Dan Scavino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Dan Scavino
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
State university of New York college at Plattsburgh (en) (baccalauréat universitaire en lettres) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Bureau exécutif du président des États-Unis (depuis le ), campagne présidentielle de Donald Trump de 2016 (en), Galderma, The Coca-Cola Company, Trump National Golf Club Westchester (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaine
Parti politique

Daniel Scavino Jr. (né le 15 janvier 1976) est un conseiller politique américain. Il exerce entre 2016 et 2021 les fonctions de chef de cabinet adjoint de la Maison-Blanche pour les communications et directeur des réseaux sociaux[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Scavino est né à New York[3] et a grandi dans la région[4],[5]. En 1998, il obtient une licence en communication de l'université d'État de New York à Plattsburgh.

Pendant ses études, il travaille au Briar Hall Country Club (rebaptisé plus tard Trump National Golf Club Westchester) et, en 1992, il devient le caddie attitré de Donald Trump quand celui-ci vient à New York.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après un stage chez Disney[6], Scavino travaille dans l'industrie pharmaceutique (Galderma) avant de se voir proposer un poste de cadre au Trump National Golf Club Westchester, un club de golf appartenant au milliardaire américain Donald Trump[7]. Il en devient directeur général quatre ans plus tard. Il tente ensuite de monter sa propre entreprise de consultant, sans succès, avant de contacter Eric Trump, le fils du futur président, pour lui proposer ses services en cas de campagne présidentielle[6].

Campagne présidentielle de Trump[modifier | modifier le code]

Scavino participe à la campagne présidentielle de Donald Trump dès son démarrage en juin 2015. En février 2016, Trump le nomme directeur des réseaux sociaux.

Au cours du week-end du 4 juillet 2016, une controverse éclate lorsque le compte Twitter de Trump publie une image d'Hillary Clinton sélectionnée par Scavino, accompagnée d'un texte en forme d'étoile de David, et la baptisant la « candidate la plus corrompue de tous les temps ». Or l'image provient d'un forum antisémite et suprémaciste blanc. Devant la levée de boucliers, Scavino et son équipe se défend en disant que l'étoile est un "insigne de shérif", mais finit par supprimer le micromessage avant le republier avec une nouvelle image où un cercle remplace l'étoile[7].

À la Maison-Blanche[modifier | modifier le code]

Donald Trump, Scavino (deuxième à gauche), Ivanka Trump et le président exécutif du Forum économique mondial Klaus Schwab se rencontrent à Davos, en Suisse, en 2020

Avant même l'entrée en fonction du nouveau président, le 22 décembre 2016, Scavino est nommé directeur des réseaux sociaux de la Maison-Blanche[8].

En avril 2017, l'avocat Richard Painter accuse Scavino de violer la loi Hatch de 1939 qui interdit aux membres de l'administration de se livrer à des activités électorales. En effet, Scavino, de son compte Twitter personnel, a appelé à battre le député Justin Amash[9]. Scavino est blâmé par le Bureau fédéral du Conseil spécial : il a bel et bien enfreint la loi Hatch, de futures violations "pourraient entraîner d'autres mesures"[10].

Proche du président, Scavino est l'homme qui écrit les tweets de Trump.[11] Il est connu pour fréquenter des sources très politisées du Web, comme le forum conspirationniste « r / The_Donald »[12]. La chaîne de communication entre Trump et Scavino est connue : « quand les membres du cabinet estiment que le président doit prendre la parole sur un sujet, ils lui font passer un mémo avec le résumé de l’affaire, accompagné de plusieurs messages de 280 caractères écrits dans une langue proche de la sienne (grammaire peu sophistiquée, style grandiloquent, points d’exclamation, majuscules, etc.). Le président choisit la version qu’il préfère, lui apportant parfois des corrections, et la confie à Dan Scavino qui la saisit et l’envoie. »[13]

En 2018 et jusqu'à la fin du mandat présidentiel, Scavino est le plus ancien conseiller de l'administration Trump[14]. Si le projet d'une Bibliothèque présidentielle du président Trump voyait le jour, il est, en janvier 2021, pressenti pour en prendre la direction[15].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Daniel et Jennifer Scavino se sont mariés en 2000; ils ont deux enfants. Son épouse a demandé le divorce en janvier 2018[16].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Trump names Dan Scavino White House social media director », sur USA Today,
  2. (en-US) Maggie Haberman, « Dan Scavino Promoted as Meadows Shuffles White House Communications Team », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 10 janvier 2021)
  3. (en) Jennifer Mendelsohn, « How Would Trump’s Immigration Crackdown Have Affected His Own Team? », sur POLITICO Magazine (consulté le 10 janvier 2021)
  4. « Daniel Scavino Jr. turns from caddie into White House social media director », sur We the Italians (consulté le 10 janvier 2021)
  5. Michal Kranz, Pat Ralph, Grace Panetta, « Trump’s social media director Dan Scavino is the staffer who's been around the longest —and he started as Trump's caddie », sur Business Insider (consulté le 10 janvier 2021)
  6. a et b (en-US) Robert Draper, « The Man Behind the President’s Tweets (Published 2018) », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 11 janvier 2021)
  7. a et b Chris Moody, CNN Senior Digital Correspondent, Video by Alexander Rosen CNN, « How a golf caddie became Trump's campaign confidant », sur CNN (consulté le 10 janvier 2021)
  8. Dylan Byers, « Trump picks Sean Spicer as White House press secretary, Jason Miller as communications director », sur CNNMoney, (consulté le 10 janvier 2021)
  9. (en) Darren Samuelsohn et Rebecca Morin, « Trump aide accused of Hatch Act violation after urging Amash primary challenge », sur POLITICO (consulté le 10 janvier 2021)
  10. Gold, Matea, « White House social-media director Dan Scavino violated Hatch Act with tweet targeting GOP congressman », Washington Post,‎ (lire en ligne)
  11. (en-US) Nate Chute, « He writes Trump’s tweets and has been with Trump's campaign since day one », sur USA TODAY (consulté le 10 janvier 2021)
  12. (en) Rew Restuccia et Daniel Lippman, « ‘Get Scavino in here’: Trump’s Twitter guru is the ultimate insider », sur POLITICO (consulté le 10 janvier 2021)
  13. Laura Calabrese, Jeoffrey Gaspard et Pascal Froissart, Fake news rumeurs, intox... Stratégies et visées discursives de la désinformation, Paris, L’Harmattan, (lire en ligne), « “Trump to the media: Fake you!” Analyse d’une communication polémique sur Twitter (2009-2018) », p. 151-182
  14. (en-US) Robert Draper, « The Man Behind the President’s Tweets (Published 2018) », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 10 janvier 2021)
  15. Philip Rucker, Josh Dawsey et Ashley Parker, « Trump to flee Washington and seek rehabilitation in a MAGA oasis: Florida », The Washington Post,‎ (lire en ligne)
  16. (en) Yashar Ali, « Exclusive: Wife Of Top Trump Aide Dan Scavino Files For Divorce », sur HuffPost, (consulté le 10 janvier 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]