Notre-Dame de Paris (comédie musicale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Notre-Dame de Paris.
Notre-Dame de Paris

Livret Luc Plamondon
Sources Notre-Dame de Paris (Hugo)
Lyrics Luc Plamondon
Musique Richard Cocciante
Mise en scène Gilles Maheu
Chorégraphie Martino Muller
Décors Christian Ratz
Costumes Fred Satha
Lumières Alain Lortie
Producteur(s) Charles Talar
Première 16 septembre 1998
Palais des congrès (Paris)
Langue d’origine Français
Pays d’origine Drapeau de la France France

Drapeau du Canada Canada

Versions successives

1998 Drapeau de la France France Drapeau du Canada Canada
1999 Drapeau des États-Unis États-Unis
2000 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
2001 Drapeau de la France France
2000 Drapeau de l'Espagne Espagne
2001 Drapeau de l'Italie Italie
2002 Drapeau de la Russie Russie
2008 Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
2010 Drapeau de la Belgique Belgique

Représentations notables
16 septembre 1998 : première représentation au Palais des congrès de Paris
Personnages

Notre-Dame de Paris est une comédie musicale, dont la première a été jouée le 16 septembre 1998 à Paris au Palais des congrès. Ce spectacle s'inspire du roman de Victor Hugo. Le parolier en est Luc Plamondon et le compositeur, Richard Cocciante. Le metteur en scène (1998) fut Gilles Maheu.

Depuis, elle a été présentée dans plusieurs villes en France, Belgique, Suisse et au Québec. Une version courte en anglais est jouée depuis 2000 à Las Vegas (États-Unis) et une version anglaise (disponible sur disque) a été jouée à Londres, où elle a connu un succès mitigé.

Elle a fait l'objet de nombreuses représentations à Montréal. L'adaptation italienne a été jouée à Rome ainsi que dans les arènes de Vérone. Il existe également une version en castillan jouée à Madrid et Barcelone ainsi qu'une version russe interprétée à Moscou.

Une tournée internationale francophone passa en 2005 par Pékin, Shanghai, Séoul, Taïwan avant son retour à Paris en décembre 2005[1].

En 2009, une tournée anniversaire a eu lieu avec la troupe d'origine, en Russie et Ukraine en décembre 2010 à Kiev, Moscou et St Pétersbourg[2].

Intrigue[modifier | modifier le code]

En l'an de grâce 1482, Gringoire, troubadour, entreprend de raconter une histoire dont il a été témoin.

Les Bohémiens, guidés par Clopin, arrivent dans Paris et comptent s’y installer quelque temps. Mais cela ne plaît pas à Claude Frollo, archidiacre de la cathédrale Notre-Dame. Utilisant le pouvoir de l’Église, il convainc Phœbus, un jeune chevalier et chef des archers du roi, de les expulser. Pourtant, il n’avait pas prévu que, parmi ces sans-papiers, se trouverait une jeune femme dont Phœbus tomberait amoureux, du nom d’Esmeralda, très jolie, qui a la protection de Clopin, et est « la reine de la Cour des miracles »… Naïve, elle tombe sous le charme de ce beau chevalier, ignorant qu’elle est également devenue la « cible » de deux autres personnes.

Cela crée alors un carré amoureux entremêlé à un autre triangle amoureux. En effet :

  • Phœbus doit se marier à Fleur-de-Lys, une jeune demoiselle de bonne famille mais d’une jalousie maladive.
  • Frollo tombe lui aussi amoureux d’Esmeralda. Mais son statut de prêtre l’empêche d’avoir une femme.
  • Quasimodo, le sonneur des cloches, s’éprend aussi de la belle, sauf qu’il est très laid, bossu, borgne et boiteux, et a une confiance entière et aveugle en Frollo, son maître, qui l’a élevé comme son propre fils après qu’il fût abandonné par sa mère.

Chansons[modifier | modifier le code]

Acte I

1. Ouverture - Orchestra
2. Le Temps des cathédrales - Gringoire
3. Les Sans-papiers - Clopin & Chorus
4. Intervention de Frollo - Frollo & Phoebus
5. Bohémienne - Esmeralda
6. Esmeralda tu sais - Clopin
7. Ces diamants-là - Fleur-de-Lys & Phoebus
8. La Fête des fous - Gringoire & Chorus
9. Le Pape des fous - Quasimodo
10. La Sorcière - Frollo & Quasimodo
11. L'Enfant trouvé - Quasimodo
12. Les Portes de Paris - Gringoire
13. Tentative d'enlèvement - Phoebus & Esmeralda
14. La Cour des miracles - Clopin, Chorus & Esmeralda
15. Le Mot Phoebus - Esmeralda & Gringoire
16. Beau comme le soleil - Esmeralda & Fleur-de-Lys
17. Déchiré - Phoebus
18. Anarkia - Frollo & Gringoire
19. À boire ! - Chorus, Frollo & Quasimodo
20. Belle - Quasimodo, Frollo & Phoebus
21. Ma maison, c'est ta maison - Quasimodo & Esmeralda
22. Ave Maria païen - Esmeralda
23. Je sens ma vie qui bascule - Frollo / Si tu pouvais voir en moi (2001) - Quasimodo
24. Tu vas me détruire - Frollo
25. L'Ombre - Phoebus & Frollo
26. Le Val d'amour - Gringoire, Chorus & Phoebus
27. La Volupté - Phoebus & Esmeralda
28. Fatalité - Gringoire, Frollo, Quasimodo, Clopin & Fleur-de-Lys

Acte II

29. Florence - Frollo & Gringoire
30. Les Cloches - Gringoire, Frollo, Quasimodo & Chorus
31. Où est-elle ? - Frollo, Gringoire & Clopin
32. Les oiseaux qu'on met en cage - Esmeralda & Quasimodo
33. Condamnés - Clopin & Chorus
34. Le Procès - Frollo & Esmeralda
35. La Torture - Frollo & Esmeralda
36. Phoebus - Esmeralda
37. Être prêtre et aimer une femme - Frollo
38. La Monture - Fleur-de-Lys
39. Je reviens vers toi - Phoebus
40. Visite de Frollo à Esmeralda - Frollo & Esmeralda
41. Un matin tu dansais - Frollo & Esmeralda
42. Libérés - Quasimodo, Clopin, Esmeralda, Gringoire & Chorus
43. Lune - Gringoire
44. Je te laisse un sifflet - Quasimodo & Esmeralda
45. Dieu que le monde est injuste - Quasimodo
46. Vivre - Esmeralda
47. L'Attaque de Notre-Dame - Clopin, Frollo, Phoebus, Esmeralda, Gringoire & Chorus
48. Déportés - Phoebus & Chorus
49. Mon maître, mon sauveur - Quasimodo & Frollo
50. Donnez-la moi - Quasimodo
51. Danse mon Esmeralda - Quasimodo
52. Danse mon Esmeralda (rappel) - Orchestra
53. Le Temps des cathédrales (rappel) - Gringoire & Ensemble

Chansons de la version anglaise[modifier | modifier le code]

Acte I

1. Ouverture - Orchestra
2. The Age of the Cathedrals - Gringoire
3. The refugees - Clopin & Chorus
4. Frollo's intervention- Frollo & Phoebus
5. The Bohemian song - Esmeralda
6. Esmeralda you know - Clopin
7. So look no more for love - Fleur-de-Lys & Phoebus
8. The feast of fouls - Gringoire & Chorus
9. The king of fouls - Quasimodo
10. The sorceress - Frollo & Quasimodo
11. The foundling - Quasimodo
12. The doors of Paris - Gringoire
13. Kidnap attempt - Phoebus & Esmeralda
14. The Court of the Miracles - Clopin, Chorus & Esmeralda
15. The word Phoebus - Esmeralda & Gringoire
16. Shining like the sun - Esmeralda & Fleur-de-Lys
17. Torn apart - Phoebus
18. Anarchy - Frollo & Gringoire
19. Water please ! - Chorus, Frollo & Quasimodo
20. Belle (is the only word) - Quasimodo, Frollo & Phoebus
21. Home in the sky - Quasimodo & Esmeralda
22. Pagan Ave Maria- Esmeralda
23. If you could see inside me - Quasimodo
24. Your love will kill me - Frollo
25. The shadow - Phoebus & Frollo
26. At Val d'Amour - Gringoire, Chorus & Phoebus
27. The voluptary - Phoebus & Esmeralda
28. Destiny - Gringoire, Frollo, Quasimodo, Clopin & Fleur-de-Lys

Acte II

29. Talk to me of Florence - Frollo & Gringoire
30. The bells - Gringoire, Frollo, Quasimodo & Chorus
31. Where is she ? - Frollo, Gringoire & Clopin
32. The birds they put in cages - Esmeralda & Quasimodo
33. Cast away - Clopin & Chorus
34. The trial - Frollo & Esmeralda
35. Torturer - Frollo & Esmeralda
36. Phoebus if you can hear me - Esmeralda
37. I'm a priest - Frollo
38. My heart if you will swear - Fleur-de-Lys
39. To get back to you - Phoebus
40. Frollo's visit to Esmeralda - Frollo & Esmeralda
41. On bright morning you danced - Frollo & Esmeralda
42. Free today - Quasimodo, Clopin, Esmeralda, Gringoire & Chorus
43. Moon - Gringoire
44. This small whistle I leave you - Quasimodo & Esmeralda
45. God you made the world all wrong - Quasimodo
46. Live - Esmeralda
47. Attack of Notre-Dame - Clopin, Frollo, Phoebus, Esmeralda, Gringoire & Chorus
48. By royal law- Phoebus & Chorus
49. Master and saviour - Quasimodo & Frollo
50. Give her to me - Quasimodo
51. Dance my Esmeralda - Quasimodo
52. Dance my Esmeralda (rappel) - Orchestra
53. The Age of the Cathedrals (rappel) - Gringoire & Ensemble

L'adaptation de la version anglaise a été réalisée par Will Jennings.

Un album studio contenant les principaux titres est sorti en France. Les artistes suivants ont été (ré)engagés pour créer la version anglaise sur scène  : Tina Arena (Esmeralda), Garou (Quasimodo), Daniel Lavoie (Frollo), Steve Balsamo (Phoebus), Bruno Pelletier (Gringoire), Natasha St-Pier (Fleur-de-Lys), Luck Mervil (Clopin). Céline Dion participa à l'album en tant qu'invitée spéciale, elle y interpréta une nouvelle version de la chanson Live.

Les distributions[modifier | modifier le code]

Distribution Pays Personnages
Esmeralda Quasimodo Frollo Gringoire Phœbus Clopin Fleur-de-Lys
1998 (originale) France/Canada Hélène Ségara[3] Garou Daniel Lavoie Bruno Pelletier Patrick Fiori Luck Mervil Julie Zenatti
1998 (doublure) Nadia Bell Jérôme Collet Jérôme Collet Damien Sargue Damien Sargue Roddy Julienne Nadia Bell
1999-2001 Hélène Ségara
Julie Zenatti
Nadia Bel
France D'Amour
Corinne Zarzour
Garou
Matt Laurent
Jérôme Collet
Daniel Lavoie
Herbert Léonard
Jérôme Collet
Bruno Pelletier
Sylvain Cossette
Renaud Hantson
Michel Cerroni
Richard Charest
Jean Ravel
Luck Mervil
Roddy Julienne
Veronica Antico
Nadia Bel
1999 États-Unis Janine Masse Doug Storm Francis Ruivivar Deven May Mark W Smith David Jennings Jessica Grové
2000 Jessica Grové Paul Bisson Eric T Hart Jean-François Breau Torny Torres Marz Anne Meson
2000 Canada (Québec) France D'Amour Garou Robert Marien Sylvain Cossette Pierre Bénard-Conway Charles Biddle (Junior) Natasha St-Pier
2000 Angleterre Tina Arena
Patti Russo
Hazel Fernandes
Camilla Bard
Garou
Ian Pirie
Samuel Gough
Mark O'Malley
Daniel Lavoie
Fred Johanson
Mike Dyer
Mark O'Malley
Bruno Pelletier
Sylvain Cossette
John Partridge
Alexis James
Scott C. Ciscon
Steve Balsamo
Dean Collinson
Scott C. Ciscon
Luck Mervil
Carl Abraham Ellis
Andrew Playfoot
Hugh Maynard
Natasha St-Pier
Kate Pinell
Camilla Bard
Joanne May
2001 Patti Russo
Dannii Minogue
Hazel Fernandes
Camilla Bard
Michelle Connolly
Ian Pirie
Samuel Gough
Mark O'Malley
Mike Dyer
Mike Scott
Fred Johanson
Nicholas Pound
Mike Scott
Mike Dyer
Mark O'Malley
John Partridge
David Shannon
Alexis James
Mark Powell
Scott C. Ciscon
Steven Judkins
Dean Collinson
Mark Smith
Mark Powell
Scott C. Ciscon
Steven Judkins
Carl Abraham Ellis
Andrew Playfoot
Rohan Reckord
Johnny Amobi
Steven Judkins
Hugh Maynard
Kate Pinell
Camilla Bard
Joanne May
Michelle Connolly
2001 France Shirel
Nadia Bel
Anne Meson
Adrian Devil
Jérôme Collet
Michel Pascal
Jérôme Collet
Cyril Niccolaï
Laurent Bàn
Richard Charest
Laurent Bàn
Roddy Julienne
Eddie Soroman
Veronica Antico
Claire Cappelletti
Anne Meson
2001 Espagne Tahis Ciurana Albert Martinez Enrique Sequero Daniel Angles Lisardo Guarinos Paco Arroho Elvira Prado
2001 - 2012 Italie Lola Ponce
Rosalia Misseri
Ilaria Andreini
Leyla Martinucci
Chiara Di Bari
Sabrina De Siena
Claudia Paganelli
Alessandra Ferrari
Federica Callori
Giò Di Tonno
Fabrizio Voghera
Luca Maggiore
Giordano Gambogi
Leonardo Di Minno
Angelo Del Vecchio
Lorenzo Campani
Vittorio Matteucci
Christian Gravina
Fabrizio Voghera
Luca Velletri
Francesco Antimiani
Robert Steiner
Marco Manca
Vincenzo Nizzardo
Matteo Setti
Heron Borelli
Mattia Inverni
Roberto Sinagoga
Gianluca Perdicaro
Luca Kiere
Luca Marconi
Riccardo Maccaferri
Graziano Galatone
Heron Borelli
Alberto Mangia Vinci
Oscar Nini
Giacomo Salvietti
Marco Guerzoni
Christian Mini
Aurelio Fierro JR
Leonardo Di Minno
Lorenzo Campani
Emanuele Bernardeschi
Claudia D'Ottavi
Chiara Di Bari
Ilaria DeAngelis
Valentina Spreca
Serena Rizzetto
Federica Callori
2002 Russie Svetlana Svetikova
Théona Dol'nikova
Diana Savélieva
Viatcheslav Petkoun
Timour Vedernikov
Valéry Ïaremenko
Alexander Marakoulin
Igor Balalàev
Alexander Golubev
Alexander Postolenko
Vladimir Dybsky
Anton Makarsky
Edward Shoulzhevsky
Maxime Novikov
Alex Sekirïn
Sergueï Li
Victor Burko
Victor Esin
Anastasia Stotskàïa
Catherine Maslovskaïa
Julia Lisêeva
Anna Pingina
2005 Canada[note 1] Mélanie Renaud Gino Quilico Robert Marien Jean-François Breau Richard Charest Roddy Julienne Brigitte Marchand
2005-2006 Asie[note 2] Nadia Bel
Chiara Di Bari
Matt Laurent
Jérôme Collet
Ivan Pavlak
Michel Pascal
Ivan Pavlak
Jérôme Collet
Richard Charest
Cyril Niccolaï
Michel Cerroni
Laurent Bàn
Cyril Niccolaï
Roddy Julienne
Gardy Fury
Chiara Di Bari
Marie Christophe
2005 France[note 3] Mélanie Renaud
Nadia Bel
Jérome Collet
Ivan Pavlak
Robert Marien
Ivan Pavlak
Richard Charest
Cyril Niccolaï
Laurent Bàn
Cyril Niccolaï
Roddy Julienne
Gardy Fury
Marilou
Nadia Bel
2008 Corée Choi Sung-hee
Oh Jin-yeong
Yun Hyeong-ryeol
Kim Beop-rae
Seo Beom-seok
Ryu Chang-woo
Kim Tae-hun
Park Eun-tae
Kim Sung-min
Kim Tae-hyeong
Lee Jeong-yeol
Mun Jong-won
Kim Jeong-hyeon
Gwak Sun-young
2010 Belgique Sandrine Van Handenhoven
Sasha Rosen
Gene Thomas Wim Van Den Driessche Dennis ten Vergert Tim Driesen Clayton Peroti Jorien Zeevaart
2011/2012 Chine/Corée « Tournée »[4] Candice Parise
Myriam Brousseau
Matt Laurent
Nigel Richards
Marc Akinfolarin
Robert Marien
Nigel Richards
Dennis ten Vergert
Tim Driesen
Stephen Webb
Tim Driesen
Ian Carlyle
Marc Akinfolarin
Lilly-Jane Young
Myriam Brousseau
2012 Russie « Tournée » [5] Alessandra Ferrari
Myriam Brousseau
Matt Laurent
Angelo Del Vecchio
Robert Marien
Jérôme Collet
Richard Charest Yvan Pedneault
Gab Desmond
Ian Carlyle
Angelo Del Vecchio
Elicia Mc'Kenzie
Myriam Brousseau
2013 Japon « Tournée » Alessandra Ferrari
Myriam Brousseau
Matt Laurent
Angelo Del Vecchio
Robert Marien
Jérôme Collet
Richard Charest
Gab Desmond
Yvan Pedneault
Gab Desmond
Ian Carlyle
Angelo Del Vecchio
Elicia Mc'Kenzie
Myriam Brousseau

Production[modifier | modifier le code]

En 1993, après le phénoménal succès de Starmania, mis en scène depuis 1978, et l'échec de La Légende de Jimmy, créé en 1990, le parolier des opéras-rock, Luc Plamondon, décide de s’inspirer d’une grande histoire pour écrire son prochain opéra moderne. Il se plonge dans la lecture de Notre-Dame de Paris ; sur les six cents pages qu’il lit, il note une trentaine d’idée de chansons. « Je voulais mettre en chanson une grande histoire connue dans le monde entier. Qui sait, cela m’ouvrira peut-être les portes… du reste de la terre. » Il se souvient des musiques qu’un de ses anciens collaborateurs, Richard Cocciante, avait écrites peu de temps avant, qui traînaient dans des tiroirs et qu’ils réservaient pour « un Grand Projet ». C’est à Richard que Luc propose la comédie musicale. D’abord sceptique, il déclare : « J’avais d’abord assez peur de m’attaquer à un tel monument de la littérature française. » C’est par la beauté des paroles de la chanson Belle qu’il est convaincu et croit au projet de son ami, chanson qui sera, cinq ans plus tard, le véritable déclic de l’œuvre. Luc Plamondon avouera plus tard avoir eu l'idée de cette chanson après avoir vu le film de Jean Delannoy (1956), avec Anthony Quinn et Gina Lollobrigida.

De 1994 à 1996, Luc Plamondon et Richard Cocciante consacrent trois ans à l’écriture et à la composition de Notre-Dame de Paris. Ils s’aperçoivent qu'ils ont créé un spectacle musical de près de trois heures. Il faudra en retirer pas loin d’une heure. C’est à ce moment que le metteur en scène, Gilles Maheu, intervient. Homme de théâtre d’avant-garde, il avoue qu’il serait très tenté par une comédie musicale. Aux mots de Maheu, Plamondon s’empresse de répondre : « Mon nouveau projet ne t’intéressera pas, c’est un sujet très classique ! » Luc finit par accepter lorsque Gilles insiste en lui rétorquant : « Sais-tu que la première œuvre de ma jeunesse fut un ballet sur Esmeralda et ses trois amoureux ? »

Le plus gros travail étant achevé, Luc et Richard se mettent à la recherche d’un producteur pour le drame musical. Après avoir oublié trois refus d’importance dans l’univers du spectacle, Guy Darmet, directeur de la Maison de la Danse à Lyon et ami de longue date de Plamondon le présente à Victor Bosch, patron du Transbordeur. Ce dernier se montre plutôt intéressé et organise un rendez-vous avec Charles Talar qui annonce d’emblée : « Une comédie musicale de Plamondon, ça m’intéresse, la musique de Cocciante, c’est formidable, et un roman de Victor Hugo, ça me va ! » Et sans avoir rien lu, ni entendu, il leur déclare : « Si vous êtes d’accord, je produis l’album et le spectacle avec Victor. » Une écoute fut tout de même organisée. S’accompagnant au piano, Richard joue tous les rôles, Luc situe les scènes. Le Palais des congrès veut Notre-Dame de Paris pour l’automne 1998. Le contrat est signé en janvier 1997.

L’Album[modifier | modifier le code]

L’album original est enregistré et mixé au studio Artistic Palace à Paris, avec Manu Guiot à la console. Quant à l’album intégral, il est enregistré en public au Palais des Congrès.

Les Arrangements[modifier | modifier le code]

Cocciante s’adjoint comme arrangeurs Jannick Top et Serge Perathoner. L’un au clavier, l’autre à la basse. Ils forment avec Claude Engel aux guitares, Marc Chantereau et Claude Salmieri aux percussions, un groupe acoustique qui exécutera la musique du disque et du spectacle. Les Cordes seront gravées à Rome.

L’Équipe de Concepteurs[modifier | modifier le code]

Gilles Maheu, quant à lui, se met à la recherche de ses concepteurs visuels, en Europe, sauf Alain Lortie, pour la lumière, qu’il amènera de Montréal. Pour l’univers du décor, il choisit Christian Rätz, à Strasbourg ; dans la mode parisienne, la styliste Fred Sathal pour créer les costumes ; et dans le ballet contemporain, à Amsterdam, le chorégraphe Martino Müller.

Les Auditions[modifier | modifier le code]

Près de quatre cents chanteurs ont été entendus des deux côtés de l’Atlantique, sept seulement seront retenus. Six cents danseurs et acrobates auditionnent pour l’aventure, seize seront retenus. Durant plus de deux ans, ils feront partie intégrante de la troupe et assureront leurs tâches tous les soirs. La troupe complète provient de douze pays différents. Une quarantaine de techniciens, machinistes, coiffeurs, maquilleurs, habilleuses et assistants ont ensuite été engagés.

Le Marketing[modifier | modifier le code]

Charles Talar élabore une stratégie de marketing du disque et du spectacle où il met à contribution ses trente-cinq ans de métiers et plusieurs sponsors. Réunions hebdomadaires dans ses bureaux avec les créateurs, l’équipe de production et l’agence de promotion. Le coup d’envoi est l’affichage, sur la façade du Palais des Congrès, d’une fresque de 700 mètres carrés représentant « NOTRE-DAME de Paris », un an avant la première sur scène. Une fresque confectionnée par Maxime Ruitz et Alain Siauve.

La distribution[modifier | modifier le code]

Trois vedettes sont choisies au Québec : Daniel Lavoie (Frollo), présent sur l’album Les Romantiques, Bruno Pelletier (Gringoire), qui a déjà participé à Starmania en 1994 au Théâtre Mogador et à La Légende de Jimmy, et Luck Mervil (Clopin). Et trois autres découvertes : Patrick Fiori, (Phœbus), Julie Zenatti, (Fleur-de-Lys) et Garou, le Québécois (Quasimodo). La chanteuse Israélienne Noa accepte de chanter Esmeralda sur le disque mais se désistera pour la scène disant « qu’elle ne parle pas assez bien le Français ». Luc, Richard et Gilles découvriront Hélène Ségara. Elle crée le rôle sur scène.

Les Doublures[modifier | modifier le code]

Et parmi toutes les doublures et ceux qui ont repris les rôles : Damien Sargue, Herbert Léonard, Renaud Hantson, Nadia Bel, Natasha St-Pier (créatrice de Fleur-de-Lys au Québec), France D’Amour, Véronica Antico, Roddy Julienne, Richard Charest, Jérôme Collet, Matt Laurent, Michel Ceronni, Shirel (la fille de Jeanne Manson).

Notre-Dame de Paris a remis à la mode la comédie musicale en France, puisque dans les années qui suivirent d'autres spectacles eurent droit à autant de promotion. La réussite de la comédie est due en partie à l'histoire, basée sur une intrigue amoureuse, mais aussi à la sortie radiophonique et télévisuelle d'une partie des œuvres de la comédie dans l'année précédant le premier spectacle. Cette forme de promotion a été reprise pour la version anglaise dont le titre Live a été chantée par Céline Dion, même si elle ne joua pas dans ce spectacle.

Trois chansons ont ainsi eu une carrière en tant que CD simple :

La première distribution était composée de chanteurs français,québécois et manitobain (Daniel Lavoie). Cela permit à quelques-uns d'entre eux d'entamer une carrière solo en France, comme Patrick Fiori, Garou, Hélène Ségara et Julie Zenatti.

  • [réf. nécessaire]La « cour des miracles » permit aux auteurs de faire des parallèles avec le problème en France des « sans-papiers », de par le texte d'une chanson et la mise en scène avec barrières et gardes dont l'uniforme pouvait rappeler des CRS.

Discographie[modifier | modifier le code]

Française[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Version studio 1 CD 16 titres
  • 1998 : Version live intégrale 2 CD 53 plages

Québécoise[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Pour l'inauguration du nouveau théâtre Broadway du Centre Bell le 6 juillet 2006, la troupe de Notre-Dame revient à Montréal
  2. Notre-Dame a fait une tournée mondiale à Pékin, Shanghai, Séoul, Taïwan et Singapour
  3. Après la tournée mondiale, le spectacle s’installa de nouveau à Paris pour 30 représentations exceptionnelles, du 2 au 31 décembre 2005, au Palais des Congrès de Paris, lieu de sa création.
  4. La chanson Belle, du fait de son succès médiatique, a donné lieu à des parodies, dont celle de Laurent Gerra qui explicitait crûment l'aspect sexuel de l'intrigue
Références
  1. « France - Les images des émeutes planent sur Notre-Dame de Paris », sur http://www.ledevoir.com/,‎ 8 décembre 2005 (consulté le 31 juillet 2010)
  2. « Site de Bruno Pelletier »
  3. La chanteuse Noa a enregistré une version en studio, pressentie pour le rôle sur scène. Très tôt, elle se déclara incapable d’assurer le rôle en représentation au bu de la durée de la tournée prévue
  4. « "Notre Dame de Paris " revient sur la scène de Beijing » (consulté le 02 janvier 2012)
  5. « "Notre Dame de Paris" revient sur la scène de Moscou » (consulté en 08 août 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]