Cette page est semi-protégée.

QAnon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

QAnon est une théorie du complot d'extrême droite[1],[2],[3],[4],[5],[6] selon laquelle il existerait une conspiration secrète d'un prétendu « État profond » contre le président américain Donald Trump et ses partisans[7]. Elle a commencé le avec le premier message publié par Q sur 4chan[8].

Premier message de Q.

Contenu et influence

QAnon est fondé sur des déclarations cryptiques faites en ligne par un certain Q, lettre désignant toute personne habilitée au secret défense aux États-Unis[9]. L'identité et le statut réels de Q, supposé fonctionnaire — ou groupe de fonctionnaires — haut-placés, ne sont pas démontrés, mais font l'objet de spéculations chez ceux qui veulent croire à son autorité.

Q publie des messages régulièrement. Il publiait au début sur le forum anonyme américain 4chan puis a changé pour 8chan, et après sa fermeture forcée il s'est établi sur la nouvelle version du site, 8kun, où il continue de publier à ce jour. Ses messages sont authentifiés car un code unique (« tripcode») est attribué aux participants qui le souhaitent.

Les déclarations de Q postulent que le président des États-Unis Donald Trump travaille secrètement à « rendre le pouvoir au peuple »[10] et à démanteler, au sein de l'État profond, des cercles progressistes organisant notamment des activités pédophiles et du détournement de fonds publics. Les messages sont souvent écrits sous forme de suites de questions, Q incitant les Anons à faire leurs propres recherches tout en les guidant.

Q cite souvent la Bible et met en avant le fait que le monde est le terrain d'une guerre spirituelle du mal contre le bien, où certains très puissants agissent clairement contre le bien commun.

Certains messages ou « drops » ne sont pas signés Q mais Q+. Ceux-ci seraient écrits par Donald Trump lui-même.

  • Au cours de l'été 2018[11], des partisans de QAnon commencent à afficher publiquement leur appartenance dans des meetings du président Trump. Le de la même année, l'un des promoteurs du mouvement est pris en photo dans le bureau ovale avec le président[12].
    Le vice-président Mike Pence avec des policiers du SWAT dont l'un porte un patch « Q ».
  • Le 30 novembre 2018, le vice-président des États-Unis Mike Pence publie sur Twitter une photo de lui avec des policiers du SWAT du Comté de Broward, en Floride. L'un des quatre policiers porte un patch « Q - Question The Narrative » symbole du mouvement. Il supprimera la photo quelques heures plus tard[13].
  • Le 17 mars 2019, Donald Trump retweetait un message d'un membre ayant comme photo de profil une lettre Q[14], symbole du mouvement.
  • Depuis, de nombreuses autres coïncidences vues comme des indices par les Anons ont eu lieu, comme le retweet par Donald Trump le d'un mème où il est écrit « Nothing can stop what's coming », une phrase iconique de Q. Trump écrit en accompagnement « Qui sait ce que cela veut dire, mais ça me semble bien ! » (« Who knows what this means, but it sounds good to me! »)[15].
Q a utilisé la phrase « Nothing can stop what is coming » une quinzaine de fois avant que Trump ne la « retweete » le .

De nombreux sites recensent les publications de Q[16],[17].

Bien que le mouvement soit de plus en plus mentionné par les médias qui le présentent comme une théorie du complot, aucun journaliste n'a interrogé Donald Trump sur la véracité de QAnon, à la date du [18].

Contexte

Les propos suivants relatent l'histoire de Q telle que suggérée par Q et les « Anons » sur les lieux de discussion ou par des articles de presse. Ils ne font pas tous l'objet de consensus.

Les États-Unis seraient gangrénés par un titanesque réseau souterrain de criminels ayant accédé aux plus hauts postes dans différents domaines : politique, industrie et finance notamment. Ce réseau est appelé « l’État Profond » — Deep-State en anglais.

Des « patriotes » américains appartenant aux services militaires de renseignement décident d'établir secrètement un plan pour reprendre le contrôle de leur pays. Ce plan implique l'élection au poste de président des États-Unis d'un patriote travaillant avec eux en continu ou, si l'élection échoue, le dernier recours : un coup d'état mené par ces militaires[19]. Donald Trump ayant été élu, la première option se déroule actuellement et il applique le plan visant à éradiquer étape par étape le « Deep-State ».

Ainsi, Q serait la branche « communication » de ce projet de restructuration des États-Unis — et menant à terme à celle du monde entier — mené par des militaires. Ils seraient moins d'une dizaine à connaître Q. Le plan de ce projet aurait été planifié minutieusement pendant des années et continuerait à s'adapter aux évènements. Les militaires impliqués auraient choisi Donald Trump pour devenir président des États-Unis pour diverses raisons, notamment sa connaissance des hautes sphères américaines et son patriotisme inaltéré.

Le projet implique notamment :

  • le passage en justice de très nombreux politiciens américains qui auraient bénéficié grâce aux réseaux organisés de couverture de leurs crimes depuis des décennies ;
  • une obligation de transparence absolue des politiciens vis-à-vis du peuple ;
  • le contournement des médias traditionnels pour informer le peuple directement (Q donnant l'essentiel des informations pour les initiés sur 8kun, Donald Trump donnant les informations de manière plus lente et progressive au grand public sur Twitter principalement), la dissémination de la vérité concernant des sujets connus uniquement des hautes sphères mondiales ;
  • l'abolition de la Réserve fédérale des États-Unis (Fed) et le rétablissement du Gold Standard ;
  • l'abolition de la CIA, « agence scélérate hors de contrôle et irréparable » ;
  • le rétablissement de régimes politiques stables et indépendants dans des pays dont la situation est particulière comme la Corée du Nord, l'Iran et Israël, qui auraient tous trois des liens avec la CIA ;
  • la mise en avant de la foi chrétienne comme guide de la société.

Possible inspiration du mouvement

En 2018, le collectif italien Wu Ming, auteur en 1999 (sous le pseudonyme de Luther Blissett) du roman Q (traduit en français sous le titre L'Œil de Carafa, 2001), a fait observer[20] que QAnon s'inspirait en partie de ce texte.

Notes et références

  1. (en) David Neiwert, « Conspiracy meta-theory 'The Storm' pushes the 'alternative' envelope yet again », Southern Poverty Law Center,‎ (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2018)
  2. « The far right is struggling to contain Qanon after giving it life », sur NBC News
  3. « Pence shares picture of himself meeting a SWAT officer with a QAnon conspiracy patch », sur Washington Post
  4. South Florida Sun-Sentinel, « Broward SWAT sergeant has unauthorized 'QAnon' conspiracy patch at airport with VP, report says », sur Sun-Sentinel.com
  5. « What You Need to Know About Far-Right Conspiracy QAnon », sur Fortune
  6. (en-US) Kevin Roose, « Trump Rolls Out the Red Carpet for Right-Wing Social Media Trolls », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 17 juillet 2019)
  7. (en-US) Kaitlyn Schallhorn, « What is QAnon, the conspiracy theory group showing up to Trump rallies? », Fox News,‎ (lire en ligne, consulté le 7 août 2018)
  8. « /pol/ - Politically Incorrect » Thread #146981635 », sur archive.4plebs.org (consulté le 31 mars 2019)
  9. Qu’est-ce que « QAnon », le phénomène complotiste visible dans les meetings de Trump ? Thibaut Faussabry, Le Monde, 24 septembre 2018.
  10. (en-US) Paris Martineau, « The Storm Is the New Pizzagate — Only Worse », sur Intelligencer, (consulté le 13 mars 2020)
  11. (en) « What Is QAnon: Explaining the Internet Conspiracy Theory That Showed Up at a Trump Rally », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  12. (en) Kyle Feldscher, « QAnon-believing 'conspiracy analyst' meets Trump in the White House », CNN,‎ (lire en ligne)
  13. (en) Ben Feuerherd, « Pence posts, then deletes, photo of him posing with cop sporting QAnon patch », sur New York Post, (consulté le 31 mars 2019)
  14. « Q Research General #7342: Love Forward Edition », sur 8ch.net (consulté le 31 mars 2019)
  15. (en) « Trump retweets White House photo of him fiddling, says he doesn't know 'what this means' », sur theweek.com, (consulté le 13 mars 2020)
  16. « QMAP: Qanon Drops & POTUS Tweets », sur qmap.pub (consulté le 31 mars 2019)
  17. (en-US) « QAnon Posts & Drops › Latest Q Posts | The Great Awakening | CBTS », sur QAnonPosts.io (consulté le 31 mars 2019)
  18. « Qu'est-ce que «QAnon», le mouvement qui prend de l'ampleur parmi les supporters de Donald Trump ? », sur RT en Français (consulté le 12 avril 2019)
  19. (en-US) « QAnon is US Military Intelligence that recruited Trump for President to prevent Coup D’etat », sur Exopolitics, (consulté le 27 septembre 2019)
  20. « « Si un roman crée un tel tsunami, la littérature compte encore » », L'Humanité,‎ (lire en ligne)

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :