Aller au contenu

Val de Briey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Briey
De gauche à droite, de haut en bas : l'Église Saint-Gengoult, le Beffroi de Briey, la Cité Radieuse, l'Hôtel de Ville de Briey et les remparts de la ville.
Blason de Briey
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
(sous-préfecture)
Arrondissement Val-de-Briey
(chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de communes Orne Lorraine Confluences
Maire
Mandat
François Dietsch (DVD)
2020-2026
Code postal 54150 et 54790
Code commune 54099
Démographie
Gentilé Val de Briotins
Population
municipale
7 996 hab. (2021)
Densité 205 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 14′ 58″ nord, 5° 56′ 25″ est
Altitude Min. 174 m
Max. 323 m
Superficie 38,91 km2
Type Petite ville
Unité urbaine Val de Briey
(ville-centre)
Aire d'attraction Val de Briey
(commune-centre)
Élections
Départementales Canton du Pays de Briey
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Briey
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Briey
Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle
Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
Briey
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
Briey
Liens
Site web valdebriey.fr

Val de Briey, commune nouvelle française, créée le , située dans le département de Meurthe-et-Moselle, en Lorraine, dans la région administrative Grand Est[1],[2], unissant les communes de Briey, de Mance et de Mancieulles.

Note : les arrêtés préfectoraux utilisent la graphie « Val de Briey », graphie non conforme aux règles de typographie française[1],[2], qui demanderaient deux traits d'union.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Réseau hydrographique[modifier | modifier le code]

La commune est dans le bassin versant du Rhin au sein du bassin Rhin-Meuse. Elle est drainée par le ruisseau de la Vallée, le ruisseau des Sept Chevaux, le ruisseau le Grand Ru, le ruisseau le Woigot et l'Orne[3],[Carte 1].

Le ruisseau de la Vallée, d'une longueur de 12 km, prend sa source dans la commune de Anderny et se jette dans le Woigot sur la commune, après avoir traversé cinq communes[4].

Le ruisseau des Sept Chevaux, d'une longueur de 16 km, prend sa source dans la commune de Norroy-le-Sec et se jette dans le Rawe à Valleroy, après avoir traversé six communes[5].

Le Woigot, d'une longueur de 21 km, prend sa source dans la commune de Mont-Bonvillers et se jette dans l'Orne à Auboué, après avoir traversé sept communes[6]. Les caractéristiques hydrologiques du Woigot sont données par la station hydrologique située sur la commune. Le débit moyen mensuel est de 1,27 m3/s[Note 1]. Le débit moyen journalier maximum est de 22 m3/s, atteint lors de la crue du . Le débit instantané maximal est quant à lui de 56,2 m3/s, atteint le même jour[7].

Carte en couleur présentant le réseau hydrographique de la commune
Réseau hydrographique de Val de Briey[Note 2].

Un plan d'eau complète le réseau hydrographique : le plan d'eau de la Sangsue (5,4 ha)[Carte 1],[8].

Gestion et qualité des eaux[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est couvert par le schéma d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) « Bassin ferrifère ». Ce document de planification concerne le périmètre des anciennes galeries des mines de fer, des aquifères et des bassins versants hydrographiques associés qui s’étend sur 2 418 km2. Les bassins versants concernés sont celui de la Chiers en amont de la confluence avec l'Othain, et ses affluents (la Crusnes, la Pienne, l'Othain), celui de l'Orne et ses affluents et celui de la Fensch, le Veymerange, la Kiesel et les parties françaises du bassin versant de l'Alzette et de ses affluents (Kaylbach, ruisseau de Volmerange). Il a été approuvé le . La structure porteuse de l'élaboration et de la mise en œuvre est la région Grand Est[9].

La qualité des cours d’eau peut être consultée sur un site dédié géré par les agences de l’eau et l’Agence française pour la biodiversité[Carte 2].

Climat[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat des marges montargnardes, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[10]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat semi-continental et est dans la région climatique Lorraine, plateau de Langres, Morvan, caractérisée par un hiver rude (1,5 °C), des vents modérés et des brouillards fréquents en automne et hiver[11].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 9,4 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 16,7 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 836 mm, avec 13 jours de précipitations en janvier et 9,2 jours en juillet[10]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Doncourt-lès-Conflans », sur la commune de Doncourt-lès-Conflans à 12 km à vol d'oiseau[12], est de 10,7 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 710,3 mm. La température maximale relevée sur cette station est de 40,9 °C, atteinte le ; la température minimale est de −16,5 °C, atteinte le [Note 3],[13],[14].

Les paramètres climatiques de la commune ont été estimés pour le milieu du siècle (2041-2070) selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre à partir des nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020[15]. Ils sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[16].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Au , Val de Briey est catégorisée petite ville, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[17]. Elle appartient à l'unité urbaine de Val de Briey[Note 4], une agglomération intra-départementale regroupant deux communes, dont elle est ville-centre[Note 5],[18],[19]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Val de Briey, dont elle est la commune-centre[Note 6],[19]. Cette aire, qui regroupe 14 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[20],[21].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Autoroute A4 (Strasbourg-Paris) : échangeur de Jarny à 6 km de Briey par la RD 613. Le Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle a toujours en projet la liaison Briey-Autoroute A4 pour :

  • achever le contournement de Briey ;
  • raccorder le bassin de Briey à l'autoroute A4 ;
  • améliorer les liaisons Est/Ouest.

Cela serait également un atout pour le développement économique du secteur de Val de Briey.

À ce jour, le chantier n’est pas programmé par le Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle et le projet de viaduc de 310 mètres de long qui doit surplomber la vallée de Woigot devra encore patienter...

Voie ferrée : la gare de Briey a été démolie en 1987. La halte ferroviaire la plus proche est à Homécourt soit à 7 km.

Transports en commun : www.st2b.fr : autorité organisatrice des transports en commun, le ST2B a pour mission d'organiser le réseau de transports sur le territoire du bassin de Briey avec un réseau de bus interurbain et des navettes locales.

Aéroport : le plus proche est celui de Findel à Luxembourg, situé à 55 km au nord de Val de Briey.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Reportage de France 3 Grand Est à l'occasion de la création de la commune en 2017.

La commune nouvelle est issue du projet de regroupement des communes de Briey, de Mance et de Mancieulles, dont la création a été approuvée par les conseils municipaux des trois communes[22].

Ce projet devait initialement inclure la commune des Baroches, dont elle avait accepté par délibération municipale la fusion dans la commune nouvelle[23]. Cependant, cette décision a fait l'objet d'une forte opposition de la part des habitants de la commune[24], entraînant un nouveau vote qui refuse l'intégration à la commune nouvelle[25].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Briey
(siège)
54099 CC du Pays de Briey 27,13 5 758 (2014) 212


Mance 54341 CC du Pays de Briey 7,39 581 (2014) 79
Mancieulles 54342 CC du Pays de Briey 4,39 1 871 (2014) 426

Liste des maires de Val de Briey[modifier | modifier le code]

Le premier maire de Val de Briey est François Dietsch, il a été de longues années premier adjoint au maire de Briey.

Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2017 En cours
(au 17 juillet 2020)
François Dietsch[26],[27]
Réélu pour le mandat 2020-2026
SE Ancien cadre
Liste des maires délégués au 1er décembre 2022
Identité Étiquette Qualité
Briey François Dietsch
Mance Quentin Poggiolini Ingénieur soudeur
Mancieulles André Fortunat Retraité

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2021, la commune comptait 7 996 habitants[Note 7], en diminution de 3,58 % par rapport à 2015 (Meurthe-et-Moselle : −0,26 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016 2017 2018 2019 2021
8 2938 3588 2288 1488 0697 996
(Sources : Insee à partir de 2015[28].)
Histogramme de l'évolution démographique

Les habitants de Val de Briey se nomment les Valdobriotins.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Les établissements scolaires sont nombreux :

2 lycées (Assomption,Louis Bertrand), 3 collèges (Jules Ferry, Assomption,Jean Maumus), 1 EREA (Hubert Martin), 4 écoles élémentaires, 3 écoles maternelles.

Économie[modifier | modifier le code]

La commune de Val de Briey possède une Zone d'Activite Économique (ZAE) dénommée Pôle industriel et technologique de la Chesnois (créée en 1971 sous l'appellation CECA) située le long de la RD 138, route de Moyeuvre, qui compte environ un millier d'emplois et en fait la seconde zone industrielle, après SOVAB, du Sud de l'arrondissement de Val-de-Briey.

La commune de Val de Briey connaît un développement commercial important depuis plusieurs années. Des enseignes nationales arrivent encore sur le territoire communal notamment sur le pôle commercial nord contigu à la RD 906, dénommé Shopping du Val. La partie de la ville basse de la commune déléguée de Briey possède également de nombreux commerces dans la rue de Metz, rue de l'Europe et rue de la Poterne (une galerie piétonne couverte originale). Les parkings sont très nombreux et gratuits La commune déléguée de Mancieulles possède également des commerces, mais plus diffus (restaurant, pharmacie...). La commune déléguée de Mance compte des activités tertiaires et un restaurant le long de la Grand rue.

La commune de Val de Briey est également un centre bourg avec une présence importante des services de l'état (sous-préfecture, tribunal de grande instance et tribunal d'instance, police nationale, gendarmerie nationale, administration pénitentiaire, centre hospitalier Maillot adossé au CHR Metz Thionville, direction des finances publiques).

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les moyennes interannuelles (écoulements mensuels) ont été calculées le 21/05/2024 à 02:03 TU à partir des 679 QmM (débits moyens mensuels) les plus valides du 01/07/1967 au 01/04/2024.
  2. Les ruisseaux intermittents sont représentés en traits pointillés.
  3. Les records sont établis sur la période du au .
  4. Une unité urbaine est, en France, une commune ou un ensemble de communes présentant une zone de bâti continu (pas de coupure de plus de 200 mètres entre deux constructions) et comptant au moins 2 000 habitants. Une commune doit avoir plus de la moitié de sa population dans cette zone bâtie.
  5. Dans une agglomération multicommunale, une commune est dite ville-centre lorsque sa population représente plus de 50 % de la population de l’agglomération ou de la population de la commune la plus peuplée. L'unité urbaine de Val de Briey comprend une ville-centre et une commune de banlieue.
  6. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  7. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Réseau hydrographique de Val de Briey » sur Géoportail (consulté le 4 juin 2024).
  2. « Qualité des eaux de rivière et de baignade. », sur qualite-riviere.lesagencesdeleau.fr/ (consulté le )

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Recueil des actes administratifs de Meurthe-et-Moselle, Édition n° 34 du 06 juillet 2016 », sur http://www.meurthe-et-moselle.gouv.fr/, (consulté le ).
  2. a et b « Recueil des actes administratifs de Meurthe-et-Moselle, Édition n° 42 du 2 septembre 2016 », sur http://www.meurthe-et-moselle.gouv.fr/, (consulté le ).
  3. « Fiche communale de Val de Briey », sur le système d'information pour la gestion des eaux souterraines Rhin-Meuse (consulté le )
  4. Sandre, « le ruisseau de la Vallée »
  5. Sandre, « le ruisseau des Sept Chevaux »
  6. Sandre, « le Woigot »
  7. « Station hydrométrique Le Woigot à Briey », sur l'Hydroportail, Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires, (consulté le )
  8. « Le millésime 2022 de la BD TOPAGE® métropole est disponible », sur eaufrance.fr (consulté le ).
  9. « SAGE Bassin ferrifère », sur https://www.gesteau.fr/ (consulté le )
  10. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  11. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  12. « Orthodromie entre Val de Briey et Doncourt-lès-Conflans », sur fr.distance.to (consulté le ).
  13. « Station Météo-France « Doncourt-lès-Conflans », sur la commune de Doncourt-lès-Conflans - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  14. « Station Météo-France « Doncourt-lès-Conflans », sur la commune de Doncourt-lès-Conflans - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  15. « Les nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020. », sur drias-climat.fr (consulté le )
  16. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.com, (consulté le )
  17. « La grille communale de densité », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  18. « Unité urbaine 2020 de Val de Briey », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  19. a et b Insee, « Métadonnées de la commune de Val de Briey ».
  20. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Val de Briey », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  21. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  22. « Briey, Mance et Mancieulles convolent en justes noces », Le Républicain lorrain,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  23. Cédric Brout, « Commune nouvelle : naissance annoncée du Val de Briey ! », Le Républicain lorrain,‎ (lire en ligne).
  24. Olivier Chaty, « Les Baroches : pression populaire contre l’intégration au Val de Briey », Le Républicain lorrain,‎ (lire en ligne).
  25. « Les Baroches : Le maire a déposé la lettre de démission », Le Républicain lorrain,‎ (lire en ligne).
  26. « Résultats des élections municipales 2020 - Maire sortant », sur le site du Télégramme de Brest (consulté le ).
  27. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  28. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.