Walter Gilbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Walter Gilbert (né le ) est un biochimiste, médecin, pionnier de la biologie moléculaire et entrepreneur américain. Il est colauréat avec Frederick Sanger de la moitié du prix Nobel de chimie de 1980[1] dont il est le plus ancien lauréat en vie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Walter Gilbert

Gilbert naît à Boston dans le Massachusetts. Il étudie à la Sidwell Friends School, l'université Harvard et l'université de Cambridge. Avec Allan Maxam (en) il développe une nouvelle méthode du séquençage de l'ADN[2]. Son approche pour tenter la première synthèse de l'insuline a échoué devant celle de Genentech qui a préféré utiliser un gène construit à partir des nucléotides plutôt qu'à partir d'une source naturelle.

Frederick Sanger et lui sont colauréats de la moitié du prix Nobel de chimie de 1980 (l'autre moitié a été remise à Paul Berg) « pour leurs contributions à la détermination des séquences de base dans les acides nucléiques[1] ». Gilbert est aussi l'inventeur du nom « hypothèse du monde à ARN », le concept ayant été proposé par Carl Woese en 1967.

Gilbert est cofondateur de Biogen. Il est connu pour son apport à la controverse sur le sida, thèses dont il se serait éloigné par la suite[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for their contributions concerning the determination of base sequences in nucleic acids » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Chemistry 1980 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 25 août 2010
  2. Maxam AM, Gilbert W., A new method for sequencing DNA, Proc Natl Acad Sci U S A. 1977 Feb;74(2):560-4.
  3. http://www.aidstruth.org/documents/Nobel-Denial.pdf

Liens externes[modifier | modifier le code]