Sonate Arpeggione

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Sonate en la mineur, D. 821 pour arpeggione et piano a été écrite par Franz Schubert à Vienne en novembre 1824, mais n'a été publiée qu'en 1871.

Elle est contemporaine de son Quatuor « La Jeune Fille et la Mort » et a été composée alors que le musicien souffrait déjà d'un stade avancé de la syphilis (les premiers signes remontent à 1822) avec des épisodes dépressifs de plus en plus fréquents.

Il s'agit probablement d'une commande de son ami Vincenz Schuster, guitariste affirmé, qui s'est passionné pour cet instrument nouvellement créé. On ne compte aujourd'hui qu'une douzaine d'exemplaires dans le monde (copies comme originaux).

Elle comporte trois mouvements et son exécution dure un peu moins d'une demi-heure.

1 - Allegro Moderato
2 Adagio et 3 - Allegretto
  • Allegro moderato
  • Adagio
  • Allegretto

Elle est jouée de nos jours essentiellement par un violoncelle ou par un alto, parfois par une contrebasse. Les transcriptions pour ces instruments sont naturellement très postérieures à l'édition originale et essayent de résoudre le problème d'une étendue moindre par rapport à l'arpeggione et des modifications d'articulation (4 cordes au lieu de 6).

On peut cependant entendre la sonate D821 de Schubert dans la version originale (sur arpeggione et pianoforte) dans les enregistrements suivants:

  • Klaus Storck et Alfons Kontarsky (1974, Archiv Produktion n° 2533 174)
  • Alfred Lessing et Jozef de Beenhouwer (2000-2001, Ars Produktion FCD 368 392)
  • Gerhart Darmstadt et Egino Klepper (2005, Cavalli Records CCD 242)
  • Nicolas Deletaille et Paul Badura-Skoda (2006-2007, Fuga Libera FUG 529).

Liens externes[modifier | modifier le code]