Clément Richard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Clément Richard (né le 17 février 1939 à Québec) est un avocat et un homme politique québécois. Il a été député et président de l'Assemblée nationale du Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de J. Damase Richard, voyageur de commerce, et de Léontine Bégin. Il étudie la littérature et le droit à l'université Laval. Il devient avocat en 1965. Il pratique le droit jusqu'en 1976[1].

En 1967, il participe à la fondation du Mouvement souveraineté-association. Il est candidat du Parti québécois dans la circonscription de Montmorency à l'élection générale québécoise de 1973, lors de laquelle il est défait. Il est de nouveau candidat lors de l'élection générale de 1976 et est élu député de Montmorency à l'Assemblée nationale du Québec. Il est président de l'Assemblée nationale du 14 décembre 1976 au 6 novembre 1980. Puis, du 6 novembre 1980 au 30 avril 1981, il est ministre des communications dans le gouvernement René Lévesque. Il est réélu député lors de l'élection générale de 1981. Du 30 avril 1981 au 16 octobre 1985, il est ministre des Affaires culturelles dans le gouvernement Lévesque puis dans le gouvernement Pierre-Marc Johnson[1].

En 1985, il quitte la politique active et pratique de nouveau le droit. Il entre au service de la firme Lavalin. De 1986 à 1990, il est président directeur général de Lavalin Communications[1]. Il siège aux conseils de plusieurs entreprises et organismes.

Le fonds d’archives de Clément Richard est conservé au centre d’archives de Québec de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Assemblée nationale, notice biographique
  2. Bibliothèque et Archives nationales du Québec, « Bibliothèque et Archives nationales du Québec - Fonds Clément Richard (P679) » (consulté le 10 février 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]