Jake Angeli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jake Angeli
Jake Angeli (Qanon Shaman), seen holding a Qanon sign (cropped).jpg
Jake Angeli en 2020.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Jacob Anthony Angeli ChansleyVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnoms
QAnon Shaman, Q Shaman, Yellowstone Wolf, Loan WolfVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Moon Valley High School (en)
Glendale Community College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Jake Angeli (né Jacob Anthony Angeli Chansley, probablement en 1988[1]), également connu sous le nom de « QAnon Shaman », « Q Shaman » et « Le loup de Yellowstone », est un théoricien du complot américain et un activiste d'extrême droite qui a participé en 2021 à la prise d'assaut du Capitole des États-Unis. Il est partisan du président Donald Trump ainsi que de la mouvance QAnon, un réseau partageant des théories du complot[2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Jake Angeli est né en 1988[1] et a étudié au Moon Valley High School de Phoenix. Sa mère se nomme Martha Chansley[4]. Interrogée sur les opinions de son fils, cette dernière a confié à la chaine ABC15 Arizona que, selon elle, il faut « beaucoup de courage pour être patriote », affirmant qu'il est un vétéran de la Marine américaine[5]. Avant d'être activiste politique, Angeli a travaillé comme acteur et voix off[6],[7].

Militant[modifier | modifier le code]

QAnon[modifier | modifier le code]

Angeli soutient Donald Trump[8],[9],[10] et assiste régulièrement à des rassemblements soutenant le mouvement conspirationniste QAnon[11] principalement à Phoenix en Arizona[12]. Lors des divers rassemblements dans cet État, il aurait été aperçu en train de hurler les dernières théories du complot proposées par QAnon et portant une pancarte indiquant « Q m'a envoyé »[13].

Avant d'assister à des rassemblements de l'extrême droite américaine, Angeli a été aperçu plusieurs fois en 2019 manifestant seul devant le Capitole de l'État de l'Arizona, soutenant diverses théories du complot[14]. Il a été signalé comme pratiquant chamanique alors qu'il participait à une manifestation contre le réchauffement climatique en Arizona[15]. Il a commencé à porter sa célèbre coiffe en fourrure sur la tête et sa peinture faciale afin d'attirer l'attention des passants pour pouvoir ensuite leur parler du mouvement QAnon et des « vérités alternatives », a-t-il déclaré au journal The Arizona Republic au début de l'année 2020[12]. En 2021, il surnomma sa tenue « la robe Chaman ».

Wotanisme[modifier | modifier le code]

Un tatouage très visible sur sa poitrine représente le valknut, typique de l'idéologie wotaniste. Cette idéologie prône une forme de paganisme, de néonazisme, un racisme et un suprémacisme blanc très radical[16],[17],[18].

Covid-19 et élection présidentielle[modifier | modifier le code]

Outre les apparitions aux rassemblements Trump, Angeli a protesté contre les mesures de confinement imposées en Arizona dues à la pandémie de COVID-19 de 2020 et a participé à la contestation concernant les résultats issus du décompte des voix pour l'élection présidentielle de 2020 en Arizona[12],[19] ; il a alors campé à l'extérieur du palais de justice du comté de Maricopa pendant toute la durée du décompte des voix en novembre 2020[20], puis a prononcé un discours lors d'un rassemblement à cette occasion le jour de l'annonce de la victoire du président élu Joe Biden. Selon lui, cette élection a été « truquée », il ne faut pas « croire ce mensonge, car les gagnants ont été pris la main dans le sac », ajoutant que Trump « gagnerait grâce à la Cour suprême », et que « si Trump a toujours l'air de perdre, il finit toujours par gagner »[21].

Invasion du Capitole[modifier | modifier le code]

Lors de la prise d'assaut du Capitole des États-Unis en 2021, il entre par effraction dans l'hémicycle du Sénat des États-Unis à l'intérieur du Capitole, vêtu de sa tenue « chamanique ». Celle-ci a été créée par Angeli lui-même, comprenant une coiffe en peau de coyote équipée de deux cornes de buffle et assortie à une peinture de guerre rouge, blanche et bleue. Angeli confie à la suite de la prise d'assaut du Capitole que : « le fait que cette bande de traîtres, accroupis derrière leur bureau et vêtus de masques à gaz se soient réfugiés dans leur bunker est une victoire pour moi ». En plus de ses vêtements inhabituels, plusieurs média spéculent sur les tatouages d'Angeli[22]. Il déclare que la police a d'abord condamné l'entrée du bâtiment à la foule, puis l'a ensuite laissée pénétrer à l'intérieur[23]. Depuis le , Angeli est enregistré comme personne d'intérêt auprès de la police de Washington DC[24]. Il est accusé d'intrusion violente (violent entry) et de conduite déplacée (disorderly conduct)[25]. Interviewé alors qu'il est recherché, Angeli confie qu'il pense n'avoir rien fait de mal, racontant à NBC : « J'ai seulement franchi une porte ouverte, moi[26]. »

Selon des médias de l’État d'Arizona, Angeli n'a pas d'antécédent criminel dans cet État[13].

Angeli est enregistré comme personne d'intérêt par la police de Washington DC, à la suite de sa participation à la prise d'assaut du Capitole des États-Unis le [24]. Le , Angeli déclare à une émission de radio de l'Arizona qu'il « n'est pas inquiet » des accusations retenues contre lui[26]. De fausses informations circulent sur Internet selon lesquelles Jake Angeli soutiendrait divers mouvements politiques comme Antifa ou Black Lives Matter[27],[2]. Le 9 janvier 2021, soit trois jours après l'émeute, Angeli est arrêté à la suite d'accusations fédérales[28],[29].

Il est alors inculpé, parmi des dizaines d'autres personnes impliquées dans l'invasion du Capitole[30],[31],[32].

Entré dans la salle du Sénat, Jacob Chansley a laissé une note sur l'estrade à l'attention de Mike Pence :

« Ce n’est qu’une question de temps, la justice arrive. »

Il tombe sous le coup d'une enquête criminelle. Le parquet fédéral américain écrit ainsi : « Des preuves solides, dont les propres paroles et actions de Chansley au Capitole, montrent que le dessein des émeutiers du Capitole était de capturer et assassiner des élus du gouvernement des États-Unis[33]. »

Il comparait le devant un tribunal fédéral[34].

Le 3 septembre 2021, il plaide coupable devant un tribunal fédéral de Washington, d'intrusion illégale et de conduite violente[35] grâce à cette reconnaissance de culpabilité, sa peine pourrait être réduite entre 41 et 51 mois de détention, moins les huit mois déjà passés derrière les barreaux[36]. Les procureurs fédéraux recommandent une peine de 51 mois de prison[37],[38]. Il est condamné le mercredi 17 novembre 2021 à 41 mois de prison[39].

Personnalité et psychologie[modifier | modifier le code]

Les procureurs fédéraux estiment que Jake Angeli souffre de problèmes d'addiction et présente des troubles psychologiques. Ils ajoutent notamment que « Chansley a parlé ouvertement de sa conviction qu'il est un extraterrestre, un être supérieur, et qu'il est ici sur Terre pour s'élever vers une autre réalité »[40]

Parmi plusieurs théories conspirationnistes, il affirme que les Alpes suisses abritent des bases secrètes pour créer des clones[41].

Il semble se nourrir uniquement de produits bio. Le 11 janvier, son avocat commis d'office exige que la prison lui fournisse une nourriture intégralement bio, car son client refuse de s'alimenter dans le cas contraire. La mère d'Angeli va dans le sens de son fils[42].

Théories conspirationnistes le concernant[modifier | modifier le code]

Mouvement Antifa et Black Lives Matter[modifier | modifier le code]

À la suite de l'émeute, des rumeurs ont circulé parmi les théoriciens du complot selon lesquelles Angeli serait associé au mouvement antifasciste Antifa[43] ou au mouvement antiraciste Black Lives Matter et aurait infiltré l'événement en tant que cinquième colonne[27]. Le 6 janvier, Angeli a répondu aux spéculations de l'avocat de la campagne de Trump, Me Lin Wood, dans un message sur son compte Twitter :

« M. Wood, je vous annonce que je ne suis pas membre du mouvement antifasciste Antifa ni du mouvement antiraciste Black Lives Matter. Je suis un soldat numérique de QAnon. Je m'appelle Jake et je marche avec la police, me battant justement contre le mouvement Black Lives Matter et Antifa[44],[45]. »

Le site Snopes enquête sur la plainte, concluant que Angeli n'est pas un activiste antifasciste mais un partisan confirmé de Donald Trump.

Gendre de Nancy Pelosi[modifier | modifier le code]

Il y a également des accusations selon lesquelles Angeli serait de connivence avec le gendre de Nancy Pelosi, Michiel Vos, car il aurait été vu sur une photo avec lui à l'extérieur du Capitole américain. À la suite de cela, Snopes écrit que Vos est en réalité journaliste pour la chaîne de télévision RTL 4 et que l'image est simplement tirée d'un reportage effectué par Vos a propos d'une manifestation pour l'émission RTL Boulevard (nl)[46].

Jamiroquai[modifier | modifier le code]

Des rumeurs ont aussi circulé selon lesquelles Jay Kay, le chanteur du groupe Jamiroquai, faisait partie de la manifestation, car celui-ci portait un bonnet de guerre amérindien lorsqu'il chantait durant ses concerts. Le lendemain de l'assaut du Capitole, Kay a publié une courte vidéo expliquant à ses fans qu'il n'était en aucun cas lié à cette manifestation, déclarant « ce n'était pas ma foule[14],[47]. » Angeli a alors été surnommé « le pseudo Jamiroquai » ou d'autres fois seulement « Jamiroquai » par certains utilisateurs sur les réseaux sociaux et les médias, expliquant que le terme « Jamiroquai » se retrouve en tendance sur plusieurs réseaux sociaux, accompagné de mèmes soulignant la similitude visuelle[48].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (es) « ¿Quién es Q-Shaman, el joven con cuernos que entró en el Capitolio? », euronews, (consulté le ).
  2. a et b (en) McCarthy, « Face-painted man in horned fur cap at Capitol riot supports Trump and QAnon, not antifa », Politifact (consulté le ).
  3. (es) « El asaltante disfrazado de búfalo, un partidario de Trump que defiende la conspiración QAnon », ABC, (consulté le ).
  4. « Multiple "QAnon Shaman" videos resurface after Jake Angeli leads siege of Capitol », Newsweek, (consulté le ).
  5. « Mom of furry-hatted Capitol rioter from Arizona defends his patriotism », KNXV, (consulté le ).
  6. Séverine Pierron, « Jake Angeli, sous le costume, le néo-nazi », sur Slate.fr, (consulté le ).
  7. « Jake Angeli : complotiste d’opérette », sur Journal L'Union, (consulté le ).
  8. Johnson, « Jake Angeli: The 'QAnon shaman' from Arizona at the heart of the Capitol riots », The Telegraph, .
  9. « Horned, shirtless man at the Capitol demonstration identified », ABC News 8, .
  10. Snow, Goldman et Pane, « Biden win sparks smattering of protests; most stay peaceful », Daily Herald, Chicago, (consulté le ).
  11. « Qui est « Q Shaman », le manifestant pro-Trump à la coiffe à cornes vu lors des violences au Capitole ? », sur L'Obs (consulté le ).
  12. a b et c Ruelas, « Longtime Arizona QAnon supporter in horned helmet joins storming of U.S. Capitol », The Arizona Republic, (consulté le ).
  13. a et b (en) Erica Stapleton, « Jake Angeli: The story behind the horned Arizona protester in the Capitol unrest », sur KBMT, .
  14. a et b « Jamiroquai singer Jay Kay denies being at D.C. riot: 'I wasn't with all those freaks' », New York Daily News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. « Hundreds march in Arizona in solidarity with climate strikes around the world », AZ central (consulté le ).
  16. « Q Shaman : que veulent dire cette toque et ces tatouages ? », sur L'Obs (consulté le ).
  17. « États-Unis: les images de l'envahissement du Capitole par des manifestants pro-Trump », sur BFMTV (consulté le ).
  18. « Capitole envahi. Qui est Jake Angeli, le « Chaman » complotiste, photographié sous la coupole ? », Ouest France,‎ (lire en ligne).
  19. (en) « Hundreds gather outside state Capitol to protest Ducey stay-at-home order », AZ central (consulté le ).
  20. (en) « Scenes from Election Protests in Maricopa County Arizona », Time, (consulté le ).
  21. (en) « Biden win sparks smattering of protests; most stay peaceful », Daily Herald, (consulté le ).
  22. (de) « Jake Angeli: Wer ist der Mann mit den Büffelhörnern? », welt, (consulté le )Löwe, « Jake Angeli: Was über den "QAnon-Schamanen" aus dem US-Kapitol bekannt ist - DER SPIEGEL - Stil », Der Spiegel (consulté le ).
  23. (en) « Faces of extremism: the rioters behind the attack on the US Capitol », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  24. a et b (en) « Jake Angeli: The story behind the horned Arizona protester in the Capitol unrest », KVOA, (consulté le ).
  25. (en-GB) « 'QAnon Shaman' Jake Angeli charged over pro-Trump riots », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  26. a et b (en) Rich Schapiro et Michael Kosnar, « Capitol rioter in horned hat gloats as feds work to identify suspects », sur NBC News, (consulté le ).
  27. a et b (en) MacGuill, « Was Capitol Rioter in Horns and Furs an Antifa Instigator Who Took Part in BLM Protests? », Snopes, (consulté le ).
  28. (en) « Three Men Charged in Connection with Events at U.S. Capitol », United States Department of Justice, (consulté le ).
  29. « Jake Angeli, Adam Johnson… plusieurs figures des violences au Capitole arrêtées et inculpées », sur L'Obs (consulté le ).
  30. « Emeutes au Capitole : plusieurs figures des violences au Congrès arrêtées et inculpées », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  31. Le Point magazine, « États-Unis : de nouvelles inculpations après les violences au Capitole », sur Le Point, (consulté le ).
  32. « Intrusion au Capitole : plusieurs figures inculpées, dont l’homme à la tête de bison », sur LA VDN, (consulté le ).
  33. Le Monde avec AFP et Reutersl, « Certains émeutiers du Capitole voulaient “capturer et assassiner des élus”, selon le parquet fédéral américain », sur lemonde.fr, Le Monde, (consulté le ).
  34. « Plusieurs figures de l’émeute au Capitole arrêtées et inculpées », sur Le Devoir (consulté le ).
  35. https://www.7sur7.be/monde/le-chaman-qanon-de-l-assaut-du-capitole-plaide-coupable~ae8a55f0/
  36. Le Point magazine, « Invasion du Capitole : le « chaman » QAnon plaide coupable », sur Le Point, (consulté le )
  37. (en) « Prosecutors Want to Make an Example of the QAnon Shaman », sur www.vice.com (consulté le )
  38. « Quatre ans de prison requis contre "l'homme aux cornes" de l'assaut du Capitole », sur Europe 1 (consulté le )
  39. « Assaut du Capitole : Jake Angeli, plus connu comme le "chaman des QAnon", condamné à plus de 3 ans de prison », sur LCI (consulté le )
  40. « Un des émeutiers du Capitole suspecté d'avoir voulu «capturer et assassiner des élus» », sur lefigaro.fr (consulté le ).
  41. « Assaut du Capitole – La Suisse crée des clones dans les Alpes, assure “Q Shaman” », sur 24 heures (consulté le ).
  42. Arthus VAILLANT, « Jake Angeli, le pro-Trump qui a participé à l’invasion du Capitole, exige de manger bio en prison », Ouest France,‎ (lire en ligne).
  43. « Non, cet émeutier qui est entré dans le Capitole n’est pas un « antifa » », sur 20minutes.fr (consulté le ).
  44. USAwolfpack tweet, January 6, 2021.
  45. (en) Ewan Palmer, « 'QAnon Shaman' Who Stormed Capitol Denies He Is Antifa as Conspiracy Theorists Turn on Him », Newsweek,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  46. Voir sur snopes.com.
  47. Tyler McCarthy, « Jamiroquai lead singer Jay Kay denies he was at Capitol riots after fans mistake him for man in horned helmet », Fox News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  48. (en) Candace Sutton, « Horned man who stormed the Capitol revealed as actor and hardcore Trumpist », News.com.au,‎ (lire en ligne, consulté le ).