Éric Mouloungui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Éric Mouloungui
Pas d'image ? Cliquez ici.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : République populaire de Chine Shenyang Zhongze FC
Biographie
Nationalité Drapeau : Gabon Gabon
Naissance 1er avril 1984 (30 ans)
Lieu Port-Gentil (Gabon)
Taille 1,84 m (6 0)
Période pro. 2002-
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1999-2002 Drapeau : Gabon AS Mangasport 037 (35)
2002 Drapeau : France Vauban Strasbourg 002 0(2)
2002-2008 Drapeau : France RC Strasbourg 111 (20)
2005-2006 Drapeau : France FC Gueugnon 008 0(0)
2008-2012 Drapeau : France OGC Nice 119 (22)
2012-2014 Drapeau : Émirats arabes unis Al-Wahda 001 0(0)
2013 Drapeau : Pologne Slask Wroclaw 016 0(1)
2014- Drapeau : République populaire de Chine Shenyang Zhongze FC 000 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2005- Drapeau : Gabon Gabon 038 (7)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 20 juillet 2014

Éric Mouloungui est un joueur de football gabonais né le 1er avril 1984 à Port-Gentil au Gabon qui évolue au Shenyang Zhongze FC en Chine. Il joue également avec le groupe international A du Gabon.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il débute sa carrière dans le championnat du Gabon de football en 1999 avec l'Association Sportive MangaSport Football. Il remporte avec ce club la Coupe du Gabon de football en 2001. En finale, c'est lui qui inscrit le but de la victoire 1-0 contre le TP Akwembé de Libreville. Cette même année, il marque les deux buts qui permettent à l'AS MangaSport de gagner la Supercoupe du Gabon de football contre le Football Canon 105 de Libreville par 2-1 après prolongation[1].

Éric Mouloungui arrive en 2002 au Racing Club de Strasbourg qui le prête rapidement au club amateur de l'Association sportive Pierrots Vauban de Strasbourg pour des raisons de quota de joueurs extra-communautaire. Avec le départ du Camerounais Pierre Njanka au mercato de cette même saison, une place se libère et Mouloungui rejoint le club pro aux côtés de Danijel Ljuboja et Corentin Martins. Il fait quelques entrées remarquées en championnat de France de football, notamment lors de la 32e journée face à Lens où il s'impose sur le côté avant d'adresser un centre à Ljuboja dans les arrêts de jeu. Il arrive en finale de la Coupe Gambardella après avoir marqué un triplé en demi-finale, mais s'y incline face au Stade rennais football club de Stéphane N'Guéma au stade de France.

Lors de la saison 2003-2004 il marque trois buts et se retrouve pendant une période le seul atout offensif de Strasbourg avec le départ de Ljuboja au mercato et la blessure de Mamadou Niang. Il souffre ensuite d'une pubalgie puis est prêté au Football Club de Gueugnon en 2005-2006. Alors qu'on l'annonce chez les danois d'Odense, Jean-Pierre Papin lui donne sa chance en 2006-2007 en Ligue 2 où il réalise sa meilleure saison en Europe avec à la clé onze buts aux côtés de Kevin Gameiro. Le club monte en Ligue 1. Pour son retour Mouloungui fait une saison correcte avec trois buts et six passes décisives dans un rôle d'attaquant de soutien. Mouloungui est transféré à l'OGC Nice pour 3 millions d'euros.

Après deux saisons moyennes à Nice, il réalise sa meilleure saison de première division en 2010-2011 en marquant 8 buts en championnat et 3 en coupe de France, dont quelques réalisations remarquées contre Bordeaux ou Auxerre.

Profil du joueur[modifier | modifier le code]

La principale qualité de Mouloungui est sa vitesse, malgré une apparente nonchalance. Il est en effet très rapide et apprécie beaucoup les grands espaces dans lesquels il exploite sa puissance physique. Il reste malgré tout plutôt irrégulier.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Par club[modifier | modifier le code]

Par compétition[modifier | modifier le code]

Au 20 juillet 2014

  • 1 match et 0 but en Coupe de l'UEFA
  • Drapeau : France 178 matchs et 24 buts en Ligue 1
  • Drapeau : France 38 matchs et 11 buts en Ligue 2

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Hans Schöggl et José Batalha, « Gabon 2001 », sur rsssf.com,‎ 10 février 2002 (consulté le 1er février 2010)

Lien externe[modifier | modifier le code]