Jennifer Doudna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jennifer Doudna
Professor Jennifer Doudna ForMemRS.jpg
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Jennifer Anne DoudnaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Directeur de thèse
Distinctions
Liste détaillée
Tang Prize (en)
Alan T. Waterman Award (en) ()
Prix Paul Janssen pour la recherche biomédicale (en) ()
Lurie Prize in Biomedical Sciences (en) ()
Gabbay Award (en) ()
Prix Princesse des Asturies de la recherche scientifique et technique (d) ()
Prix Gruber pour la génétique (en) ()
Breakthrough Prize in Life Sciences ()
Prix Massry (en) ()
BBVA Foundation Frontiers of Knowledge Award (en) ()
Prix L'Oréal-UNESCO pour les femmes et la science ()
Prix ​​HP Heineken de biochimie et de biophysique ()
Prix Dickson de médecine (d) ()
Prix Gairdner ()
Prix Paul-Ehrlich-et-Ludwig-Darmstaedter ()
Prix Alpert de la Warren Alpert Foundation (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Jennifer Anne Doudna, née le 19 février 1964, est professeure de biochimie et de biologie moléculaire à l'université de Californie à Berkeley[1],[2]. Spécialiste de l'ARN, elle fait depuis 1997 partie des investigateurs soutenus par le Howard Hughes Medical Institute[3]. Elle est membre de l'Académie américaine des sciences[4] depuis 2002.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jennifer Doudna a grandi dans l'État de Hawaï. Ses parents sont des universitaires spécialisés dans les sciences humaines, avec un intérêt particulier pour l'astronomie, la géologie et la biologie. Elle découvre la pratique concrète de la recherche scientifique au contact de Don Hemmes, ami de la famille et professeur de biologie à l'université d'Hawaï[5].

Formation[modifier | modifier le code]

Jennifer Doudna est détentrice d'une licence en chimie, obtenue au Pomona College (en) en 1985. Sa thèse de doctorat en biochimie, centrée sur l'étude des ribozymes, a été menée à l'université Harvard sous la direction de Jack Szostak. Par la suite, elle a effectué un postodoctorat en collaboration avec Thomas Cech, à l'université du Colorado à Boulder[6].

Travail et contributions scientifiques[modifier | modifier le code]

En 2012, en collaboration avec Emmanuelle Charpentier, Jennifer Doudna a mis au point la technique d'édition génomique CRISPR-Cas9[7]. Grâce à cette découverte, les deux chercheuses ont conjointement reçu de nombreux et prestigieux prix scientifiques. Elles sont toutes les deux pressenties pour recevoir le prix Nobel de chimie[8].

Entreprises[modifier | modifier le code]

À la suite de la découverte de CISPR-Cas9, Jennifer Doudna a participé à la création de plusieurs entreprises destinées à exploiter cette technique[9],[10] :

  • Caribou Biosciences, créée 2011
  • Editas Medicine, créée en 2013 à Boston avec le chercheur Feng Zhang et qu'elle a quitté en 2015
  • Intellia Therapeutics, créé à Cambridge avec Luciano Marrafini en 2015

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Jennifer Doudna | American biochemist », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 2 février 2016).
  2. Andrew Pollack, « Jennifer Doudna, a Pioneer Who Helped Simplify Genome Editing », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne).
  3. « Scopus preview - Scopus - Author details (Doudna, Jennifer A.) », sur www.scopus.com (consulté le 2 février 2016).
  4. « Jennifer A. Doudna | » (consulté le 23 septembre 2016).
  5. a et b M. Marino, [Biography of Jennifer A. Doudna http://www.pnas.org/content/101/49/16987.full], Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, 2004
  6. A. Pollack, Jennifer Doudna, a Pioneer Who Helped Simplify Genome Editing, The New York Times, le 11 mai 2015
  7. (en) Martin Jinek et al., « Programmable dual-RNA-guided DNA endonuclease in adaptive bacterial immunity. », Science, vol. 337, no 6096,‎ , p. 816-821 (PMID 22745249, DOI 10.1126/science)
  8. S. Connor, Scientists' hopes to win Nobel prize for gene-editing technique at risk over patent dispute, Independent, le 2 octobre 2015
  9. N. Herzberg et H. Morin, Jennifer Doudna : «?Il est trop tôt pour éditer génétiquement des humains?», Le Monde, le 22 mars 2016
  10. N. Herzberg et H. Morin, La guerre des brevets, Le Monde, le 8 août 2016

Liens externes[modifier | modifier le code]