Détective Conan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Detective Conan)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Conan.
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Détective Conan

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo français du manga de Détective Conan.

名探偵コナン
(Meitantei Konan)
Type Shōnen
Genre Comédie dramatique, roman policier à énigme
fantastique, science-fiction[1]
Manga
Auteur Gōshō Aoyama
Éditeur Drapeau du Japon Shōgakukan
Drapeau de la France Kana
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Shōnen Sunday
Sortie initiale 1994en cours
Volumes 84
Anime japonais
Réalisateur
Studio d’animation TMS Entertainment
Licence Drapeau de la France AB Distribution
Chaîne Drapeau du Japon NTV, Yomiuri TV, Animax
1re diffusion 8 janvier 1996 – en cours
Épisodes 749
Drama japonais
Réalisateur
Toshizaku Tanaka (1-2), Yoshinori Horiguchi (3), Masato Ibe (4)
Chaîne Drapeau du Japon NTV, Yomiuri TV
Sortie
Épisodes 4
Drama japonais : Meitantei Conan : Un défi pour Shinichi Kudo
Chaîne Drapeau du Japon NTV
1re diffusion 7 juillet 201129 septembre 2011
Épisodes 13

Autre

Détective Conan (名探偵コナン, Meitantei Konan?, litt. « Grand détective Conan ») est une série japonaise de mangas créée par Gōshō Aoyama[1]. La série débute en 1994 avec une première publication dans le magazine hebdomadaire Weekly Shōnen Sunday, et recense 81 volumes commercialisés au Japon au 18 novembre 2013. Les éditions Kana proposent une version française de 76 volumes au 4 juillet 2014.

Le manga est adapté en série télévisée d'animation par les studios TMS Entertainment, anciennement Tokyo Movie Shinsha, et Yomiuri Telecasting Corporation. Cette adaptation animée, qui recense actuellement plus de 749 épisodes, est pour la première fois diffusée le 8 janvier 1996 sur le réseau japonais Nippon TV. En France, sur les 214 premiers épisodes licenciés, seuls 170 épisodes ont été diffusés sur plusieurs chaînes de télévision incluant Cartoon Network du 4 janvier 2004 jusqu'à fin 2007, France 3 dans l'émission France Truc le 3 janvier 2005, et sur NT1 jusqu'en 2008. Mangas a également diffusé les trente premiers épisodes en version intégrale non censurée à partir du 24 mars 2008 mais a arrêté la diffusion début juin 2010.

Depuis sa toute première publication, Détective Conan se popularise et s'étend en tant que franchise proposée sur une multitude de supports (incluant films d'animation, OAV, adaptations live, jeux vidéo) et produits dérivés. De 1994 à mai 2012, le manga s'est vendu à plus de 140 millions d'exemplaires au Japon. En 2001, il remporte la 46e place du prix Shōgakukan dans la catégorie shōnen. Les critiques sont globalement positives grâce à la tournure et la qualité des intrigues et investigations.

À l'image des Enquêtes de Kindaichi, Détective Conan a bénéficié de l'intérêt que la série télévisée X-Files : Aux frontières du réel a suscité pour des enquêtes sur le surnaturel (ou le paranormal). Cela a permis à Aoyama de devenir le second dessinateur de mangas le mieux payé du Japon après Rumiko Takahashi[2] et même le premier dessinateur de manga le mieux payé en 1999[3].

Univers[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Shinichi Kudo est un jeune détective lycéen âgé de 17 ans fréquemment associé avec la police. Lors d'une visite dans un parc d'attractions en compagnie de son amie d'enfance, Ran Mouri, il surprend discrètement une conversation privée entre deux individus appartenant à une mystérieuse organisation criminelle dont chaque membre est habillé en noir. Repéré puis assommé, il est contraint d'avaler un nouveau poison (l'APTX 4869) mis au point par cette organisation, avant d'être laissé pour mort. Ce poison, censé le tuer sans laisser de traces, le fait régresser sous son ancienne apparence physique de petit garçon âgé de sept ans à cause d'un rare et inconnu effet secondaire[4]. Dans le but de cacher sa véritable identité et d'investir son temps dans la traque de cette organisation nommée l'« organisation des Hommes en Noir », il adopte le pseudonyme de Conan Edogawa. Pour trouver des indices concernant l'organisation, il réussit, grâce à son ami et voisin, le professeur Agasa, à être placé sous la garde de Ran Mouri dont le père, Kogoro Mouri, travaille en tant que détective privé. Entretemps, il est scolarisé à l'école primaire de Teitan[note 1] et forme une petite équipe d'apprentis-détectives nommés les « Détectives Juniors » avec trois de ses camarades de classe : Genta Kojima, Mitsuhiko Tsuburaya et Ayumi Yoshida[5]. Shinichi, sous l'apparence de Conan, résout les enquêtes de Kogoro Mouri en l'endormant et en usurpant sa voix grâce aux gadgets que lui fournit le professeur Agasa[6],[7].

Plus tard, un autre personnage fait son apparition : Ai Haibara. Elle travaillait pour l'organisation des Hommes en Noir sous le nom de code « Sherry », bien que son vrai nom soit Shiho Miyano. En tant que scientifique confirmée, elle a développé le poison qui a fait régresser Shinichi en petit garçon. Lorsque l'organisation a brutalement tué sa sœur, elle refuse de continuer ses recherches sur l'« Apotoxine APTX 4869 » et se fait emprisonner. Elle tente alors de se suicider en ingérant le poison qu'elle avait développé mais régresse elle-aussi malencontreusement sous le physique d'une enfant, et réussit alors à s'échapper. Elle est par la suite inscrite à l'école de Conan sous le pseudonyme d'Ai Haibara, et habite chez le professeur. Elle connaît la véritable identité de Conan et l'aide dans sa quête pour retrouver l'organisation des Hommes en Noir. Cependant, l'organisation, afin de la trouver et de la tuer, emploie l'un de ses meilleurs éléments : Vermouth. Cette dernière est une redoutable femme pouvant prendre l'apparence de n'importe quelle personne grâce à ses talents dans le domaine du déguisement. Ainsi, elle prend au cours de sa mission l'apparence des proches de Conan, ce qui mettra en péril sa couverture.

Plus tard encore, Conan est enrôlé au FBI et capture par la suite Kir, un membre de l'organisation. Il est révélé plus tard que celle-ci est une espionne de la CIA infiltrée dans l'organisation. Elle révèle au FBI que l'organisation a enrôlé un nouveau membre sous le nom de code « Bourbon », un agent qui semble faire partie des proches de Conan. Conscient de cela, Shinichi cherche à le démasquer, mais Bourbon semble de plus en plus intéressé par Conan (qui le qualifie d'ailleurs d'homme terrifiant) et commence à l'espionner sous divers déguisements.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Shinichi Kudo — Protagoniste de l'histoire, il était un détective lycéen qui aidait la police lors des affaires criminelles. Au début de l'histoire, il surprend discrètement une conversation privée entre deux individus appartenant à une organisation criminelle appelé « L'Organisation des hommes en noir » mais il se fait assommer et il avale un poison censé le tuer mais qui le fait en réalité régresser à la taille d'un enfant de primaire[4]. Il va ensuite aller habiter chez Kogoro Mouri et Ran Mouri sous le pseudonyme de Conan Edogawa. À noter que la voix de Conan Edogawa dans la version originale japonaise est celle de Minami Takayama qui était la femme de Gōshō Aoyama[8] ; en effet, ils se sont mariés le 5 mai 2005[9] avant de divorcer le 10 décembre 2007[10]. En août 2001, le magazine Newtype réalise un sondage dont le personnage de Conan Edogawa est classé 4e dans la catégorie Top 10 des personnages masculins les plus populaire au Japon[11].
  • Kogoro Mouri — Kogoro Mouri était un détective privé très médiocre, en effet, il regardait les courses de chevaux en buvant de la bière et en regardant la télévision. Conan, qui est allé habiter chez lui pour avoir une chance de retrouver la trace de l'Organisation, fait de lui un détective célèbre en l’endormant et en usurpant sa voix avec des gadgets du professeur Agasa. Il y gagne d’ailleurs le surnom de « Kogoro l'endormi ». Quelquefois, il trouve étrange le fait qu'il ne se souvienne pas de ses résolutions d'enquête, ce qui est normal car il dort en réalité[12].
  • Ran Mouri — Ran Mouri est la fille de Kogoro Mouri. Elle est aussi l'amie d'enfance depuis la maternelle et l'amoureuse de Shinichi Kudo. Elle est une championne de Karaté[13]. Elle traite Conan comme un petit frère et n'hésite pas à se baigner avec lui dans des sources chaudes et autres. Conan est terrifié à l'idée de la réaction de Ran quand elle découvrira la vérité sur sa véritable identité. En effet, il imagine que celle-ci va le battre violemment[14]. C'est une amie d'enfance de Sonoko Suzuki, la fille de l'un des hommes les plus riches du Japon. Même si elle vient d'une famille distinguée, Sonoko est terre-à-terre et très normale. Elle taquine souvent Ran sur sa relation amoureuse avec Shinichi. Quelques fois, lorsque Kogoro n'est pas dans les environs et que Conan a besoin de résoudre une affaire, il endort Sonoko et utilise la même méthode qu'avec Kogoro. Comme Kogoro, elle est largement inconsciente d'être manipulée[15]. Ran est aussi devenue amie avec Kazuha Tooyama, la petite amie de Heiji Hattori[16].
  • Professeur Agasa — Le professeur Agasa est un inventeur et voisin de la maison des Kudo (là où habitait Shinichi Kudo) de 52 ans[17],[18]. Il est la première personne à savoir que Shinichi Kudo a rajeuni ; il lui conseille d’ailleurs de ne révéler à personne sa véritable identité pour éviter des représailles de l'Organisation des hommes en noir[17],[19]. Il est le concepteur et le constructeur des différents gadgets de Conan[20], ce qui permet à ce dernier de résoudre les enquêtes sans révéler sa véritable identité. À noter que le professeur gagne beaucoup d'argent en déposant des brevets de ses inventions utilisés par de grandes entreprises[21]. Le professeur part souvent en voyage avec les Détectives Juniors à bord de sa Volkswagen Beetle, voyages qui se transforment souvent en affaires[21]. À noter que le professeur aide Conan à résoudre ces affaires en l'autorisant à usurper sa voix pendant qu'il fait semblant de parler. Il pense toujours à son premier amour, Fusae Campbell Kinoshita, devenue présidente d'une grande entreprise de mode[22].
  • Ai Haibara — Elle s'appelle en réalité Shiho Miyano, son nom de code est Sherry. Elle a conçu le poison, l'APTX 4869, que Conan a avalé. À la mort de sa sœur Akemi Miyano, elle refuse de poursuivre ses recherches et se fait emprisonner. Elle réussit à s'échapper en prenant le poison et se réfugie chez le professeur Agasa en prenant, avec son aide, le pseudonyme de Ai Haibara. L'organisation était sa seule famille avec sa sœur, en effet, ses parents sont morts lorsqu'elle était petite[23]. Ai Haibara a grandi aux États-Unis avec sa sœur[24].
  • Heiji Hattori — Heiji Hattori est un détective lycéen aussi doué que Shinichi Kudo, il est originaire d'Osaka et son père est commissaire en chef du département de police d'Osaka. Au début, il était un rival de Shinichi avant qu'il ne découvre la véritable identité de Conan Edogawa. Il accepte de garder le secret et ils deviennent de bons amis. Quelquefois, Heiji contacte Conan pour résoudre des affaires ensemble[25]. Heiji Hattori et Kazuha Tooyama ont grandi ensemble et sont amoureux [26].
  • L'Organisation des hommes en noir — L'Organisation des hommes en noir est le principal ennemi de Shinichi Kudo. C'est une organisation secrète dont le vrai nom est inconnu[27] et qui effectue de nombreuses activités criminelles - chantage, espionnage, vol et assassinats - pour des motifs et motivations incertains, les noms de code des agents de cette organisation sont donnés à partir de divers noms d'alcools. L'identité du Boss est inconnue et demeure le principal mystère du manga[28]. Gin et Vodka furent les premiers membres à apparaître lorsqu'ils forcèrent Shinichi Kudo à prendre de l'Apotoxine 4869, une drogue élaborée par l'Organisation, afin de le tuer et provoquant ainsi sans le savoir sa transformation en un enfant de 7 ans. Conan poursuit tout au long du manga les hommes en noir en espérant ainsi retrouver son corps d'adulte et ainsi détruire l'Organisation. Le nombre de membres sont inconnus[29]. Ils n'ont aucun scrupule à tuer leurs propres membres si ceux-ci deviennent un handicap, ils n'hésiteront pas non plus à tuer autant d'innocents que nécessaire[30].
  • Les Détectives JuniorsLes Détectives Juniors (少年探偵団, Shōnen Tanteidan?) est un groupe composé de cinq jeunes élèves de primaire : Genta Kojima (小嶋 元太, Kojima Genta?), Mitsuhiko Tsuburaya (円谷 光彦, Tsuburaya Mitsuhiko?), Ayumi Yoshida (吉田 歩美, Yoshida Ayumi?), Conan et Ai Haibara[31] qui sont passionnés de mystères et d'aventures. L'arrivée de Conan dans leur classe a été l'élément déclencheur de la création de leur groupe. Les Détectives Juniors aident Conan dans ses investigations[3].

Production et supports[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Le manga, intitulé Meitantei Conan, est conçu par Gōshō Aoyama, puis publié pour la première fois dans le 5e numéro de l'année 1994 du magazine japonais Weekly Shōnen Sunday de Shōgakukan[note 2]. Il est par la suite adapté en anime par Kenji Kodama et Yasuichiro Yamamoto et produit sur TMS Entertainment et Yomiuri Telecasting Corporation[32]. Le premier épisode est diffusé sur le réseau Nippon Television Network System le 8 janvier 1996[33]. Funimation Entertainment annonce sa licence de 104 épisodes de la série en Amérique du Nord le 5 juillet 2003[34]. En France, c'est AB Distribution qui annonce les droits de licence[35].

Lors d'une entrevue avec Sankei Shimbun le 2 octobre 2007, Aoyama prétend qu'il aurait déjà l'histoire de la fin pour la série mais qu'il n'a aucune intention de la finir[36],[37]. Lorsqu'il crée une histoire, Aoyama tente de garder la fraîcheur des mystères grâce à différentes situations et en évitant les mots et phrases compliqués pour être sûr que chaque lecteur puisse suivre les évènements sans difficulté. Aoyama révèle qu'il lui faut environ quatre heures pour créer un mystère, et douze pour les situations difficiles[37]. La série d'animation originale a été conçue pour des écoliers élémentaires et des collégiens japonais. Cependant, la présence de certaines scènes sanglantes a conduit à la diffusion des épisodes sur Adult Swim tard dans la nuit et non sur la chaîne Toonami où se situe son vrai public américain[8].

Aux États-Unis, la série est renommée Case Closed pour des raisons juridiques[38]. Le nom des personnages a été anglicisé, par exemple, Shinichi Kudo s'appelle Jimmy Kudo et Ran Mouri s'appelle Rachel Moore, le nom de Conan, lui, est resté le même[8].

Manga[modifier | modifier le code]

Livres sur une étagère
Quinzaine de mangas Détective Conan rangés sur une étagère.

Les chapitres du manga Détective Conan sont écrits et illustrés par Gōshō Aoyama. Au Japon, ils sont publiés dans le magazine Weekly Shōnen Sunday de Shōgakukan depuis 1994[note 2]. Depuis la première apparition du manga, environ sept cents chapitres ont été commercialisés. Les chapitres individuels sont collectés par Shōgakukan sous forme de volumes tankōbon. Le premier volume est commercialisé le 18 juin 1994[39]. Depuis le 18 novembre 2013, 81 volumes ont été commercialisés[40]. Une base de données recensant tous les volumes est lancée en 2007 par l'hebdomadaire Shōnen Sunday[41],[42].

La série est internationalement commercialisée sous le nom traduit de Détective Conan. Cependant, certains pays utilisent un nom similaire. Détective Conan se nomme « Mesterdetektiven Conan » en Norvège, en Suède ou au Danemark. Le manga possède une licence selon les régions : Changchun Publishing House en Chine[43], Kana en France et au Benelux[44],[45], Egmont Manga & Anime en Allemagne[46], Elex Media Komputindo en Indonésie[47], Star Comics en Italie[48], Egmont en Suède, en Norvège et en Finlande[49],[50], Chingwin Publishing Group à Taïwan[51], Kim Dong Publishing House au Vietnam[52] et Planeta DeAgostini dans les pays espagnols et catalans[53].

Caractères japonais rouges sur un fond blanc
Logo japonais de la série, très proche de celui du manga.

Il existe aussi des volumes spéciaux mettant en confrontation les personnages de Conan et Kid Cat Burglar, personnage principal de Magic Kaitō, autre manga du même auteur[54],[55],[56]. Les assistants de Gōshō Aoyoma ont également écrit et publié leurs propres histoires de Détective Conan, nommées Tokubetsu-hen (特別編?, trad. litt. Chapitres spéciaux)[57]. Le premier volume a été publié le 28 janvier 1997[58]. Le tome 38, dernier en date, est sorti le 27 juillet 2012[59], élevant le nombre de chapitres nommés « Files » à 432. Certains des volumes font apparaître les Hommes en Noir et Kaito Kid. La série est publiée en espagnol depuis septembre 2007[60], italien depuis janvier 2011[61] et allemand. Aucune traduction française n'est envisagée pour le moment par la société Kana détenant les droits de Détective Conan en France[57].

Anime[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Écrit en rouge : Détective Conan.
Logo français de la série.

Les épisodes de la série télévisée d'animation Détective Conan sont réalisés par Kenji Kodama et Yasuichiro Yamamoto des studios TMS Entertainment et Yomiuri Telecasting Corporation[32]. Elle a été diffusée pour la première fois le 8 janvier 1996 sur Nippon Television Network System et Animax au Japon[33],[62],[63]. Plus tard, les épisodes ont été collectés par Shōgakukan et enregistrés sur VHS ; 138 cassettes ont été commercialisées entre le 26 juin 1996 et le 4 octobre 2006 contenant 425 épisodes[64],[65]. Shōgakukan commercialise par la suite la série en DVD ; 180 volumes ont été commercialisés en 21 saisons en août 2013[66],[67]. Pour le quinzième anniversaire de la série, les épisodes diffusés de l'année 1996 étaient disponibles en vidéo à la demande[68],[69]. Les épisodes ayant été diffusés en 1997, 1998, et 1999 sont respectivement disponibles depuis janvier 2011, automne 2011 et été 2011[69].

En France, l'anime est adapté par AB Distribution. Six coffrets de six épisodes sont sortis entre juin 2005 et avril 2006[70],[71], ainsi qu'un coffret collector de 30 épisodes en janvier 2009[72]. Les épisodes ont été diffusés sur les chaînes Cartoon Network, France 3[73], NT1[74] et Mangas[75],. La série réalise de très bons scores d'audience dès son lancement en janvier 2005 sur la chaîne France 3[76].

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Au total et actuellement (2014), dix-huit films basés sur la série d'animation Détective Conan ont été diffusés. Les sept premiers films ont été réalisés par Kenji Kodama, les huit suivants par Yasuichiro Yamamoto et les trois derniers par Kobun Shizuno. Les films ont été commercialisés à partir d'avril 1997 avec le premier opus Détective Conan : Le Gratte-Ciel infernal[77]. Le dix-septième film, Détective Conan : Un détective privé en mer lointaine est commercialisé depuis le 20 avril 2013 au Japon[78],[79]. Le dix-huitième film, Détective Conan : Le Sniper dimensionnel, est sorti au Japon le 19 avril 2014[80].
Chaque film présente sa propre histoire plutôt que d'être adapté des histoires du manga. Deux anime comics ont été commercialisés pour chaque film ; le premier est paru le 18 septembre 1997 présentant la première moitié du film Détective Conan : Le Gratte-Ciel infernal et le dernier est paru le 18 novembre 2013 présentant la seconde moitié du film Détective Conan : Un détective privé en mer lointaine[81],[82].

En France, seuls les cinq premiers films de Détective Conan sont sortis directement en DVD par Kazé entre septembre 2007 et avril 2009[83],[84].

OAV[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des OAV de Détective Conan.

Deux séries d'OAV, inspirées de la série d'animation, ont été produites par TMS Entertainment, Nippon Television, et Yomiuri Telecasting Corporation. La première série d'OAV, nommée Shōnen Sunday Original Animation, est annuellement commercialisée par correspondance pour les abonnés au magazine Weekly Shōnen Sunday[85]. Le premier épisode, Conan contre Kid contre Yaiba, est commercialisé pour la première fois le 3 mars 2000. Le 12e et dernier OAV sorti se nomme Le Miracle d'Excalibur et est commercialisé pour la première fois en 2012[86]. Les neuf premiers épisodes ont ensuite été compilés en quatre DVD nommés Secret Files entre le 24 mars 2006 et le 5 mars 2010[87],[88].

La seconde série d'OAV, nommée Magic Files, est annuellement commercialisée directement en DVD. Il s'agit d'histoires originales se déroulant dans le même univers que le film d'animation diffusé la même année. Le premier Magic Files, nommé Détective Conan Magic File (名探偵コナン Magic File, Meitantei Conan Magic File?), est sorti le 11 avril 2007[89]. Le cinquième et dernier actuellement nommé Le Souvenir Capriccio de Niigata-Tokyo (名探偵コナン Magic File 2011 ~新潟~東京 おみやげ狂騒曲~, Meitantei Conan Magic File 2011 ~Niigata ~ Tōkyō Omiyage Kapurichio~?) est sorti le 16 avril 2011[90]. Un épisode bonus nommé Fleur de Fantasista (名探偵コナン BONUS FILE ~ファンタジスタの花~, Meitantei Conan Bonus File ~Fantasista Flower~?) est sorti le 14 avril 2012[91].

Adaptations associées[modifier | modifier le code]

Tout comme le manga, les adaptations animées font parfois intervenir le personnage de Kid Cat Burglar[92], soit dans des épisodes spéciaux[93],[94] soit en remplacement de Détective Conan dans sa case-horaire[95]. Des épisodes spéciaux réunissant les deux personnages ont également été créés, comme Detective Conan - Conan vs Kid - Shark and Jewel, diffusé en 2005 au musée Suntory à Osaka durant un mois[96].

Lupin III contre Détective Conan est un téléfilm cross-over de 105 minutes. Conan y affronte Edgar de la Cambriole plus connu au Japon sous le nom de Lupin III. Le film a été produit par TMS Entertainment, Nippon Television, et Yomiuri Telecasting Corporation et a été diffusé le 27 mars 2009[97]. Il a d'abord été annoncé dans le 9e numéro du Weekly Shōnen Sunday en 2009. VAP a publié la spéciale en DVD et en disque Blu-ray le 24 juillet 2009[98],[99]. Une adaptation en anime comics est commercialisée depuis septembre 2012[100] et un manga de trois chapitres a débuté en septembre 2013 dans le magazine Shōnen Sunday Super[101].

Un nouveau film Lupin III contre Détective Conan: The Movie a été annoncé en avril 2013[102], et est sorti le 7 décembre 2013 dans les cinémas japonais[103]. Le film a généré 649,8 millions de yens en deux jours d'exploitation[104].

Doublage[modifier | modifier le code]

Les doublages japonais indiqués ci-dessous sont ceux effectués pour la série télévisée, les films d'animation et les OAV[105]. Les doublages français sont, quant à eux, différents entre la série télévisée ou les films d'animation, les droits n'appartenant pas au même éditeur.

Personnages Drapeau du Japon Voix japonaises[105] Drapeau de l’Union européenne Voix françaises[note 3],[105]
Série d'animation[105] Films d'animation[106],[107]
Conan Edogawa Minami Takayama[8] Ioanna Gkizas Claudine Grémy
Shinichi Kudo Kappei Yamaguchi Bruno Mullenaerts Philippe Valmont
Kogoro Mouri Akira Kamiya Emmanuel Liénart Gérard Malabat
Ran Mouri Wakana Yamazaki Marie-Line Landerwijn Nayéli Forest
Professeur Hiroshi Agasa Kenichi Ogata Thierry Janssen Cyrille Monge
Kid Cat Burglar Kappei Yamaguchi Nessym Guetat
Inspecteur Megure Chafurin Emmanuel Liénart Cyrille Monge
Wataru Takagi Wataru Takagi Mathieu Moreau (voix principale)
Aurélien Ringelheim (épisode 67)
Ai Haibara Megumi Hayashibara Nayéli Forest
Heiji Hattori Ryo Horikawa David Pion Jean-Yves Brignon

Adaptations live[modifier | modifier le code]

Quatre drama télévisés ont été produits par Yomiuri Telecasting Corporation et réalisés par Okamoto Kouichi[108],[109]. Les trois premiers ont été produits par Masahiro Kunimoto, Akira Miyagawa et écrits par Mutsuki Watanabe[108],[109].

Le premier, intitulé Détective Conan : Lettre de défi pour Shinichi Kudô est diffusé le 2 octobre 2006[110]. Le drama sert de préquelle dans l'histoire actuelle où Shinichi régresse en Conan. Ce drama met en vedette Shun Oguri dans le rôle de Shinichi Kudo, Tomoka Kurokawa dans le rôle de Ran Mouri et Takanori Jinnai dans le rôle de Kogoro Mouri[111]. Il a été commercialisé sur un DVD à édition limitée le 23 mars 2007[108]. Le deuxième, intitulé Le Retour de Shinichi Kudô ! Confrontation avec l'organisation, est diffusé le 17 décembre 2007[109]. Les nouveaux acteurs sont Yu Kashii dans le rôle de Ai Haibara avec Kyoka Shibata dans le rôle d'Ai Haibara, Kuranosuke Sasaku dans le rôle de Gin, Taro Okada dans le rôle de Vodka et Nao Fujisaki dans le rôle de Conan. Il a été commercialisé sur un DVD à édition limitée le 28 mars 2008[109]. Le troisième, intitulé Lettre de défi pour Shinichi Kudô : Le Mystère de l'oiseau légendaire, a été diffusé le 15 avril 2011 pour fêter les quinze ans de la série d'animation[112]. Le rôle de Shinichi Kudo est interprété par Junpei Mizobata et le rôle de Ran Mouri par Kutsuna Shiori[113]. Le quatrième, intitulé Détective Conan Drama spécial : Shinichi Kudo et l'affaire du meurtre du Shinsengumi de Kyoto, est diffusé le 12 avril 2012 sur NTV[114]. Toujours avec le même casting, le drama est centré sur une affaire à Kyoto, où Shinichi Kudo et Ran Mouri rejoignent, pour une affaire de meurtre, Heiji Hattori et Kazuah Toyama, introduit dans la série télévisée[115].

Après le succès rencontré par le troisième drama télévisé, une adaptation en série télévisée live est réalisée[116],[117], avec le même casting du troisième film live[118]. Suivant un fil rouge précis, elle est ainsi nommée Meitantei Conan : Un défi pour Shinichi Kudo. Composée de treize épisodes, elle est diffusée du 7 juillet 2011 au 30 septembre 2011 sur NTV au Japon[117].

Accueil[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Gōshō Aoyama cite Arsène Lupin, Sherlock Holmes et les films de samouraïs d'Akira Kurosawa en tant qu'influence sur ses travaux[119]. Les noms de certains personnages du manga tirent leur origine d'un romancier d'écrits policiers ou de leurs personnages. Le nom de Kogoro est inspiré de celui de Kogoro Akechi, le détective créé par Rampo Edogawa, tandis que Mouri est inspiré de l'écrivain français Maurice Leblanc[120]. Le nom du professeur Agasa fait référence à Agatha Christie, la créatrice de Hercule Poirot et de Miss Marple. Le nom de l'inspecteur Jûzo Megure, aussi appelé Juzo Maigret en France, est basé sur le personnage Jules Maigret, le héros de Georges Simenon. À noter que son prénom Jûzo est un jeu de mots sur le chiffre japonais 13. Sango Yokomizo prend son nom de l'écrivain japonais Seishi Yokomizo[121]. Le pseudonyme de Shinichi Kudo, Conan Edogawa, provient de la combinaison des noms des écrivains Arthur Conan Doyle et Rampo Edogawa[19]. Le pseudonyme de Shiho Miyano, Ai Haibara, est inspiré de Cordélia Grey, personnage créé par Phyllis Dorothy James pour son nom et de V.I Wachowski, personnage créé par Sara Paretsky pour son prénom[122].

Certains noms de lieux du manga et animée sont aussi inspirés de personnages de séries ou livres policiers : le café situé sous l'agence du détective Mouri s'appelle le café Poirot faisant référence à Hercule Poirot (personnages fictif d'Agatha Christie) ; le restaurant où le professeur Agasa mange de temps en temps s'appelle « le Colombo » qui fait référence à l'inspecteur dans la série télévisée policière américaine Columbo[121].

L'histoire se déroule sur une période restreinte d'un an, en effet, Ran Mouri ne fait aucune mention sur un passage en terminale alors qu'elle est en première et les Détectives Juniors n'ont pas changé de classe. Cependant, la technologie dans le manga évolue de façon importante, en effet, dans les premiers volumes, le professeur Agasa donne à Conan une boucle d'oreille téléphone portable et même un fax plateau-repas alors que, plus tard, tous les personnages principaux possèdent un téléphone portable[123]. Le passage des saisons sont très visibles dans le manga, cela est dû au fait que, pour les japonais, le passage des saisons est un élément culturel important. Afin de satisfaire cette demande, l'auteur Gōshō Aoyama a dessiné ses mangas dans des situations saisonnières correspondant au moment où le chapitre est pré publié dans le magazine Weekly Shōnen Sunday[123].

L'auteur, Gōshō Aoyama, fait souvent dire au personnage résolvant l'affaire une moralité. Celle-ci étant souvent que rien, pas même un crime, ne peut justifier un meurtre ou plus généralement qu'il ne faut pas tenter de se faire justice soit-même. À la fin des affaires, le coupable a toujours des comptes à rendre avec la justice. Dans Détective Conan, il existe beaucoup de références littéraires ou policières, des jeux de mots en japonais rendant les énigmes plus difficiles à résoudre pour les lecteurs étrangers[1]. Des personnages tirés d'autres œuvres de Gōshō Aoyama apparaissent de temps à autres dans Détective Conan ; par exemple, dans l'OAV Conan contre Kid contre Yaiba, les protagonistes du manga Yaiba sont présents. Le personnage Kaitō Kid tiré du manga Magic Kaito joue des rôles importants dans le manga Détective Conan[note 4].

Réception critique[modifier | modifier le code]

En 2001, le manga gagne le quarante-sixième prix Shōgakukan dans la catégorie shōnen[124]. La série réalise un bénéfice de 34 milliards de yens en juin 2009[125] et plus de 140 millions d'exemplaires des volumes ont été édités en mai 2012 au Japon[126]. Dans un programme des meilleurs mangas vendus au Japon en 2008, les volumes 61, 62 et 63 de Détective Conan ont été respectivement classés 25e, 28e et 45e et totalisés à 160 000 volumes vendus[127],[128]. Dans un programme durant l'année 2009, le volume 64 a été classé 16e et au premier semestre 2010, le volume 67 a été classé 18e[129],[130]. About.com liste Détective Conan en tant que Best Underappreciated Gem: Shonen (meilleur prix pour shōnen le plus sous-évalué) en 2010[131]. En 2012, le manga se classe 17e meilleure vente d'après le top Oricon[132], et est élu 5e meilleur manga par le magazine littéraire japonais Da Vinci[133]. Le rédacteur du site Mania.com, Eduardo M. Chavez, donne son avis sur les dessins de Gōshō Aoyama qu'il trouve réussis et qui gardent l'intrigue des mystères. Il donne également son avis sur le drame, le suspens, l'action et l'humour clamant que la série est capable d'attirer les lecteurs de tout âge et estimant que c'est un point positif pour le manga[134]. A.E. Sparrow d'IGN critique l'histoire, la comparant à un mélange entre Scooby-Doo et Sherlock Holmes[135]. Leroy Douresseaux, du site Comicbin.com, considère les scénarios comme des stéréotypes de meurtres classiques et parfois peu plausibles[136]. Mangalife.com donne également son point de vue sur l'intrigue et les dessins de la série, commentant à quel point les personnages sont expressifs[137],[138]. En France, le tome 62 du manga a été nominé dans la sélection Jeunesse lors du Festival d'Angoulême 2011[139].

L'anime a été représenté de nombreuses fois aux classements des six meilleures séries japonaises[140],[141]. En 2005, la chaîne télévisée japonaise TV Asahi a diffusé un programme des 100 meilleures séries télévisées ainsi qu'un sondage en ligne sur son site internet ; l'adaptation de l'anime a été classée huitième au sondage et sixième dans le programme[142],[143]. En 2006, TV Asahi diffuse un autre sondage en ligne sur le top 100 des meilleurs animes, et Détective Conan est classé 23e[144]. Durant les nombreux sondages diffusés par Animage, Détective Conan a été classé au top 20 entre 1996 et 2001[145],[146],[147]. Les films d'animation reçoivent également de nombreuses critiques positives, et se classent régulièrement aux premières places du box-office japonais la première semaine de commercialisation[148],[149],[150],[151]. Au 5e Tokyo Anime Award, le neuvième film a été nommé en tant que film culte[152]. La parution en disque Blu-ray du treizième film a été récompensée Best Interactivity Award par Digital Entertainment Group Japan[153]. Le dix-septième film, sorti en 2013, représente actuellement le plus gros succès au box-office de la série avec plus de 3,5 milliards de yens, record qui était précédemment détenu par le treizième film, sorti en 2009[154]. Carlo Santos, du site Anime News Network, commente la revue de la première parution en DVD commente la distinction des personnages et de l'animation au vu de leur nez fins et leurs grandes oreilles. Il critique la décision de Funimation Entertainment d'américaniser le nom des personnages et l'aspect culturel japonais, alors que le thème français reprend parfaitement les noms et l'aspect culturel de la série.

Due à sa grande popularité, de nombreuses agences du gouvernement japonais ont utilisé la série en guise de référence générale pour les véritables crimes[155]. Le ministère japonais des Affaires étrangères a créé deux tracts incluant les personnages de la série ; le premier tract pour promouvoir sa mission et le deuxième pour présenter le 34e sommet du G8[156]. Les statues en bronze de Shinichi Kudo, Conan Edogawa, et Ran Mouri ont été fondées à Hokuei, Tottori, au Japon[157],[158],[159].

Certains épisodes de Détective Conan subissent partiellement la censure en France car certaines scènes d'assassinats sont trop détaillées[1].

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Plusieurs jeux vidéo inspirés de la série ont été commercialisés. Le premier jeu vidéo de la série Détective Conan, intitulé Meitantei Conan: Chika Yuuenchi Satsujin Jiken, est commercialisé le 27 décembre 1996 sur Game Boy[160]. Le dernier jeu paru s'intitule Meitantei Conan : Marionette no Koukyoukyoku et est commercialisé sur console portable Nintendo 3DS depuis avril 2013[161]. La majorité de ces jeux n'est parue qu'au Japon. Tous les jeux dédiés à Détective Conan sont commercialisés sur console portable Game Boy, consoles Sony, WonderSwan, Nintendo DS, et développés par Namco Bandai Holdings[160],[162],[163].

Albums[modifier | modifier le code]

Les bandes originales de Détective Conan sont composées et arrangées par Katsuo Ohno. Vingt-et-un CD de pistes ont été produits par Polydor Records d'Universal Music Group et ont été commercialisés pour l'anime et pour chacun de ses films[164]. Détective Conan : Original Soundtrack 1 est commercialisé le 21 février 1996 et contient vingt pistes[165],[166]. Détective Conan : Original Soundtrack 2 est commercialisé le 2 mai 1996 avec vingt pistes[167]. Détective Conan : Original Soundtrack 3 est commercialisé le 25 novembre 1996 avec vingt-sept pistes[168],[169]. Detective Conan : Original Soundtrack 4 est commercialisé le 25 avril 2001 avec vingt-huit pistes[170]. Trois CD ont été commercialisés contenant une collection originale des musiques de l'anime. Detective Conan : Original Soundtrack Super Best a été commercialisé le 27 novembre 1997 contenant trente pistes[171]. Detective Conan : Original Soundtrack Super Best 2 a été commercialisé le 17 décembre 2003 contenant vingt-deux pistes[172]. Detective Conan TV Original Soundtrack : Selection Best est commercialisé le 5 décembre 2007[173].

Quatre singles ont été commercialisés par Universal Music Group : Detective Conan Main Theme est paru le 25 janvier 1996[174], Kimi Ga Ireba (キミがいれば?, litt. « If Your Here ») a été commercialisé le 23 avril 1997[175], Kimi Ga Ireba Ba Bokuga Iru ~Conan no Teema~ (ぼくがいる~コナンのテーマ~?, litt. « If Your Here, If I Have You ~Conan's Theme~ ») est paru le 26 septembre 1997[176] et Omoide Tachi (Omoide) (想い出たち ~想い出~?, litt. « Our Memories (Memories) ») est paru le 28 décembre 2005.

Autres[modifier | modifier le code]

Pour célébrer le 50e anniversaire de Weekly Shōnen Sunday et Weekly Shōnen Magazine, les deux compagnies collaborent et publient ensemble douze magazines bisemestriels avec quelques chapitres de Détective Conan du magazine Weekly Shōnen Sunday et Les Enquêtes de Kindaichi du magazine Weekly Shōnen Magazine[177],[178]. Le magazine a été commercialisé le 10 avril 2008 et le 25 septembre 2008[178].

Shōgakukan a également produit certains livres dérivés de la série. Cinquante volumes sous forme d'anime comics ont été publiés au Japon entre juin 1996 et août 2000 représentant les 143 épisodes de l'anime dont certains ont été omis[179],[180]. Cinq autres livres ont été publiés entre juillet 2001 et janvier 2002 représentant les épisodes 162 à 219[181]. Dix ouvrages ont été publiés entre mai 2005 et juin 2012[182]. Treize autres livres officiels ont été publiés entre juin 1997 et avril 2009[183]. Quatre livres à part représentant la fin des épisodes ont été publiés entre février 2003 et juin 2006[184]. Trente-cinq livres éducatifs pour enfants ont été publiés par Shōgakukan[185]. Six albums éducatifs et sept albums illustrés ont été commercialisés[186].

Un jeu de cartes à collectionner basé sur la série a été également commercialisé. Ce jeu a été produit par Score Entertainment et publié le 29 juin 2005 aux États-Unis[187].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Teitan » est un jeu de mot avec « Tantei », mot signifiant « détective » en japonais.
  2. a et b Voir la liste des séries parues dans le Weekly Shōnen Sunday en 1994.
  3. Les doublages français sont généralement exploités en France, au Benelux (union entre la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg) et en Suisse, voire dans les autres pays francophones (ex : Afriqueetc.).
  4. La liste des apparitions de Kaitō Kid dans Détective Conan est visible ici dans la section « Dans Détective Conan ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Dico Manga: Le dictionnaire encyclopédique de la bande dessinée japonaise, 2008, p. 118-119
  2. Dico Manga: Le dictionnaire encyclopédique de la bande dessinée japonaise p. 35, 2008, p. 35
  3. a et b The Anime Encyclopedia (page 109), p. 109
  4. a et b Gōshō Aoyama, Détective Conan, vol. 1,‎ 7 septembre 2004 (ISBN 1-59116-327-7), chap. 2, p. 44
  5. (ja) Gōshō Aoyama, 名探偵 コナン, vol. 6,‎ 18 juillet 1995 (ISBN 4-09-123376-7).
  6. Manga: The Complete Guide
  7. Telling Stories : Language, Narrative, and Social Life
  8. a, b, c et d The Anime Encyclopedia, p. 110
  9. (en) « Conan and Kiki Married », sur Anime News Network,‎ 11 octobre 2013 (consulté le 15 septembre 2013).
  10. (en) « Conan's Voice Actress, Conan's Manga Creator Divorce », sur Anime News Network (consulté le 11 octobre 2013).
  11. (en) « Newtype top 10 Anime », sur Anime News Network,‎ 12 août 2001 (consulté le 3 novembre 2013)
  12. The Case Closed Casebook: An Essential Guide, p. 19
  13. The Case Closed Casebook: An Essential Guide, p. 17
  14. The Case Closed Casebook: An Essential Guide, p. 18
  15. The Case Closed Casebook: An Essential Guide, p. 29
  16. The Case Closed Casebook: An Essential Guide, p. 30
  17. a et b Épisode 2
  18. Conan Drill: The Decipherment of The CONAN, p. 52
  19. a et b The Case Closed Casebook: An Essential Guide, p. 12
  20. (en) « Liste des gadgets inventés par le professeur Agasa pour Conan », sur Detectiveconanworld.com (consulté le 4 octobre 2013).
  21. a et b The Case Closed Casebook: An Essential Guide, p. 27
  22. The Case Closed Casebook: An Essential Guide, p. 28
  23. The Case Closed Casebook: An Essential Guide, p. 45
  24. The Case Closed Casebook: An Essential Guide, p. 48
  25. The Case Closed Casebook: An Essential Guide, p. 50
  26. The Case Closed Casebook: An Essential Guide, p. 52
  27. ^ 2005年青山剛昌とコナンファンの集いでの質問コーナーより From Q&A in a gathering between Gosho Aoyama and Conan fans in 2005 Q.黒の組織について? Q. On the Black Syndicate/Organization? A.正式名称はある。言うとボスの名前がバレちゃうので言えません。A. A formal name exists. If mentioned, the boss' name will be exposed so I can't say. http://tsukiyotsukiyo.blog66.fc2.com/blog-entry-57.htmlTranslation credit to JustWantAnAccount
  28. 『名探偵コナン&金田一少年の事件簿』4号よりFrom Detective Conan and Kindaichi Case Files 4th IssueQ.これに気付いているor知っているのは自分だけ!!Q. Only self noticed/knows about this!!高山みなみ「「あのお方」が誰なのか…。キャストは誰も知らない。」Minami Takayama: [I know] who "anokata" is . . . None of the [other] casts know.Translation credit to JustWantAnAccount
  29. The Case Closed Casebook: An Essential Guide, p. 64
  30. The Case Closed Casebook: An Essential Guide, p. 65
  31. (en) « Detective Boys », sur www.detectiveconanworld.com (consulté le 19 octobre 2013)
  32. a et b (ja) « キャスト・スタッフ », sur Yomiuri Telecasting Corporation (consulté le 16 août 2013).
  33. a et b (ja) « TV アニメ 名探偵コナン (Liste des dates de sortie de Détective Conan) », sur allcinema.net (consulté le 25 septembre 2010).
  34. (en) « FUNimation Confirms Detective Conan (Annonce de l'acquisition de droits pour Détective Conan aux USA) », sur Anime News Network,‎ 5 juillet 2003 (consulté le 16 août 2013) : « Although seen on the FUNimation website earlier today, FUNimation has formally announced Detective Conan at their panel. They stated that they hold the rights to the first 104 episodes and the first two movies. ».
  35. « Détective Conan », sur Animeka.com (consulté le 16 août 2013)
  36. (ja) « 「名探偵コナン、最終回の構想できている」 », sur Sankei Shimbun.jp.msn.com,‎ 2 octobre 2010 (consulté le 3 décembre 2010).
  37. a et b (en) « Case Closed for Détective Conan? Not Quite », sur Anime News Network,‎ 2 octobre 2010 (consulté le 3 décembre 2010).
  38. (en) « FUNimation renames Conan », sur Anime News Network.com,‎ 5 février 2004 (consulté le 16 août 2013) : « FUNimation sent out an advisory today stating that due to unspecified legal considerations, Detective Conan is to be renamed Case Closed. ».
  39. (ja) « Detective Conan Vol. 01 », sur Shōgakukan (consulté le 16 août 2013).
  40. (ja) « Détective Conan Vol. 80 », sur Shōgakukan (consulté le 11 août 2013).
  41. (en) « Base de données de tous les volumes Détective Conan », sur Anime News Network.com,‎ 29 mai 2007 (consulté le 16 août 2013).
  42. (ja) « Base de données Détective Conan », sur Shōgakukan.net (consulté le 16 août 2013).
  43. (zh) « 《名侦探柯南》01 », sur Changchun Publishing House (consulté le 16 août 2013)
  44. (en) « Case Closed (manga) », sur Anime News Network (consulté le 19 août 2013)
  45. « Détective Conan », sur Kana.fr (consulté le 16 août 2013)
  46. (de) « Detektiv Conan » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Egmont Manga & Anime. Consulté le 16 août 2013
  47. (id) « Detektif Conan 57 », sur Elex Media Komputindo (consulté le 9 décembre 2010)
  48. « Detective Conan » (version du 14 octobre 2013 sur l'Internet Archive)
  49. (sv) « Mästerdetektiven Conan », sur Sfbok.se (consulté le 16 août 2013)
  50. (fi) « Salapoliisi Conan », sur Egmont (consulté le 16 août 2013)
  51. (zh) « 名偵探柯南 », sur Chingwin Publishing Group (consulté le 16 août 2013)
  52. (vi) « Thám tử lừng danh Conan - Tập 1 », sur Kim Dong Publishing House (consulté le 9 décembre 2010)
  53. (es) « Detective Conan (N.Edic.) no 1 », sur Planetadelibros.com (consulté le 16 août 2013)
  54. (ja) « 名探偵コナン 対決怪盗キッド編 », sur Shōgakukan (consulté le 27 août 2013)
  55. (ja) « 名探偵コナンVS怪盗キッド 完全' », sur Shōgakukan (consulté le 27 août 2013)
  56. (ja) « 名探偵コナンvs.怪盗キッド », sur Shōgakukan (consulté le 27 août 2013)
  57. a et b (en) « Detective Conan special », sur Detectiveconanworld.com (consulté le 10 août 2013)
  58. (ja) « Detective Conan special edition 1 », sur Shōgakukan (consulté le 16 août 2013)
  59. (ja) « Detective Conan special edition 38 », sur Shōgakukan (consulté le 16 août 2013)
  60. (es) « Detective Conan Especial no 1 », sur Planetadelibros.com (consulté le 27 août 2013)
  61. (it) « Gennaio 2011 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Star Comics. Consulté le 27 août 2013
  62. (ja) « Détective Conan sur Animax », sur Animax.co.jp (consulté le 16 août 2013)
  63. (ja) « Détective Conan sur YTV », sur Yomiuri Telecasting Corporation (consulté le 16 août 2013).
  64. (ja) « VHS Partie 1 », sur Aga-Search.com (consulté le 16 août 2013).
  65. (ja) « VHS Partie 14 », sur Aga-Search.com (consulté le 16 août 2013).
  66. (ja) « DVD Partie 1 », sur Aga-Search.com (consulté le 6 mai 2009).
  67. (ja) « Détective Conan Partie 21, vol.7 », sur Amazon (consulté le 14 août 2013).
  68. (ja) Conan Blog, « 祝!!15周年 », sur Yomiuri Telecasting Corporation,‎ 27 octobre 2010 (consulté le 27 novembre 2010).
  69. a et b (ja) « Détective Conan vidéo à la demande », sur Yomiuri Telecasting Corporation (consulté le 27 novembre 2010).
  70. « Détective Conan Vol. 1 », sur Manga-news (consulté le 19 août 2013).
  71. « Détective Conan Vol. 6 », sur Manga-news.com (consulté le 19 août 2013).
  72. « Détective Conan - Coffret collector V. O. / V. F. Vol. 1 », sur Manga-news (consulté le 19 août 2013).
  73. « Detective Conan sur France 3 », sur AnimeLand (consulté le 27 août 2013).
  74. «  Détective Conan - Le commencement », sur Tv-express.com (consulté le 19 août 2013).
  75. « Fiche technique de Détective Conan », sur Planete-jeunesse.com (consulté le 19 août 2013)
  76. « Fiche de Détective Conan », sur AnimeLand.com (consulté le 27 août 2013).
  77. (ja) « 名探偵コナン 時計じかけの摩天楼 », sur Stingray Co. Ltd (consulté le 25 septembre 2010)
  78. (ja) « Meitantei Conan: Zekkai no Private Eye », sur Conan-movie.jp (consulté le 19 août 2013)
  79. (en) « 2013's Detective Conan / Case Closed movie revealed », sur Anime News Network.com (consulté le 19 août 2013)
  80. « Le film animation Detective Conan Ijigen no Sniper, en Teaser Vidéo », sur Adala-news.fr (consulté le 18 décembre 2013)
  81. (ja) « Film Détective Conan : Le Gratte-Ciel infernal », sur Shōgakukan (consulté le 21 février 2010).
  82. (ja) « Film Détective Conan : Un détective privé en mer lointaine », sur Shōgakukan (consulté le 18 décembre 2013).
  83. « Detective Conan - Film 1 : Le Gratte-Ciel infernal », sur Anime.kaze.fr (consulté le 19 août 2013)
  84. « Detective Conan - Film 5 : Décompte aux cieux », sur Anime.kaze.fr (consulté le 19 août 2013)
  85. (en) « Shonen Sunday mag offers Detective Conan anime DVD », sur Anime News Network.com (consulté le 26 août 2013)
  86. « Detective Conan x Excalibur, en OAD », sur Adala-news.fr (consulté le 26 août 2013)
  87. (ja) « 名探偵コナン SECRET FILE1 », sur Toho-a-park.com/
  88. (ja) « 名探偵コナン シークレットファイルVol. 4 », sur Toho-a-park.com/
  89. (en) « Detective Conan Magic File (OAV) », sur Anime News Network (consulté le 27 août 2013)
  90. (ja) « Magic File 2011 », sur Conandvd.jp (consulté le 27 août 2013)
  91. (ja) « Detective Conan bonus file 2012 », sur Conan.aga-search.com (consulté le 27 août 2013)
  92. « L’anime Magic Kaito Karei Naru Rival-tachi, en promotion vidéo », sur Adala-news.fr (consulté le 27 août 2013)
  93. (en) « New Magic Kaito anime to air as Detective Conan Special », sur Anime News Network.com (consulté le 27 août 2013)
  94. (en) « Detective Conan's New Kaitō Kid Special to air on Xmas Eve (updated) », sur Anime News Network.com (consulté le 27 août 2013)
  95. (en) « Magic Kaito 'Hijacks' Detective Conan show for 4 weeks (updated) », sur Anime News Network.com (consulté le 27 août 2013)
  96. « Detective Conan - Conan vs Kid - Shark and Jewel », sur Anime-kun.net (consulté le 27 août 2013).
  97. (ja) « Lupin the 3rd vs. Detective Conan », sur Nippon Television (consulté le 30 janvier 2009).
  98. (ja) « Lupin III vs. Detective Conan (DVD) », sur Amazon.co.jp (consulté le 10 août 2013).
  99. (ja) « Lupin III vs. Detective Conan (Blu-Ray) », sur Amazon.co.jp (consulté le 10 août 2013).
  100. (ja) « ルパン三世vs.名探偵コナン », sur Shōgakukan (consulté le 27 août 2013).
  101. « Détective Conan vs Lupin en manga au Japon », sur Kana,‎ 4 septembre 2013 (consulté le 4 septembre 2013)
  102. (en) « Lupin III contre Detective Conan: The Movie opens in december 2013 », sur Anime News Network.com,‎ 19 avril 2013 (consulté le 19 août 2013)
  103. « Le film animation Lupin III vs. Detective Conan The Movie, en Trailer », sur Adala-news.fr (consulté le 18 décembre 2013)
  104. « Premiers chiffres du film animation Lupin III vs. Detective Conan The Movie, révélés », sur Adala-news.fr (consulté le 18 décembre 2013)
  105. a, b, c et d (en) « Détective Conan (TV) », sur Anime News Network.com (consulté le 25 août 2012)
  106. (en) « Case Closed The Movie: The Time Bombed Skyscraper », sur Anime News Network.com (consulté le 26 août 2013)
  107. (en) « Case Closed: Countdown to Heaven », sur Anime News Network.com (consulté le 26 août 2013)
  108. a, b et c (ja) « 名探偵コナン- 工藤新一への挑戦状 », sur Stingray Co. Ltd (consulté le 25 septembre 2010)
  109. a, b, c et d (ja) « 工藤新一の復活!~黒の組織との対決 », sur Stingray Co. Ltd (consulté le 25 septembre 2010)
  110. (ja) « Détective Conan : le site officiel du drama Shinichi Kudo's Written Challenge » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Yomiuri Telecasting Corporation. Consulté le 3 février 2010
  111. (ja) « Casting de Détective Conan : Shinichi Kudo's Written Challenge », sur Yomiuri Telecasting Corporation (consulté le 16 août 2013)
  112. « Meitantei Conan TV Special 3 », sur Manga-news (consulté le 27 août 2013)
  113. « Episode Special Drama pour Detective Conan », sur Manga-news (consulté le 27 août 2013)
  114. « Meitantei Conan TV Special 4 », sur Manga-news (consulté le 27 août 2013)
  115. « Nouveau téléfilm live pour Détective Conan », sur Manga-news (consulté le 27 août 2013)
  116. « Detective Conan adapté en Série Drama », sur Manga-news (consulté le 27 août 2013)
  117. a et b (ja) « Détective Conan adapté en série télévisée live » », sur YTV (consulté le 23 mai 2011).
  118. (en) « Detective Conan Manga Gets Live-Action TV Series », sur Anime News Network (consulté le 19 août 2013)
  119. (en) Case Closed, vol. 10, Viz Media,‎ 21 mars 2006, 194 p. (lire en ligne) :

    « Aoyama's manga is greatly influenced by his boyhood love for mystery, adventure and baseball, and he has cited the tales of Arsene Lupin and Sherlock Holmes and the samurai films of Akira Kurosawa as some of his childhood favorites. »

    .
  120. (en) « Kogoro Mouri », sur www.detectiveconanworld.com (consulté le 18 décembre 2013)
  121. a et b « Les clins d'œil aux détectives », sur http://detective-conan.lyssal.fr/Detective_Conan (consulté le 18 décembre 2013)
  122. The Case Closed Casebook: An Essential Guide (page 46), p. 46
  123. a et b « Détective Conan, un manga atemporel », sur Naniwa.e-monsite.com/ (consulté le 18 décembre 2013)
  124. (ja) « 小学館漫画賞:歴代受賞者 », sur Shōgakukan (consulté le 17 décembre 2009)
  125. (ja) « 興収34億円を突破し、シリーズ新記録を更新中! (34 milliards de yens collectés pour la série!) », sur TMS Entertainment (consulté le 17 décembre 2009).
  126. « Chiffres du mois de mai », sur Manga-news (consulté le 27 août 2013)
  127. (en) « Top-ventes 2008 des mangas au Japon, #1–25 », sur Anime News Network,‎ 19 décembre 2008 (consulté le 18 octobre 2010).
  128. (en) « Top-ventes 2008 des mangas au Japon, #26-50 », sur Anime News Network,‎ 19 décembre 2009 (consulté le 18 octobre 2010).
  129. (en) « Top-ventes 2009, 1er semestre 2009 », sur Anime News Network,‎ 15 juin 2008 (consulté le 18 octobre 2010).
  130. (en) « Top-ventes 2009, 1er semestre 2009 », sur Anime News Network,‎ 2 juin 2009 (consulté le 18 octobre 2010).
  131. (en) Deb Aoki, « Best Continuing Manga of 2010 (classement des mangas, 2010) », sur About.com (consulté le 6 décembre 2010).
  132. « Top 10 des meilleures ventes Manga de l’année 2012, au Japon », sur Adala-news.fr (consulté le 26 août 2013).
  133. « Les Meilleurs Manga 2012 au Japon », sur Adala-news.fr (consulté le 26 août 2013).
  134. (en) Eduardo M. Chavez, « Revue du premier volume », sur Mania.com,‎ 20 octobre 2004 (consulté le 29 décembre 2009).
  135. (en) A.E. Sparrow, « Revue du volume 21 », sur IGN,‎ 4 décembre 2007 (consulté le 29 décembre 2009).
  136. (en) Leroy Douresseaux, « Détective Conan: Volume 21 », sur Comicbin.com,‎ 8 janvier 2008 (consulté le 29 décembre 2009).
  137. (en) Park Copper, « Revue du volume 25 », sur Mangalife.com (consulté le 10 octobre 2010).
  138. (en) Steven M.Bari, « Revue du volume 31 », sur Mangalife.com (consulté le 10 octobre 2010).
  139. « Angoulême 2011: la sélection Jeunesse », sur Bodoi.info (consulté le 15 août 2014).
  140. (en) « Classement, 23-29 avril », sur Anime News Network,‎ 8 mai 2007 (consulté le 7 décembre 2010).
  141. (en) « Classement, 22–28 novembre », sur Anime News Network,‎ 5 décembre 2010 (consulté le 7 décembre 2010).
  142. (ja) « TV Asahi, top 100 des meilleurs animes 2005 », sur TV Asahi (consulté le 16 août 2013)
  143. (en) « TV Asahi, top 100 des meilleurs animes 2005 (2e partie) », sur Anime News Network,‎ 23 septembre 2005 (consulté le 16 août 2013).
  144. (ja) « TV Asahi, top 100 des meilleurs anime 2006 », sur TV Asahi (consulté le 9 octobre 2010).
  145. (ja) « 第19回アニメグランプリ (19e grand prix annuel des animes) », sur Animage,‎ Juin 1997 (consulté le 16 août 2013)
  146. (ja) « 第20回アニメグランプリ (20e grand prix annuel des animes) », sur Animage,‎ Juin 1998 (consulté le 16 octobre 2010).
  147. (ja) « 第21回アニメグランプリ (21e grand prix annuel des animes) », sur Animage,‎ Juin 1999 (consulté le 16 août 2013).
  148. (en) « Detective Conan Ranks First at BO », sur Anime News Network (consulté le 26 août 2013).
  149. (en) « Conan, Shin-chan Strong at Box Office », sur Anime News Network (consulté le 26 août 2013).
  150. (en) « Japanese Box Office: April 19–20 », sur Anime News Network (consulté le 26 août 2013).
  151. (en) « Japanese Box Office, April 17-18 (Updated) », sur Anime News Network (consulté le 26 août 2013).
  152. (en) « Tokyo Anime Fair: Award Winners », sur Anime News Network,‎ 27 mars 2006 (consulté le 16 août 2013).
  153. (en) « Ponyo, Bakemonogatari, Conan Win Japanese BD Prizes », sur Anime News Network,‎ 18 février 2010 (consulté le 16 août 2013).
  154. (en) « 2013 Detective Conan Film is Franchise's Highest-Grossing », sur Anime News Network (consulté le 26 août 2013).
  155. (en) « Detective Conan aide les enfants à combattre le crime », sur Anime News Network,‎ 18 septembre 2006 (consulté le 16 août 2013).
  156. (en) « Le gouvernement japonais engage Détective Conan pour sa campagne », sur Anime News Network,‎ 9 avril 2007 (consulté le 16 août 2013).
  157. (ja) « Statue de Shinichi Kudo », sur Conan-Town.jp (consulté le 16 août 2013).
  158. (ja) « Statue de Conan Edogawa », sur Conan-Town.jp (consulté le 28 janvier 2010)
  159. (ja) « Daiei Elementary », sur Conan-Town.jp (consulté le 16 août 2013).
  160. a et b (ja) « Meitantei Conan: Chika », sur Gamespot (consulté le 3 février 2010).
  161. « Infos sur le prochain Detective Conan sur 3DS », sur Jeuxvidéo.com (consulté le 27 août 2013).
  162. (ja) « 名探偵コナン 最高の相棒 », sur Bandai (consulté le 3 février 2010).
  163. (ja) « 名探偵コナン 大英帝国の遺産 », sur Bandai (consulté le 3 février 2010).
  164. (ja) « 名探偵コナン サウンドトラックリスト », sur Aga-search.com (consulté le 3 octobre 2009).
  165. (ja) « Detective Conan: Original Soundtrack 1 », sur CdJapan (consulté le 7 février 2010)
  166. (ja) « Information Détective Conan original soundtrack », sur Neowing.co.jp (consulté le 27 novembre 2010).
  167. (ja) « 『名探偵コナン』オリジナル・サウンドトラック2 », sur MSN (consulté le 21 février 2010)
  168. (ja) « Détective Conan Soundtrack 3 », sur CdJapan.co.jp (consulté le 2 octobre 2010).
  169. (ja) « Information Détective Conan original soundtrack 3 », sur Neowing.co.jp (consulté le 27 novembre 2010).
  170. (ja) « 「名探偵コナン」オリジナル・サウンドトラック 4~急げ!少年探偵団~ », sur MSN (consulté le 28 novembre 2010).
  171. (ja) « Détective Conan Soundtrack Best », sur CdJapan.co.jp (consulté le 2 octobre 2010)
  172. (ja) « 「名探偵コナン」オリジナル・サウンドトラック スーパー・ベスト2 », sur Oricon (consulté le 27 août 2013).
  173. (ja) « Détective Conan TV Original Soundtrack Selection Best », sur Neowing.co.jp (consulté le 28 novembre 2010).
  174. (ja) « 「名探偵コナン」メインテーマ », sur Amazon.co.jp (consulté le 25 septembre 2010)
  175. (ja) « キミがいれば », sur Amazon.co.jp (consulté le 25 septembre 2010)
  176. (ja) « ぼくがいる~コナンのテーマ~ », sur Amazon.co.jp (consulté le 25 septembre 2010)
  177. (en) « Shonen Magazine, Shonen Sunday Mark, le 50e anniversaire », sur Anime News Network,‎ 28 mars 2008 (consulté le 28 novembre 2010).
  178. a et b (ja) « 名探偵コナン&金田一少年の事件簿 », sur Aga-search.com (consulté le 28 novembre 2010).
  179. (ja) « VS版 名探偵コナン », sur Aga-search.com (consulté le 28 novembre 2010).
  180. (ja) « VS版 名探偵コナン Part 2 », sur Aga-search.com (consulté le 28 novembre 2010).
  181. (ja) « VS版 名探偵コナン 5つの重要書類 », sur Aga-search.com (consulté le 28 novembre 2010).
  182. (ja) « 小説 名探偵コナン », sur Shōgakukan (consulté le 28 novembre 2010).
  183. (ja) « 名探偵コナン 公式ガイドブック », sur Aga-search.com (consulté le 28 novembre 2010).
  184. (ja) « スーパーダイジェストブック 名探偵コナン », sur Shōgakukan (consulté le 28 novembre 2010).
  185. (ja) « 名探偵コナン 推理クイズ・学習本 », sur Aga-search.com (consulté le 28 novembre 2010).
  186. (ja) « 名探偵コナン 絵本リスト », sur Aga-search.com (consulté le 28 novembre 2010).
  187. (en) « Designer's Journal: Vol. 1 », sur Score Entertainment (consulté le 10 octobre 2010).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Il existe une catégorie dédiée à ce sujet : Détective Conan.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Deborah Schiffrin, Telling Stories : Language, Narrative, and Social Life, Georgetown University Press,‎ 2010, 230 p. (ISBN 9781589016743, lire en ligne)
  • (en) Takuya Furukawa et Tim Gene, The Case Closed Casebook: An Essential Guide, DH Publishing Inc,‎ 2008, 191 p. (ISBN 1932897305, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 19 novembre 2013 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.