John Warcup Cornforth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Warcup Cornforth ( à Sydney, Australie - [1]) est un chimiste australien. Il a reçu la moitié du prix Nobel de chimie en 1975[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Cornforth est sourd depuis sa jeunesse, à cause d'une otosclérose. Malgré sa maladie, il commença des études de chimie organique à l'âge de 16 ans à l'université de Sydney. En 1937 à l'âge de 20 ans, il termina ses études avec mention. Un an plus tard, il obtint une bourse, tout comme sa future femme Rita Harradence, à Oxford auprès de Robert Robinson. Peu après le début de sa bourse, la seconde guerre mondiale éclata. Marqué par cette guerre, Cornforth orienta principalement ses recherches sur les aspects chimiques de la pénicilline.

En 1975, Cornforth reçut le prix Nobel de chimie (il le partage avec Vladimir Prelog) « pour ses travaux sur la stéréochimie des réactions catalysées par des enzymes[2] ».

Cornforth était membre de la Royal Society depuis le 19 mars 1953[3]. Il continua longtemps ses recherches à l'université du Sussex.

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]