Preuschdorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Preuschdorf
Preuschdorf
Une maison à colombages.
Blason de Preuschdorf
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Bas-Rhin
Arrondissement Haguenau-Wissembourg
Intercommunalité Communauté de communes Sauer-Pechelbronn
Maire
Mandat
Dominique Pfeiffer-Rinie
2020-2026
Code postal 67250
Code commune 67379
Démographie
Gentilé Preuschdorfois [1]
Population
municipale
896 hab. (2019 en diminution de 4,88 % par rapport à 2013)
Densité 118 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 56′ 46″ nord, 7° 47′ 56″ est
Altitude Min. 157 m
Max. 446 m
Superficie 7,57 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Reichshoffen
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Preuschdorf
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Preuschdorf
Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin
Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Preuschdorf
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Preuschdorf

Preuschdorf est une commune française située dans la circonscription administrative du Bas-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace et fait partie du parc naturel régional des Vosges du Nord.

Géographie[modifier | modifier le code]

Preuschdorf.

Géologie[modifier | modifier le code]

De la source des Hélions II, captée par forage à 1 146 m de profondeur, sourd par écoulement naturel à 70 °C pour un débit de 330 litres par minute une eau chlorurée sodique. Le résidu à sec est de 20,88 grammes par litre. Il y a des traces importantes de lithium, strontium, brome, iode et fluor, caractéristiques du Trias.

Depuis le Hochwald (en) à l'ouest, constitué de terrains triasiques, l'eau chemine vers l'est, s'enfonce à la faveur de la faille rhénane et finit son parcours dans les grès du Buntsandstein et les calcaires du Muschelkalk[2].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Preuschdorf est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5]. La commune est en outre hors attraction des villes[6],[7].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (61,4 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (60,9 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (38,5 %), forêts (30,1 %), prairies (12,5 %), cultures permanentes (10,4 %), zones urbanisées (8,5 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

Cité dès 719 sur des actes de l'abbaye de Wissembourg, le village dépendait au Moyen Âge des Landgraves de Basse-Alsace. Après avoir été racheté par les Seigneurs de Lichtenberg en 1332, il passa successivement sous la tutelle des seigneurs de Deux-Ponts-Bitche, des Hanau-Lichtenberg puis sous celle de la famille de Hesse-Darmstadt. Après la Révolution, le village fut rattaché au canton de Wœrth.

En 1520, le village apparaît sous le nom de Preussdorf, en 1550 sous celui de Preissdorf et Pestdoit en 1552. En 1534, le bailliage de Wœrth fut attribué au comte de Jacques de Deux-Ponts-Bitche et Lichtenberg.

Entre 1626 et 1667, il y a eu une forte variation de la population. En 1641, il n'y a plus que sept habitants.

En 1665, Johann Bauernheim du pays de Bade est pasteur, il aida au développement de la culture des arbres fruitiers dans la région.

En 1817, il fallait encore un passeport délivré par la Police Générale de France pour pouvoir émigrer dans un autre canton.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Preuschdorf

Les armes de Preuschdorf se blasonnent ainsi :
« Tiercé en pairle : au premier d'argent au lion de sable, à la bordure de gueules, au deuxième d'azur à la clef d'or, au troisième de gueules au col de cygne arraché d'argent. »[10].


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 2008 Guy-Dominique Kennel[11] UMP Conseiller général
avril 2008 avril 2014 Évelyne Fischer[12]    
avril 2014 mai 2020 Stéphane Wernert Sans étiquette  
mai 2020 En cours Dominique Pfeiffer-Rinie [13]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[15].

En 2019, la commune comptait 896 habitants[Note 2], en diminution de 4,88 % par rapport à 2013 (Bas-Rhin : +2,76 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
406501578806819752717749684
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
616643642621625652662673713
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
711707689753858848863891850
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
834810864882875869926938962
2015 2019 - - - - - - -
920896-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église simultanée Saint-Adelphe.

Preuschdorf est l'une des quelque 50 localités d'Alsace dotées d'une église simultanée[18].

  • Monument aux morts

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.habitants.fr/bas-rhin-67
  2. Terroirs et thermalisme de France de Jean Ricour; édition BRGM. Juin 1992
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  9. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  10. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.labanquedublason2.com (consulté le ).
  11. [PDF] Liste des maires au 1er avril 2008 sur le site de la préfecture du Bas-Rhin.
  12. [PDF] Rapport de l'assemblée générale annuelle du 19 décembre 2008 de l'« association des maires du département du Bas-Rhin » « Copie archivée » (version du 9 avril 2012 sur l'Internet Archive).
  13. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  18. Bernard Vogler, « Liste de localités ayant de nos jours une église simultanée », in Antoine Pfeiffer (dir.), Protestants d'Alsace et de Moselle : lieux de mémoire et de vie, SAEP, Ingersheim ; Oberlin, Strasbourg, 2006, p. 298 (ISBN 2-7372-0812-2).

7. Meyer M. : Preuschdorf-Dieffenbach anno 1717 . Elsassland,18,1938,365-372

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :