Fokker F50

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir F50.
Fokker F50
Fokker F50 de la KLM.
Fokker F50 de la KLM.

Rôle Avion de ligne
Constructeur Drapeau : Pays-Bas Fokker
Équipage 2
Premier vol 28 décembre 1985
Mise en service 1987
Production 1987 - 1997
Livraisons 213
Dimensions
Longueur F50 : 25,25 m
F60 : 26,87 m
Envergure 29 m
Hauteur 8,32 m
Aire alaire 70 m²
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 12,25 t
Max. au décollage F50 : 20,82 t
F60 : 22,95 t
Passagers 58
Motorisation
Moteurs 2 turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PW125B ou PW127B
Puissance unitaire PW125B : 1 864 kW
PW127B : 1953 kW
(2 500 ch)
Performances
Vitesse de croisière maximale F50 : 530 km/h
F60 : 469 km/h
Vitesse maximale 560 km/h
Autonomie 2 055 km
Plafond 7 620 m

Le Fokker F50 est un avion de ligne à turbopropulseurs successeur du populaire Fokker F27, dont il est un dérivé modernisé. Le Fokker F60 est la version cargo du F50. Les deux modèles furent développés et construits par Fokker aux Pays-Bas. Le F60 a aussi été utilisé dans l’armée de l’air royale néerlandaise et est maintenant en service dans l'aviation navale péruvienne.

L'appareil fut construit à 213 exemplaires.

Développement[modifier | modifier le code]

Fokker F50[modifier | modifier le code]

Intérieur d'un Fokker F50 de Skywest Express.

Le Fokker F50 a été développé après que les ventes du Fokker F27, en production continuelle depuis 1958, aient commencé à décliner dans les années 1980. La direction de Fokker décida de produire un dérivé des F27 et F28 avec une aérodynamique et une avionique modernisées. Le développement du F50 commença en 1983 avec DLT et Ansett Australia comme compagnies de lancement.

Fokker construisit deux prototypes dérivés d’une cellule du F27 dont le premier vola la première fois le 28 décembre 1985[1]. La certification du F50 par les autorités aériennes néerlandaises a été obtenue en 1987 et le premier appareil construit fut livré à la compagnie allemande DLT. La production s’arrêta en 1996 après la faillite de Fokker, le dernier appareil fut livré l’année suivante[1]. À la fin du programme, 213 F50 avaient été produits. En août 2006, un total de 171 F50 étaient encore en service. Les principales compagnies comprenaient : Avianca (10), Denim Air (12), Skywest Express (18) et VLM Airlines (20). 27 autres compagnies en utilisaient alors également[2].

Fokker F60[modifier | modifier le code]

Le Fokker F60 est une version rallongée d’1,62 m du Fokker F50 pour une longueur totale de 26,87 m. Il possède une porte cargo du côté droit immédiatement derrière le cockpit. Seulement quatre exemplaires furent construits, tous destinés au 334e escadron de l’armée de l’air royale néerlandaise basé à Eindhoven. Ils furent utilisés pour transporter de l’équipement, des soldats ou pour le parachutage et l’aérolargage. Soixante autres exemplaires étaient prévus au moment de la faillite de Fokker mais ne furent jamais terminés.

Deux des F60 en service furent convertis en avions de patrouille maritime en 2005, en remplacement des P-3 Orion de la marine royale néerlandaise, retirés du service pour des raisons budgétaires. Ils étaient stationnés à la base aérienne de Hato, sur l’île de Curaçao, dans les anciennes Antilles néerlandaises (aujourd’hui Curaçao est un État autonome au sein du Royaume des Pays-Bas), jusqu’à leur remplacement par des DHC-8 en octobre 2007. Quand l’armée de l’air royale néerlandaise a décidé d’acheter deux Lockheed C-130 Hercules supplémentaires, les F60 ont été retirés du service. Les quatre appareils étaient stockés à la base aérienne de Woensdrecht jusqu’à leur vente à l’aviation navale péruvienne. Deux furent livrés le 8 juin 2010 et les deux derniers fin 2010.

Depuis mars 2013, 2 F60 dans leur livrée de l’armée de l’air royale néerlandaise sont visibles à l’aéroport de Lelystad.

Conception[modifier | modifier le code]

Le Fokker F50 est basé sur une cellule rallongée de Fokker F27-500, avec des hublots plus petits mais plus nombreux et un train d’atterrissage avant à deux roues. La construction du fuselage, des ailes et de l’empennage est conservée en dehors du renforcement de différentes sections qui le nécessitaient. L’aile a été équipée de saumons, agissant comme des winglets. Les différences majeures avec le F27 sont les moteurs et l’équipement électronique de vol et de gestion des moteurs. Les Rolls-Royce Dart du F27 ont été remplacés par des Pratt & Whitney Canada PW124 de 1 864 kW à 6 pales Dowty Rotol. Le F50 peut transporter 60 passagers sur 2 000 km à une vitesse de croisière de 530 km/h, soit 50 km/h de plus que le F27.

Variantes[modifier | modifier le code]

Fokker F50[modifier | modifier le code]

Fokker F27-050[modifier | modifier le code]

Vendu comme Fokker F50 (ou parfois Fokker F50-100), il est basé sur le F27-500, avec deux turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PW125B ou 127B à 6 pales. L’instrumentation et les systèmes ont été modernisés, la structure utilise davantage de matériaux composites, le nombre de hublots a été doublé et les systèmes pneumatiques ont laissé place aux systèmes hydrauliques.Furent ajoutés un système électronique de contrôle des turbopropulseurs, des systèmes de visualisation électronique (EFIS) et un système d’alerte intégré[3].

Fokker F27-0502[modifier | modifier le code]

Fokker F50 de l’armée de l’air royale néerlandaise.

Vendu comme Fokker F50, c’est le même appareil que le F27-050 avec un réaménagement de la cabine et une modification des issues de secours à l’arrière. Six furent construits : 2 pour l’armée de l’air royale néerlandaise, 2 pour l’armée de l’air de Singapour (armés de 2 missiles AGM-84D Harpoon et équipés de radar et sonar) et 2 pour Brunei[3].

Fokker F60[modifier | modifier le code]

Fokker F27-0604[modifier | modifier le code]

Vendu comme Fokker F60, c’est le même appareil que le F27-0502 avec un fuselage rallongé, un poids plus élevé et l’ajout d’une porte cargo du côté droit du fuselage. Motorisé par 2 turbopropulseurs Pratt & WhitneyCanada PW127B. 4 construits[3].

Opérateurs[modifier | modifier le code]

En octobre 2012, 124 appareils étaient encore en service[4].

Opérateurs civils de Fokker F50[modifier | modifier le code]

2 Fokker F50 de CityJet à l'aéroport d'Anvers.

Opérateurs militaires et gouvernementaux de Fokker F50[modifier | modifier le code]

Les armées ou gouvernements suivants utilisent le F50 en version passagers ou cargo [5] :

Fokker F50 de transport VIP de l'armée de l'air taïwanaise.
Fokker F50 de transport VIP de l'agence de vols gouvernementaux de Tanzanie.
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau de la République de Chine Taïwan
Drapeau de Singapour Singapour
Drapeau de la Tanzanie Tanzanie
  • Agence de vols gouvernementaux de Tanzanie - comme transport VIP ;
Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
  • Police royale thaïlandaise.

Anciens opérateurs de Fokker F50[modifier | modifier le code]

Fokker F50 de Malaysia Airlines (2004) utilisé pour le transport régional.
Drapeau de l'Angola Angola
Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau de l'Autriche Autriche
Drapeau du Brésil Brésil
Drapeau de la Colombie Colombie
Drapeau de l'Estonie Estonie
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de l'Inde Inde
Drapeau de l'Irlande Irlande
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan
Drapeau du Kenya Kenya
Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Drapeau de la Malaisie Malaisie
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau du Nigeria Nigeria
Drapeau de la Norvège Norvège
Drapeau des Philippines Philippines
Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau de la République de Chine Taïwan
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

Opérateurs militaires de Fokker F60[modifier | modifier le code]

Drapeau du Pérou Pérou

Anciens opérateurs de Fokker F60[modifier | modifier le code]

Fokker F60 dans sa livrée de l’armée de l’air royale néerlandaise au RIAT de 2004.
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas

Accidents et incidents[modifier | modifier le code]

Le Fokker 50 LX-LGB qui assurait le vol Luxair 9642, qui s'écrasa le 6 novembre 2002, non loin de l'aéroport de Luxembourg-Findel, fut la plus grave catastrophe aérienne du Grand-Duché de Luxembourg et la seule à l'actif de la compagnie Luxair.
  • Le 15 septembre 1995, le vol Malaysia Airlines 2133 sur Fokker F50 (9M-MGH) s’est écrasé durant son approche à Tawau en Malaisie à cause d’une erreur de pilotage. 34 personnes sont mortes.
  • Le 15 novembre 2012, un F50 de Skyward International Aviation s’est crashé à Aweil au Soudan du Sud après que son train d’atterrissage ait cédé. L’avion est immédiatement sorti de la piste. Un passager fut légèrement blessé et les 56 autres personnes à bord étaient indemnes. L’avion a été fortement endommagé[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Développement lié[modifier | modifier le code]

Aéronefs comparables[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]