Yodel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le yodel, du verbe yodler (synonyme rare : iouler) ou jodeln en allemand, est une technique de chant consistant à passer rapidement de la voix de poitrine (ou « de corps ») à la voix de tête (ou « de fausset »).

Cette technique a notamment été développée dans les Alpes suisses comme une méthode de communication dans les montagnes, avant de s'intégrer au folklore sous le nom de tyrolienne. On l'utilise en Allemagne, en Autriche et en Suisse.

Tous les trois ans, l'association fédérale des yodleurs organise à divers endroits de la Suisse, la fête fédérale des yodleurs où chaque yodleur (en solo, duo, trio, quatuor, club) peut participer à condition d'avoir été qualifié lors de fêtes régionales (fête des jodleurs du canton de Berne, de Suisse centrale, du nord-ouest, du nord-est, de Suisse romande). Leurs livrent leurs prestations en publiios et quatuors, une note d'accompagnement (accordéon) s'il y en a un est donnée. Il n'y a pas de gagnant, mais des classes honorifiques (1re, 2e, 3e et 4e). Les joueurs de cor des Alpes et les lanceurs de drapeaux ont également leur concours durant cette fête.

Yodleurs du Nouveau Glarus en habit traditionnel suisse (1922).

Historique[modifier | modifier le code]

Technique[modifier | modifier le code]

Tyrolienne[modifier | modifier le code]

Il existe une différence significative entre la tyrolienne allemande - autrichienne (Tyrol) et le yodel suisse, tenant dans les syllabes utilisées.

Les chanteurs de cabaret poussent une tyrolienne en guise de refrain dans des chansons au contenu humoristique (Gstanzl en dialecte bavarois) au moment de la chute, comme pour donner le signal de rire. Ces chansons sont souvent chantées par une personne qui organise une noce paysanne et les strophes raillent les jeunes mariés.

L'instrument traditionnel d'accompagnement est l'accordéon ou la cithare.

Un montagnard poussera une tyrolienne pour signaler sa présence sur un sommet, exprimer sa satisfaction et sa fierté de l'avoir gravi ou pour jouer avec l'écho.

Une tyrolienne consiste en une suite de syllabes sans signification, exemple :

Hola dere tütü, hola dero
Hoite hol i olle o

Pierre Dac et Francis Blanche composèrent la Tyrolienne haineuse, exercice de style sur le thème de la haine rempli d'allitérations ("l'haï ici et l'haï là !"). Elle fut chantée avec succès par les Quatre Barbus, et connut aussi une interprétation radicalement différente par Pierre-Alain Leleu. Les chanteurs de cette chanson utilisent la voix de tête et la voix de poitrine.

Dans Blanche-Neige et les Sept Nains de Disney, les nains chantent une tyrolienne avec Blanche-Neige. On y reconnaît plusieurs éléments caractéristiques, notamment l'utilisation d'un accordéon et d'une cithare, et l'utilisation dans le chant d'une suite de syllabes sans signification.

Les Nains : Eh, Oh, l'air est idiot,"
Ta chanson fait pitié,
Il faut être un peu marteau
Pour vouloir la chanter !
O la la ou di, O la la ou di, ...
(extrait de "La tyrolienne des nains" dans Blanche-Neige et les Sept Nains de Disney)

Artistes[modifier | modifier le code]

Le yodel a été utilisé dans la musique folklorique américaine au début du XXe siècle avec notamment Jimmie Rodgers (qui a notamment composé un ensemble de treize chansons connues sous le nom Blue Yodel) et Yodelin' Slim Clark.

Blue Yodel n° 5 de Jimmie Rodgers par Gene Autry
Blue Yodel n° 1 de Jimmie Rodgers par Bob Wills & His Texas Playboys
Blue Yodel n° 1

L'artiste Franzl Lang est un célèbre yodleur bavarois. Nous pouvons citer aussi Adolf Stähli, compositeur et chanteur de yodel.

Thijs van Leer l'a utilisé dans la chanson Hocus Pocus, du groupe Focus.

En France, René Marchais a écrit près de quatre cents chansons et poèmes dont de nombreuses tyroliennes, notamment pour de fameux chanteurs tyroliens tels que Andreany, Duguay, Rilighi, Bergeret, Luxor, Charlesky, Saint-Pierre, Lorit, Noder, des Belges comme Leoram, des Canadiens comme Maurice Paradis ou encore des chanteuses comme Rachel Amyaty, Rollini, Egina, Jane Fer, Mme Beruwe, Esther Kiliz.

Caroline (l) et Mary Jane Dezurik
René Marchais en 1929.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Le site internet Yahoo! utilisait le yodel comme signature sonore dans ses campagnes publicitaires. D'abord interprété par Wylie Gustafson, Yahoo a ensuite organisé un concours pour trouver son nouvel interprète après que Gustafson a intenté un procès pour utilisation abusive de son cri.

Le parc d'attractions Europa Park a installé des boites à yodel dans la file d'attente de ses bûches. Peintes d'un décor champêtre, il suffit de presser le bouton en façade pour entendre différents yodels.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Dans le film Disney La ferme se rebelle, le voleur de bétail Alameda Slim utilise le yodel pour envoûter les troupeaux et ainsi les mener à sa fantaisie.

Télévision[modifier | modifier le code]

Dans l'émission de télévision américaine America's Got Talent de 2006, Taylor Ware (en) (une jeune fille de 11 ans) est arrivée en finale en utilisant des chansons avec yodel[1]. C'est d'ailleurs elle (alors âgée de 9 ans) qui avait gagné le concours organisé par Yahoo!.

En 2007, dans l'émission La Méthode Cauet, la chanteuse Céline Dion montre son aisance à yodler.

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Le yodel a été utilisé le 1er avril 2009 comme thème d'un jeu fictif sur Xbox 360 : Alpine Legend. Ce jeu est un poisson d'avril[2].

Une musique du jeu Tekken 6, sorti sur Xbox 360 et PS3 est chantée en yodel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]