Francesco Hayez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Francesco Hayez

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Autoportrait à 88 ans (1879) Galleria d'Arte Moderna, Venezia

Naissance 14 décembre 1808
Venise
Décès 7 février 1882 (à 73 ans)
Milan
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Activités peintre
Mouvement artistique romantisme historique italien


Francesco Hayez (né à Venise le 10 février 1791, mort à Milan le 21 décembre 1882) est un peintre italien. Artiste majeur du romantisme historique italien du milieu du XIXe siècle à Milan, il est reconnu pour ses grands tableaux historiques (principalement du Moyen Âge et de la Renaissance[1]), ses allégories politiques, ses portraits et ses compositions de style troubadour.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Nu féminin, musée Faure, Aix-les-Bains.
Marie-Madeleine pénitente (1825), Galleria Civica d'Arte Moderna, Milan.
Marie Stuart protestant de son innocence à la lecture de sa condamnation à mort (1832), huile sur toile, 195 × 240 cm, Paris, musée du Louvre[2].
Le Baiser (1859), Pinacothèque de Brera, Milan.
La Destruction du temple de Jérusalem (1867), Galleria d'Arte Moderna, Venise.
La Mort du Doge Marin Faliero (1867), Pinacoteca di Brera.
Vase de fleurs à la fenêtre d'un harem (1881), Pinacoteca di Brera.
Vêpres siciliennes, 1844-1846, huile sur toile, 225 × 300 cm, Galleria Nazionale d'Arte Moderna, Rome.
La Conjuration des Lampignani (it), 1826, huile sur toile, 149 × 117 cm, Pinacothèque de Brera, Milan.
"Le dernier baiser de Roméo et de Juliette" (1823), 219 × 202 cm, Villa Carlotta

Galerie[modifier | modifier le code]


</gallery>

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guillaume Faroult, Marie Stuart mise en scène in Grande Galerie - Le Journal du Louvre, mars/avril/mai 2013, no 23, pages 11-12.
  2. Un tableau sur un thème proche, Marie Stuart conduite au supplice (1827, huile sur toile, 211 × 290 cm) est aujourd'hui en collection privée (source : Guillaume Faroult, Marie Stuart mise en scène in Grande Galerie - Le Journal du Louvre, mars/avril/mai 2013, no 23, pages 11-12).

Liens externes[modifier | modifier le code]