John Podesta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Podesta
John Podesta official WH portrait.jpg

John Podesta

Fonctions
Conseiller du Président
-
Chef de cabinet de la Maison-Blanche
-
Adjoint au chef de cabinet de la Maison-Blanche (en)
-
Evelyn S. Lieberman (en)
Steve Ricchetti (en)
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Formation
Knox College
Georgetown University Law Center (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Fratrie
Tony Podesta (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Distinctions
James Madison Award (en) ()
Prix Ansel Adams (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

John David Podesta (né le à Chicago, Illinois) est un homme politique américain du Parti démocrate originaire de l'Illinois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été le Chef de cabinet de la Maison Blanche de Bill Clinton entre 1998 et 2001.

Il est actuellement le président du Center for American Progress, un think tank basé à Washington.

Il devient en janvier 2014 Conseiller du président des États-Unis au sein de l'administration Obama[1].

Mails divulgués par Wikileaks[modifier | modifier le code]

Il est chargé de la campagne électorale de Hillary Clinton pour 2016. En octobre 2016, suite à un phishing intenté par des hackers sur son compte Gmail personnel, ses mails sont piratés[2] et publiés, ainsi que les pièces jointes (des textes en format doc et pdf, des enregistrements sonores en format mp3 et wav, et quelques vidéos en format mov et mp4) par Wikileaks[3], dès le 7 octobre 2016. Selon certains de ces mails, Podesta contribue au lancement d’un groupe catholique progressiste chargé d’infiltrer l’Église en vue de promouvoir un « Printemps catholique » s’opposant aux évêques américains à propos du remboursement obligatoire de la contraception par l’Obamacare. Parmi les volets de ce plan se trouvent les organisations Catholics in Alliance for the Common Good et Catholics United[4].

Le 13 février 2015 il indique, dans un échange de mails entre lui et l'astronaute Edgar Mitchell, que son plus grand échec de 2014 est de ne pas avoir assuré la divulgation des dossiers OVNI[5].

À cause de nouveaux mails publiés sur le net, John Podesta est touché par le Pizzagate, une théorie conspirationiste arguant de la possible existence d'un réseau de pédophilie autour d'Hillary Clinton.

Notes et références[modifier | modifier le code]