Hudson River School

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Hudson River School (école de l'Hudson) est un mouvement artistique né aux États-Unis du XIXe siècle, fondé par un groupe de peintres du paysage influencés par le romantisme.

Les chutes du Niagara en 1866 par Louis Rémy Mignot (1866).

Première génération[modifier | modifier le code]

L'Hudson River School regroupe plusieurs peintres américains qui travaillèrent des années 1820 aux années 1870. En réalité, l'expression n'a été forgée qu'en 1879[1]. Premier mouvement pictural né aux États-Unis, sa création est généralement attribuée à Thomas Cole (1801-1848). Ce dernier s'installa à Catskill (état de New York) en 1836 et ses tableaux représentant des paysages typiquement américains influencèrent d'autres peintres qui suivirent son exemple, formant ainsi l'école de l'Hudson[2].

Les peintres de la première génération s'attachèrent à représenter la vallée de l'Hudson River et ses alentours, mais aussi les Catskill Mountains, les Adirondacks et les montagnes Blanches, dans le Nord-Est des États-Unis. Ils peignaient essentiellement des paysages sur de grands formats[3].

Les artistes de l'Hudson River School appliquaient la philosophie du Sublime[2]. Ils pensaient que la Nature était la manifestation de la puissance et de la bonté divine[4],[5]. Les paysages encore vierges des États-Unis étaient comparés au Paradis originel[6].

Seconde génération (1848-1870)[modifier | modifier le code]

Après la mort de Thomas Cole en 1848, Asher Durand (1796-1886) prit la tête du mouvement. Il devint président de la National Academy of Design et codifia les règles de la peinture du paysage[2]. Durand entraîna à sa suite son élève, John William Casilear, qui abandonna la gravure pour la peinture de paysages, préférant les petits formats au vastes compositions des artistes de la première génération[7].

Pourtant, les peintres de l'Hudson River School ne sont pas issus des mêmes milieux sociaux et n'ont pas exactement le même style[2]. Beaucoup d'entre eux travaillent dans le Studio Building sur West Tenth Street à New York[2]. La seconde génération de l'Hudson River School utilisa les effets de lumière et d'atmosphère.

Frederic Edwin Church (1826-1900) peint les Chutes du Niagara (1857, Corcoran Gallery, Washington DC), mais aussi des paysages en dehors des États-Unis (Andes, Proche-Orient, régions polaires).

Louis Rémy Mignot (1831-1870) peint également les chutes du Niagara, des parties de chasse en hiver et des paysages orientaux.

Peintres des Rocheuses[modifier | modifier le code]

Peintre d'origine allemande, Albert Bierstadt (1830-1902) est le dernier représentant de l'Hudson River School. En 1858, il participa à l'expédition du colonel Frederick W. Lander dans les Montagnes Rocheuses. Il retourna dans cette région en 1863 et en 1871-1873. Ses paysages de l'Ouest américain sont détaillés, grandioses parfois écrasants. Certains le classent dans le courant du luminisme. Ses nombreuses représentations de la Vallée du Yosemite montrent une nature généreuse. Son tableau Montagnes Rocheuses (Landers Peak, 1863) fut acheté par le magnat des chemins de fer James McHenry pour 25 000 dollars ; il révèle de nombreux détails ethnologiques et propose un paysage équilibré[8].

Thomas Moran (1837-1926) a souvent peint les Montagnes rocheuses. La vision de Thomas Moran des paysages de l'Ouest américain fut déterminante pour la création du parc national de Yellowstone. Ses peintures qui avaient saisi la grandeur et la diversité des paysages de Yellowstone furent présentées au Congrès américain par les initiateurs du projet du parc. On fait quelquefois référence à Thomas Moran avec Albert Bierstadt, Thomas Hill et William Keith comme l'école des Montagnes rocheuses à cause des nombreux paysages de l'ouest peints par ce groupe.

Luminisme[modifier | modifier le code]

John Frederick Kensett, Martin Johnson Heade et Fitz Henry se détachent de l'Hudson River School par leurs petites peintures contemplatives[9]. Ils représentent des paysages ouverts (mer, lacs, marais salants) mis en valeur par les effets d'atmosphère. Ils forment le courant du luminisme qui considère que la lumière du Nouveau Monde est particulière et qu'elle est la manifestation de Dieu dans les paysages[9].

Principaux peintres[modifier | modifier le code]

Nom de l'artiste Portrait Œuvre Naissance Mort Description
Albert Bierstadt Bierstadt.jpg Bierstadt LandersPeak 1863.jpg 1830 1902 Peintre d'origine allemande, Albert Bierstadt (1830-1902) est le dernier représentant de l'Hudson River School. En 1859, il participa à l'expédition du colonel Frederick W. Lander dans les Montagnes Rocheuses. Ses paysages de l'Ouest américain sont détaillés, grandioses parfois écrasants.
John William Casilear Casilear LakeGeorge 1860.jpg 1811 1893 Graveur à l'origine, il fut encouragé à peindre par Asher Durand
Frederic Edwin Church Frederic Edwin Church - Brady-Handy.jpg Church Heart of the Andes.jpg 1826 1900 Élève de Thomas Cole. Bien qu'influencé par les sciences naturelles, il fut toujours préoccupé par la dimension spirituelle de son art. Il peignit de nombreuses toiles à Olana.
Thomas Cole Thomascole2.jpg Thomas Cole - The Voyage of Life Childhood, 1842 (National Gallery of Art).jpg 1801 1848 Considéré comme le fondateur de l'Hudson River School, il peignit de nombreuses scènes dans sa maison de Catskill
Samuel Colman Colman Storm King on the Hudson.jpg 1832 1920 Membre de la National Academy of Design, il a sans doute été l'élève d'Asher Durand.
Jasper Francis Cropsey Jasper Francis Copsey, by Edward L. Mooney.jpg Autumn--On the Hudson River-1860-Jasper Francis Cropsey.jpg 1823 1900 Appartenant à la première génération de l'Hudson River School, il peignit notamment des paysages d'automne. Il pensait que le paysage était la meilleure forme de peinture et que la nature était une manifestation directe de Dieu.
Thomas Doughty Thomas Doughty Maine Seacoast.jpg 1793 1856 Le premier artiste américain à se consacrer exclusivement aux paysages.
Asher Brown Durand Asher Brown Durand by A. Bogardus.jpg Asher Durand Kindred Spirits.jpg 1796 1886 Connu pour ses représentations détaillées d'arbres, de rochers et de feuillages.
Robert Duncanson Robert Duncanson - Ellen's Isle.JPG 1821 1872 Artiste afro-américain qui peignit avant et pendant la Guerre de Sécession et fut influencé par l'Hudson River School
Sanford Robinson Gifford Sanford R. Gifford Hunter Mountain, Twilight.jpg 1823 1880 L'un des chefs de fil de l'Hudson River School, ses paysages sont mis en valeur par des effets de lumière qui le rattache au mouvement du luminisme.
James McDougal Hart Artwork images 619 243873 jamesmcJames McDougal Hart - Harriman New York Overlooking the Hudson.jpg 1828 1901 Américain d'origine écossaise, son frère aîné William Hart, fait également partie de l'Hudson River School.
William Hart William Hart.jpg William Hart - Mount Madison from the Androscoggin River.jpg 1823 1894 Il fut l'élève de Jules-Joseph Lefebvre.
William Stanley Haseltine William Stanley Haseltine - Cascade.jpg 1835 1900 Vers 1859, il s'installa dans le Tenth Street Studio Building à New York.
Martin Johnson Heade Martin Johnson Heade Approaching Thunderstorm ATC.jpg 1819 1904 Il peignit de nombreux tableaux parmi lesquels des paysages et fut ami avec plusieurs peintres de l'école de l'Hudson.
Hermann Ottomar Herzog 1831 1932 Cet Allemand s'installa en Pennsylvanie. Ses paysages sont plus réalistes et moins grandioses que ceux de Bierstadt ou Church.
Thomas Hill Thomas Hill (artist).jpg Thomas Hill 001.jpg 1829 1908 Né en Angleterre, il émigra aux États-Unis à l'âge de 15 ans. Il peignit des paysages de Californie, en particulier de la Vallée du Yosemite, mais aussi des White Mountains dans le New Hampshire.
David Johnson Johnson View of Dresden Lake George.jpg 1827 1908 Né à New york, il étudia à la National Academy of Design, puis fut élève de Jasper Francis Cropsey. Avec John Frederick Kensett et John William Casilear, il fut le meilleur représentant du Luminisme américain.
John Frederick Kensett John Frederick Kensett standing.jpg WLA brooklynmuseum John Frederick Kensett-Lake George 1870.jpg 1816 1872 Connu pour ses paysages du New York, de Nouvelle-Angleterre et des côtes du New Jersey, de Long Island. Il fait partie de la seconde génération de l'école de l'Hudson.
Jervis McEntee Jervis McEntee McEntee Jervis Saturday Afternoon 1875.jpg 1828 1891
Louis Rémy Mignot Louis Rémy Mignot (1860).jpg WLA brooklynmuseum 1866 Niagara.jpg 1831 1870 Connu pour ses paysages orientaux, les chutes du Niagara, et des vues de Paris.
Thomas Moran Thomas Moran-photographic portrait.jpeg Yellowstone Canyon.JPG 1837 1926 Les tableaux représentant les paysages de l'Ouest américain furent déterminants pour la création du parc national de Yellowstone. Ses peintures qui avaient saisi la grandeur et la diversité des paysages de Yellowstone furent présentées au Congrès américain par les initiateurs du projet du parc. On fait quelquefois référence à Thomas Moran avec Albert Bierstadt, Thomas Hill et William Keith comme l'école des Montagnes rocheuses.
Robert Walter Weir Robert Walter Weir, circa 1864.jpg Weir Robert Walter The Entrance To A Wood.jpg 1803 1889
Worthington Whittredge Encampment-Along-The-Platte-1100x850.jpg 1820 1910 Ami d'Albert Bierstadt et de Sanford Robinson Gifford, il voyagea beaucoup et fut président de la National Academy of Design de 1874 à 1875.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Collectif, L'Art des États-Unis, traduit de l'anglais par Christiane Thiollier, édition Citadelles et Mazenod, Paris, 1992, (ISBN 2850880604), p.145
  2. a, b, c, d et e (en) Kevin J. Avery, « The Hudson River School », The Metropolitan Museum of Art
  3. Janine Marzi, Les États-Unis, Turin, Larousse, 1967, (ISBN 2030531065), p.124
  4. Gerald M. Ackerman, Les orientalistes de l'école américaine, Courbevoie, ACR édition, 1994, (ISBN 2867700671), p.86
  5. Janine Marzi, Les États-Unis, Turin, Larousse, 1967, (ISBN 2030531065), p.125
  6. Collectif, L'Art des États-Unis, traduit de l'anglais par Christiane Thiollier, édition Citadelles et Mazenod, Paris, 1992, (ISBN 2850880604), p.146
  7. (en) Margarita Karasoulas, « John W. Casilear (1811–1893), Famed Hudson River Painter and American Banknote Engraver (célèbre peintre du fleuve Hudson et graveur de billets de banque américains) »
  8. Collectif, L'Art des États-Unis, traduit de l'anglais par Christiane Thiollier, édition Citadelles et Mazenod, Paris, 1992, (ISBN 2850880604), p.149
  9. a et b Collectif, L'Art des États-Unis, traduit de l'anglais par Christiane Thiollier, édition Citadelles et Mazenod, Paris, 1992, (ISBN 2850880604), p.147

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John K. Howat, American Paradise, The World of the Hudson River School. The Metropolitan Museum of Art, Harry N. Abrams, Inc., New York, 1987.
  • (en) Sanford Robinson Gifford, Kevin J. Avery, Franklin Kelly, Hudson River School Visions : The Landscapes of Sanford R. Gifford, Metropolitan Museum of Art, 2004, (ISBN 1588390985)
  • (en) John K. Howat, The Hudson River and its Painters, Viking Press, 1972, (ISBN 0670385581)