Saltimbanco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo du spectacle Saltimbanco
Saltimbanco

Saltimbanco est un spectacle de tournée du Cirque du Soleil mis en scène par Franco Dragone et dont la première a eu lieu à Montréal le 23 avril 1992 et la dernière le 30 décembre 2012 à Montréal[1]. C'est la sixième production de la compagnie, ce qui lui a permis d'acquérir une renommée artistique internationale[2]. Le spectacle a été présenté sous grand chapiteau pendant 14 ans dans 75 villes sur 5 continents, totalisant plus de 4 000 représentations devant plus de 9,5 millions de spectateurs[3].

Après un premier tombé de rideau annoncé à Rio de Janeiro le 10 décembre 2006[4] par Daniel Lamarre, le Cirque du Soleil a créé la surprise en annonçant en mars 2007 le retour du spectacle dans une nouvelle formule conçue pour les arenas nord-américaines. Saltimbanco a finalement repris les routes le 31 juillet 2007 à London (Ontario, Canada)[5] sous la direction artistique de la québécoise Carmen Ruest.

La conception[modifier | modifier le code]

Après les prouesses de Nouvelle Expérience qui ont révolutionné l'espace scénographique sous chapiteau, l'équipe de création est allée encore plus loin en voulant créer un univers avec un décor. Un thème fut alors trouvé. Saltimbanco explore le monde urbain dans le sens du cosmopolite qui compose le monde. Il faut aller au-delà des différences quelle que soit notre couleur ou notre appartenance. C'est ce message qui est véhiculé par le spectacle. Ce message de fraternité et de paix est assez original car à l'époque de la création du spectacle, le monde n'est pas dans l'une de ses phases les plus heureuses. C'est une facette positive du monde qui est explorée dans un univers qui n'était pas le meilleur.

Les membres de l'équipe de création du spectacle sont Franco Dragone (metteur en scène), Dominique Lemieux (costumes), François Bergeron (concepteur sonore), Debra Brown (chorégraphe), Michel Crête (scénographe), René Dupéré (compositeur), Luc Lafortune (éclairages), Gilles Ste-Croix et Andrew Watson (directeurs de la création) et enfin Guy Laliberté (Guide et fondateur du cirque). La réunion de toutes ces personnes a permis de donner naissance à ce spectacle qui près de 14 ans après sa création continue d'enchanter les foules, son message étant encore bien actuel dans notre monde moderne.

Les numéros[modifier | modifier le code]

Tout spectacle du Cirque du Soleil est fondé sur un squelette acrobatique auquel viennent se greffer tous les éléments adjacents (musique, décors, costumes, jeux d'acteur...) qui font de ce spectacle une œuvre poétique.

Depuis sa création, le spectacle a connu certaines modifications. Néanmoins certains numéros ont toujours fait partie du spectacle depuis sa création. C'est le cas des Mâts Chinois, du numéro de jonglage, des étonnantes balançoires russes, du trapèze duo, du main à main et des bungees (élastiques).

D'autres numéros ont été ajoutés au fil du temps : le Trio Adagio, le Boleadoras, ou encore le numéro de cyclisme artistique. Quant aux numéros disparus, il s'agit du numéro de contorsion, de gymnastique rythmique et de corde verticale, du numéro de diabolo, du double fil de fer, et le trapèze solo.

Tout ce squelette acrobatique contribue à rendre le spectacle étonnant pour le spectateur et à contribuer à la qualité acrobatique de celui-ci.

L'univers[modifier | modifier le code]

Comme tout spectacle du Cirque du Soleil, Saltimbanco illustre un univers au travers de saynètes. Parmi les personnages du spectacle, nous avons le Dormeur dont ses rêves peuplent le spectacle. Eddie représente le plaisantin, l'enfant qui par son imagination créé des aventures et fait rire les autres. La Chanteuse représente l'âme, la voix du spectacle avec le Baron qui tient aussi le rôle de guide dans cet univers fantastique. Les baroques célèbrent la vie avec leur liberté et leur spontanéité. Les Cavaliers de la lumière illuminent notre route dans le monde de Saltimbanco pour nous indique le chemin à suivre. Le Maître de piste pense et veut être la vedette. La Mort nous rappelle notre destin final et nous invite à profiter de la vie. Les Vers citadins sont la masse sans nom, toujours passifs, ils n'agissent jamais. Les Vers multicolores sont les êtres les plus primitifs, à l'origine de la vie. Leur but ? Leur survie. Enfin l'enfant illustre la quête d'une identité qu'il ne connaît pas. Tout ce joyeux monde peuple l'univers de Saltimbanco.

Mais la création d'un univers passe aussi par la création d'un univers musical, auditif. La bande sonore du spectacle explore les différentes facettes de l'urbanité et de la voix humaine. Allant de l'éclectique à la musique classique et à la musique moderne, allant des rythmes tribaux aux rythmes cosmopolites, le compositeur René Dupéré a voulu célébrer la diversité des cultures et des langues de nos villes. La langue utilisée quant à elle est une langue imaginaire donc universelle dont seul le Cirque du Soleil a la clef. La musique a été nominée dans quatre catégories au Gala de l'ADISQ au Canada en 1993.

Avec sa scène colorée et chaleureuse et ses matériaux urbains, avec son orchestre et ses artistes, Saltimbanco est plus qu'un simple spectacle de cirque, c'est un spectacle artistique, une fête de la diversité.

Tournées[modifier | modifier le code]

  • Tournée Nord-Américaine (Canada et États-Unis) : 1992 - 1993 ;
  • Tournée Japonaise : 1994 ;
  • Tournée Européenne 1 : 1995 - 1997 ;
  • Tombé de rideau à Londres le 1er février 1997 ;
  • Tournée Asie-Pacifique (remise en route du spectacle) : 1999 - 2001 ;
  • Tournée Européenne 2 : 2002 - 2005 ;
  • Tournée Sud - Américaine : 2005 - 2006 ;
  • Tombé de rideau de la version « Chapiteau » à Rio de Janeiro le 10 décembre 2006 ;
  • Tournée Nord-Américaine 2 (arenas) : 2007 - 2009 ;
  • Tournée Européenne 3 (arenas) : 2009 - présent.
  • Tournée Africaine (Casablanca, Maroc) : Avril 2012.
  • Tournée au Moyen-Orient (Liban, Dubai) : Mai 2012.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Saltimbanco | Un spectacle de tournée du Cirque du Soleil
  2. Les composantes communicationnelles liées au succès du Cirque du Soleil par Dominique Nancy, FICSUM
  3. Cirque du Soleil Press Room
  4. Les jeux sont faits pour Saltimbanco par Dany Bouchard, Le Journal de Montréal, 13 décembre 2006
  5. Saltimbanco prend la route... des arénas par Dany Bouchard, Le Journal de Montréal, 25 juillet 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]