Nanatsu no ko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

''Les sept enfants ou Enfant de sept ans[1]. (七つの子, Nanatsu no ko?)[2] est une chanson populaire pour les enfants japonais. Les paroles sont d'Ujō Noguchi (野口雨情, Noguchi Ujō?) et la mélodie de Nagayo Motoori (本居長世, Motoori Nagayo?). Il a été publié dans le magazine Kin no fune en juillet 1921.

Nanatsu no ko est utilisée comme mélodie de départ des trains dans la gare d'Isohara de la ville de Kitaibaraki.

Paroles[modifier | modifier le code]

Japonais Romanisation[2] Traduction
烏 なぜ啼くの
烏は山に
可愛い七つの
子があるからよ
可愛 可愛と
烏は啼くの
可愛 可愛と
啼くんだよ
山の古巣へ
言って見て御覧
丸い眼をした
いい子だよ
Karasu naze nakuno
Karasu wa yama ni
Kawai nanatsu no
Ko ga aru kara yo
Kawai kawai to
Karasu wa nakuno
Kawai kawai to
Nakundayo
Yama no hurusu e
Itte mite goran
Marui me o shita
Iiko da yo
Mère corneille, pourquoi tu croasses ?
Parce que haut sur la montagne
J'ai sept enfants mignons.
 
"Mignon, mignon,"
Chante cette mère corneille
"Mignon, mignon,"
Pleure cette mère corneille.
Vous devriez contempler le vieux nid
Sur la montagne. Et là vous verrez de tels
Yeux ronds, de bons enfants.
 

Inspiration[modifier | modifier le code]

Dans le manga et anime Détective Conan de Gosho Aoyama, l'adresse mail du « Boss » de l'Organisation des hommes en noir est le #969#6261, qui reproduit le début de Nanatsu no Ko.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Nanatsu no ko », sur http://www.willamette.edu (consulté le 29 septembre 2013) : « Nanatsu no ko est publié dans le magazine Kinnohune en juillet 1921. Le titre peut se traduire aussi bien par « sept enfants ou « enfant de sept ans », ce point n'a jamais été éclairci par le poète. »
  2. a et b http://bulldog2.redlands.edu/dept/AsianStudiesDept/music_ed/baby_crows.htm

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]