Grand Prix automobile de Hongrie 2010

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Grand Prix de Hongrie 2010

Tracé de la course

Drapeau Hungaroring

Données de la course
Nombre de tours 70
Longueur du circuit 4.381 km
Distance de course 306.630 km
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Australie Mark Webber,
Red Bull-Renault,
h 41 min 5 s 571
(vitesse moyenne : 181,989 km/h)
Pole position Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
min 18 s 773
(vitesse moyenne : 200,216 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
min 22 s 362
(vitesse moyenne : 191,491 km/h)

Le Grand Prix automobile de Hongrie 2010 (Formula 1 Eni Magyar Nagydíj 2011), disputé sur le Hungaroring le 1er août 2010, est la vingt-cinquième édition du Grand Prix, la 832e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la douzième manche du championnat 2010.

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Essais libres[modifier | modifier le code]

Vendredi matin[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[1]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 20 s 976
2 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 21 s 106 + 0 s 130
3 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Renault 1 min 22 s 072 + 1 s 096
4 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 22 s 444 + 1 s 468
5 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Williams-Cosworth 1 min 22 s 601 + 1 s 625
6 Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa BMW Sauber-Ferrari 1 min 22 s 764 + 1 s 788

Vendredi après-midi[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 20 s 087
2 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 1 min 20 s 584 + 0 s 497
3 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 20 s 597 + 0 s 510
4 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 20 s 986 + 0 s 899
5 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov Renault 1 min 21 s 195 + 1 s 108
6 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 21 s 308 + 1 s 221

Samedi matin[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 19 s 574
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 20 s 058 + 0 s 484
3 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 1 min 20 s 724 + 1 s 150
4 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Renault 1 min 21 s 066 + 1 s 492
5 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 21 s 264 + 1 s 690
6 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 21 s 376 + 1 s 802

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[4]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 20 s 417 1 min 19 s 573 1 min 18 s 773
2 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 21 s 132 1 min 19 s 531 1 min 19 s 184
3 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 1 min 21 s 278 1 min 20 s 237 1 min 19 s 987
4 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 21 s 299 1 min 20 s 857 1 min 20 s 331
5 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 21 s 455 1 min 20 s 877 1 min 20 s 499
6 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 21 s 212 1 min 20 s 811 1 min 21 s 082
7 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov Renault 1 min 21 s 558 1 min 20 s 797 1 min 21 s 229
8 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Renault 1 min 21 s 159 1 min 20 s 867 1 min 21 s 328
9 Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa BMW Sauber-Ferrari 1 min 21 s 891 1 min 21 s 273 1 min 21 s 411
10 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Williams-Cosworth 1 min 21 s 598 1 min 21 s 275 1 min 21 s 710
11 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 21 s 422 1 min 21 s 292
12 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Williams-Cosworth 1 min 21 s 478 1 min 21 s 331
13 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 22 s 080 1 min 21 s 517
14 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Mercedes 1 min 21 s 840 1 min 21 s 630
15 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 1 min 21 s 982 1 min 21 s 897
16 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 1 min 21 s 789 1 min 21 s 927
17 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 1 min 21 s 978 1 min 21 s 998
18 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Virgin-Cosworth 1 min 24 s 050
19 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen Lotus-Cosworth 1 min 24 s 120
20 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Lotus-Cosworth 1 min 24 s 199
21 Drapeau du Brésil Lucas di Grassi Virgin-Cosworth 1 min 25 s 118
22 Drapeau du Brésil Bruno Senna HRT-Cosworth 1 min 26 s 391
23 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi BMW Sauber-Ferrari 1 min 22 s 222
24 Drapeau du Japon Sakon Yamamoto HRT-Cosworth 1 min 26 s 453
  • Note : Kamui Kobayashi, 18e temps des qualifications, a été rétrogradé de 5 places sur la grille pour ne pas s'être présenté au contrôle de la FIA à l'issue de la séance de qualification. Il s'élance de la 23e place sur la grille.
Photo de la grille de qualifications du Grand Prix
La grille de qualification du Grand Prix.
Photo de la grille de départ du Grand Prix
La grille de départ du Grand Prix.

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[5]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 6 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 70 1 h 41 min 05 s 571 (181,989 km/h) 2 25
2 8 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 70 + 17 s 821 3 18
3 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 70 + 19 s 252 1 15
4 7 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 70 + 27 s 474 4 12
5 12 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov Renault 70 + 1 min 13 s 192 7 10
6 10 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Williams-Cosworth 70 + 1 min 16 s 723 10 8
7 22 Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa BMW Sauber-Ferrari 69 + 1 tour 9 6
8 1 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 69 + 1 tour 11 4
9 23 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi BMW Sauber-Ferrari 69 + 1 tour 23 2
10 9 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Williams-Cosworth 69 + 1 tour 12 1
11 3 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Mercedes 69 + 1 tour 14
12 16 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 69 + 1 tour 15
13 15 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 69 + 1 tour 16
14 19 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen Lotus-Cosworth 67 + 3 tours 19
15 18 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Lotus-Cosworth 67 + 3 tours 20
16 24 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Virgin-Cosworth 67 + 3 tours 18
17 21 Drapeau du Brésil Bruno Senna HRT-Cosworth 67 + 3 tours 22
18 25 Drapeau du Brésil Lucas di Grassi Virgin-Cosworth 66 + 4 tours 21
19 20 Drapeau du Japon Sakon Yamamoto HRT-Cosworth 66 + 4 tours 24
Abd. 2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 23 Transmission 5
Abd. 11 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Renault 23 Conséquence de collision 8
Abd. 4 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 15 Perte de roue 6
Abd. 14 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 15 Collision 13
Abd. 17 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 1 Moteur 17

À l’extinction des feux, Sebastian Vettel, en pole position, s’engouffre en tête dans le premier virage devant Fernando Alonso. À l’issue du premier tour, les deux hommes devancent Mark Webber, Felipe Massa, Vitaly Petrov, Lewis Hamilton, Nico Rosberg, Robert Kubica, Rubens Barrichello, Nico Hülkenberg et Pedro de la Rosa.

Hamilton prend l’avantage sur Petrov dès le deuxième tour alors que Jaime Alguersuari abandonne sur casse moteur. En tête de course, Vettel creuse l’écart : au sixième passage sur la ligne, il possède une avance de 6 secondes sur Alonso, 7 s sur Webber, 8 s sur Massa et 10 s sur Hamilton. Jenson Button est le premier à changer ses pneus au 14e tour, suivi par Vitantonio Liuzzi qui entre changer son aileron avant dont les débris trainent sur la piste, provoquant la sortie de la voiture de sécurité.

La voiture de sécurité entre en piste au 15e tour et, afin de ne pas perdre de temps derrière elle, Vettel, Alonso, Massa, Hamilton, Petrov, Rosberg, Kubica, Hülkenberg, de la Rosa, Adrian Sutil, Michael Schumacher, Sébastien Buemi, Lucas di Grassi, Heikki Kovalainen, Timo Glock, Bruno Senna et Sakon Yamamoto rejoignent leur stand immédiatement.

En repartant de son emplacement, Rosberg perd sa roue arrière droite mal fixée par ses mécaniciens : elle rebondit dans la pitlane, blessant un mécanicien Williams et créant la confusion chez les mécaniciens de Renault qui libèrent Kubica alors que Sutil entre sur son emplacement : l’accrochage cause l’abandon du pilote Force India tandis que Kubica peut poursuivre sa course, avant d’être pénalisé par un drive-through suite à cet accrochage, puis d’abandonner au vingt-troisième tour.

Kamui Kobayashi, parti de l’avant-dernière place sur la grille pour ne pas s’être présenté au pesage la veille, effectue une belle remontée, change ses pneus dès le tour suivant alors que Webber, qui n’a pas encore changé ses gommes, occupe la première place. Lors de la relance de la course, au 17e tour, Vettel ralentit fortement Alonso derrière lui, ce qui favorise l’échappée de son équipier en tête : la direction de course indique qu’elle lance une enquête sur ce fait de course. Au 18e passage, Webber devance Vettel de 4 secondes, Alonso de 5 s, Hamilton de 6 s, Massa de 7 s, Barrichello et Petrov de 10 s et Hülkenberg de 11 s. Au vingt-troisième tour, Lewis Hamilton abandonne puis, au vingt-huitième tour, Vettel reçoit sa pénalité (drive-through) qu’il purge au 31e tour. Il reprend la piste en troisième position, derrière Alonso.

Au 32e tour, Webber est toujours en tête de la course mais il ne s’est toujours pas arrêté changer de pneus. Alonso le suit à 14 secondes, Vettel à 18 s, Massa à 20 s, Barrichello à 36 s, Petrov à 38 s, Hülkenberg à 40 s, de la Rosa à 41 s, Button à 43 s et Kobayashi à 44 s. Webber cherche à creuser un écart suffisant sur Alonso et Vettel avant de rentrer au stand. Au 43e tour, il possède 23 secondes d’avance sur Alonso, ce qui lui permet désormais de s’arrêter, changer ses pneus tendres contre des durs et reprendre la piste en tête.

Barrichello, qui occupait la sixième place, chausse enfin de nouveaux pneus au 55e tour et reprend la piste en onzième position, derrière Schumacher. Après une longue chasse, le Brésilien lui ravit la dixième place au 66e tour bien que Schumacher l’ait serré contre le mur dans la ligne droite, forçant Barrichello à mettre deux roues dans l’herbe.

Mark Webber remporte sa quatrième victoire de la saison et prend la tête du championnat du monde. Fernando Alonso termine deuxième devant Vettel. Suivent Massa, Petrov, Hülkenberg, de la Rosa qui inscrit ses premiers points de la saison, Button, Kobayashi (qui a effectué une remontée de 14 places) et Barrichello.

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[6]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 161
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 157
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 151
4 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 147
5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 141
6 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 97
7 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 94
8 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Renault 89
9 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Mercedes 38
10 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 35
11 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Williams-Cosworth 30
12 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov Renault 17
13 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi BMW Sauber-Ferrari 17
14 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 12
15 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Williams-Cosworth 10
16 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 7
17 Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa BMW Sauber-Ferrari 6
18 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 3
Constructeurs[6]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Renault 312
2 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 304
3 Drapeau de l'Italie Ferrari 238
4 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 132
5 Drapeau de la France Renault 106
6 Drapeau de l'Inde Force India-Mercedes 47
7 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Cosworth 40
8 Drapeau de la Suisse BMW Sauber-Ferrari 23
9 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Ferrari 10

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • 12e pole position de sa carrière pour Sebastian Vettel.
  • 6e victoire de sa carrière pour Mark Webber.
  • 12e victoire pour Red Bull Racing en tant que constructeur.
  • 127e victoire pour Renault en tant que motoriste.
  • 100e Grand Prix pour Red Bull Racing.
  • 150e départ en Grand Prix pour Mark Webber.
  • 300e engagement en Grand Prix pour Rubens Barrichello (297 départs).
  • Mark Webber passe la barre des 400 tours en tête d'un Grand Prix (414 tours).
  • Sakon Yamamoto, pilote essayeur chez HRT, remplace Karun Chandhok lors de ce Grand Prix, il l'avait déjà remplacé lors de l'épreuve précédente à Hockenheim.
  • Derek Warwick (146 départs en Grands Prix de Formule 1 dont 2 meilleurs tours en course et 4 podiums, vainqueur des 24 Heures du Mans 1992) a été nommé par la FIA conseiller pour aider dans leurs jugements le groupe des commissaires de course lors de ce Grand Prix. Il a déjà rempli cette fonction lors du Grand Prix d'Espagne 2010.
  • Fernando Alonso et Heikki Kovalainen ont été puni respectivement de 1200 euros et 600 euros pour excès de vitesse lors des essais libres. Alonso a été flashé à 65,2 km/h et Kovalainen à 62,5 km/h alors que la vitesse est limitée à 60 km/h.
  • Vitaly Petrov, Sakon Yamamoto, Timo Glock et Lucas di Grassi ont reçu une réprimande suite à la séance de qualification pour avoir bouclé leur tour de décélération en dessous du temps minimum indiqué sur leur tableau de bord. Cette règle, introduite un peu plus tôt cette saison, a pour objectif que les pilotes dans un tour rapide ne soient pas gênés par ceux qui ralentissent pour rejoindre leur stand.
  • Michael Schumacher a été puni par les commissaires du Grand Prix de Hongrie suite à sa manœuvre en fin de course quand, alors qu’il défendait sa dixième place, il avait fortement tassé Rubens Barrichello contre le muret des stands pour l’empêcher de passer, le Brésilien évitant l'accident à pleine vitesse de justesse. Michael Schumacher sera rétrogradé de dix places sur la grille de départ du prochain Grand Prix de Belgique.
  • Renault F1 Team a reçu une amende de 50 000 dollars pour avoir relancé Robert Kubica dans la voie des stands alors qu'Adrian Sutil arrivait.
  • Mercedes Grand Prix a reçu une amende de 50 000 dollars pour avoir relancé Nico Rosberg avec une roue mal serrée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Formula One Administration, « FORMULA 1 ENI MAGYAR NAGYDÍJ 2010 Practice 1 », sur formula1.com (consulté le 9 janvier 2013)
  2. (en) Formula One Administration, « FORMULA 1 ENI MAGYAR NAGYDÍJ 2010 Practice 2 », sur formula1.com (consulté le 9 janvier 2013)
  3. (en) Formula One Administration, « FORMULA 1 ENI MAGYAR NAGYDÍJ 2010 Practice 3 », sur formula1.com (consulté le 9 janvier 2013)
  4. (en) Formula One Administration, « FORMULA 1 ENI MAGYAR NAGYDÍJ 2010 Qualifying », sur formula1.com (consulté le 9 janvier 2013)
  5. (en) Formula One Administration, « FORMULA 1 ENI MAGYAR NAGYDÍJ 2010 Race », sur formula1.com (consulté le 9 janvier 2013)
  6. a et b « Hongrie 2010 Championnat », sur statsf1.com (consulté le 4 janvier 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :