Trieux (Meurthe-et-Moselle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trieux.
Trieux
Église Saint-Martin.
Église Saint-Martin.
Blason de Trieux
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Briey
Canton Pays de Briey
Intercommunalité Communauté de communes Pays de l'Audunois et du Bassin de Landres
Maire
Mandat
Patrick Javelle
2014-2020
Code postal 54750
Code commune 54533
Démographie
Gentilé Triotins
Population
municipale
2 485 hab. (2014)
Densité 288 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 19′ 31″ nord, 5° 56′ 14″ est
Altitude Min. 245 m – Max. 320 m
Superficie 8,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte administrative de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Trieux

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Trieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Trieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Trieux

Trieux est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle de Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune fut un village-frontière avec l'Empire allemand entre 1871 et 1914.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1817, village de l'ancienne province du Barrois qui avait pour annexe la ferme de la Grange-au-Sart et le moulin de Malsage. À cette époque, il y avait 371 habitants répartis dans 59 maisons.

Ancienne cité minière, elle est aussi connue pour la grève de 1963. En effet, les mineurs ont occupé le fond de la mine pendant 79 jours afin de protester contre la fermeture de cette dernière.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  1983[1] François Corra[1] PCF[1] Mineur, ancien meneur de la grève de 1963[1]
1983[1] 1987[1] Jean Merjai[1] PS Mineur, démissionne pour maladie[1]
mars 1987 2014 Christian Eckert PS Député de la 7e circonscription de Meurthe-et-Moselle (2007-2014)
Secrétaire d'État au Ministère du Budget (depuis 2014)
Conseiller régional de Lorraine (depuis 1998)
Vice-président du Conseil régional de Lorraine (depuis 2004)
2014 en cours Patrick Javelle   Maire actuel de la commune

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 2 485 habitants, en augmentation de 24 % par rapport à 2009 (Meurthe-et-Moselle : 0,15 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1872
425 368 415 405 390 411 366 370 420
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
436 403 398 342 291 258 699 1 624 1 369
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
2 171 2 452 2 324 2 080 2 443 3 012 2 697 2 283 2 030
1990 1999 2004 2009 2014 - - - -
1 859 1 853 1 954 2 004 2 485 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Grotte de Trieux.
  • Ferme du Sart ancienne cense de l'abbaye de Saint-Pierremont, construite en 1617 (date portée à droite de la porte charretière). Restaurée en 1887 (date portée à gauche de la porte charretière). Armoiries de Jean Domant, abbé de Saint-Pierremont (1594-1621). Edifice objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1998[6].
  • Église paroissiale Saint-Martin, reconstruite en 1822, date portée ; tour clocher en 1851, date portée, marques de tâcheron dans la tour.
  • Grotte de Lourdes

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Trieux Blason '
Détails

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]