Thierry Tusseau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thierry Tusseau
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 19 janvier 1958 (56 ans)
Lieu Noisy-le-Grand
Taille 1,75 m, 71 kg
Poste Défenseur ou milieu
Parcours junior
Saisons Club
Avant 1973 Drapeau : France Noisy-le-Grand FC
1973-1974 Drapeau : France FC Nantes
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1974-1983 Drapeau : France FC Nantes 295 (17)
1983-1986 Drapeau : France Girondins de Bordeaux 117 0(6)
1986-1988 Drapeau : France Matra Racing 052 0(1)
1988-1991 Drapeau : France Stade de Reims 091 0(2)
Total 554 (26)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1977-1986 Drapeau : France France 022 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Thierry Tusseau est un footballeur français né le 19 janvier 1958 à Noisy-le-Grand dans le département de la Seine-Saint-Denis. Il évolue au poste de milieu de terrain ou défenseur latéral gauche du milieu des années 1970 au début des années 1990.

Formé au FC Nantes, il remporte avec ce club le championnat de France en 1977, 1980 et 1983 ainsi que la Coupe de France en 1979. Il s'engage en 1983 aux Girondins de Bordeaux et gagne avec ce club le championnat en 1984 et 1985 ainsi que la 1986. Après deux ans au Matra Racing, il termine sa carrière en 1991 au Stade de Reims.

Il compte vingt-deux sélections en équipe de France et remporte avec les « Bleus » le Champion d'Europe des Nations en 1984 et la Coupe Intercontinentale des Nations en 1985. Il est également, avec la sélection, troisième de la Coupe du monde 1986.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours en club[modifier | modifier le code]

Milieu de terrain ou défenseur latéral gauche... voire ailier gauche, il a rempli sa carrière polyvalente en passant tout d'abord par le FC Nantes de 1973 à 1983, puis de 1983 à 1986 par les Girondins de Bordeaux, avec ces deux clubs, il côtoie le haut niveau français et européen et gagne l'ensemble de ses titres.

Ensuite, de 1986 à 1988, il passe par l'ambitieux RC Paris de Jean-Luc Lagardère, mais l'échec chronique de l'équipe parisienne à atteindre ses énormes objectifs, il quitte le navire et termine sa carrière en Division 2 au Stade de Reims de 1988 à 1991. Il met un terme à sa carrière professionnelle après la banqueroute du club champenois.

Parcours en sélection[modifier | modifier le code]

Il débute en équipe de France le 30 mars 1977 à Dublin contre l'Irlande. Malgré la défaite 1 à 0, la carrière du jeune international s'annonce prometteuse.

Michel Hidalgo le sélectionne comme milieu défensif dans le groupe champion d'Europe en 1984. Après l'expulsion de Manuel Amoros dès le 1er match contre le Danemark, Jean-François Domergue se révèle comme un titulaire surprenant au poste de latéral gauche. Dès lors, la polyvalence de Thierry Tusseau sera précieuse pour le moral du groupe futur champion d'Europe.

De 1984 à 1986, il s'impose comme la doublure de Manuel Amoros.

Sélectionné comme latéral gauche pour la Coupe du monde de football de 1986 par Henri Michel, sa polyvalence permet de rassurer un groupe très fourni en milieux offensifs dans le cas d'une défaillance des milieux défensifs Tigana ou Fernandez. Le toulousain Jean-François Domergue n'est donc pas retenu malgré ses exploits passés, et critiquera vivement le choix du sélectionneur. Finalement, Manuel Amoros se révèle meilleur latéral gauche de la coupe du monde et Thierry Tusseau se consolera en jouant la petite finale contre la Belgique.

Il compte à son actif 22 sélections en équipe de France A, entre 1977 et 1986[1].

Reconversion[modifier | modifier le code]

Il devient par la suite commercial en vins et champagne.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Thierry Tusseau au 23 juillet 2014
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B M B M B C M B M B M B
1974-1975 Drapeau de la France FC Nantes Division 1 1 0 - - - - - - - - - 1 0
1975-1976 Drapeau de la France FC Nantes Division 1 21 0 - - - - - - - - - 21 0
1976-1977 Drapeau de la France FC Nantes Division 1 26 2 9 2 - - - - - 2 0 37 4
1977-1978 Drapeau de la France FC Nantes Division 1 30 1 6 0 - - C1 4 0 1 0 41 1
1978-1979 Drapeau de la France FC Nantes Division 1 35 1 10 1 - - C3 1 0 - - 46 2
1979-1980 Drapeau de la France FC Nantes Division 1 34 2 3 0 - - C2 8 1 2 0 47 3
1980-1981 Drapeau de la France FC Nantes Division 1 33 1 3 0 - - C1 4 0 - - 40 1
1981-1982 Drapeau de la France FC Nantes Division 1 19 3 1 0 - - - - - - - 20 3
1982-1983 Drapeau de la France FC Nantes Division 1 37 2 10 1 - - - - - 4 0 51 3
Sous-total 236 12 42 4 - - - 17 1 9 0 304 17
1983-1984 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Division 1 24 2 5 0 - - - - - 3 0 32 2
1984-1985 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Division 1 35 1 2 1 - - C1 7 1 4 0 48 3
1985-1986 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Division 1 33 0 10 1 1 0 - - - 6 0 50 1
Sous-total 92 3 17 2 1 0 - 7 1 13 0 130 6
1986-1987 Drapeau de la France Matra Racing Division 1 32 1 - - - - - - - - - 32 1
1987-1988 Drapeau de la France Matra Racing Division 1 17 0 3 0 - - - - - - - 20 0
Sous-total 49 1 3 0 - - - - - - - 52 1
1988-1989 Drapeau de la France Stade de Reims Division 2 32 2 2 0 - - - - - - - 34 2
1989-1990 Drapeau de la France Stade de Reims Division 2 27 0 3 0 - - - - - - - 30 0
1990-1991 Drapeau de la France Stade de Reims Division 2 26 0 1 0 - - - - - - - 27 0
Sous-total 85 0 6 0 - 0 - - - - - 91 0
Total sur la carrière 462 18 68 6 1 0 - 24 2 22 0 577 26

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collectif, Les Jaunes en Bleu, l'album des 62 internationaux nantais, hors série Presse-Océan, 2008, cf. page 17.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tous les joueurs de l'équipe de France », sur FFF.fr