Richard Byrd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richard Byrd (athlète) et Byrd.

Richard Byrd

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait photographique (date inconnue)

Naissance 25 octobre 1888
Winchester, Virginie
Décès 11 mars 1957 (à 68 ans)
Profession

Richard Evelyn Byrd (né le 25 octobre 1888 et mort le 11 mars 1957), est un explorateur polaire et aviateur américain de l'US Navy ayant le grade de contre-amiral.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entré à l'Académie navale d'Annapolis en 1912, il apprend rapidement à piloter et se passionne pour les moyens de navigation maritimes appliqués à l'aéronautique. Il est chargé par l'US Navy de mettre au point la traversée aérienne transatlantique en 1919.

Le 9 mai 1926, il tente le survol du pôle Nord avec le Fokker F.VIIa/3m baptisé "Josephine Ford", quelques jours avant le survol du pôle par Amundsen avec le dirigeable "Norge". Le 29 juin 1927, il réalise sur un Fokker F.VIIa/3m baptisé "America" un vol transatlantique de New York à Ver-sur-Mer.

C'est en 1928 qu'il lance sa première expédition dans l'Antarctique avec deux navires et trois avions spécialement équipés. Un équipement radio permit le suivi mondial de l'expédition. Durant l'été 1928, un camp de base est construit sur la grand barrière de Ross. Ce camp de base est dénommé Ver sur Mer, en souvenir de l'accueil qu'il avait reçu lors de son amerrissage pour sa traversée de l'Atlantique en juin 1927. Le 29 novembre 1929, Byrd tente le survol du Pôle Sud qu'il réussit après un vol périlleux de 18 heures à basse altitude. Il utilise alors un Ford Trimotor baptisé "Floyd Bennett".

Byrd lance encore trois expéditions en Antarctique :

En 1955, il commande l'expédition qui établit la base américaine permanente McMurdo en bord de mer de Ross.

Hommages[modifier | modifier le code]

Buste de Richard Byrd à la Station McMurdo

Deux points géographiques ont reçu son nom : le Mont Byrd sur l'île de Ross en Antarctique et le cratère lunaire Byrd. Deux navires de l'US Navy ont également été nommés en son honneur, le cargo USNS Richard E. Byrd (en) et le destroyer USS Richard E. Byrd (en).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Georges Gadioux, « Richard BYRD, en 1934, utilise du matériel français en Antarctique », Transpolair,‎ 2007 (consulté le 2008-03-12)