Grand Prix automobile de Hongrie 2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

47° 34′ 44″ N 19° 14′ 55″ E / 47.57889, 19.24861

Kimi Räikkönen se classe second de l'épreuve derrière Lewis Hamilton

Le Grand Prix de Hongrie 2009, disputé sur le Hungaroring le 26 juillet 2009, est la 813e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la dixième manche du championnat 2009.

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Essais libres[modifier | modifier le code]

Vendredi matin[modifier | modifier le code]

Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 1 min 22 s 278
2 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 22 s 337 0 s 059
3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 22 s 554 0 s 276
4 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 22 s 615 0 s 337
5 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 22 s 619 0 s 341
6 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 1 min 22 s 705 0 s 427

Vendredi après-midi[modifier | modifier le code]

Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 22 s 079
2 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 1 min 22 s 126 0 s 047
3 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 22 s 154 0 s 075
4 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 22 s 369 0 s 290
5 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 22 s 426 0 s 347
6 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 22 s 550 0 s 471

Samedi matin[modifier | modifier le code]

Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 21 s 009
2 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 1 min 21 s 408 0 s 399
3 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 21 s 509 0 s 500
4 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 1 min 21 s 655 0 s 646
5 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 1 min 21 s 800 0 s 791
6 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 1 min 21 s 849 0 s 840

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Pos Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3 Poids
des monoplaces
1 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 1 min 21 s 313 1 min 20 s 826 1 min 21 s 569 637,5 kg
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 21 s 178 1 min 20 s 604 1 min 21 s 607 655,0 kg
3 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 20 s 964 1 min 20 s 358 1 min 21 s 741 652,0 kg
4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis HamiltonSREC McLaren-Mercedes 1 min 20 s 842 1 min 20 s 465 1 min 21 s 839 650,5 kg
5 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 20 s 793 1 min 20 s 862 1 min 21 s 890 654,0 kg
6 Drapeau de la Finlande Heikki KovalainenSREC McLaren-Mercedes 1 min 21 s 659 1 min 20 s 807 1 min 22 s 095 655,0 kg
7 Drapeau de la Finlande Kimi RäikkönenSREC Ferrari 1 min 21 s 500 1 min 20 s 647 1 min 22 s 468 651,5 kg
8 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 21 s 471 1 min 20 s 707 1 min 22 s 511 664,5 kg
9 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 21 s 407 1 min 20 s 570 1 min 22 s 835 658,0 kg
10 Drapeau du Brésil Felipe MassaSREC Ferrari 1 min 21 s 420 1 min 20 s 823 Pas de temps
11 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 1 min 21 s 571 1 min 21 s 002 671,5 kg
12 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 1 min 21 s 416 1 min 21 s 082 671,3 kg
13 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 21 s 558 1 min 21 s 222 689,0 kg
14 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 1 min 21 s 584 1 min 21 s 242 679,2 kg
15 Drapeau du Brésil Nelsinho Piquet Renault 1 min 21 s 278 1 min 21 s 389 667,7 kg
16 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 1 min 21 s 738 658,0 kg
17 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Force India-Mercedes 1 min 21 s 807 680,5 kg
18 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 21 s 868 683,5 kg
19 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 1 min 21 s 901 666,0 kg
20 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 1 min 22 s 359 675,5 kg


Notes :

  • Les pilotes prenant part aux essais avec le SREC sont signalés par la mention SREC.
  • Felipe Massa a été sévèrement blessé lors de la séance Q2 des qualifications et n'a pas pris part à la super-pole. Le pilote brésilien ne pouvant pas participer au Grand Prix, tous les pilotes classés derrière lui ont avancé d'une place sur la grille qui ne comportait que 19 partants.
La grille de départ du Grand Prix.

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Pos No Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis HamiltonSREC McLaren-Mercedes 70 1 h 38 min 23 s 876 (186,973 km/h) 4 10
2 4 Drapeau de la Finlande Kimi RäikkönenSREC Ferrari 70 + 11 s 529 7 8
3 14 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 70 + 16 s 886 3 6
4 16 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 70 + 26 s 967 5 5
5 2 Drapeau de la Finlande Heikki KovalainenSREC McLaren-Mercedes 70 + 34 s 392 6 4
6 10 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 70 + 35 s 237 13 3
7 22 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 70 + 55 s 088 8 2
8 9 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 70 + 1 min 08 s 172 11 1
9 17 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 70 + 1 min 08 s 774 9
10 23 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 70 + 1 min 09 s 256 12
11 6 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 70 + 1 min 10 s 612 15
12 8 Drapeau du Brésil Nelsinho Piquet Renault 70 + 1 min 11 s 512 14
13 5 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 70 + 1 min 14 s 046 18
14 21 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Force India-Mercedes 69 + 1 tour 16
15 11 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 69 + 1 tour 19
16 12 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 69 + 1 tour 10
Abd 15 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 29 Suspension 2
Abd 7 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 15 Écrou de roue 1
Abd 20 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 Surchauffe 17
Np 3 Drapeau du Brésil Felipe MassaSREC Ferrari 0 Accident aux essais -
  • Les pilotes prenant part au Grand Prix avec le SREC sont signalés par la mention SREC.


Fernando Alonso sur trois roues avant d'abandonner
Robert Kubica ne se classe que treizième de l'épreuve

Le Grand Prix se déroule sous un ciel légèrement nuageux avec des températures supérieures à 25 °C dans l'air et 43 °C sur la piste. Le vent souffle assez fort, à plus de 8 mètres par seconde. Seules 19 monoplaces sont présentes sur la grille suite à l'accident de Felipe Massa lors des essais qualificatifs. En dernière position, Jaime Alguersuari, remplaçant de Sébastien Bourdais, devient le plus jeune à prendre le départ d’un Grand Prix.

À l’extinction des feux, Fernando Alonso, en pole position, file en tête vers le premier virage, immédiatement pris en chasse par Mark Webber. Grâce à une parfaite utilisation de son SREC, Lewis Hamilton bondit à l’avant du peloton. Kimi Räikkönen, qui dispose du même système, tente de grignoter des places et s’impose de manière musclée sur Sebastian Vettel après avoir frôlé Hamilton. Ces manœuvres ont entraîné une enquête des commissaires.

Alonso boucle le premier tour en tête devant Webber, Hamilton, Räikkönen, Nico Rosberg, Heikki Kovalainen, Vettel, Jenson Button, Kazuki Nakajima et Jarno Trulli. En fond de peloton, Adrian Sutil abandonne sur problème mécanique. Après 5 tours, Alonso profite du duel opposant Webber à Hamilton pour creuser un écart de plus de 3 secondes. Hamilton trouve alors un moyen de dépasser Webber et se lance à la poursuite d'Alonso.

Au 10e tour, Alonso voit la menace Hamilton se préciser : il regagne alors son stand au 12e tour et en ressort à la dixième place. Malheureusement pour lui, un problème de fixation de l’écrou de sa roue avant droite l’oblige à finir son tour sur trois roues et à regagner les stands. Il abandonnera quelques tours plus tard.

Lewis Hamilton hérite donc de la première place et, après quinze tours, devance Webber de 4 secondes, Räikkönen de 5 s, Rosberg de 8 s, Kovalainen de 15 s, Vettel de 16 s, Button de 20 s, et Nakajima de 21 s. Webber et Räikkönen stoppent de conserve au 19e tour et le pilote finlandais ressort devant Webber retardé par un problème lors de son ravitaillement. Webber perd rapidement une nouvelle place face à Timo Glock.

Hamilton récupère les commandes de la course après les ravitaillements de Kovalainen et Vettel. En délicatesse avec le comportement de sa Red Bull, Vettel, alors 8e, cède devant Rubens Barrichello au 25e tour puis regagne son garage pour changer le museau de sa RB5 avant de se résoudre à l’abandon un peu plus tard.

Au 30e passage, Hamilton tient toujours les rènes de l’épreuve devant Räikkönen à 6 secondes, Glock à 8 s, Webber à 14 s, Kovalainen à 16 s, Rosberg à 19 s, Barrichello à 26 s, Trulli à 33 s et Button à 37 secondes.

À la mi-course, Webber en difficulté avec ses pneus, voit Kovalainen et Rosberg revenir sur lui. Devant, Hamilton compte toujours un peu plus de 6 secondes d’avance sur Räikkönen. La deuxième vague de ravitaillement débute peu avant le 45e tour. Räikkönen, très lent à ressortir, perd un peu plus de temps après une dérobade de sa Ferrari dans le deuxième virage.

Hamilton parvient à conserver la tête de la course après son second arrêt et est poursuivi par Webber et Rosberg, puis par Räikkönen, talonné par Glock, une fois repassés par leurs stands. Glock effectue un « splash and dash » à dix tours de l’arrivée, qui permet à Webber de hisser sa Red Bull en 3e position.

Lewis Hamilton décroche sa 10e victoire en Grand Prix, sa première depuis le Grand Prix de Chine en 2008. Räikkönen décroche la deuxième place devant Webber qui fait une bonne opération au classement des pilotes. Les 6 points engrangés par l’Australien lui permettent de prendre l’avantage sur Vettel dans la course au titre et de revenir à 18,5 points de Jenson Button qui ne termine que septième de la course. Rosberg se classe quatrième devant Kovalainen, Button, Glock et Trulli.

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes
Pos Pilote Écurie Points
1 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 70
2 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 51,5
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 47
4 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 44
5 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 25,5
6 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 22,5
7 Drapeau du Brésil Felipe Massa Scuderia Ferrari 22
8 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 19
9 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 18
10 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 16
11 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 13
12 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 9
13 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 6
14 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 3
15 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 2
16 Drapeau de la France Sébastien Bourdais Toro Rosso-Ferrari 2
Constructeurs
Pos Écurie Points
1 Drapeau du Royaume-Uni Brawn-Mercedes 114
2 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Renault 98,5
3 Drapeau de l'Italie Ferrari 40
4 Drapeau du Japon Toyota 38,5
5 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 28
6 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Toyota 25,5
7 Drapeau de la France Renault 13
8 Drapeau de l'Allemagne BMW Sauber 8
9 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Ferrari 5

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • 18e pole position de sa carrière pour Fernando Alonso.
  • 10e victoire de sa carrière pour Lewis Hamilton.
  • 163e victoire pour McLaren en tant que constructeur.
  • 74e victoire pour Mercedes en tant que motoriste.
  • 1re victoire d'une monoplace munie du SREC.
  • 1er Grand Prix de sa carrière pour Jaime Alguersuari qui a remplacé Sébastien Bourdais au sein de la Scuderia Toro Rosso.
  • 1er meilleur tour en course de sa carrière pour Mark Webber.
  • 28e et dernier Grand Prix pour Nelsinho Piquet, limogé par Renault F1 Team.
  • Jaime Alguersuari devient, à 19 ans 4 mois et 3 jours, le plus jeune pilote à prendre le départ d'un Grand prix de Formule 1. Il bat le record de précocité de Ricardo Rodriguez qui avait 19 ans 6 mois et 27 jours lors du Grand Prix d'Italie en 1961). Mike Thackwell avait 19 ans 5 mois et 29 jours lors du Grand Prix du Canada en 1980 mais n'avait pas pris part au second départ de la course.
  • Heikki Kovalainen, en menant la course pendant 1 tour, passe la barre des 200 km en tête d'un Grand Prix (202 km).
  • 38e arrivée consécutive parmi les pilotes classés et 30e arrivée consécutive en recevant le drapeau à damier pour Nick Heidfeld qui établit deux nouveaux records.
  • Jenson Button est le seul pilote à avoir inscrit des points à l'occasion de tous les Grands Prix depuis le début de la saison.
  • Felipe Massa n'a pas pris le départ de l'épreuve suite à sa violente sortie de piste lors des qualifications du Grand Prix de Hongrie. Massa a tapé le mur du virage n° 4 à plus de 240 km/h après avoir été frappé de plein fouet par un ressort de la Brawn BGP 001 de Rubens Barrichello sur le haut gauche de son casque. Massa a été héliporté vers l'hôpital AEK de Budapest. Judit Bozia, porte-parole de l'hôpital, a déclaré son état sérieux mais stable alors que le pilote a été placé sous respirateur artificiel. Il souffre d'une coupure au front, d'une lésion sur la partie gauche du crâne et d'une commotion cérébrale.
  • La FIA a décidé de suspendre Renault F1 Team pour le Grand Prix d'Europe qui se disputera le 23 août à Valence, considérant que l'écurie n'a pas respecté les règles de sécurité durant la course de Hongrie. La FIA estime que Fernando Alonso a volontairement quitté les stands sans un écrou de sécurité maintenant l'une de ses roues. La FIA reproche également à Renault d'avoir manqué d'informer le pilote de ce problème ou de lui conseiller de prendre une action adéquate au vu des circonstances.
  • Jaime Alguersuari portait un casque portant l’inscription « Ciao Henry » en hommage à Henry Surtees (fils de John Surtees), décédé lors d'une course de Formule 2 la semaine précédente. Les deux pilotes s'étaient côtoyés en Championnat de Grande-Bretagne de Formule 3 en 2008.

Voir aussi[modifier | modifier le code]