Make America Great Again

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Make America Great Again (littéralement « Rendre l'Amérique à nouveau grande », soit : Rendre sa grandeur à l'Amérique), parfois abrégé MAGA, est un slogan de campagne utilisé par des politiciens américains, le premier étant Ronald Reagan, lors de l'élection présidentielle de 1980[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Utilisation du slogan par Ronald Reagan[modifier | modifier le code]

« Rendons sa grandeur à l'Amérique », sur un badge pour la campagne présidentielle de 1980 de Ronald Reagan.

Le slogan a été créé en 1979[1] lorsque les États-Unis souffraient d'une détérioration de l'économie marquée par un chômage élevé et l'inflation[2].

Lors de la convention qui le voit être déclaré candidat du parti républicain en 1980, Ronald Reagan annonce dans son discours « For those who've abandoned hope. We'll restore hope, and we'll welcome them into a great national crusade to make America great again » (« Pour ceux qui ont abandonné l'espoir. Nous allons restaurer l'espoir, et nous allons les accueillir dans une grande croisade nationale pour rendre sa grandeur à l'Amérique »)[3],[4]. Il déclare également lors du Labor Day de cette même année « This country needs a new administration with a renewed dedication to the dream of America, an administration that will give that dream new life, and make America great again » (« Ce pays a besoin d'une nouvelle administration avec un dévouement renouvelé pour le rêve de l'Amérique, une administration qui donnera une nouvelle vie à ce rêve, et redonnera sa grandeur à l'Amérique »)[3],[5].

L'expression Let's Make America Great Again est alors apparue sur les badges et affiches du candidat Reagan lors de la campagne présidentielle de 1980[6].

Réutilisation de l'expression par Bill Clinton[modifier | modifier le code]

Le démocrate Bill Clinton utilise à son tour le slogan lors de l'annonce de sa candidature aux primaires du parti en vue de l'élection présidentielle de 1992, indiquant « I believe that together we can make America great again » (« Je crois qu'ensemble nous pouvons rendre sa grandeur à l'Amérique »)[3],[7],[8]. Durant la course pour la Maison-Blanche, il appelle également les électeurs à « rendre sa grandeur à l'Amérique en matière d'économie, d'éducation, et social » (« to make America great again economically, educationally, and socially »)[3],[9]. Il réutilise également l'expression lors d'un entretien télévisé[8].

Popularisation par Donald Trump[modifier | modifier le code]

Le slogan visible sur le pupitre de Donald Trump, en meeting à Las Vegas en .
Le candidat républicain portant une casquette Make America Great Again, très plébiscitée auprès de ses partisans.

Lors de sa campagne pour les primaires du Parti républicain puis pour l'élection présidentielle de 2016, Donald Trump reprend l'expression à son compte, comme référence à la présidence de Ronald Reagan[10],[11],[12],[13], popularisant le slogan dès le début de sa campagne[14], bien qu'il ait été utilisé dans les discours d'autres candidats pour les primaires du parti, comme Ted Cruz et Scott Walker. Il indique que l'idée lui est venue le , au lendemain de la réélection de Barack Obama[15], bien qu'il ait également déclaré à une autre reprise que l'idée datait de 2014, un an avant le début de sa campagne[3]. Trump prétend d'ailleurs être l'auteur du slogan et en a obtenu la marque déposée en , quelques semaines après le lancement de sa campagne[3],[16],[17].

Trump décline également le slogan lors de son discours à la Convention républicaine en , l'intronisant officiellement candidat du parti pour l'élection présidentielle : "We will make America strong again. We will make America proud again. We will make America safe again. And we will make America great again" (« Nous allons rendre sa force à l'Amérique. Nous allons rendre sa fierté à l'Amérique. Nous allons rendre sa sécurité à l'Amérique. Et nous allons rendre sa grandeur à l'Amérique »)[18],[19].

Le , au Capitole à Washington, il reprend de nouveau le slogan et ses déclinaisons pour terminer son premier discours en tant que président des États-Unis : « Together, we will make America strong again. We will make America wealthy again. We will make America proud again. We will make America safe again. And yes, together, we will make America great again. Thank you. God bless you. And God bless America » (« Ensemble, nous allons rendre sa force à l'Amérique. Nous allons rendre sa prospérité à l'Amérique. Nous allons rendre sa fierté à l'Amérique. Nous allons rendre sa sécurité à l'Amérique. Et oui, ensemble, nous allons rendre sa grandeur à l'Amérique. Merci. Que Dieu vous bénisse. Et que Dieu bénisse l'Amérique »)[20].

Deux jours avant de prêter serment, il annonce par ailleurs de façon théâtrale, au cours d'une interview au Washington Post, le slogan qu'il a choisi pour sa future campagne de réélection en 2020, Keep America Great! (« Préservons la grandeur de l'Amérique ! »), n'hésitant pas à interrompre l'entretien pour appeler son avocat afin que la marque soit déposée. Cette phrase est identique à la tagline du thriller de science-fiction horrifique American Nightmare 3 : Élections, sorti en 2016 (quatre mois avant son élection à la tête du pays) et dont le scénariste indiquait l'avoir choisie comme un clin d’œil au slogan de Trump[15],[21].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans La Parabole des talents, roman dystopique d'Octavia E. Butler publié en 1998 et qui se déroule en 2032, le sénateur Andrew Steele, dont les partisans s’assemblent afin de brûler des sorcières — ce qu'il condamne « dans un langage si doux que ses partisans étaient libres d’entendre ce qu’ils voulaient entendre » —, utilise le slogan : « Help us to make America great again[16],[22]. »

Le sénateur Armstrong, personnage du jeu vidéo Metal Gear Rising: Revengeance (2013), utilise le slogan dans une scène coupée du jeu ; il est un ex-patron, candidat à l'élection présidentielle américaine de 2020[23],[22].

En lien avec Donald Trump[modifier | modifier le code]

Affiche utilisée pour l'émission en podcast No Agenda, où le slogan figure sur une casquette portée par le président George Washington.
Parodie du logo de Wikipédia avec le texte satirique TRUMP wales - Make America Great Again!

L'expression a été utilisée par la série d'animation South Park, dans l'épisode Where My Country Gone? (épisode 2 de la saison 19, diffusée de septembre à décembre 2015), où un des partisans de M. Garrison, qui mène une campagne similaire à Donald Trump, tient une pancarte avec le slogan[24].

Pendant la campagne présidentielle américaine, le groupe Fall Out Boy détourne le slogan pour son album intitulé Make America Psycho Again (« Rendre l'Amérique de nouveau psychotique »)[25], tout comme l'humoriste David Cross pour son spectable Making America Great Again[26] et le concert de rock Make America Rock Again (« Rendre l'Amérique de nouveau rockeuse »)[27]. Ted Cruz a vendu des chapeaux indiquant Make Trump Debate Again (« Faire de nouveau débattre Trump »), en réponse à son boycott du débat du dans l'Iowa[28].

Lors des primaires républicaines de 2016, l'artiste Illma Gore (en) partage sur un réseau social un portrait de Donald Trump intitulé Make America Great Again, qui le représente nu avec un micropénis, ce qui vaut à l'artiste des menaces de poursuites judiciaires de la part de l'équipe du candidat[29],[30] et d'être agressée physiquement par un supporteur du candidat républicain[31]. Le tableau est ensuite exposé à la Maddox Gallery (en) de Londres.

À la même période, l'artiste Mindaugas Bonanu réalise une peinture sur le mur d'un petit restaurant de Vilnius, qui représente un baiser entre Donald Trump et Vladimir Poutine sur le modèle du célèbre baiser entre Léonid Brejnev et Erich Honecker ; sous le titre Make Everything Great Again, l'œuvre bénéficie d'une large communication virale[32].

L'humoriste John Oliver a usurpé le slogan dans un segment de son émission, invitant les téléspectateurs à « refaire de nouveau Donald Drumpf » (« Make Donald Drumpf Again »), en référence à l'ancien nom des ancêtres de Trump[33],[34]. Cet extrait de la chaîne HBO a récolté 85 millions de vues[34].

Pour le poisson d'avril de 2016, le Wikipédia anglophone annonce que le candidat Donald Trump a choisi le cofondateur de l'encyclopédie libre, Jimmy Wales, comme vice-président et modifie le logo pour l'occasion. Ce dernier sera réutilisé tel quel après l'élection présidentielle américaine de novembre 2016 sur le Wikipédia francophone pour son canular du .

Le , suite à l'annonce du président Trump du retrait des États-Unis de l'accord de Paris sur le climat, le président de la République française Emmanuel Macron fait deux allocutions, en français puis en anglais, pour faire part de sa volonté de poursuivre dans le monde les efforts concernant les changements climatiques, en finissant la seconde par une variante du slogan de campagne de son homologue américain : Make Our Planet Great Again (« Rendons sa grandeur à notre planète »)[35],[36].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b David Martosko, « EXCLUSIVE: Trump trademarked slogan 'Make America Great Again' just DAYS after the 2012 election and says Ted Cruz has agreed not to use it again after Scott Walker booms it TWICE in speech », sur Daily Mail,
  2. « Ronald Reagan’s Classic 1980 Campaign Poster Challenges Voters, “Let’s Make America Great Again” », Iagreetosee.com (consulté le 25 août 2015)
  3. a, b, c, d, e et f (en) Emma Margolin, « 'Make America Great Again' - Who Said It First? », sur NBCNews.com, (consulté le 25 janvier 2017)
  4. (en) Chris Mark Donovan, « Reagan at 1980 convention: "make America great again" », sur C-Span.org, (consulté le 25 janvier 2017)
  5. (en) « Liberty Park/Hope Campaign 80 (1980) », sur LivingRoomCandidate.org (consulté le 25 janvier 2017)
  6. Matt Taibbi, « Donald Trump Claims Authorship of Legendary Reagan Slogan; Has Never Heard of Google », Rolling Stone, (consulté le 27 janvier 2016)
  7. (en) « Bill Clinton: "Make America Great Again" », sur C-Span.org, (consulté le 25 janvier 2017)
  8. a et b (en) Jessica Chasmar, « Bill Clinton vowed to 'make America great again' in 1992, now says slogan is racist », sur WashingtonPost.com, (consulté le 25 janvier 2017)
  9. (en) « Clinton Campaign Speech - September 23, 1992 », sur C-Span.org (consulté le 25 janvier 2017)
  10. « Trump: The Last Time America Was Great Was During the Reagan Administration [VIDEO] », Daily Caller.com (consulté le 25 août 2015)
  11. « Presidential Politics, 20th Century Style: Reagan-Carter », MHHE.com (consulté le 25 août 2015)
  12. « Donald Trump trademarked "Make America Great Again" », Business Insider.com (consulté le 25 août 2015)
  13. « Trump Is No Reagan », Realclearpolitic.com (consulté le 25 août 2015)
  14. « Why Donald Trump has given up on the hat », The Washington Post, (consulté le 27 janvier 2016)
  15. a et b « VIDEO. Trump a déjà déposé son slogan de campagne pour 2020, piqué à un film d'horreur », sur 20minutes.fr, (consulté le 25 janvier 2017).
  16. a et b Lise Wajeman, « Donald Trump, entre réalité et fiction », sur Mediapart, (consulté le 6 janvier 2017).
  17. (en) Enrico Bonadio, « How Donald Trump trademarked the slogan ‘Make America Great Again’ », sur theconversation.com, (consulté le 25 janvier 2017).
  18. (en) « Donald J. Trump Republican Nomination Acceptance Speech », sur DonaldJTrump.com (consulté le 12 novembre 2016)
  19. (en) « Donald Trump's speech at the Republican convention, as prepared for delivery », sur CNN.com, (consulté le 12 novembre 2016)
  20. (en) « Inaugural address: Trump's full speech », sur CNN.com,
  21. Maxime Bourdeau, « Donald Trump est déjà prêt pour 2020 et a officiellement déposé "Keep America Great!" comme slogan de réélection », sur huffingtonpost.fr, (consulté le 25 janvier 2017).
  22. a et b (en) Maddie Crum, « A Dystopian Novelist Predicted Trump’s Campaign Slogan In The ‘90s », sur The Huffington Post.com, (consulté le 6 janvier 2017).
  23. (en) [vidéo] Make America Great Again sur YouTube
  24. « ‘South Park’ Depicts the Brutal Rape of Donald Trump », The Daily Beast (consulté le 25 septembre 2015)
  25. « Fall Out Boy Shares Disney 'Jungle Book' Cover, Plots Rapper-Filled Remix Album », Billboard, (consulté le 12 novembre 2015)
  26. Dan Snierson, « David Cross announces 'Making America Great Again!' nationwide stand-up tour », Entertainment Weekly, (consulté le 28 janvier 2016)
  27. http://loudwire.com/trapt-saliva-alien-ant-farm-more-make-america-rock-again-tour/
  28. Bradford Richardson, « Cruz sells 'Make Trump Debate Again' hats », The Hill, (consulté le 27 janvier 2016)
  29. « Un tableau de Donald Trump nu exposé à Londres », sur www.lemonde.fr, (consulté le 23 avril 2016).
  30. « Micro-pénis : l’artiste Illma Gore menacée de poursuites par Donald Trump », sur lesinrocks.com, (consulté le 23 avril 2016).
  31. « Primaires américaines : une artiste ayant représenté Trump nu agressée à Los Angeles », sur www.lemonde.fr, (consulté le 19 septembre 2016).
  32. Jean-Laurent Cassely, « Que signifie la peinture murale du baiser de Poutine et Trump ? », sur Slate, (consulté le 17 mai 2016).
  33. John Koblin, John Oliver Sells Out of 'Make Donald Drumpf Again' Caps, New York Times (March 8, 2016).
  34. a et b Julia Zorthian, John Oliver's 'Donald Drumpf' Segment Broke HBO Viewing Records, Time (31 mars 2016).
  35. « Trump se retire de l'accord de Paris : « Make our planet great again » rétorque Macron en anglais », sur LeParisien.fr, 1re juin 2017
  36. « Macron s'adresse en anglais aux Américains : « Make our planet great again » (vidéo) », sur LeSoir.be, 1re juin 2017