Audun-le-Roman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Audun-le-Tiche.
Audun-le-Roman
Vue sur Audun-le-Roman.
Vue sur Audun-le-Roman.
Blason de Audun-le-Roman
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Briey
Canton Pays de Briey
Intercommunalité Communauté de communes Pays de l'Audunois et du Bassin de Landres
Maire
Mandat
René Thiry
2014-2020
Code postal 54560
Code commune 54029
Démographie
Gentilé Audunois, Audunoise
Population
municipale
2 462 hab. (2014)
Densité 325 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 22′ 16″ nord, 5° 53′ 48″ est
Altitude Min. 320 m
Max. 396 m
Superficie 7,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte administrative de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Audun-le-Roman

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Audun-le-Roman

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Audun-le-Roman

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Audun-le-Roman

Audun-le-Roman est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Le nom vient d'AQUAEDUCTA ( = aqueduc) > Awedeux par évolution phonétique. La graphie -un s'explique par l'attraction des toponymes présentant la finale -dun. Le déterminant complémentaire -le-Roman permet de faire la distinction d'avec le village d'Audun-le-Tiche. Il signifie « de langue romane ».
  • Awedeux et Awdeux en 1304 (on dit [ôdœ:] (VTF 285)); Audève-le-Romain (1681), Audeue-le-Romain (1776).
  • Se nomme également Audeu en lorrain roman, Welsch-Ot & Welsch-Oth en luxembourgeois, Welsch-Oth en allemand.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Ancienne paroisse du doyenné de Luxembourg (diocèse de Trèves).
  • Village de l'ancienne province des Trois-Évêchés.
  • Était en 1790 le chef-lieu d'un des neuf cantons du district de Longwy.
  • En 1817, il y avait 344 habitants répartis dans 62 maisons.
  • En 1830, une manufacture de faïence a ouvert ses portes.
  • Albert Lebrun a été conseiller général du canton d'Audun-le-Roman, de 1898 à 1932. il devint, en 1906, président du Conseil général de Meurthe-et-Moselle jusqu'en 1932, député, ministre puis président de la république de 1932 à 1940.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Audun-le-Roman a été détruit par les bombardements allemands des 21 et 22 août 1914, 400 maisons furent détruites avec des pastilles incendiaires et des torches. Quatorze habitants furent abattus par l'ennemi, 200 s'enfuirent vers Etain, 150 furent évacués vers Crusnes par un officier allemand parlant le français.

Les principaux combats eurent lieu dans Audun-le-Roman, à la lisière du bois d’Audun, à Anderny, et, en fin de matinée, à Malavillers.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie (ancien tribunal).
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 1997 Hubert Devèze PCF Conseiller général du canton d'Audun-le-Roman (1985-1998)
1997 mars 2014 Marc Colin PCF Président de la Communauté de communes du Pays Audunois (2002-2012)
mars 2014 en cours René Thiry    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 2 462 habitants, en diminution de -1,48 % par rapport à 2009 (Meurthe-et-Moselle : 0,15 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1872
274 286 331 357 447 478 458 446 553
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
651 604 590 561 541 529 721 928 1 153
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
2 196 2 668 2 740 2 641 2 939 2 848 2 421 2 102 2 106
1990 1999 2007 2011 2014 - - - -
2 121 2 059 2 403 2 449 2 462 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Ancien tribunal, situé place du Général-de-Gaulle, construction : 2e quart du XXe siècle.
  • Mairie, école.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

L’église Saint-Donat.
  • Église paroissiale Saint-Donat,époque de construction : 2e moitié du XVIIIe siècle. Église reconstruite de 1866 à 1868. Restaurée après la guerre 1914-1918. Inscription de 1751 en remploi concernant la fonte des cloches
  • Calvaire situé 17 rue Lucien-Michel. Calvaire daté 1596 ; restauré en 1979, représentant : Christ en croix ; Vierge ; saint Pierre ; sainte Barbe ; symbole professionnel : rabot, tenaille, équerre, crâne.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]