Southern Poverty Law Center

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Southern Poverty Law Center est une association américaine reconnue pour ses travaux de surveillance sur l'extrême droite et les associations (généralement d'extrême droite ou religieuses) prônant la haine aux États-Unis.

Elle est basée à Montgomery, capitale de l'Alabama, État du Sud des États-Unis. Elle a été fondée en 1971 par Morris Dees, Joseph J. Levin Jr. et Julian Bond[1].

Le SPLC a initialement plaidé pour un large éventail de questions concernant les droits civils. En 1979, il a commencé à lutter contre le Ku Klux Klan et d'autres groupes suprémacistes blancs avec une stratégie de plaidoirie innovante impliquant le dépôt de poursuites civiles en dommages et intérêts au nom des victimes des harcèlements, de menaces et de violence de ces groupes. Avec la baisse de ces groupes au fil des ans, le SPLC s'est impliqué dans d'autres causes des droits civils, telles que la ségrégation raciale institutionnelle, la discrimination fondée sur l'orientation sexuelle, les mauvais traitements des immigrants illégaux et la séparation de l'Église et de l'État.

Avec d'autres organisations de défense des droits civils, le SPLC fournit des informations sur les groupes de propagande haineuse au FBI. Le SPLC a été critiqué par les politiciens conservateurs et des médias pour sa liste des groupes de propagande haineuse (hate groups), et par plusieurs autres sources pour ses tactiques de collecte de fonds et l'importance de sa dotation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]