Miss Marple

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Miss Jane Marple
Origine Flag of the United Kingdom.svg Britannique
Activité(s) Détective amateur,
« détective en fauteuil »
Adresse St. Mary Mead

Créé par Agatha Christie
Interprété par Margaret Rutherford, Angela Lansbury, Dulcie Gray, Helen Hayes, Joan Hickson, Geraldine McEwan, Julia McKenzie.
Première apparition Miss Marple au Club du Mardi
Dernière apparition La Dernière Énigme

Jane Marple, plus connue sous le nom de Miss Marple, est un personnage de fiction créé par la romancière Agatha Christie est l'héroïne de 12 romans policiers et de 20 nouvelles.

Miss Marple est, par certains aspects, un « détective en fauteuil » (en anglais : armchair detective), qui vit à St. Mary Mead, village imaginaire de la campagne anglaise, et dont l'une des maximes favorites dit que « la nature humaine est partout la même ».

Miss Marple – de St Mary Mead, où la nature humaine est la même qu'ailleurs[modifier | modifier le code]

Selon Agatha Christie, Miss Marple aurait été préfigurée par Caroline Sheppard, la sœur du narrateur et son personnage préféré dans Le Meurtre de Roger Ackroyd : « une vieille fille caustique, curieuse, sachant tout, entendant tout : la parfaite détective à domicile »[1].

De fait, le personnage de Miss Marple est fortement ancré au village de St Mary Mead, dont elle s'éloigne peu. Si les notes d'Agatha Christie montrent qu'elle a envisagé d'en faire le détective de Mort sur le Nil, c'est à Hercule Poirot qu'elle attribuera le rôle d'en résoudre l'énigme –– un voyage sur le Nil eût été une « expédition trop hasardeuse » pour Miss Marple. Pour l'enquête du Major parlait trop, toutefois, la vieille dame se rendra outre-mer dans l'île imaginaire de Saint Honoré[2].

Miss Marple résout les énigmes auxquelles elle est confrontée par son intuition et sa connaissance de la nature humaine. À propos d'affaires qu'elle est amenée à résoudre, elle a la réminiscence d'histoires subalternes dont les ressorts sont identiques. Mais cela ne constitue pas des preuves propres à confondre un meurtrier.

Aussi huit des romans mettant en scène Miss Marple se terminent-ils par un chapitre « artificiel », dans lequel un piège est tendu à l'assassin qui se trahit ainsi[3]. Ce ressort littéraire et dramatique est également fréquemment utilisé par Agatha Christie dans nombre de romans où apparaît le personnage d'Hercule Poirot.

Toutefois, parmi les douze romans où Miss Marple tient le rôle du détective, quatre ne recourent pas à ce piège final :

  • Jeux de glaces (1952) et Le miroir se brisa (1962), qui s'achèvent avec une démonstration des faits postérieure à la mort de l'assassin ;
  • Une poignée de seigle (1953) et À l'hôtel Bertram (1965), qui se concluent par une simple démonstration sur l'identité de l'assassin, hors de sa présence, sans que celui-ci ait été arrêté, mais avec forte probabilité d'une arrestation à venir.

Liste des romans[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

Adaptations des romans[modifier | modifier le code]

Adaptations télévisées[modifier | modifier le code]

À la télévision, Miss Marple a été incarnée par au moins cinq actrices :

  • L'actrice britannique Gracie Fields a incarné Miss Marple, une seule fois[5], en 1956, dans un épisode de la série télévisée américaine Goodyear Playhouse, intitulé A Murder Is Announced, adapté du roman Un meurtre sera commis le.... Cet épisode, 5e de la saison 6, a été initialement diffusé le 30 décembre 1956.
  • En 1970, l'actrice allemande Inge Langen a endossé à son tour[6] le rôle de Miss Marple, dans un téléfilm allemand titré Mord im Pfarrhaus, adapté du roman L'Affaire Protheroe, initialement diffusé le 21 novembre 1970.
  • La troisième actrice ayant interprété le rôle de Miss Marple pour le petit écran a été Helen Hayes, qui l'a joué à un âge avancé (elle avait dépassé 80 ans lors des tournages) dans deux téléfilms américains :
    • A Caribbean Mystery, adapté du roman Le major parlait trop, initialement diffusé[7] le 22 octobre 1983 ;
    • Jeux de glaces (Murder with Mirrors), adapté du roman Jeux de glaces, initialement diffusé[8] le 20 février 1985.
    • À noter que Helen Hayes avait précédemment incarné Lavinia Fullerton, autre personnage d'Agatha Christie, mais de second plan, dans une adaptation télévisée[9] du roman Un meurtre est-il facile ?, qui ne mettait pas en scène le personnage de Miss Marple.
  • Joan Hickson a tourné, pour le compte de la BBC dans le cadre de la série Miss Marple (série télévisée, 1984), douze téléfilms inspirés des douze romans, entre 1984 et 1992, et qui sont en général considérés comme relativement fidèles à l'esprit et à la lettre des romans adaptés. Quelques années plus tôt, à l'issue d'une représentation où Joan Hickson interprétait un autre personnage d'Agatha Christie, la romancière lui aurait écrit : « I hope one day you might play my dear Miss Marple. » (J'espère qu'un jour vous pourrez jouer ma chère Miss Marple)[10].
  • Geraldine McEwan a incarné Miss Marple de 2004 à 2007 pour le compte de la chaîne britannique ITV (Miss Marple (série télévisée, 2004)). Sa modernité, de même que ses manières énergiques (bien que septuagénaire, l'actrice paraît d'ailleurs plus jeune que celles qui l'ont précédée dans le rôle), est si appréciée que les téléfilms dans lesquels elle donne la réplique à une distribution prestigieuse n'ont pas cessé d'être produits depuis lors. Il en existe douze (parfois inspirés de romans d'Agatha Christie dans lesquels la vieille demoiselle ne figurait pas) déjà diffusés sur France 2 et TMC[11]. L'actrice passe la main en 2008 à sa compatriote Julia McKenzie.

Il existe aussi une série animée japonaise de 39 épisodes sortie en 2004, Agatha Christie no Meitantei Poirot To Marple (アガサ・クリスティーの名探偵ポアロとマープル?), qui met simultanément en scène Hercule Poirot et Miss Marple.

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Au cinéma, Miss Marple a été incarnée par au moins trois actrices :

  • Margaret Rutherford lui a prêté ses traits dans quatre films, dont un seul est inspiré d'une enquête « réelle » de Miss Marple : Murder, she Said (ou Meet Miss Marple) (1961), inspiré du Train de 16 h 50. Les deux films suivants sont adaptés de romans mettant en scène Hercule Poirot et le 4e et dernier est totalement inventé.
  • Angela Lansbury, plus connue pour son interprétation ultérieure de l'écrivain-détective Jessica Fletcher dans la série Arabesque (Murder, She Wrote, 1984-1996), a incarné Miss Marple dans Le miroir se brisa (The Mirror Crack'd, 1981).
  • La dernière actrice en date ayant interprété le personnage de Miss Marple au cinéma a été la comédienne estonienne Ita Ever, dans un film russe[12],[13] intitulé Тайна «Чёрных дроздов» (littéralement : « Le Mystère des “Merles” »), adapté du roman Une poignée de seigle, sorti sur les écrans en 1983.

Fidélité des incarnations à l'écran[modifier | modifier le code]

Il faut noter qu'aucune de ces interprétations ne correspond à la description physique de Miss Marple, personne d'allure frêle et « inoffensive » dans les romans, quasiment transformée dans les films et téléfilms en une « battante », débarrassée en outre des vestiges de « victorianisme » que lui prêtait Agatha Christie (port occasionnel d'une mantille, partisan convaincue de la peine de mort, etc.).

Agatha Christie, qui n'a connu que la première de ces interprétations, avait elle-même confié à sa biographe Janet Morgan que, malgré l'immense talent de Margaret Rutherford, celle-ci ne ressemblait guère à l'idée que des millions de lecteurs avaient pu se faire du personnage de Miss Marple.

Adaptations théâtrales[modifier | modifier le code]

En 1974, Barbara Mullen a joué le rôle de Miss Marple dans Murder at the Vicarage, adaptation, du roman L'Affaire Protheroe, jouée au Savoy Theatre de Londres.

La comédienne Dulcie Gray a également incarné Miss Marple, en septembre 1977, dans la pièce A Murder Is Annouved, adaptée du roman Un meurtre sera commis le..., jouée au Vaudeville Theatre de Londres.

Adaptations radiophoniques[modifier | modifier le code]

La chaîne de radio britannique BBC Radio 4 a produit, de 1993 à 2001, une adaptation de chacun des 12 romans mettant en scène Miss Marple, le rôle de celle-ci étant interprété par June Whitfield. Ces 12 pièces radiophoniques ont une durée comprise entre 88 minutes et 144 minutes.

En 2013, France Culture diffuse une version radiophonique de "La plume Empoisonnée"de 1958 avec Denis Gence, Jean Topart ..etc.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr), Jacques Baudou, Les Nombreuses Vies de Miss Marple (avec la collaboration de André-François Ruaud), éditions Les Moutons électriques, coll. « La Bibliothèque rouge » no 14, Lyon, 2009, 157 p., (ISBN 978-2-915793-66-6).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Agatha Christie, Une autobiographie, Librairie générale française, coll. « Le Livre de poche », Paris, 2002, (ISBN 9782253118619), page 764.
  2. John Curran (trad. Gérard de Chergé), Les Carnets secrets d'Agatha Christie : Cinquante ans de mystères en cours d'élaboration [« Agatha Christie's Secret Notebooks, Fifty Years of Mystery in the Making »], Paris, Éditions du Masque, 541 p. (ISBN 978-2-7024-3516-8), chap. 6, (« L'inconnue dans le train : meurtre à bord »), p. 226-227
  3. John Curran (trad. Gérard de Chergé), Les Carnets secrets d'Agatha Christie : Cinquante ans de mystères en cours d'élaboration [« Agatha Christie's Secret Notebooks, Fifty Years of Mystery in the Making »], Paris, Éditions du Masque, 541 p. (ISBN 978-2-7024-3516-8), chap. 5, (« Colin-maillard : jouons au meurtre »), p. 196
  4. Recueil publié au Royaume-Uni, mais pas aux États-Unis, repris en France en 2005 dans une édition ponctuelle chez Hachette Collections, puis en 2007 chez France Loisirs dans une édition regroupant Miss Marple tire sa révérence, le recueil de nouvelles Tant que brillera le jour et Le Visiteur inattendu, novellisation, par Charles Osborne, de la pièce éponyme.
  5. Fiche « "Goodyear Playhouse" A Murder Is Announced (1956) », sur le site IMDb.
  6. Fiche « Mord im Pfarrhaus (1970) (TV) », sur le site IMDb.
  7. Fiche « A Caribbean Mystery (1983) (TV) », sur le site IMDb.
  8. Fiche « Jeux de glaces (1985) (TV) », sur le site IMDb.
  9. Fiche « Un meurtre est-il facile? (1982) (TV) », sur le site IMDb.
  10. Source : Peter Haining, Agatha Christie - Murder in Four Acts, p. 140, Virgin Books, 1990, (ISBN 1-85227-273-2). L'anecdote figure également dans la fiche biographique consacrée à Joan Hickson sur le site Web de la BBC.
  11. Miss-Marple sur TMC
  12. Fiche « Tayna chyornykh drozdov (1983) », sur IMDB.
  13. (ru), article « Тайна «Чёрных дроздов» », sur Wikipédia en langue russe.
  14. (en), John Gross, article « Books of the Times », 24 décembre 1985, The New York Times. Cet article relate aussi la réédition, par Dodd Mead, l'éditeur new-yorkais d'Agatha Christie, de l'ensemble des nouvelles mettant en scène Miss Marple.