Aimi Kobayashi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aimi Kobayashi小林愛実

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Aimi Kobayashi en 2009 après un concert à Varsovie.

Naissance 23 septembre 1995
Ube, Préfecture de Yamaguchi, Drapeau du Japon Japon
Lieux de résidence Tokyo,Drapeau du Japon Japon
Activité principale Pianiste
Style Classique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kobayashi.

Aimi Kobayashi (小林愛実?) est une jeune pianiste classique japonaise, née le 23 septembre 1995 dans la ville d'Ube de la préfecture de Yamaguchi au Japon, où elle a vécu jusqu'à ses sept ans. En 2011, elle habite à Tokyo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a commencé à jouer du piano à l'âge de trois ans, a joué avec l'Orchestre symphonique de Kyūshū à l'ACROS Fukuoka à sept ans[1]. Yuko Ninomiya est devenue son professeur lorsqu'elle atteignit l'âge de huit ans.

Aimi Kobayashi a remporté de nombreux prix au Japon, parmi lesquels la médaille d'or catégorie junior du Concours international de piano Frédéric Chopin en Asie en 2004[2],[3], le premier prix du 59e Concours de Musique pour Étudiants du Japon en 2005[1] et la médaille d'or dans la catégorie Concerto sans limite d'âge du Concours international de piano Frédéric Chopin en Asie en 2011[4]. En 2010, à l'occasion d'une cérémonie pour le bicentenaire de la naissance de Chopin, le gouvernement polonais lui remet un Passeport Chopin[5]. En 2012, elle obtient le troisième prix du concours Gina Bachauer dans la catégorie « jeune artiste »[6].

Elle a donné des représentations notamment à Paris à la Salle Cortot où elle donne son premier récital à l'étranger[2], en Pologne, à Moscou au Moscow International House of Music (russe : Московский международный Дом музыки) sous la direction de Vladimir Spivakov, à New York où elle a joué à quatre reprises au Carnegie Hall[1], ainsi qu'en Corée du Sud et au Brésil[5]. Aimi Kobayashi a donné de nombreux concerts dans les plus grandes villes du Japon, comme Tokyo, Nagoya, Ōsaka, ou encore Nagano.

Elle donne un récital au Carnegie Hall le 3 avril 2011[5].

En 2011, elle fait ses débuts au cinéma dans le film Sleep de Sakaguchi Katsumi, présenté au festival international du film de Rotterdam[7]. Elle a également contribué à la bande son du film.

Depuis 2007, elle étudie le piano à la Toho Gakuen School of Music (桐朋学園大学, Tōhō Gakuen Daigaku?)[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Aimi Kobayashi lors d'un concert à Nagoya en 2009.

Tous les disques sont édités chez EMI Classics/EMI Music Japan.

Répertoire[modifier | modifier le code]

En plus des pièces citées ci-dessus, son répertoire comporte entre autres des pièces de Debussy, Mozart, Prokoviev, Scriabine.

Annexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]