterham-Renault 1 min 24 s 167
21 Drapeau de la France Charles Pic Marussia-Cosworth 1 min 25 s 244
22 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Marussia-Cosworth 1 min 25 s 476
23 Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa HRT-Cosworth 1 min 25 s 916
24 Drapeau de l'Inde Narain Karthikeyan HRT-Cosworth 1 min 26 s 178
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 27 s 519 (107 % de 1 min 21 s 794)
La grille de qualification et de départ du Grand Prix de Hongrie 2012.

Course[modifier | modifier le code]

Déroulement de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Il fait beau et chaud sur le Hungaroring au départ du Grand Prix de Hongrie : la température ambiante est de 30 °C et la piste est à 46 °C. Lors de la mise en grille, Michael Schumacher rate son emplacement puis cale son moteur en manœuvrant : la direction de course relance donc les voitures pour un nouveau tour de formation pour permettre aux mécaniciens de l'équipe Mercedes d'évacuer la monoplace vers la voie des stands d'où il prendra le départ. La course est donc amputée d'un tour et se déroulera en 69 boucles. À l'extinction des feux, Lewis Hamilton, en pole position, s'engouffre en tête dans le premier virage devant Romain Grosjean, Sebastian Vettel et Jenson Button[25],[26],[27],[28].

Au premier passage sur la ligne de chronométrage, Hamilton devance Grosjean, Button, Vettel, Fernando Alonso, Kimi Räikkönen, Mark Webber, Bruno Senna, Felipe Massa, Nico Hülkenberg, Nico Rosberg, Pastor Maldonado, Sergio Pérez et Paul di Resta. Lewis Hamilton s'échappe immédiatement et, au deuxième passage, a 2 secondes d'avance sur Grosjean, 3 s sur Button, 4 s sur Vettel et 5 s sur Alonso. Pendant ce temps, Michael Schumacher rentre dès la fin du premier tour pour changer de pneus et, quelques minutes plus tard, reçoit une pénalité pour avoir franchi la ligne blanche à la sortie des stands[25],[26],[27],[28].

Au huitième passage sur la ligne, Hamilton précède Grosjean de 2 secondes, Button de 5 s, Vettel de 7 s, Alonso et Räikkönen de 10 s et Webber de 11 s ; suivent Senna, Massa et Hülkenberg. Jean-Éric Vergne change ses pneus au douzième tour, son coéquipier Daniel Ricciardo au quatorzième, Button, Hülkenberg et Maldonado au suivant, Senna, Rosberg et di Resta au seizième, Vettel, Alonso et Heikki Kovalainen au suivant, Hamilton, Massa et Vitaly Petrov au dix-huitième, Grosjean au suivant, Räikkönen et Webber au vingtième et Pérez au suivant. Lewis Hamilton et Jenson Button chaussent des pneus durs alors que Grosjean, Vettel, Räikkönen et Alonso ont choisi des pneus tendres. Au vingt-deuxième passage, Hamilton est toujours en tête devant Grosjean à 2 s, Button à 8 s, Vettel à 9 s, Räikkönen à 14 s, Alonso à 17 s, Webber à 18 s ; suivent Senna, Massa, Rosberg, Hülkenberg et Maldonado[25],[26],[27],[28].

Dans le vingt-quatrième tour, Romain Grosjean fait la jonction avec Hamilton et peut utiliser son aileron arrière. Cependant, le Français n'attaque pas son rival : il économise ses pneus tendres pour ne faire que deux arrêts avec un dernier relais en pneus durs. Jean-Éric Vergne change ses pneus au trentième tour, Schumacher au trente-troisième tour, Button et Ricciardo au suivant, Petrov au trente-cinquième tour, Vettel et di Resta au trente-huitième, Grosjean, Webber et Hülkenberg au suivant, Hamilton, Rosberg, Charles Pic et Kamui Kobayashi au quarantième tour. Après cette deuxième vague d'arrêts aux stands, Hamilton devance désormais Räikkönen de 3 secondes, Grosjean de 5 s, Vettel de 7 s, Webber de 15 s, Alonso de 24 s et Button de 25 s[25],[26],[27],[28].

Mark Webber s'arrête une dernière fois à l'entame du cinquante-cinquième tour pour chausser des gommes tendres. Hamilton maintient toujours son écart sur Räikkönen aux alentours de la seconde alors que Grosjean est désormais à quatre secondes de son coéquipier. Sebastian Vettel rentre au stand pour changer ses pneus dans le cinquante-huitième tour alors que les trois hommes de tête restent en piste. Vettel reprend la course juste devant Alonso : son arrêt ne lui a pas coûté de place et lui permet d'augmenter son rythme de course. En tête, l'écart entre Lewis Hamilton et Kimi Räikkönen devient inférieur à une seconde mais le Finlandais ne parvient pas à doubler le Britannique : Hamilton résiste jusqu'au drapeau à damier pour obtenir sa deuxième victoire de la saison. Räikkönen et Grosjean complètent le podium ; suivent pour les points Vettel, Alonso, Button, Senna, Webber, Massa et Rosberg[25],[26],[27],[28].

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[29]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton SREC McLaren-Mercedes 69 1 h 41 min 05 s 503 (179,391 km/h) 1 25
2 9 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen SREC Lotus-Renault 69 + 1 s 032 5 18
3 10 Drapeau de la France Romain Grosjean SREC Lotus-Renault 69 + 10 s 518 2 15
4 1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel SREC Red Bull-Renault 69 + 11 s 614 3 12
5 5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso SREC Ferrari 69 + 26 s 653 6 10
6 3 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button SREC McLaren-Mercedes 69 + 30 s 243 4 8
7 19 Drapeau du Brésil Bruno Senna SREC Williams-Renault 69 + 33 s 899 9 6
8 2 Drapeau de l'Australie Mark Webber SREC Red Bull-Renault 69 + 34 s 458 11 4
9 6 Drapeau du Brésil Felipe Massa SREC Ferrari 69 + 38 s 350 7 2
10 8 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg SREC Mercedes 69 + 51 s 234 13 1
11 12 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg SREC Force India-Mercedes 69 + 57 s 283 10
12 11 Drapeau du Royaume-Uni Paul di Resta SREC Force India-Mercedes 69 + 1 min 02 s 887 12
13 18 Drapeau du Venezuela Pastor Maldonado SREC Williams-Renault 69 + 1 min 03 s 606 8
14 15 Drapeau du Mexique Sergio Pérez SREC Sauber-Ferrari 69 + 1 min 04 s 494 14
15 16 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo SREC Toro Rosso-Ferrari 68 + 1 tour 18
16 17 Drapeau de la France Jean-Éric Vergne SREC Toro Rosso-Ferrari 68 + 1 tour 16
17 20 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen SREC Caterham-Renault 68 + 1 tour 19
18 14 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi SREC Sauber-Ferrari 67 Fuite d'huile 15
19 21 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov SREC Caterham-Renault 67 + 2 tours 20
20 25 Drapeau de la France Charles Pic Marussia-Cosworth 67 + 2 tours 21
21 24 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Marussia-Cosworth 66 + 3 tours 22
22 22 Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa HRT-Cosworth 66 + 3 tours 23
Abd. 23 Drapeau de l'Inde Narain Karthikeyan HRT-Cosworth 60 Direction 24
Abd. 7 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher SREC Mercedes 58 Surchauffe 17

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Lewis Hamilton signe la vingt-deuxième pole position de sa carrière, sa troisième pole sur le Hungaroring et sa troisième de la saison. Sebastian Vettel réalise le douzième meilleur tour de sa carrière, son deuxième sur ce circuit et son troisième de la saison.

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Après avoir dominé les trois sessions de qualification, Lewis Hamilton prend un bon départ et conserve la tête jusqu'à la première salve d'arrêts aux stands. Romain Grosjean puis Kimi Räikkönen en profitent pour mener la course pendant quelques tours, avant qu'Hamilton ne reprenne sa position. Les vingt tours suivants sont dominés par le Britannique mais il cède de nouveau sa place après son deuxième arrêt, pour la reprendre quelques tours plus tard et la conserver jusqu'au drapeau à damier, malgré les assauts des deux pilotes Lotus[32].

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[33]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 164
2 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 124
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 122
4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 117
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Lotus-Renault 116
6 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 77
7 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 76
8 Drapeau de la France Romain Grosjean Lotus-Renault 76
9 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Sauber-Ferrari 47
10 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi Sauber-Ferrari 33
11 Drapeau du Venezuela Pastor Maldonado Williams-Renault 29
12 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Mercedes 29
13 Drapeau du Royaume-Uni Paul di Resta Force India-Mercedes 27
14 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 25
15 Drapeau du Brésil Bruno Senna Williams-Renault 24
16 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 19
17 Drapeau de la France Jean-Éric Vergne Toro Rosso-Ferrari 4
18 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Toro Rosso-Ferrari 2
Constructeurs[34]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Renault 246
2 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 193
3 Drapeau du Royaume-Uni Lotus-Renault 192
4 Drapeau de l'Italie Ferrari 189
5 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 106
6 Drapeau de la Suisse Sauber-Ferrari 80
7 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Renault 53
8 Drapeau de l'Inde Force India-Mercedes 46
9 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Ferrari 6

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix de Hongrie 2012 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Formula One Administration, « FORMULA 1 ENI MAGYAR NAGYDÍJ 2012 Practice 1 », sur formula1.com,‎ 27 juillet 2012 (consulté le 27 juillet 2012)
  2. a, b et c Daniel Thys, « F1 - Libres 1 : Hamilton prend le commandement », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 27 juillet 2012 (consulté le 27 juillet 2012)
  3. a, b et c Grégory Demoen, « EL1 : Hamilton et Button offrent le doublé à McLaren », sur f1i.com,‎ 27 juillet 2012 (consulté le 27 juillet 2012)
  4. a, b et c (en) Formula One Administration, « Practice One - McLaren dominate in Budapest », sur formula1.com,‎ 27 juillet 2012 (consulté le 27 juillet 2012)
  5. a, b et c Guillaume Navarro, « EL1 - McLaren donne le ton », sur toilef1.com,‎ 27 juillet 2012 (consulté le 27 juillet 2012)
  6. (en) Formula One Administration, « FORMULA 1 ENI MAGYAR NAGYDÍJ 2012 Practice 2 », sur formula1.com,‎ 27 juillet 2012 (consulté le 27 juillet 2012)
  7. a, b, c et d Daniel Thys, « F1 - Libres 2 : Hamilton confirme à Budapest », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 27 juillet 2012 (consulté le 27 juillet 2012)
  8. a, b, c et d Grégory Demoen, « EL2 : Hamilton fait coup double, Schumacher dans le décor », sur f1i.com,‎ 27 juillet 2012 (consulté le 27 juillet 2012)
  9. a, b, c et d (en) Formula One Administration, « Practice Two - Hamilton heads rain-hit Hungary session », sur formula1.com,‎ 27 juillet 2012 (consulté le 27 juillet 2012)
  10. a, b, c et d Guillaume Navarro, « EL2 - Hamilton avant la pluie », sur toilef1.com,‎ 27 juillet 2012 (consulté le 27 juillet 2012)
  11. (en) Formula One Administration, « FORMULA 1 ENI MAGYAR NAGYDÍJ 2012 Practice 3 », sur formula1.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 28 juillet 2012)
  12. a, b et c Daniel Thys, « F1 - Libres 3 : Mark Webber sort du bois avant la qualification », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 28 juillet 2012)
  13. a, b et c Grégory Demoen, « EL3 : Webber le plus rapide devant Hamilton », sur f1i.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 28 juillet 2012)
  14. a, b et c (en) Formula One Administration, « Final practice - Webber puts Red Bull ahead in Hungary », sur formula1.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 28 juillet 2012)
  15. a, b et c Thomas Criqui, « EL3 : Webber, un dauphin qui se rebiffe », sur toilef1.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 28 juillet 2012)
  16. a, b et c Daniel Thys, « F1 - Hamilton en pole, Grosjean sur la première ligne ! - Q1 - 20 minutes », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 28 juillet 2012)
  17. a, b et c Thomas Criqui, « Q1 : C'est Ricciardo qui saute ! », sur toilef1.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 28 juillet 2012)
  18. a, b, c, d, e, f, g, h et i Grégory Demoen, « Qualifs : Hamilton en pole devant Grosjean », sur f1i.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 28 juillet 2012)
  19. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Formula One Management, « Qualifying - Hamilton takes dominant pole in Budapest », sur formula1.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 28 juillet 2012)
  20. a, b et c Daniel Thys, « F1 - Hamilton en pole, Grosjean sur la première ligne ! - Q2 - 15 minutes », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 28 juillet 2012)
  21. a, b et c Thomas Criqui, « Q2 : Mauvaise opération pour Webber », sur toilef1.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 28 juillet 2012)
  22. a, b et c Daniel Thys, « F1 - Hamilton en pole, Grosjean sur la première ligne ! - Q3 - 10 minutes », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 28 juillet 2012)
  23. a, b et c Thomas Criqui, « Qualifs : Hamilton confirme son début de week-end », sur toilef1.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 28 juillet 2012)
  24. (en) Formula One Administration, « FORMULA 1 ENI MAGYAR NAGYDÍJ 2012 Qualifying », sur formula1.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 28 juillet 2012)
  25. a, b, c, d et e Daniel Thys, « F1 - Hamilton résiste à Raikkonen et gagne ! », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 29 juillet 2012)
  26. a, b, c, d et e Grégory Demoen, « Course : Hamilton s'impose devant Räikkönen et Grosjean », sur f1i.com,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 29 juillet 2012)
  27. a, b, c, d et e Juliette Follin, « Course - Prestation contrôlée de Lewis Hamilton », sur toilef1.com,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 29 juillet 2012)
  28. a, b, c, d et e (en) Formula One Management, « Race - Hamilton soaks up Lotus pressure for Hungary win », sur formula1.com,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 29 juillet 2012)
  29. (en) Formula One Administration, « FORMULA 1 ENI MAGYAR NAGYDÍJ 2012 Race », sur formula1.com,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 29 juillet 2011)
  30. « Hongrie 2012 Grille de départ », sur statsf1.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 28 juillet 2012)
  31. « Hongrie 2012 Meilleurs tours », sur statsf1.com,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 29 juillet 2012)
  32. « Hongrie Tours en tête », sur statsf1.com,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 29 juillet 2012)
  33. « Hongrie 2012 Championnat Pilotes », sur statsf1.com,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 29 juillet 2012)
  34. « Hongrie 2012 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 29 juillet 2012)
  35. « Lewis HAMILTON Pole positions », sur statsf1.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 29 juillet 2012)
  36. « Lewis HAMILTON Victoires », sur statsf1.com,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 29 juillet 2012)
  37. « McLaren Victoires », sur statsf1.com,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 29 juillet 2012)
  38. « Mercedes Victoires », sur statsf1.com,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 29 juillet 2012)
  39. « Heikki KOVALAINEN Grand Prix », sur statsf1.com,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 29 juillet 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :