Enrique Granados

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Granados.

Enrique Granados

Description de l'image  Granados.jpg.
Nom de naissance Enrique Granados Y Campiña
Naissance
Lleida, Drapeau de l'Espagne Espagne
Décès (à 48 ans)
en mer
Activité principale Compositeur, pianiste
Formation Conservatoire de Barcelone
Maîtres Francisco Jurnet, Joan Batista Pujo, Felipe Pedrell, Charles Wilfrid de Bériot
Élèves Roberto Gerhard

Œuvres principales

Enrique Granados y Campiña (Enric en catalan) (né le , à Lleida – décédé le , en mer) est un compositeur et pianiste espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève précoce, il étudie le piano à Barcelone sous la direction de Francisco Jurnet et de Joan Batista Pujo, qui compta également Isaac Albéniz parmi ses élèves. Granados obtient le premier prix de piano au Conservatoire de Barcelone en 1883. Il étudiera également la composition avec Felipe Pedrell, avant de quitter l'Espagne en 1887 pour se rendre à Paris où il suit les cours de Charles Wilfrid de Bériot. C'est là qu'il rencontre la dernière génération de compositeurs français : Gabriel Fauré, Claude Debussy, Maurice Ravel, Paul Dukas, Vincent d'Indy, Camille Saint-Saëns, etc.

Il revient s'installer à Barcelone en 1889 pour y entamer une brillante carrière d'interprète et de compositeur. Il donne son premier récital en 1890. Par la suite, il partagera la scène avec de nombreuses célébrités de l'époque, dont bien des noms nous sont encore aujourd'hui familiers : Eugène Ysaÿe, Jacques Thibaud, Edouard Risler, etc. Son premier opéra, Maria del Carmen, lui vaut en 1898 une consécration royale. Néanmoins, les quatre opéras suivants, composés entre 1901 et 1911, n'auront guère de succès.

En 1901, il fonde l'Academia Granados. Granados se consacre dès cette date à l'enseignement du piano et de l'interprétation pianistique. Il fut professeur, entre autres, du compositeur Roberto Gerhard. S'il poursuit parallèlement sa carrière de compositeur, il ne reviendra en tant que tel sur le devant de la scène qu'en 1911, à la faveur des premières auditions de sa suite pour piano Goyescas. Le titre de l'œuvre qui assura sa notoriété est un hommage au peintre Francisco de Goya, pour qui Granados éprouvait une vive admiration : « Goya est le génie représentatif de l'Espagne... Nous devons, à l'exemple de cette belle figure, tenter de contribuer à la grandeur de notre pays ».

En 1916, il effectue un voyage à New York pour assister à la première américaine de son opéra Goyescas, inspiré de la suite éponyme. Les représentations sont un succès. Granados achève sa tournée américaine dans l'enthousiasme. Au mois de mars, sur le chemin du retour, il embarque avec sa femme à bord du Sussex, qui fait la liaison de Londres à Barcelone. Le 24 mars 1916, le navire est torpillé par un sous-marin allemand. Il réussit à rejoindre un canot de sauvetage mais, apercevant sa femme qui se noyait, il sauta à nouveau à la mer. Tous deux se noyèrent.

Commentaires[modifier | modifier le code]

Enrique Granados forme, avec Isaac Albéniz, Manuel de Falla et Joaquín Rodrigo, le quatuor emblématique du renouveau de la musique espagnole à la fin du XIXe siècle. Sur la Péninsule, les dernières décennies avaient en effet plutôt été marquées, dans le domaine musical, par l'extinction progressive de la tradition classique. La mode italienne, du reste, avait peu à peu vidé les productions espagnoles de leur "génie national". Seul le flamenco perpétuait sur la scène ibère une tradition vivante et dynamique. L'influence de Felipp Pedrell et de son Cancionero Musical Popular Español fut déterminante pour le réveil musical d'une musique espagnole à la fois savante et enracinée. Granados fera de nombreux emprunts rythmiques, mélodiques et harmoniques, à la musique populaire de son pays.

Curieusement, Granados n'a jamais écrit pour la guitare, malgré le caractère éminemment national de cet instrument. De nombreuses adaptations de son œuvre ont été réalisées au XXe siècle pour cet instrument, sous la forme de pièces pour guitare seule, ou bien pour deux ou quatre guitares.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Intermezzo pour violoncelle et piano
  • Trio pour violon, violoncelle et piano

Musique vocale[modifier | modifier le code]

  • Trois zarzuelas
  • Canciones españolas, pour voix et piano
  • Cançons catalanes, pour voix et piano

Liste[modifier | modifier le code]

Période Titre Instrumentation Mouvements / Indications Création
Œuvres pour le piano
1885 Elvira: mazurka
Piano
1888 Dans le bois
Piano
1888 ca. Álbum París 1888 /Álbum de melodias
Piano
Comprend 22 pièces brèves
1888 En la aldea
Ensemble de pianos
Salida del sol - Maitines - El cortejo (marcha nupcial) - La oración - Regreso (marcha nupcial) - Canto recitado - La siesta - Danza pastoril - Final - La puesta de sol Barcelone, Conservatorio Superior de Música de Barcelone,
1885-90 ca. Danza característica
Piano
1890 ca. Canción árabe
Piano
1890 ca. Moresca
Piano
1890 ca. Capricho español
Piano
1890 ca. Valses sentimentales
Piano
Vivo - Andante - Vivo - Dolente - Allegro appasionato - Andantino amoroso - Allegro pastoral en forma de vals - Sentimentale - Dolente - Allegro final
ca. 1890; pub. 1892-1900 Danzas españolas
Piano
no 1, Galante - no 2, Oriental - no 3, Fandango - no 4, Villanesca - no 5, Andaluza - no 6, Jota - no 7, Valenciana - no 8, Sardana - no 9, Romántica - no 10, Melancólica - no 11, Arabesca - no 12, Bolero. Une première version orchestrale de trois de ces danses de Joan Lamote de Grignon eut lieu le . Barcelone, Teatre Líric, . E. Granados, piano
1890 ca. Arabesca
Piano
Barcelone, Teatre Líric,
-- Serenata española
Piano
(perdue) Barcelone, Teatre Líric,
1890-95 ca. Dolora en La mineur
Piano
Madrid,
1890-95 ca. Carezza - Clotilde - La sirena - Marcha real - Soldados de cartón
Piano
1891-93 Apariciones: valses románticos
Piano
Introducció: presto - Cadenciós - Vals alemany - Fantasmes - Pastoral - Sensible - Ves-te'n, tristor! - Andantino quasi allegretto - Vals vienès - ?... - Ecos
1892 Paisaje
Piano
1892 Cartas de amor
Piano
Cadencioso - Suspirante - Doliente - Apassionato
1893 Serenata
Piano
1895 ca. Valses poéticos
Piano
Introducció: Vivace molto - Vals melòdic - Vals apassionat - Vals lent - Vals humorístic - Vals brillant - Vals sentimental - Vals papallona - Vals ideal Madrid, ; Barcelone, Teatre Líric,
1895 Piezas sobre cantos populares españoles
Piano
1. Preludio - 2. Añoranza - 3. Ecos de la parranda - 4. Vascongada - 5. Marcha oriental - 6. Zambra - 7. Zapateado
1895-96 Parranda-Murcia
Piano
1897 L'himne dels morts
Piano
1898 ca. A la cubana, op. 36
Piano
1. Allegretto - 2. Un poco vivo
1898 ca. A la antigua (bourrée)
Piano
1898 ca. La góndola: escena poética
Piano
1900 ca. Exquise: vals-tzigane
Piano
1900 ca. A la pradera, op. 35
Piano
1900-01 Oriental
Piano
1901 Rapsodia aragonesa
Piano
1903 Allegro de concierto
Piano
Madrid?, 1903?
1904 Escenas románticas
Piano
Mazurka - Berceuse - *** (Lento con estasi) - Allegretto - Allegro apasionato - Epílogo Madrid, Unión Musical,
1909-10 Valse de concert
Piano
1909-10 Azulejos
Piano
Œuvre commencée par Isaac Albéniz et terminée par Granados Barcelone, Palais de la musique catalane, . E. Granados, piano
1910-12 ca. Jácara (danza para cantar y bailar), op. 14
Piano
1911 Goyescas
Piano
Llibre 1: no 1, Los requiebros - no 2, Coloquio en la reja - no 3, El fandango de Candil - no 4, Quejas o la maja y el ruiseñor


Llibre 2 : no 5, El amor y la muerte - no. 6 La serenata del espectro

El pelele (œuvre indépendante, souvent interprétée comme la pièce no 7 de la suite)

Barcelone, Palais de la musique catalane, (Llibre 1); Teatro Principal (Tarrasa), (improvisation sur le thème de '"El pelele"); Barcelone, Palais de la musique catalane, ("El pelele"); Paris, Salle Pleyel, (Llibre 2). E. Granados, piano
publicat 1912 Dos impromptus
Piano
1. Vivo e appasionato - Impromptu de la codorniz
pub. 1912 Escenas poéticas
Piano
1a sèrie: 1. Berceuse - 2. Eva y Walter - 3. Danza de la rosa—2a sèrie: 1. Recuerdo de países lejanos - 2. El ángel de los claustros - 3. Canción de Margarita - 4. Sueños del poeta
1912 Fantasía (Cheherezada), op. 34
Piano
Datée du
1912-13 Libro de horas
Piano
1. En el jardín - 2. En invierno (La muerte del ruiseñor) - 3. Al suplicio Barcelone,
-- Danza lenta, op. 37
Piano
Barcelone,
-- Escenas infantiles: miniaturas, op. 38
Piano
1. Recitando - 2. Pidiendo perdón - 3. El niño duerme - 4. Niño que llora - 5. Séptima melodía
-- Cuentos de la juventud
Piano
-- Marche militaire
Piano
Barcelone,
publ. 1914 Impromptu (allegro assai), op. 39
Piano
-- 2 Marxes militars
Piano à 4 mains
Œuvres orchestrales
1899 Marcha de los Vencidos
Orchestre
Barcelone, Societat Musical de Barcelone,
1899 Suite sobre cantos gallegos
Orchestre
Barcelone, Societat Musical de Barcelone,
1908 Dante Orchestre et mezzosoprano (seulement dans la seconde partie) (Partition) op. 21 1. L'entrada a l'infern - 2. Paolo e Francesca Barcelone, Palais de la musique catalane, 6-1908
1909 ca. Concierto para piano y Orchestre
Orchestre et piano
Inachevé: on a au complet le premier mouvement (Lento-Allegro grave ma non molto) et le début du second (Andante). Il a été reconstitué, orchestré et complété par le pianiste, compositeur et chef d'orchestre Melani Mestre. Perdu, le manuscrit original a été retrouvé en 2009 par Melani Mestre; édité en 2010 par la Editorial Boileau de Barcelone; créé le dans la Salle Philharmonique de Lviv, Ukraine, par Melani Mestre (piano), la Lviv Symphony Orchestra et Alexis Soriano (chef).
1910 Elisenda: suite
Voix, piano, flûte, hautbois, clarinette, quintette à cordes, harpe
Sur un texte de Apel·les Mestres. 1. El jardín de Elisenda - 2. Trova - 3. Elisenda - 4. La vuelta o Final Barcelone, Sala Granados,
1911 Cant de les estrelles
Orchestre et chœur
Barcelone, Palais de la musique catalane, 1911
1916 Navidad
Orchestre de chambre (double quintette à vent, cordes, piano)
À partir de La cieguecita de Betania Madrid, Sociedad Nacional de Música,
1916 Danza de los ojos verdes
Orchestre
À partir de La cieguecita de Betania Nueva York, Maxine Elliot Theater,
? Danza gitana
Orchestre
? La nit del mort (Poème desolación)
Orchestre
? Suite oriental
Orchestre
Incomplet
Musique de chambre
1888 ca. Canto (Melodía)
violoncelle
De l'Álbum París 1888
1895 ca. Quinteto para piano en Sol menor, op. 49
Quatuor à cordes et piano
Allegro - Allegretto quasi andantino - Molto presto Madrid, Salón Romero,
1895 ca. Trio, op. 50
violon, violoncelle et piano
1.Poco allegro con espressione - 2.Scherzetto - 3.Duetto - 4.Finale Madrid, Salón Romero,
1903 Melodía
violon et piano
Barcelone, Teatre Eldorado,
1914 Serenata
2 violons et piano
Paris, Salle Pleyel,
1915 Madrigal
violoncelle et piano
Barcelone, Sala Granados,
1915 Trova
violoncelle et piano
Arrangement du second mouvement de 'Elisenda Barcelone, Sala Granados,
-- Danza gallega
violoncelle et piano
-- Sonata para violoncelle et piano
violoncelle et piano
-- Romanza
violon et piano
-- Sonata
violon et piano
Seul le premier mouvement; il y a des esquisses pour les trois autres
-- Tres preludios
violon et piano
1. La góndola - 2. El toque de guerra - 3. Elevación
-- Trio
2 violons et alto
-- Escena religiosa
orgue, violon, piano, timbale
-- Intermedios para la misa de casamiento de Dionisio Conde
Quatuor à cordes, harpe, orgue
Marcha - Meditación
-- Pequeña romanza
Quatuor à cordes
Musique vocale
1900 La boira
Voix et piano
Barcelone, Sala Chaissagne, . Marina Cañizares, sop.
-- Canto gitano
Voix et piano
1902 Cançó d'amor
Voix et piano
Poème de J. M. Roviralta
1910 Colección de tonadillas escritas en estilo antiguo sur des textes de F. Periquet
Voix et piano
Amor y odio – Callejeo - El majo discreto - El majo tímido - El mirar de la maja - El tra-la-la y el punteado - La maja de Goya - La Maja Dolorosa I, II y III, ¡Ay majo de mi vida!, ¡Oh muerte cruel!, De aquel majo amante - Las currutacas modestas - Si al retiro me llevas - El majo olvidado Barcelone, Palais de la musique catalane,
-- Elegía eterna
Voix et piano
Poème d'Apel·les Mestres Barcelone, Palais de la musique catalane,
-- L'ocell profeta
Voix et piano
Poème de la comtesse de Castellà Barcelone,
1914-15 Canciones amatorias
Voix et piano (sur des textes du Romancero general)
Mañanica era - Mira que soy niña - Serranas de Cuenca (letra de Luis de Góngora) - Lloraba la niña (Poème de Góngora)- No lloréis, ojuelos (Poème de Lope de Vega) - Descúbrase el pensamiento - Gracia mía Barcelone, Sala Granados,
-- Cançoneta, op. 51
Voix et piano
Poème d'Apel·les Mestres
-- L'herba de l'amor
Coro
-- Balada
Voix et piano
-- Canción
Voix et piano
publ. 1916 Canción del postillón
Voix et piano
Œuvres lyriques
1895 Miel de la Alcarria, op. 54 Musique de scène pour le drame en 3 actes de Josep Feliu i Codina 1895
1897-98 Ovillejos Saynète lyrique en 2 actes de Josep Feliu i Codina
1898 María del Carmen Opéra sur un livret de Josep Feliu i Codina[1] Madrid, Teatro Parish, ; Barcelone, Teatre Tívoli,
1899 Blancaflor Drame lyrique en un acte de Adrià Gual Barcelone, Teatre Líric,
1899-1900 Petrarca Drame lyrique en un acte sur un livret de Apel·les Mestres (n'a pas été créé)
1901 Picarol Pièce lyrique en un acto de Apel·les Mestres Barcelone, Teatre Tívoli,
1903 Follet Opéra en trois actes sur un livret de Apel·les Mestres Barcelone, audition privée au Grand théâtre du Liceu, (n'a pas eu de succès et n'a pas été créé publiquement)
1906 Gaziel Poème en trois scènes sur un livret de Apel·les Mestres Barcelone, Teatre Principal, . Jaume Pahissa, dir.
1911 Liliana Poème en une scène sur un livret de Apel·les Mestres Barcelone, Palau de les Belles Arts,
1915 La cieguecita de Betania (El portalico de Belén) Opéra pour enfants sur un livret de Gabriel Miró. Pour voix d’ enfants et ensemble de chambre. Barcelone, maison de Granados à Vallcarca, 1-1916. Interprété par les enfants de Granados et Miró
1916 Goyescas Opéra en 2 actes sur un livret de Fernando Periquet y Zuaznabar New York, Metropolitan Opera,
? Torrijos Musique de scène

.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. inspiré d'une pièce de théâtre de 1896 écrite par José Feliú y Codina (es) : Aux jardins de Murcie (Maria del Carmen)

Liens externes[modifier | modifier le code]