Der Hirt auf dem Felsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

'Le Pâtre sur le rocher'

Der Hirt auf dem Felsen, autographe de Schubert
Pauline Anna Milder-Hauptmann

Der Hirt auf dem Felsen (Le Pâtre sur le rocher), D. 965, est un lied pour soprano, clarinette et piano de Franz Schubert. Celui-ci le composa en 1828 dans les derniers mois de sa vie. Classé officiellement parmi les lieds, il pourrait tout aussi bien être qualifié de pièce de musique de chambre.

Paroles[modifier | modifier le code]

Sur les sept strophes, les quatre premières et la dernière sont de Wilhelm Müller, tandis que les cinquième et sixième furent écrites par Karl August Varnhagen von Ense (en) (et non Helmina von Chézy)[1].

Contexte[modifier | modifier le code]

Le lied fut une réponse tardive à une demande de la cantatrice Pauline Anna Milder-Hauptmann (en), amie de Franz Schubert. Elle avait demandé une pièce qui lui permettrait d'exprimer un large éventail de sentiments. Le lied fut publié un an et demi après la mort de Schubert. Milder le chanta pour la première fois à la Maison des Têtes noires de Riga le 10 février 1830[2].

Structure[modifier | modifier le code]

Le lied comprend plusieurs sections et met la soprano et la clarinette à rude épreuve. La première section est chaleureuse lorsque le berger solitaire, juché sur la cime de la montagne, écoute les échos montant d'en-dessous. La deuxième section devient tout à fait sombre comme le berger exprime son chagrin général et sa solitude. La troisième et dernière section fait jaillir une lueur d'espoir comme le berger prévoit la venue du printemps et, avec lui, la renaissance.

Texte complet[modifier | modifier le code]

Fichier audio
"Der Hirt auf dem Felsen" (info)
Interprété par Montserrat Alavedra (soprano), William McColl (clarinette) et Joseph Levine (piano-forte)

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?

Wilhelm Müller – Der Berghirt
Wenn auf dem höchsten Fels ich steh',
In's tiefe Tal hernieder seh',
Und singe.

Fern aus dem tiefen dunkeln Tal
Schwingt sich empor der Widerhall
Der Klüfte.

Je weiter meine Stimme dringt,
Je heller sie mir wieder klingt
Von unten.

Mein Liebchen wohnt so weit von mir,
Drum sehn' ich mich so heiß nach ihr
Hinüber.

Varnhagen – Nächtlicher Schall
In tiefem Gram verzehr ich mich,
Mir ist die Freude hin,
Auf Erden mir die Hoffnung wich,
Ich hier so einsam bin.

So sehnend klang im Wald das Lied,
So sehnend klang es durch die Nacht,
Die Herzen es zum Himmel zieht
Mit wunderbarer Macht.

Wilhelm Müller – Liebesgedanken
Der Frühling will kommen,
Der Frühling, meine Freud',
Nun mach' ich mich fertig
Zum Wandern bereit

Le Pâtre de montagne (traduction de humeurs.calende.org :)
Juché sur le plus haut rocher,
Les yeux plongés dans la vallée,
Je chante,

Et l'écho monte
Des profondeurs,
S'élève des sombres ravines.

Plus ma voix porte
Plus elle me revient, claire,
D'en-bas.

Ma bien-aimée demeure si loin !
Avec toute mon ardeur
Je l'appelle d'ici.

[Son nocturne]
Mais un noir chagrin me consume,
Ma joie s'en est allée,
Tout espoir m'a quitté en ce monde
À tel point je suis seul.

Ce chant résonnait avec tant de nostalgie
Dans la forêt nocturne,
Qu'il élevait les coeurs vers le ciel,
D'un pouvoir merveilleux.

[Idées d'amour]
Bientôt ce sera le printemps.
Le printemps, mon espoir.
Il me faut maintenant
M'apprêter à partir.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

La musique du "Pâtre sur le rocher" est utilisée dans le film Mortelle randonnée de Claude Miller dans la scène se déroulant dans un centre thermal, vraisemblablement à Baden-Baden.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. T. G. Waidelich, « Der letzte Hauch im Lied entflieht, im Lied das Herz entweicht! – Varnhagens 'Nächtlicher Schall' als letzter Baustein zum 'Hirt auf dem Felsen' », dans Schubert: Perspektiven, vol. 8, 2010, p. 237–243.
  2. (en)« Anna Milder-Hauptmann and 'Der Hirt auf dem Felsen' », dans Schubert 200, Heidelberg, 1997, p. 165–167.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]