Aéroport de Luxembourg-Findel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Luxembourg-Findel
L'aéroport de Luxembourg-Findel.
L'aéroport de Luxembourg-Findel.
Localisation
Pays Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Canton Luxembourg
Ville Sandweiler
Coordonnées 49° 37′ 24″ nord, 6° 12′ 18″ est
Altitude 376 m (1 234 ft)
Géolocalisation sur la carte : Canton de Luxembourg
(Voir situation sur carte : Canton de Luxembourg)
LUX
LUX
Géolocalisation sur la carte : Luxembourg
(Voir situation sur carte : Luxembourg)
LUX
LUX
Géolocalisation sur la carte : Europe
(Voir situation sur carte : Europe)
LUX
LUX
Pistes
Direction Longueur Surface
06/24 4 000 m (13 123 ft) asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA LUX
Code OACI ELLX
Type d'aéroport International
Gestionnaire LuxAirport

L'aéroport de Luxembourg-Findel, parfois simplement appelé le Findel (code AITA : LUX • code OACI : ELLX), est un aéroport du Luxembourg, situé à quelques kilomètres au nord-est de la ville de Luxembourg dans la localité de Findel à Sandweiler, d'où son nom.

Il s'agit du seul aéroport du pays de sorte qu'il est exclusivement international. Il sert de hub à la compagnie aérienne nationale Luxair, ainsi qu'à la compagnie internationale de fret Cargolux.

En ce qui concerne le transport de marchandises, l'aéroport du Findel est le cinquième aéroport de fret européen derrière Paris, Francfort, Amsterdam et Londres et se classe 23e au niveau mondial.

Pour ce qui est du trafic des passagers, il connait une croissance sans précédents, il a accueilli 4,4 millions de passagers en 2019[1].

L'aéroport ne dispose que d'une seule piste active, orientée 06/24, de 4 000 × 60 mètres de long.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancien terminal principal.

C'est dès 1930 que les pionniers luxembourgeois de l'aviation choisirent le site de Findel pour y pratiquer leur passion. La Seconde Guerre mondiale retarda ce projet, et ce n'est finalement qu'en 1945 que l'aéroport de Findel démarra ses activités. Il fut inauguré en 1946.

Avec une piste de gazon et un petit bâtiment de bois, l'aéroport accueille déjà plus de mille avions en 1946, nombre en constante augmentation depuis. Ce trafic intense exige, au début des années 1950, la construction de deux pistes : l'une de 2 000 mètres par 60 m et l'autre de 1 600 mètres par 50 m ; et en 1954 la piste principale, agrandie à 2 850 mètres et balisée, permettait enfin au Grand-duché d'avoir un aéroport international autorisant les vols de nuit. Cette extension provoque la fermeture de l'aérodrome d'Esch-sur-Alzette.

Cet essor de l'aéroport était partiellement dû à la compagnie luxembourgeoise Luxembourg airlines renommée en 1962 Luxair. Le début des années 1970 voit naître le projet d'extension de la piste principale et de plus la naissance des vols de fret avec la création de Cargolux, compagnie qui va contribuer à la modernisation des équipements (système atterrissage « tout temps ») et à l'agrandissement effectif de la piste. Dans les années 1990, une nouvelle tour de contrôle, centralisant les services du contrôle aérien et radiotechnique, est mise en service.

La construction d'une nouvelle aérogare nettement plus grande pour accueillir jusqu'à 3 millions de passagers par an fut confiée à LuxAirport[2] en 2002. Depuis lors, les terminaux A et B ont vu le jour. Le terminal B « petits porteurs » est totalement fonctionnel depuis 2004 et a rouvert en juillet 2017, avec la construction d'une passerelle le reliant au terminal A. La construction du terminal A a été achevée en 2008 et ce terminal a été mis en service le .

Une ligne ferroviaire reliant l'aéroport à la gare centrale de Luxembourg-Ville était en projet[3] pour une mise en service prévue en 2016[4], mais elle est suspendue en 2012[5]. En revanche, il sera desservi à l'horizon 2021 par le tramway de Luxembourg via le quartier du Kirchberg qui y effectuera son terminus.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

L'aéroport du Findel se trouve au Nord-Est de Luxembourg, près des villages de Sandweiler et Senningerberg, à 6 km du centre de la capitale.

Aéroports environnants[modifier | modifier le code]

Rose des vents Charleroi-Bruxelles-Sud (B) Liège-Bierset (B) Rose des vents
N Francfort-Hahn (D)
O    Luxembourg-Findel    E
S
Metz-Nancy-Lorraine (F) Sarrebruck (D)

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Vue sur le nouveau terminal A.
Le nouveau terminal A, vu de l'entrée principale.

Aujourd'hui, l'aéroport dispose des infrastructures nécessaires pour accueillir jusqu'à 3,6 millions de passagers. Luxair, compagnie aérienne nationale du Luxembourg, a son hub au Findel. Avec environ 2,5 millions de passagers en 2014, il est le deuxième aéroport le plus fréquenté de la grande région directement après l'aéroport de Charleroi-Bruxelles-Sud.

En ce qui concerne le fret, l'aéroport du Findel a un trafic de fret de 856 000 tonnes en 2007, en faisant le cinquième aéroport fret européen derrière Paris, Francfort, Amsterdam et Londres[6]. Cargolux, compagnie exclusivement cargo, a son hub principal au Findel.

L'aéroport de Findel dispose d’une piste, la 06/24 :

  • longueur : 4 000 mètres ;
  • largeur : 60 m ;
  • surface : asphalte ;
  • mouvements d´avions sur la piste : 84 222 en 2014 ;
  • fréquences ILS : 109.9/110.7.

En parallèle, l'aéroport se compose de trois terminaux :

  • le terminal A, inauguré le  ;
  • le terminal B, inauguré le  ;
  • le terminal affaire, inauguré en février 2008.

Nouveau terminal A[modifier | modifier le code]

Inauguré le à 4h00, le terminal A est pour l'instant le seul terminal actif de Luxembourg-Findel. Sa construction a débuté le et il est aujourd'hui le plus grand bâtiment de l'aéroport dans le secteur public des passagers. Il possède 18 portes d'embarquements dont 5 passerelles permettant aux passagers de rejoindre leurs avions sans en sortir (ou à prendre un bus). Ses 5 passerelles sont réservées en général aux avions moyens courriers.

Ancien terminal A[modifier | modifier le code]

Inauguré en 1975, l'ancien terminal A était avec en tout 9 portes d'embarquement le bâtiment principal de l'aéroport, il fut le seul et unique bâtiment de l'aéroport jusqu'en 2004. Le , ce terminal a été fermé et démoli fin 2011 jusqu'au mois de mars 2012. En effet, il commençait à devenir trop petit et ne remplissait plus les normes de sécurité nécessaires pour un terminal de nos jours. Ceci pour faire place à une passerelle reliant le nouveau terminal A au terminal petit-porteurs B.

En quelques chiffres :

  • la capacité maximale de l'ancien terminal A était de 1,7 million de passagers par an en mélange avec le terminal B ;
  • la capacité maximale du nouveau terminal A est de 3 millions de passagers par an ;
  • la capacité maximale du terminal B est de 600 000 passagers par an ;
  • en 2013, environ 2,2 millions de passagers ont passé le nouveau terminal A.

Terminal B[modifier | modifier le code]

Inauguré le , le terminal B transporte les vols petit porteur de type Embraer Eurojet 145 et 135. Il possède 10 portes d'embarquement. On ne peut pas dire qu'il s'agit d'un vrai terminal autonome. C'est plutôt un bâtiment comme les portes B et C dans le terminal 5 de Londres-Heathrow, car il n'est constitué que de portes d'embarquement, il ne possède pas de hall d'arrivées ou de comptoirs d'enregistrement. Le Ministre du transport et des infrastructures François Bausch avait annoncé sa réouverture pour la haute saison 2017.

Cette mesure devient aussi nécessaire, car en 2017, le terminal A dépassait pour sa première fois sa capacité maximale de 3 millions passagers par an.

Compagnies et destinations[modifier | modifier le code]

Destinations[modifier | modifier le code]

CompagniesDestinations
Drapeau de la Grèce Aegean AirlinesEn saison : Athènes E.-Venizélos
Drapeau de l'Italie Alitalia CityLinerMilan-Linate[7],[8]
Drapeau du Royaume-Uni British AirwaysLondres-Heathrow
Drapeau du Royaume-Uni EasyJetBerlin-Schönefeld[9], Bordeaux-Mérignac [10], Lisbonne-H. Delgado, Londres-Gatwick, Milan-Malpensa, Porto-F. Sá-Carneiro
Drapeau de l'Allemagne Hahn AirDüsseldorf
Drapeau des Pays-Bas KLM CityhopperAmsterdam
Drapeau de la Pologne LOT Polish AirlinesVarsovie-Chopin
Drapeau de l'Allemagne Lufthansa CityLineFrancfort, Munich-F. J. Strauß
Drapeau du Luxembourg Luxair
En saison :
Drapeau de l'Irlande Ryanair
Drapeau de la Suisse Swiss Zurich
Drapeau du Portugal TAP Air PortugalLisbonne-H. Delgado, Porto-F. Sá-Carneiro
Drapeau de la Turquie Turkish AirlinesIstanbul
Drapeau de l'Espagne VoloteaEn saison : Nice-Côte d'Azur
Drapeau de l'Espagne VuelingEn saison : Barcelone-El Prat

Fret[modifier | modifier le code]

Avec sa petite vingtaine de Boeing 747, Cargolux est la principale compagnie fret de l'aéroport.

Trafic[modifier | modifier le code]

Passagers[modifier | modifier le code]

L'aéroport du Findel est en hausse depuis plusieurs années. La compagnie ayant transporté le plus de passagers est Luxair avec 1,69 million de passagers. Vient ensuite en seconde position, la compagnie low-cost, EasyJet avec 200 000 passagers puis pour finir ce top 3, KLM avec 148 000 passagers.

Trafic de passagers annuels sur le Findel Voir la requête sur le moteur Wikidata.

Année Passagers
1955 10 502 2001 1 625 323 2011 1 791 231
1960 55 591 2002 1 522 458 2012 1 919 694
1965 214 189 2003 1 461 140 2013 2 197 331
1970 476 938 2004 1 521 806 2014 2 467 864
1975 656 590 2005 1 573 825 2015 2 687 086
1980 670 159 2006 1 613 475 2016 3 022 912
1985 878 513 2007 1 642 848 2017 3 599 390
1990 1 072 264 2008 1 696 011 2018 4 036 878
1995 1 267 640 2009 1 551 315 2019 4 416 038
2000 1 669 484 2010 1 630 027 2020

Fret[modifier | modifier le code]

L'activité cargo a connu une croissance de 9,5 % en 2013 avec 673,500 tonnes de fret transporté. Ainsi, Luxembourg Findel reste le 5e aéroport européen, et le 28e mondial, en termes de fret.

Année Fret/kg
1990 142 956 417 2011 656 651 139
1995 286 380 935 2012 614 904 815
2000 499 910 851 2013 673 499 726
2005 742 341 598 2014 708 077 753
2006 752 326 390 2015 737 625 000
2007 856 449 831 2016 801 806 000
2008 787 971 117 2017 896 899 000
2009 628 462 233 2018 894 649 000
2010 705 079 728 2019 853 354 000

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Autobus se la ligne 16 desservant l'aéroport

Transport en commun[modifier | modifier le code]

À 6 km du centre de la capitale, l'aéroport est accessible par l'autoroute et par les lignes de bus 16 et 29 des autobus de la ville de Luxembourg (AVL). D'ici 2023, une extension du tramway devrait relier l'aéroport au centre-ville[16].

Routier[modifier | modifier le code]

Accidents et incidents[modifier | modifier le code]

Mémorial sur la route nationale 1 entre Niederanven et Roodt-sur-Syre, commémorant l'accident du vol 9642 de la Luxair, le .

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jeremy Zabatta, « Record de passagers au Findel », sur Le Quotidien (consulté le 5 février 2020)
  2. Site de LuxAirport
  3. La nouvelle ligne ferroviaire entre Hamm et le parc des Expositions Luxexpo, Ministère des transports du Luxembourg
  4. Accès à l'aéroport - À l'avenir, en train
  5. Mobilité: Développer et réorganiser le train et le bus RTL, 19 avril 2012
  6. Examens territoriaux de l'OCDE - Luxembourg p. 73, 2007 (ISBN 92-64-03859-0)
  7. (it) « Atene, Lussemburgo e Trapani da Linate le novità Bt Alitalia », sur Missionline, (consulté le 7 octobre 2020).
  8. « Milan-Luxembourg avec Alitalia, dès le 4 décembre », sur L'essentiel (consulté le 7 octobre 2020).
  9. « EasyJet desservira Berlin à l’automne »,
  10. « Luxembourg-Bordeaux à partir d'avril 2018 », sur L'essentiel (consulté le 7 octobre 2020).
  11. « Luxair adds Brač En saison link in S18 », Routesonline (consulté le 16 novembre 2017)
  12. a et b « Luxair part en Islande, renforce la Croatie / Air Journal », sur Air Journal (consulté le 7 octobre 2020).
  13. routesonline.com - Luxair adds Iceland service in 2Q18 15 novembre 2017
  14. « Ryanair W17 new routes as of 05MAR17 », Routesonline (consulté le 5 mars 2017)
  15. « Ryanair débute ses nouveaux vols entre le Luxembourg et Toulouse », sur aero.fr (consulté le 7 octobre 2020).
  16. Jean-Michel HENNEBERT, « Un tunnel sous la rocade pour «plus de convivialité» »,
  17. « Compte rendu du procès de l'Affaire Luxair. », sur Site internet officiel de la justice luxembourgeoise.

Liens externes[modifier | modifier le code]