Carroll Quigley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quigley.
Carroll Quigley
Naissance
Boston
Décès (à 66 ans)
Washington, D.C.
Nationalité américain
Profession

Carroll Quigley (9 novembre 1910, Boston - 3 janvier 1977, Washington) est un historien américain et professeur d'histoire à l'Université de Georgetown de 1941 à 1976.

Biographie[modifier | modifier le code]

Quigley est né à Boston où il étudie par la suite et où il décroche deux diplômes et un doctorat d'histoire de la proche et très réputée université Harvard.

À l'Université de Georgetown, Quigley rejoint le Edmund A. Walsh School of Foreign Service où il enseigne les cours sur le développement de la civilisation. Il fait alors forte impression à celui qui sera son plus célèbre étudiant, le futur président américain Bill Clinton. Celui-ci évoquera l'influence que Quigley a eu sur lui dans son discours d'investiture à la Convention nationale démocrate de 1992.

En plus de ses travaux universitaires, Quigley est aussi consultant au Département de la défense des États-Unis, à l'United States Navy, à la Smithsonian Institution et au Select Committee on Astronautics and Space Exploration, venant d'être établi par la NASA.

Analyse de la finance internationale[modifier | modifier le code]

Selon Quigley, les puissances du capitalisme financier (1850-1932) ont pour ambition créer un système mondial de contrôle financier dans les mains du secteur privé capable de dominer le système politique de chaque pays et l'économie mondiale[1].

Livres[modifier | modifier le code]

en anglais[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

traduction en français[modifier | modifier le code]

  • Histoire secrète de l'oligarchie anglo-américaine [« The Anglo-American Establishment: From Rhodes to Cliveden »], Le retour aux sources,‎ , 450 p. (ISBN 978-2-35512-062-6), avec une préface de Pierre Hillard.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tragedy & Hope (1966), Carroll Quigley, éd. GSG & Associates, 1975, p. 324

Liens externes[modifier | modifier le code]

Livres