Grand Prix automobile de Hongrie 2011

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Grand Prix de Hongrie 2011

Tracé de la course

Drapeau Hungaroring

Données de la course
Nombre de tours 70
Longueur du circuit 4.381 km
Distance de course 306.630 km
Résultats
Vainqueur Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button,
McLaren-Mercedes,
h 46 min 42 s 337
(vitesse moyenne : 172,416 km/h)
Pole position Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
min 19 s 815
(vitesse moyenne : 197,602 km/h)
Record du tour en course Drapeau du Brésil Felipe Massa,
Ferrari,
min 23 s 415
(vitesse moyenne : 189,074 km/h)

Le Grand Prix automobile de Hongrie 2011 (Formula 1 Eni Magyar Nagydíj 2011), disputé le 31 juillet 2011 sur le Hungaroring, est la 850e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1986 et la onzième manche du championnat 2011.

Parti de la deuxième ligne, le pilote britannique Jenson Button parvient s'emparer de la tête à une vingtaine de tours de la fin pour fêter par une victoire son deux centième départ en Formule 1. Les deux autres pilotes présents sur le podium sont Sebastian Vettel (Red Bull Racing) qui retrouve l'une des deux premières places après sa contre-performance en Allemagne, et Fernando Alonso (Ferrari). Grâce à sa deuxième victoire de la saison, Button réduit l'écart avec les pilotes qui le précèdent au championnat du monde mais conserve toutefois sa cinquième position. En terminant deuxième, Sebastian Vettel accentue son avance en tête du championnat : avec 234 points, il compte 85 longueurs d'avance sur son coéquipier Mark Webber. À la fin du Grand Prix, dix-sept des vingt-sept pilotes en lice au championnat du monde ont marqué au moins un point.

Chez les constructeurs, malgré la victoire de Button, Red Bull Racing conserve une avance confortable en tête du championnat avec 383 points, loin devant McLaren (280) et Ferrari (215). À l'issue de la course, neuf des douze écuries engagées au championnat ont inscrit au moins un point, Lotus, Virgin et HRT n'étant toujours pas parvenues à placer un de leurs pilotes dans le top dix.

Essais libres[modifier | modifier le code]

Vendredi matin, séance de 10 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[1]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 23 s 350
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 23 s 564 + 0 s 214
3 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 1 min 23 s 642 + 0 s 292
4 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 23 s 666 + 0 s 316
5 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 23 s 772 + 0 s 422
6 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 24 s 115 + 0 s 765

La température ambiante est de 19 °C au départ de la première séance d'essais libres du Grand Prix de Hongrie. La piste est légèrement humide à cause des pluies de la nuit et il faut donc attendre de longues minutes avant que le premier pilote en piste, Nico Hülkenberg, signe le meilleur temps chronométré en 1 min 28 s 286 avec les pneus les plus tendres de la gamme Pirelli[2],[3],[4].

Ce temps est ensuite battu par Sébastien Buemi en 1 min 27 s 058 puis par Jenson Button à deux reprises (1 min 25 s 697 puis 1 min 24 s 983). Son coéquipier Lewis Hamilton tourne alors en 1 min 24 s 284 mais Fernando Alonso, qui fête son trentième anniversaire, améliore à deux reprises (1 min 24 s 179 et 1 min 23 s 642). À une demi-heure du drapeau à damier, Sebastian Vettel tourne en 1 min 23 s 564[2],[3].

Dix minutes plus tard, Hamilton se replace en tête en 1 min 23 s 350, lorsque Mark Webber sort de la piste et heurte le rail de face : il réussit à rejoindre son stand sans son museau et avec un pneu crevé. Lewis Hamilton signe le meilleur temps de la séance et devance Vettel, Alonso, Webber, Button et Massa[2],[3],[4].

Chez Lotus Renault GP, Bruno Senna débute officiellement au volant de la Renault R31 et termine au quinzième rang, à sept dixièmes de seconde de son coéquipier Vitaly Petrov. Chez Marussia Virgin Racing, Jérôme d'Ambrosio n'a pris la piste qu'à un quart d’heure de la fin et termine à près de quatre dixièmes de son coéquipier Timo Glock[3].

Vendredi après-midi, séance de 14 h[modifier | modifier le code]

Photo de Vitaly Petrov, Jérôme d'Ambrosio et Pastor Maldonado sur le circuit de Budapest.
Vitaly Petrov, Jérôme d'Ambrosio et Pastor Maldonado lors de la parade sur le Hungaroring.
Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[5]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 21 s 018
2 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 1 min 21 s 259 + 0 s 241
3 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 21 s 322 + 0 s 304
4 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 21 s 508 + 0 s 490
5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 21 s 549 + 0 s 531
6 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 22 s 099 + 1 s 081

La température ambiante est de 21 °C et il ne pleut toujours pas au départ de la deuxième séance d'essais libres. Les pilotes entrent rapidement en piste et Jaime Alguersuari signe le premier temps de référence en 1 min 27 s 596. Ce temps est très vite amélioré par Sergio Pérez en 1 min 25 s 881 puis par Vitaly Petrov en 1 min 25 s 560. Pérez reprend ensuite la tête en 1 min 24 s 679 mais son temps est battu par Lewis Hamilton (1 min 23 s 593), Felipe Massa (1 min 22 s 928) et Sebastian Vettel (1 min 22 s 666)[6],[7],[8].

Jenson Button signe ensuite le meilleur temps en 1 min 22 s 536 mais est battu par Fernando Alonso en 1 min 22 s 297 avant de reprendre son bien en 1 min 22 s 091. Alonso améliore alors à nouveau en 1 min 22 s 070, tous ces temps étant signés en pneus durs. Peu avant la mi-séance, Massa s'élance en pneus tendres (les « super tendres » de la gamme Pirelli) mais fait deux erreurs dans son premier tour et Alonso, en pneus tendres lui aussi, améliore son meilleur temps en 1 min 21 s 259[6].

Les autres pilotes s'élancent à leur tour en pneus tendres et Hamilton fait tomber le temps d'Alonso en tournant en 1 min 21 s 018. Le reste de cette séance est mis à profit pour évaluer la résistance des pneus tendres pour préparer la course. Hamilton signe le meilleur temps de cette première journée et devance Alonso, Button, Webber, Vettel, Massa, Rosberg et Schumacher[6],[7],[8].

Samedi matin, séance de 10 h[modifier | modifier le code]

Photo des tribunes du circuit de Budapest.
Les tribunes du circuit de Budapest
Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[9]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 21 s 168
2 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 1 min 21 s 469 + 0 s 301
3 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 21 s 639 + 0 s 471
4 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 21 s 645 + 0 s 477
5 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 22 s 002 + 0 s 834
6 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 22 s 534 + 1 s 366

Pour la saison 2011, la FIA a imposé une période de « couvre-feu » pour les membres des équipes afin de soulager les mécaniciens sur les Grands Prix : à deux heures du matin, tout le monde doit s'arrêter pour profiter de six heures de repos, quatre exceptions étant permises dans la saison. L'écurie Red Bull Racing utilise son premier « joker » pour travailler sur la monoplace de Sebastian Vettel, qui en était mécontent après les essais libres du vendredi[10],[11].

La température ambiante est de 21 °C mais l'apparition du soleil fait monter la température de la piste à 32 °C au départ de la troisième et dernière séance d'essais libres. Les pilotes s'élancent très vite pour un premier tour d'installation et il faut attendre douze minutes pour que Jérôme d'Ambrosio signe les premiers temps de référence de la journée en 1 min 32 s 884 puis en 1 min 30 s 634[12],[13].

Ce temps est ensuite amélioré par Kamui Kobayashi (1 min 27 s 338 puis 1 min 26 s 188) et Nico Rosberg en 1 min 24 s 464. Jenson Button améliore à deux reprises (1 min 23 s 526 et 1 min 23 s 016) et Sebastian Vettel fait de même (1 min 22 s 360 puis 1 min 22 s 021). Quelques minutes plus tard, Michael Schumacher chausse le premier des pneus tendres et est imité par d'autres, notamment son coéquipier Nico Rosberg qui prend la deuxième place en 1 min 22 s 534[12].

Avec les pneus tendres que Fernando Alonso se hisse en tête du classement en 1 min 21 s 469 quand Lewis Hamilton fait un tout droit dans le premier virage. Les Red Bull s'élancent pour tenter de déloger Alonso de la première place et Vettel signe le meilleur temps de la séance en 1 min 21 s 168[11],[12].

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Session Q1[modifier | modifier le code]

La température ambiante est de 22 °C au départ de la séance qualification du Grand Prix de Hongrie mais le vent est assez important et perturbe l’aérodynamique des voitures. Les pilotes s'élancent rapidement en piste et Sebastian Vettel est le premier à signer un temps de référence en 1 min 22 s 387 en pneus durs[14],[15].

Ce temps est ensuite battu par Lewis Hamilton lui aussi en pneus durs (1 min 21 s 636) puis par Fernando Alonso en 1 min 21 s 578 avec les mêmes pneus. Jérôme d'Ambrosio réalise une de ses meilleures qualifications de la saison : malgré sa dernière place sur la grille de départ, il réduit l'écart par rapport à son coéquipier Timo Glock à seulement 216 millièmes de seconde[16].

Les sept pilotes éliminés sont Vitantonio Liuzzi, Jérôme d'Ambrosio, Daniel Ricciardo, Timo Glock, Heikki Kovalainen, Jarno Trulli et Sébastien Buemi[14],[15].

Session Q2[modifier | modifier le code]

Sebastian Vettel est l'un des premiers pilotes restants à s'élancer en piste pour la session Q2 et signe le premier temps de référence en 1 min 21 s 095 en pneus tendres. Lewis Hamilton prend la deuxième place à quelques millièmes mais en pneus durs[17],[15].

Quelques secondes plus tard, Mark Webber prend la tête du classement en 1 min 20 s 890 avant de se faire battre par Jenson Button en 1 min 20 s 578 puis par Fernando Alonso en 1 min 20 s 262, les trois pilotes étant en pneus tendres[17].

Si certains pilotes se relancent en piste pour éviter une élimination prématurée, les sept premiers du classement, Alonso, Button, Webber, Vettel, Massa, Hamilton et Rosberg restent dans leur stand. Les sept pilotes éliminés sont Pastor Maldonado, son coéquipier Rubens Barrichello, Jaime Alguersuari, les deux pilotes Renault F1 Team, Nick Heidfeld et Vitaly Petrov, Kamui Kobayashi et Paul di Resta[17]. À l'exception du Grand Prix de Grande-Bretagne marqué par la limitation du diffuseur soufflé, Renault était toujours parvenu cette saison à hisser au moins un de ses pilotes dans la dernière partie des qualifications[16].

Session Q3[modifier | modifier le code]

Lewis Hamilton chausse des pneus tendres pour la première fois et signe le meilleur temps à l'issue de sa première tentative en 1 min 19 s 978. Sebastian Vettel est deuxième devant Fernando Alonso, Jenson Button, Felipe Massa et Mark Webber tandis qu'Adrian Sutil, Michael Schumacher, Nico Rosberg et Sergio Pérez sont toujours dans leur stand : comprenant qu'ils n'ont aucune chance de faire mieux que leurs adversaires, ils économisent tous les quatre un train de pneus neufs en vue de la course de dimanche en n'effectuant qu'une seule tentative[18],[16].

Les dix pilotes sont tous en piste dans les deux dernières minutes de la séance. La lutte pour la pole position se joue entre Vettel et Alonso et l'Allemand signe le meilleur tour en 1 min 19 s 815[18].

Vettel devance Hamilton, Button, Massa, Alonso, Webber, Rosberg, Sutil, Schumacher et Perez qui n'a pas signé de tour chronométré[18],[16].

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[19],[20]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel SREC Red Bull-Renault 1 min 21 s 740 1 min 21 s 095 1 min 19 s 815
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton SREC McLaren-Mercedes 1 min 21 s 636 1 min 21 s 105 1 min 19 s 978
3 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button SREC McLaren-Mercedes 1 min 22 s 038 1 min 20 s 578 1 min 20 s 024
4 Drapeau du Brésil Felipe Massa SREC Ferrari 1 min 22 s 130 1 min 21 s 099 1 min 20 s 350
5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso SREC Ferrari 1 min 21 s 578 1 min 20 s 262 1 min 20 s 365
6 Drapeau de l'Australie Mark Webber SREC Red Bull-Renault 1 min 22 s 208 1 min 20 s 890 1 min 20 s 474
7 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg SREC Mercedes 1 min 22 s 996 1 min 21 s 243 1 min 21 s 098
8 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil SREC Force India-Mercedes 1 min 22 s 237 1 min 22 s 000 1 min 21 s 445
9 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher SREC Mercedes 1 min 22 s 876 1 min 21 s 852 1 min 21 s 907
10 Drapeau du Mexique Sergio Pérez SREC Sauber-Ferrari 1 min 23 s 067 1 min 22 s 157 Pas de temps
11 Drapeau du Royaume-Uni Paul di Resta SREC Force India-Mercedes 1 min 22 s 976 1 min 22 s 256
12 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov SREC Renault 1 min 23 s 070 1 min 22 s 284
13 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi SREC Sauber-Ferrari 1 min 23 s 278 1 min 22 s 435
14 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld SREC Renault 1 min 23 s 024 1 min 22 s 470
15 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello SREC Williams-Cosworth 1 min 23 s 075 1 min 22 s 684
16 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari SREC Toro Rosso-Ferrari 1 min 23 s 285 1 min 22 s 979
17 Drapeau du Venezuela Pastor Maldonado SREC Williams-Cosworth 1 min 23 s 847 Pas de temps
18 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi SREC Toro Rosso-Ferrari 1 min 24 s 070
19 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen Team Lotus-Renault 1 min 24 s 362
20 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Team Lotus-Renault 1 min 24 s 534
21 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Virgin-Cosworth 1 min 26 s 294
22 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi HRT-Cosworth 1 min 27 s 908
23 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo HRT-Cosworth 1 min 26 s 323
24 Drapeau de la Belgique Jérôme d'Ambrosio Virgin-Cosworth 1 min 26 s 510
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 27 s 288 (107 % de 1 min 21 s 578)


Schéma de la grille de qualification du Grand Prix de Hongrie 2011
La grille de qualification du Grand Prix de Hongrie 2011.
Schéma de la grille de départ du Grand Prix de Hongrie 2011
La grille de départ du Grand Prix de Hongrie 2011.

Course[modifier | modifier le code]

Déroulement de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Photo de la mise en grille du Grand Prix au Hungaroring.
La mise en grille du Grand Prix au Hungaroring.
Photo du podium : Jenson Button devance Sebastian Vettel et Fernando Alonso.
Sur le podium, Jenson Button devance Sebastian Vettel et Fernando Alonso.

S'il ne pleut pas, la piste est totalement détrempée à quelques minutes du départ du Grand Prix de Hongrie et l'ensemble des concurrents se présente sur la grille en pneus intermédiaires. À l'extinction des feux, Sebastian Vettel, en pole position, prend un excellent départ devant les deux pilotes McLaren qui s'attaquent dès les premiers virages, Lewis Hamilton gardant l'avantage[22]. Au premier passage, Vettel mène devant Hamilton, Jenson Button, Nico Rosberg, Fernando Alonso, Michael Schumacher, Felipe Massa et Mark Webber. Quelques minutes plus tard, Alonso prend l'avantage sur Rosberg avant de faire une erreur et de se retrouver à nouveau derrière son adversaire direct. Lewis Hamilton, plus rapide que Sebastian Vettel, l'attaque sans relâche et finit par pousser son rival à commettre une erreur de pilotage pour défendre sa place dans le cinquième tour : Hamilton file, et désormais Vettel se trouve sous la menance directe de Button[23],[24],[25],[22].

Dans le septième tour, Alonso commet une nouvelle erreur et est doublé par son coéquipier qui passe devant lui, avant de partir à son tour à la faute, touchant le muret avec l'arrière de sa monoplace[24],[22]. Au huitième passage, Hamilton devance Vettel de 5 secondes, Button de 7 s, Rosberg de 11 s, Alonso (le pilote le plus rapide en piste) de 12 s et Webber de 15 s ; suivent Schumacher, Paul di Resta, Massa et Kamui Kobayashi. Webber, Massa et Rubens Barrichello rentrent à leur stand chausser des pneus slicks au dixième tour alors que la piste reste encore très humide. Button, di Resta, Pastor Maldonado, Nick Heidfeld et Timo Glock les imitent au tour suivant, Hamilton, Vettel, Alonso, Rosberg, Kobayashi, Sébastien Buemi, Heikki Kovalainen, Adrian Sutil, Sergio Pérez et Vitantonio Liuzzi au douzième tour, Schumacher, Jaime Alguersuari, Jarno Trulli et Daniel Ricciardo au treizième[23].

Au quatorzième passage, Hamilton précède Button de 5 secondes, Vettel de 6 s, Webber de 13 s et Alonso de 14 s ; suivent Rosberg, di Resta, Schumacher, Massa et Kobayashi. En tête de la course, Hamilton hausse le rythme et, quatre tours plus tard, possède 9 secondes d'avance sur Vettel, 10 sur Button et plus de 15 sur Webber, attaqué par Alonso. Nick Heidfeld, en grande difficulté en fond de classement, abandonne sa Renault en feu sur le bord de la piste. Alors que les commissaires se précipitent pour éteindre l'incendie, la monoplace explose et un commissaire est légèrement blessé à la jambe. Pendant ce temps, Webber, Alonso, Kovalainen, Perez, Petrov, Buemi rentrent au vingt-cinquième tour pour changer de pneumatiques, Hamilton, Schumacher (qui abandonne peu après), Sutil, Liuzzi au vingt-sixième, Button, Rosberg, di Resta au suivant, Vettel, Maldonado, Glock, d'Ambrosio et Ricciardo au vingt-huitième[23],[22].

Au trente-deuxième passage Hamilton est toujours en tête et précède Button de 7 secondes, Vettel de 12 s, Webber de 16 s, Alonso de 17 s ; suivent Kobayashi qui change ses pneus au tour suivant, Massa, Rosberg, di Resta et Barrichello. Alonso, fortement retardé par Webber, s'arrête changer ses pneus au trente-sixième tour, Barrichello au trente-septième, Webber au trente-neuvième, Hamilton et Massa au quarantième, Vettel au tour suivant et Button au quarante-deuxième tour. Après cette troisième vague d'arrêts, Hamilton mène la course devant Button, Alonso, Vettel et Webber. Si Hamilton et Alonso sont toujours en pneus tendres, les trois autres, désormais en pneus durs, essayent d’aller jusqu'au bout de la course sans arrêt supplémentaire. Alonso maltraite tellement ses pneus tendres que ses temps au tour s'effondrent : Vettel prend l'avantage sur lui dans le quarante-quatrième tour, au moment où quelques gouttes tombent sur le circuit[23],[25].

La pluie s'intensifie dans le quarante-septième tour et Hamilton part à la faute. Alonso rentre au stand et, malgré la pluie, chausse des pneus slicks durs. Button mène désormais la course devant Hamilton et Vettel, les trois pilotes se tenant en une seconde[22]. Au cinquantième passage Button devance Hamilton, Vettel, Webber, Alonso, Massa, Rosberg, Kobayashi, Petrov et Alguersuari. Quelques secondes plus tard, Button part à la faute sur une piste de plus en plus glissante et Hamilton prend la tête de la course. Button reprend l'avantage quelques hectomètres plus loin avant que Lewis Hamilton ne lui rende la pareille quelques centaines de mètres plus loin, puis rentre au cinquante-deuxième tour chausser des pneus intermédiaires[25]. Webber rentre également chausser des gommes intermédiaires mais s'aperçoit immédiatement de son erreur technique : il revient aussitôt remettre des gommes slicks[22]. Pendant ce temps, Alonso déborde Hamilton en difficulté avec des pneumatiques mal adaptés à la piste. Hamilton retourne changer ses pneus au cinquante-quatrième tour : il n'a désormais plus aucun espoir de décrocher la victoire, d'autant qu'il reçoit une pénalité pour avoir gêné Paul di Resta après son tête-à-queue[23],[24],[25],[22].

Au cinquante-sixième passage, Button mène devant Vettel, Alonso, Hamilton, Massa, Webber, Kobayashi, Rosberg, Buemi et di Resta. En fin de course, Hamilton prend l'avantage sur Webber. Jenson Button remporte la victoire pour son 200e départ en Grand Prix. Vettel termine deuxième devant Alonso, Hamilton, Webber, Massa, di Resta, Buemi, Rosberg et Alguersuari[23],[24],[25].

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[26],[27]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 4 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button SREC McLaren-Mercedes 70 1 h 46 min 42 s 337 (172,416 km/h) 3 25
2 1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel SREC Red Bull-Renault 70 + 3 s 588 1 18
3 5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso SREC Ferrari 70 + 19 s 819 5 15
4 3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton SREC McLaren-Mercedes 70 + 48 s 338 2 12
5 2 Drapeau de l'Australie Mark Webber SREC Red Bull-Renault 70 + 49 s 742 6 10
6 6 Drapeau du Brésil Felipe Massa SREC Ferrari 70 + 1 min 23 s 176 4 8
7 15 Drapeau du Royaume-Uni Paul di Resta SREC Force India-Mercedes 69 + 1 tour 11 6
8 18 Drapeau de la Suisse Sebastien Buemi SREC Toro Rosso-Ferrari 69 + 1 tour 23 4
9 8 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg SREC Mercedes 69 + 1 tour 7 2
10 19 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari SREC Toro Rosso-Ferrari 69 + 1 tour 16 1
11 16 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi SREC Sauber-Ferrari 69 + 1 tour 13
12 10 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov SREC Renault 69 + 1 tour 12
13 11 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello SREC Williams-Cosworth 68 + 2 tours 15
14 14 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil SREC Force India-Mercedes 68 + 2 tours 8
15 17 Drapeau du Mexique Sergio Pérez SREC Sauber-Ferrari 68 + 2 tours 10
16 12 Drapeau du Venezuela Pastor Maldonado SREC Williams-Cosworth 68 + 2 tours 17
17 24 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Virgin-Cosworth 66 + 4 tours 20
18 22 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo HRT-Cosworth 66 + 4 tours 22
19 25 Drapeau de la Belgique Jérôme d'Ambrosio Virgin-Cosworth 65 + 5 tours 24
20 23 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi HRT-Cosworth 65 + 5 tours 21
Abd. 20 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen Lotus-Renault 55 Fuite d'eau 18
Abd. 7 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher SREC Mercedes 26 Boîte de vitesses 9
Abd. 9 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld SREC Renault 23 Feu 14
Abd. 21 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Lotus-Renault 17 Fuite d'eau 19

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[32],[33]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 234
2 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 149
3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 146
4 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 145
5 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 134
6 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 70
7 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 48
8 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld Renault 34
9 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov Renault 32
10 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Mercedes 32
11 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi Sauber-Ferrari 27
12 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 18
13 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 12
14 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 10
15 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Sauber-Ferrari 8
16 Drapeau du Royaume-Uni Paul di Resta Force India-Mercedes 8
17 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Williams-Cosworth 4
Constructeurs[34],[35]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Renault 383
2 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 280
3 Drapeau de l'Italie Ferrari 215
4 Drapeau de l'Allemagne Mercedes Grand Prix 80
5 Drapeau du Royaume-Uni Renault F1 Team 66
6 Drapeau de la Suisse Sauber-Ferrari 35
7 Drapeau de l'Inde Force India-Mercedes 26
8 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Ferrari 22
9 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Cosworth 4

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix de Hongrie 2011 représente :

  • la 23e pole position de sa carrière pour Sebastian Vettel ;
  • la 31e pole position pour Red Bull en tant que constructeur ;
  • la 186e pole position pour Renault en tant que motoriste ;
  • la 11e victoire de sa carrière pour Jenson Button ;
  • la 173e victoire pour McLaren en tant que constructeur ;
  • la 86e victoire pour Mercedes en tant que motoriste ;
  • le 200e départ en Grand Prix pour Jenson Button ;
  • le 100e départ en Grand Prix pour Nico Rosberg ;
  • le 100e Grand Prix d'un moteur V8 ;
  • le 100e Grand Prix pour la Scuderia Toro Rosso ;

Au cours de ce Grand Prix :

  • Sebastian Vettel passe la barre des 600 points inscrits en championnat du monde (615 points)[36] ;

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « FORMULA 1 ENI MAGYAR NAGYDÍJ 2011 Practice 1 », sur formula1.com,‎ 29 juillet 2011 (consulté le 31 juillet 2011)
  2. a, b et c Daniel Thys, « Hamilton prend la tête en Hongrie », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 29 juillet 2011 (consulté le 7 août 2011)
  3. a, b, c et d Gregory Demoen, « EL1 : Hamilton continue sur sa lancée, Webber dérape », sur toilef1.com,‎ 29 juillet 2011 (consulté le 7 août 2011)
  4. a et b (en) Formula One Management, « Practice One - Hamilton leads Vettel in Hungary », sur formula1.com,‎ 29 juillet 2011 (consulté le 7 août 2011)
  5. (en) « FORMULA 1 ENI MAGYAR NAGYDÍJ 2011 Practice 2 », sur formula1.com,‎ 29 juillet 2011 (consulté le 31 juillet 2011)
  6. a, b et c Daniel Thys, « Hamilton confirme sa grande forme », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 29 juillet 2011 (consulté le 8 août 2011)
  7. a et b Gregory Demoen, « EL2 : Hamilton en grande forme au Hungaroring », sur toilef1.com,‎ 29 juillet 2011 (consulté le 8 août 2011)
  8. a et b (en) Formula One Management, « Practice Two - Hamilton stays on top in Budapest », sur formula1.com,‎ 29 juillet 2011 (consulté le 8 août 2011)
  9. (en) « FORMULA 1 ENI MAGYAR NAGYDÍJ 2011 Practice 3 », sur formula1.com,‎ 29 juillet 2011 (consulté le 1er août 2011)
  10. Daniel Thys, « Red Bull a "violé" le couvre-feu pour la première fois cette saison », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 30 juillet 2011 (consulté le 8 août 2011)
  11. a et b Gregory Demoen, « EL3 : Vettel rebat des ailes avant les qualifications », sur toilef1.com,‎ 30 juillet 2011 (consulté le 8 août 2011)
  12. a, b et c Daniel Thys, « Vettel se replace avant la qualification », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 29 juillet 2011 (consulté le 8 août 2011)
  13. (en) Formula One Management, « Final practice - Vettel strikes back for Red Bull », sur formula1.com,‎ 30 juillet 2011 (consulté le 8 août 2011)
  14. a et b Daniel Thys, « Vettel arrache la pole position Q1 20 minutes », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 30 juillet 2011 (consulté le 7 août 2011)
  15. a, b et c (en) FOM, « Qualifying - Vettel stuns rivals with Budapest pole », sur formula1.com,‎ 30 juillet 2011 (consulté le 7 août 2011)
  16. a, b, c et d Gregory Demoen, « Qualifs : 11 sur 11 pour Red Bull Racing ! », sur toilef1.com,‎ 30 juillet 2011 (consulté le 7 août 2011)
  17. a, b et c Daniel Thys, « Vettel arrache la pole position Q2 15 minutes », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 30 juillet 2011 (consulté le 7 août 2011)
  18. a, b et c Daniel Thys, « Vettel arrache la pole position Q3 10 minutes », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 30 juillet 2011 (consulté le 7 août 2011)
  19. (en) « FORMULA 1 ENI MAGYAR NAGYDÍJ 2011 Qualifying », sur formula1.com,‎ 30 juillet 2011 (consulté le 1er août 2011)
  20. « Les chiffres de Hongrie : Qualifications (Q1-Q2-Q3) », F1i magazine, no 68,‎ septembre-octobre 2011, p. 61
  21. « Hongrie 2011 Grille de départ », sur statsf1.com,‎ 30 juillet 2011 (consulté le 30 juillet 2011)
  22. a, b, c, d, e, f et g « Budapest Express », F1i magazine, no 68,‎ septembre-octobre 2011, p. 61
  23. a, b, c, d, e et f Daniel Thys, « Button remporte le 200e GP de sa carrière », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 31 juillet 2011 (consulté le 8 août 2011)
  24. a, b, c et d Gregory Demoen, « Course : Button ne pouvait pas rêver mieux pour sa 200ème », sur toilef1.com,‎ 31 juillet 2011 (consulté le 8 août 2011)
  25. a, b, c, d et e (en) « Race - Button wins drama-filled Budapest race », sur formula1.com,‎ 31 juillet 2011 (consulté le 8 août 2011)
  26. (en) « FORMULA 1 ENI MAGYAR NAGYDÍJ 2011 2011 Race », sur formula1.com,‎ 31 juillet 2011 (consulté le 1er août 2011)
  27. « Les chiffres de Hongrie : Résultats du Grand Prix de Hongrie, manche 11/19, le 30 juillet 2011 », F1i magazine, no 68,‎ septembre-octobre 2011, p. 61
  28. « Hongrie 2011 Grille de départ », sur statsf1.com,‎ 30 juillet 2011 (consulté le 27 août 2011)
  29. « Les chiffres de Hongrie : Pole position », F1i magazine, no 68,‎ septembre-octobre 2011, p. 61
  30. « Hongrie 2011 Meilleurs tours », sur statsf1.com,‎ 30 juillet 2011 (consulté le 22 septembre 2011)
  31. « Les chiffres de Hongrie : record du tour », F1i magazine, no 68,‎ septembre-octobre 2011, p. 61
  32. « Malaisie 2011 Championnat pilotes », sur statsf1.com,‎ 31 juillet 2011 (consulté le 1er août 2011)
  33. « Classement 2011 Championnat pilotes », F1i magazine, no 68,‎ septembre-octobre 2011, p. 64
  34. « Espagne 2011 2011 Championnat constructeurs », sur statsf1.com,‎ 31 juillet 2011 (consulté le 1er août 2011)
  35. « Classement 2011 Championnat constructeurs », F1i magazine, no 68,‎ septembre-octobre 2011, p. 64
  36. « Sebastian Vettel Points », sur statsf1.com,‎ 31 juillet 2011 (consulté le 31 juillet 2011)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :