Pizzagate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de John Podesta, l'interprétation de ses courriels a conduit les partisans d'une théorie du complot à voir un code secret qui cacherait un réseau pédophile dans les hautes sphères américaines.

Le Pizzagate est une théorie conspirationniste prétendant qu'il existe un réseau de pédophilie autour de John Podesta, l'ancien directeur de campagne d'Hillary Clinton, par le biais de diverses interprétations et constructions, notamment en rapport avec une pizzeria et des courriels privés divulgués par WikiLeaks[1]. Cette théorie du complot a émergé sur internet, et particulièrement sur les sites 4chan et Reddit, en novembre 2016[2].

Cette théorie a rapidement été démontée par les services de police[3], et les médias américains[4],[5],[6]. Ces derniers ont par ailleurs souligné la rapidité et l’emprise que peuvent avoir des constructions collectives comme le Pizzagate sur le rapport qu’entretiennent les individus avec les faits et la vérité[7],[8],[9],[10],[11].

Genèse de la théorie[modifier | modifier le code]

La pizzeria Comet Ping Pong

Le , le Pizzagate débute par le tweet d’un certain David Goldberg, avocat à New York qui annonce que la police enquête sur des e-mails d’Anthony Weiner, politique américain membre du Parti démocrate, pour trouver les preuves d’un vaste réseau de pédophilie autour d'Hillary Clinton[12],[13] nommée « Lolita Express »[14]. Le , l’histoire atterrit sur le site TruePundit, avec une nouvelle source anonyme dans la police new-yorkaise. La boucle est bouclée quand le compte Twitter de David Goldberg reprend l’article de TruePundit, élaboré à partir d’une rumeur qu’il a lui-même lancée[15],[16].

Le , sur le site 4chan, en examinant les emails de John Podesta, publiés par WikiLeaks, un internaute découvre plusieurs messages adressés à James Alefantis, qui fait partie selon GQ des 50 personnes les plus influentes de Washington[17], gérant de la pizzeria Comet Ping Pong (en), un restaurant kid-friendly et qui est en outre l'ex-compagnon du journaliste David Brock[18]. Ces mails ont pour objet l’organisation d’une levée de fonds pour financer la campagne de Hillary Clinton.

Le , le hashtag Pizzagate apparait sur Twitter[13].

Éléments utilisés dans la théorie du complot du Pizzagate[modifier | modifier le code]

E-mails de Podesta[modifier | modifier le code]

Dans sa correspondance qui paraît anodine, John Podesta mentionne plusieurs fois les mots pizzas, fromages et pâtes. Herbert Sandler, un agent immobilier demande dans un message à John Podesta intitulé fromage « tu penses que je ferais mieux de jouer aux dominos sur du fromage ou sur des pâtes? »[19][réf. insuffisante].

Dans un autre courriel, Tony Podesta écrit à son frère « Mary n’est pas libre. Tu aimerais avoir une pizza pour une heure ? »[20][réf. insuffisante].

Un 4channer pro–Trump lit les nombreux messages et pense déchiffrer un code utilisé pour communiquer en toute discrétion. Cheese Pizza, dont l'acronyme est CP serait utilisé pour parler de Children Pornography[4]. Pizza désignerait une fille[21], domino pour domination, cheese signifierait petite fille, hot dog pour garçon, pasta pour petit garçon[22], glace veut dire gigolo et sauce pour orgie[23].

Allégation de pédophilie[modifier | modifier le code]

Cela fait des années que les Clinton sont accusés d'être mêlés à un trafic d'enfants car Bill Clinton a fréquenté dans les années 2000, Jeffrey Epstein, un banquier milliardaire condamné dans une affaire de prostitution impliquant une mineure de 14 ans[24],[25]

Le , Alex Jones déclare « quand je pense à tous les enfants qu'Hillary Clinton a personnellement assassiné et haché et violé, je n'ai aucune crainte de me lever contre elle »[13]. Il indique toutefois dans la phrase suivante qu'il ne fait pas référence à l'affaire mais aux «chrétiens morts avec son opération en Syrie, avec son opération en Libye »[26],[27]. Le 24 mars 2017 il présente toutefois ses excuses pour avoir compromis son site dans la diffusion de la rumeur et précise que « ni M. Alefantis, ni son restaurant Comet Ping Pong, n'ont été impliqués dans un quelconque trafic de personnes, comme le prétendaient certaines théories sur le Pizzagate[28] ».

Les internautes découvrent dans un article de Washington Life que Tony Podesta, le frère de John Podesta est un amateur des œuvres de la peintre serbe Biljana Djurdjevic[29], dont un des thèmes est les enfants dans des situations scabreuses. Le , jour de l'élection présidentielle américaine, Brittany Pettibone, auteur de romans de science-fiction tweete les dessins de Biljana Djurdjevic avec comme légende « un regard à l'intérieur de la maison de l'ami de Hillary Clinton Tony Podesta »[13].

Le , un internaute redécouvre le tweet d'Andrew Breitbart datant de 2011, où il s'interrogeait déjà sur les liens entre John Podesta et des réseaux pédophiles : « Je ne comprends pas comment Podesta n'est pas vu comme étant un défenseur de premier ordre qui couvre une opération d'esclave sexuels mineurs. »[30],[31]. Le Washington Post rapporte que des conspirationnistes se demandent si Andrew Breitbart a été assassiné par empoisonnement à l'arsenic[32], le à 43 ans pour avoir fait ces révélations[33].

L'enquête du FBI contre Anthony Weiner, l’ex-mari d’Huma Abedin, conseillère d’Hillary Clinton est un nouvel élément pour les internautes, car Anthony Weiner est accusé d'avoir envoyé des messages à caractère sexuel à une mineure[34].

Autres éléments mentionnés[modifier | modifier le code]

Le fait que James Alefantis ait posté sur Instagram une image d'un homme avec un t-shirt « J'aime L'Enfant »[4], ou encore l'affiche d'un concert qui s'est déroulé dans la pizzeria, considérée comme évoquant des scènes de pédophilie, constituent pour les communautés de Reddit et 4chan une preuve suffisante à l'appui de cette théorie du complot[35].

La carte des menus de Comet Pizza est illustrée avec deux raquettes de ping-pong qui rappelleraient un papillon, un symbole qui serait utilisé internationalement par les réseaux pédophiles[36].

Puis, des internautes font le lien entre le portrait-robot des suspects de la disparition de Madeleine McCann avec John Podesta et son frère[37].

Conséquences[modifier | modifier le code]

US v Welch Affidavit in Support of Criminal Complaint

Enquête et réactions[modifier | modifier le code]

John Podesta n'a fait aucun commentaire sur cette histoire[38].

Cette théorie a été rapidement sujette au debunking de journalistes du New York Times, de Fox News, ou encore des services de police du district de Columbia, ces derniers la qualifiant de « fictive »[39],[5], sans toutefois parvenir à mettre un terme à la propagation de ces fausses informations[40].

De nombreux médias occidentaux ont par ailleurs souligné la rapidité avec laquelle cette théorie, pourtant déjà dénoncée par des enquêtes journalistiques multiples, a su se développer sur les réseaux sociaux[4], et l’emprise que peuvent avoir des constructions collectives comme le Pizzagate sur le rapport aux faits, faisant le lien avec le concept d'ère post-vérité[41] dans le contexte de l'élection de Donald Trump[6].

Internationalisation de l'affaire[modifier | modifier le code]

Le , l'activiste lié à l'extrême droite Mike Cernovich (en)[42], tweete un article du New York Times (qui a été supprimé de leur site depuis) sur un réseau de pédophiles en Norvège, notamment composé de 51 personnes[43] dont des politiciens, d'un professeur et qui a été démantelé après un tuyau du FBI[44] avec le commentaire « Pizzagate partout dans le monde »[35].

En Turquie, les allégations ont été rapportées par les réseaux sociaux et les médias, tels que Sabah[45], Haber, Yeni Şafak[46], Akşam et Star. Un chroniqueur de The Daily Dot suggère que les autorités gouvernementales ont poussé cette histoire, après un récent scandale de violence sexuelle à l'égard des enfants, afin de détourner l'attention de la législation controversée sur le mariage des enfants[47].

Fusillade[modifier | modifier le code]

Le , Edgar Maddison Welch entre dans la pizzeria muni d'un fusil d'assaut AR-15, menace un employé avant de faire feu dans l'établissement[6]. Après son arrestation, Edgar Maddison Welch explique aux policiers « avoir fait le déplacement de Caroline du Nord pour « enquêter lui-même » et sauver des « enfants esclaves sexuels » qui se trouvaient dans l’établissement. Or il n’a trouvé « aucune preuve » et il s’est rendu sans résister[48]. Les partisans du pizzagate pensent qu'Edgar Maddison Welch ne serait qu'un acteur payé pour agir de la sorte pour clore cette histoire[49]. Le , Edgar Maddison Welch n'admet pas que ce qu'il avait lu en ligne était faux, mais reconnaît seulement qu'il n'y avait pas d'enfants « à l'intérieur de ce bâtiment »[50]. Le 22 juin 2017 il est condamné à quatre années de prison[51].

L'incident n'empêche pas la rumeur de continuer à se répandre et à prendre de l'ampleur. Ainsi Michael G. Flynn (en), le fils du conseiller à la sécurité nationale nommé par Donald Trump, Michael T. Flynn, tweete après la fusillade « Jusqu’à ce que le pizzagate soit prouvé faux, ça reste une info. La gauche semble oublier les mails de Podesta et les nombreuses "coïncidences" qui s’y trouvent[52] ». Cette nouvelle sortie lui vaut d'être exclu de l'équipe de Trump chargée d'assurer la transition du pouvoir[53].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Pizzagate: comment une folle rumeur a mêlé pédophilie et parti démocrate », LExpress.fr,‎ (lire en ligne)
  2. Luc Vinogradoff et Violaine Morin, « « Pizzagate » : d’une rumeur en ligne aux coups de feu dans une pizzeria », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  3. « Arrest Made in an Assault with a Dangerous Weapon (Gun): 5000 Block of Connecticut Avenue, Northwest | mpdc », sur mpdc.dc.gov (consulté le 14 décembre 2016)
  4. a, b, c et d Gregor Aisch, Jon Huang et Cecilia Kang, « Dissecting the #PizzaGate Conspiracy Theories », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  5. a et b « Conspiracy peddlers continue pushing debunked ‘pizzagate’ tale », miamiherald,‎ (lire en ligne)
  6. a, b et c (en) « How an Internet conspiracy theory led a gunman into a DC pizza parlor », Fox News,‎ (lire en ligne)
  7. « The lunacy of fake news », The Seattle Times,‎ (lire en ligne)
  8. « What the Pizzagate conspiracy theory borrows from a bogus satanic sex panic of the 1980s », sur Washington Post (consulté le 14 décembre 2016)
  9. (en) Dana Milbank, « In Trump’s America, ‘pizzagate’ could be the new normal », The Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne)
  10. Kate Samuelson, « What to Know About Pizzagate, the Fake News Story With Real Consequences », sur TIME.com (consulté le 14 décembre 2016)
  11. « Rumeur de la pizzeria : y aura-t-il un avant et un après ? », sur Rue89 (consulté le 8 janvier 2017)
  12. [1]
  13. a, b, c et d Pizzagate: From rumor, to hashtag, to gunfire in D.C. Washington Post du 6 décembre 2016
  14. Politique, pédophilie et désinformation : comment le «Pizza Gate» pourrit la vie d'un petit restaurant américain le Figaro du 6 décembre 2016
  15. Luc Vinogradoff et Violaine Morin, « « Pizzagate » : d’une rumeur en ligne aux coups de feu dans une pizzeria », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  16. « How The Bizarre Conspiracy Theory Behind "Pizzagate" Was Spread », BuzzFeed,‎ (lire en ligne)
  17. The 50 Most Powerful People in Washington GQ
  18. « Le pizzagate, dernière délirante théorie du complot anti-Clinton », Slate.fr,‎ (lire en ligne)
  19. [2]
  20. Wikileaks Email
  21. What is Pizzagate? The Hillary Clinton conspiracy theory that led to a man opening fire in a restaurant Independant du 5 décembre 2016
  22. Un tweet de 2011 alimente les théories sur l'existence d'un réseau pédophile à Washington RT du 30 novembre 2016
  23. Hillary Clinton à propos des suites des fausses informations: 'Des vies sont en danger' Le Vif du 9 décembre 2016
  24. « «Pizzagate»: Pédophilie, pizza et Clinton... Anatomie de la chaîne de la désinformation », 20minutes.fr,‎ (lire en ligne)
  25. États-Unis : le "Pizzagate" ou le triomphe des "fake news" Le Point du 7 décembre 2016
  26. (en) « Hillary Clinton Did Not ‘Personally Murder, Chop Up, Rape’ Children, Neither Has Anyone Produced Photo Evidence That She Raped A 9-Year-Old Girl [Debunked] », The Inquisitr News,‎ (lire en ligne)
  27. Fichier audio de l'émission d'Alex Jones du 4 novembre 2016
  28. Alex Jones présente ses excuses pour avoir alimenté la rumeur du "Pizzagate", Conspiracy Watch, 27 mars 2017
  29. Inside Homes: Private Viewing Washington Life du 5 juin 2015
  30. Reddit
  31. #Pizzagate Resurfaces an Old Anti-Semitic Slander Newsweek du 6 décembre 2016
  32. LAPD: Coroner’s Official May Have Died From Arsenic Poisoning CBS du 27 avril 2012
  33. Andrew Breitbart tweet before death adds fuel to online speculation of D.C. sex-trafficking ring Washington Post du 28 novembre 2016
  34. « Pizzagate » : d’une rumeur en ligne aux coups de feu dans une pizzeria Le Monde du 6 décembre 2016
  35. a et b Le pizzagate, dernière délirante théorie du complot anti-Clinton Slate du 23 novembre 2016
  36. The Age of Donald Trump and Pizzagate New-Yorker du 5 décembre 2016
  37. Cecilia Kang, « Dissecting the #PizzaGate Conspiracy Theories », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  38. Fake News Onslaught Targets Pizzeria as Nest of Child-Trafficking New York Times du 21 novembre 2016
  39. William Douglas and Mark Washburn The Charlotte Observer (TNS), « Religious zeal drives N.C. man in ‘Pizzagate’ », The Courier-Tribune (en),‎ (lire en ligne)
  40. Elisa Braun, « Politique, pédophilie et désinformation : comment le «Pizza Gate» pourrit la vie d'un petit restaurant américain », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  41. « Reality is trumped by lies, conspiracy theories and a post-factual president-elect », miamiherald,‎ (lire en ligne)
  42. http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2017/05/31/comment-le-meurtre-de-seth-rich-un-salarie-du-parti-democrate-a-mute-en-theorie-du-complot_5136496_4832693.html
  43. Norwegian police arrest 20 men in pedophile network probe Fox News du 20 novembre 2016
  44. Police break up massive Norwegian paedophilia ring The Local du 21 novembre 2016
  45. Skandalın adı: Pizzagate Mağdur: Çocuklar Sabah du 27 novembre 2016
  46. Küreselciler Pizzagate ile ifşa oldu Yeni Şafak du 22 novembre 2016
  47. How the alt-right's PizzaGate conspiracy hid real scandal in Turkey The Daily Dot du 23 novembre 2016
  48. Pizzagate: Un Américain venu «enquêter» sur la théorie du complot ouvre le feu dans le restaurant 20 Minutes du 6 décembre 2016
  49. Pizzagate : la rumeur qui a accouché d’une fusillade à Washington France 24 du 12 décembre 2016
  50. Pizzagate gunman refuses to dismiss online conspiracy theory claims about child sex ring Fox News du 8 décembre 2016
  51. (en) « Pizzagate Gunman Sentenced to Four Years in Prison », The Daily Beast,‎ (lire en ligne).
  52. «Pizzagate»: la rumeur complotiste débouche sur un coup de fusil , Guilaume Gendron, Libération, 5 décembre 2016
  53. Trump Fires Adviser’s Son From Transition for Spreading Fake News, Matthew Rosenberg, Maggie Haberman & Eric Schmitt, The New York Times, 6 décembre 2016

Articles connexes[modifier | modifier le code]