Samouraï Jack

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Samouraï Jack

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logotype original de la série Samouraï Jack

Titre original Samurai Jack
Genre Série d'animation
Création Genndy Tartakovsky
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Cartoon Network
Nb. de saisons 4
Nb. d'épisodes 52
Durée 25 minutes
Diff. originale 10 août 200125 septembre 2004

Samouraï Jack (version originale : Samurai Jack) est une série télévisée d'animation américaine, créée par Genndy Tartakovsky, initialement diffusée entre le 10 août 2001 et le 25 septembre 2004 sur la chaîne de télévision Cartoon Network aux États-Unis. En France, la série a été diffusée pour la première fois sur Cartoon Network courant 2001 dans l'émission Toonami.

Scénario[modifier | modifier le code]

Cette série met en scène les aventures de Jack, un samouraï qui a pour quête de vaincre Aku, le plus dangereux démon du monde. Lors de leur premier affrontement, le samouraï, à deux doigts de la victoire, baisse sa garde et se retrouve téléporté dans un futur lointain, où aliens, cyborgs et humains cohabitent. N'ayant pu détruire Aku, ce futur tout entier est sous sa dictature maléfique. L'objectif du samouraï est dès lors de retourner dans son passé afin de prévenir la réalisation de ce sombre futur.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Jack (V. F. : Damien Boisseau) : Samouraï Jack est le fils de l'empereur japonais qui a régné en maître à l'endroit même où Aku est originellement apparu sur terre, et qui vainquit Aku une première fois avant le retour de ce dernier. Grâce au sabre légué par son père, Jack est le seul être qui représente une menace pour Aku. Après que son père ait été capturé par Aku, Jack suivit un voyage initiatique à travers le monde au cours duquel il entreprend l'apprentissage d'une nouvelle discipline dans chaque contrée visitée : l'équitation dans le monde arabe, le maniement du bâton auprès de guerriers africains, la lecture des hiéroglyphes en Égypte, la lutte en Grèce, le tir à l'arc en Grande-Bretagne, la navigation auprès de marins viking, le lancer de haches en Russie et de lance auprès des cavaliers mongols, et les arts martiaux avec des moines shaolin. L'apprentissage rigoureux préalable au combat final, qui fait souvent l'objet d'un développement considérable dans d'autres œuvres, est ici résumé succinctement, sur un fond musical uni. L'achèvement de ce voyage initiatique constitue un retour aux origines : Jack retrouve sa mère, le katana, arme traditionnelle japonaise léguée par son père, et le kimono blanc traditionnel, semblable à celui qu'il portait à son départ, enfant. Le sabre tient un rôle crucial dans l'intrigue, car il s'agit de la seule arme humaine mortelle pour Aku. Forgée par trois moines mystiques au sommet d'une montagne, il s'agit d'une arme enchantée aux pouvoirs bénéfiques : il est incapable de blesser un être au cœur pur. Jack possède les traits de caractère d'un héros loyal. Son naturel poli, humble, va cependant être mis à mal, dans un premier temps, par la nature étrange et futuriste du monde dans lequel il est projeté et les créatures qu'il rencontre (souvent peu plaisantes). Homme de peu de mots, mais disposant d'un discernement propre aux guerriers, Jack sait reconnaître la bonté chez les personnes qu'il fréquente. Son obstination à répandre le bien le pousse à secourir la veuve et l'orphelin en toute circonstance, allant jusqu'à payer de sa personne pour ce faire. Son véritable nom n'est jamais mentionné au cours de la série, que ce soit au cours des épisodes relatant sa jeunesse, ou dans le monde du futur. Dans le second épisode, cependant, il commence à employer le nom de Jack, nom dont l'ont rebaptisé trois jeunes, témoins de ses premiers exploits dans le monde futuriste d'Aku. Son véritable nom n'a jamais été révélé (cependant, sa façon de répondre à la question de l'identification est un hommage à Violence Jack dont il partage la manière de parler et le nom).
  • Aku (V. F. : Olivier Proust (saison 1), Med Hondo (voix principale)]]) : Aku est né d'une créature informe née du néant cosmique, vaincue par Odin, Rāma et . Tandis que le combat entre la créature et les dieux tournaient à l'avantage des dieux, consumant à chaque coup les forces de la créature des ténèbres, l'un des fragments fraîchement coupé de la créature cessa de se consumer et entama sa dérive à travers l'espace. Dans la mêlée, les dieux ne purent s'apercevoir que leur ennemi n'était pas totalement anéanti. Le lambeau dériva jusqu'à la terre, qu'il parasita, répandant sur son passage la stérilité et d'étranges obélisques noirs très effilés, semblables à une forêt morte. Aku, qui a alors la forme d'un cloaque visqueux, prendra sa forme finale lorsque le père de Jack décochera une flèche empoisonnée à son encontre, obtenant l'effet inverse de celui désiré. Aku est le principal ennemi de Jack. Son nom signifie « maléfique » en japonais. Il ressemble à Akuma, le démon aux yeux de flammes de la mythologie japonaise, qui sont vraisemblablement la source de son nom. C'est une entité démoniaque puissante contre laquelle aucun mortel, a priori, n'est capable d'opposer une résistance efficace. Aku est une créature immortelle sur laquelle le temps n'a pas de prise. La gamme de ses pouvoirs comprend le don de métamorphose, qui lui permet en outre de modifier autant son apparence que sa voix ; la manipulation des morts, la télékinésie à l'échelle du monde, la faculté de se déplacer à travers l'espace qui lui permit d'asservir plusieurs mondes. Deux facultés d'Aku retiennent l'attention par leur impact sur le déroulement de l'intrigue. Son pouvoir de déplacer les choses et les personnes dans le temps, en premier lieu, car il s'agit du nœud de l'intrigue : Jack en fut victime dans le passé, ce qui l'amena à la situation initiale de la série ; le second est son don d'ubiquité : il est en effet capable de s'incarner dans plusieurs corps en même temps, notamment lors de ses combats contre Jack. Il est aussi capable de voir en tout endroit du monde à n'importe quel moment, et à ce titre il s'apparente à un véritable Big Brother. Aku est partout, dans l'architecture des bâtiments, qui rappellent ses propres contours, sur les panneaux publicitaires, etc. Par ailleurs, cet aspect d'Aku participe à son originalité. Il diffère des démons assoiffés de destruction totale : c'est un bâtisseur, qui apprécie l'idée d'avoir un monde, des populations à dominer. Ce n'est pas un démon nihiliste. Aku, qui craint le sabre de Jack, redoute l'affrontement direct (sauf cas exceptionnels, lorsque Jack est dans l'incapacité d'utiliser son sabre), et préfère utiliser des tiers (démons, chasseurs de primes...) afin d'essayer de le capturer ou de l'éliminer. Aku est vulnérable à un certain nombre d'armes magiques et de sortilèges, mais seules des entités divines sont réellement capables de le vaincre.

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

  • Hector — Scientifique ayant travaillé pour le compte d'Aku, Hector a créé une série de 8 robots, véritables armes de guerre, inspirés des techniques de Jack. Chacun de ces huit robots possède une arme spécifique mais tous sont tournés vers la destruction de Jack. Ces robots, qui puisent leur énergie dans les pouvoirs d'Aku sont constitués d'adamantium, un métal trop solide pour être fendu à la seule force du bras. Après qu'Aku ait rompu sa promesse d'épargner la ville natale d'Hector en échange des robots, Hector s'est repenti et aidera Jack, en le munissant d'un bras robotique, à détruire ses propres créations. Vêtu d'une blouse blanche et de lunettes de protection vertes, Hector est facilement identifiable en tant que scientifique.
  • L'écossais (V. F. : Jean-Loup Horwitz) : Sans nom connu, l'écossais, appelé « the Scotsman » dans la version originale, est un personnage récurrent dans la série. C'est l'antithèse de Jack, un personnage expansif, brutal et peu élégant. Fier highlander, il cultive bon nombre de clichés sur la culture écossaise. Roux, joueur de cornemuse, porteur de kilts et membre d'un clan, c'est aussi un grand amateur de bière et de panse de brebis farcie. Gouailleur et querelleur, comme le veulent les clichés, ce gaillard colossal s'enorgueillit d'être l'homme le plus recherché de la planète, bien qu'il soit en réalité devancé par Jack dans ce domaine. Il transporte sur son dos une claymore d'un poids titanesque, rendue indestructible par des runes magiques. Ses apparences bourrues ne dissimulent pas longtemps un caractère amical. L'écossais cultive une admiration sans limites pour sa femme. En guise de jambe gauche, l'écossais utilise une mitrailleuse.
  • L'Homme-singe — Autre personnage sans nom, l'homme-singe est un ancien esclave parvenu à s'échapper alors qu'il n'était qu'un enfant. Recueilli au cœur de la forêt par une tribu de singes sauteurs qui lui apprirent à effectuer des bonds de géant, il apprend à son tour à Jack à sauter, en échange de quoi Jack apprend à la tribu à se défendre contre d'autres tribus agressives. Ce personnage évoque les nombreux personnages élevés au contact de la nature : un langage simpliste (« moi pas voler, moi sauter ! »), une tenue rudimentaire, un comportement quasi animal, sans connaissance de la civilisation, il développe une forme de connaissance liée à son environnement : il connaît les fruits comestibles, maîtrise le langage des singes, etc.
  • Demongo — Demongo « le collectionneur d'âmes » est un démon au service d'Aku, dont l'unique talent est de capturer les esprits de guerriers vaincus. S'il est lui-même dénué de force physique et de pouvoirs offensifs, ce démon dispose de plus de 1 000 esprits qu'il invoque à volonté pour se protéger, se tenant lui-même à distance de la mêlée. Lorsque ses créatures sont vaincues, Il peut immédiatement les renvoyer au combat. Demongo utilise deux tactiques : envoyer ses meilleurs guerriers, en comité réduit ; ou bien invoquer l'ensemble de ses esprits pour étouffer son adversaire sous la masse. Demongo finit ses jours achevé par Aku, alors qu'il a perdu l'usage de ses esprits.
  • Ikra — Mystérieuse et séduisante jeune femme vêtue de noir, Ikra est également une talentueuse guerrière. Elle accompagne Jack dans un voyage à travers le désert pour récupérer un joyau magique, et lui révèle l'histoire tragique de son père, emprisonné dans un cercle de feu par Aku pour le punir de s'être dressé contre lui. Mais alors qu'ils sont attaqués par le gardien du joyau, Ikra révèle des pouvoirs surnaturels, le don de voler et de modifier sa taille pour accroître sa force à volonté. Elle se révèle finalement être Aku en personne.
  • Mad Jack — Version maléfique de Jack créée par Aku pour l'affronter, Mad Jack a la force et les techniques de Jack, et puise son existence dans la colère et la haine de son original. Le combat entre Jack et son double ne se résoudra pas les armes à la main, mais lorsque Jack, parvenant à faire le vide à l'intérieur de lui, se débarrassera de sa colère, mettant fin à l'existence de Mad Jack. Ce combat reprend le thème, maintes fois adapté, du jumeau maléfique. Mad Jack ne dérive guère de cette tradition : son unique but est l'anéantissement de sa part bénéfique.
  • Zek et Josie — Ex-mari et femme, Ezekiel, alias Zek-mains-de-fer et Josie dite la flingueuse sont deux chasseurs de primes du Far West. À la suite de leur rupture, à Kansas City, le juge qui prononça le divorce interdit à Josie de s'approcher à moins de 150 mètres de Zek. A la poursuite de Jack, ils se retrouvent dans le même train. Chacun d'eux a un style très différent : Zek aime le combat direct, et cache dans ses manches métalliques des armes à feu, blanches ou électriques ; Josie compte sur son apparence de jeune femme raffinée pour surprendre ses proies, et dissimule ses armes sous son ample jupe et dans son ombrelle. Leur travail d'équipe leur permet de le capturer Jack mais celui-ci parvient à leur échapper alors que Josie tente de doubler Zek.

Production[modifier | modifier le code]

L'univers de ce dessin animé est très graphique et chaque épisode propose à la fois un univers différent (le Chicago des années 1920, un monde de robots, la recherche spatiale, une maison japonaise hantée, etc.), une esthétique idoine, et un pari graphique (personnages en noir et blanc dans un univers blanc et noir, etc.) Le dénuement des dialogues instaure aussi une atmosphère caractéristique. Le départ de Tartakovsky de Cartoon Network en automne 2005 a sonné le glas de cette série culte, qui restera inachevée au plus grand dam des fans. Samouraï Jack ressemble, physiquement, au Professeur Utonium dans Les Supers Nanas, de plus, une partie du monde dévasté semble être la ville de Townsville, la ville principale dans Les Supers Nanas. Samouraï Jack relate fréquemment certaines apparitions d'entités de panthéons et de créatures de légende. Dans un épisode, Odin, Ra, et Rama joignent leurs forces pour vaincre une force maléfique qui deviendra plus tard Aku. Un autre épisode référence Zeus et Kronos, des dieux grecs. Samouraï Jack tire occasionnellement certains histoires déjà existantes. Dans un épisode, Jack combat aux côtés de 300 guerriers défendant leur territoire d'une armée de robots. L'histoire est tirée de la Bataille des Thermopyles.

Médias[modifier | modifier le code]

Dans les jeux vidéo, Samurai Jack : The Shadow of Aku sur GameCube et PlayStation 2 ainsi que Samurai Jack : The Amulet of Time sur Game Boy Advance ont été commercialisés durant 2002 et 2004[1]. Cartoon Network Universe : FusionFall est un autre jeu vidéo dériv de la série, et relate le personnage de Samouraï Jack.

Comme d'autres émission de Cartoon Network, les DVD de Samouraï Jack ont été commercialisés par Warner Home Video entre 2003 et 2007 aux États-Unis, ces DVD possèdent une piste audio française.

DVD Année Information additionnelle
Samurai Jack : The Premiere Movie 22 juillet 2003 Le DVD contient le film en Dolby Digital 5.1. Inclus un épisode inédit. Également en cassette vidéo.
Samurai Jack : Season One 4 mai 2004 2 disques DVD incluant 13 épisodes de la première saison. Inclus également des scènes inédites, des dessins jamais diffusés et des commentaires.
Samurai Jack : Season Two 24 mai 2005 2 disques DVD incluant 13 épisodes de la deuxième saison.
Samurai Jack : Season Three 23 mai 2006 2 disques DVD incluant 13 épisodes de la troisième saison.
Samurai Jack : Season Four 28 août 2007 2 disques DVD incluant 13 épisodes de la quatrième saison. Inclus également certaines scènes coupées et autres goodies.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]