K. Barry Sharpless

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
K. Barry Sharpless
Barry Sharpless 02.jpg
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
Karl Barry SharplessVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Drapeau : États-Unis américain
Domiciles
Formation
Université Harvard
Dartmouth College (baccalauréat universitaire) (-)
Friends' Central School (en) (diplôme d'études secondaires (en)) (jusqu'en )
Université Stanford (Philosophiæ doctor) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Directeur de thèse
Eugene van Tamelen (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Influencé par
Site web
Distinctions
Prix Nobel de chimie ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
Bourse Guggenheim
Récompense pour un travail original en chimie organique synthétique de la société américaine de chimie (d) ()
Prelog Medal (d) ()
Prix Scheele (en) ()
Arthur C. Cope Award ()
Prix du centenaire de la Royal Society of Chemistry ()
King Faisal International Prize in Science ()
Prix Harvey ()
NAS Award in Chemical Sciences ()
Chirality Medal (en) ()
Médaille Benjamin-Franklin ()
Prix Nobel de chimie ()
Prix Wolf de chimie ()
F. A. Cotton Medal (d) ()
Médaille Priestley ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Renommé pour

Karl Barry Sharpless ( à Philadelphie, États-Unis) est un chimiste américain et actuellement professeur de chimie au prestigieux Institut de recherche Scripps de San Diego. Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de chimie de 2001[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires à la Friends Central School (Philadelphie, en Pennsylvanie), K. Barry Sharpless poursuit ses études supérieures au Dartmouth College (Hanover, New Hampshire) et passe son B.A. en 1963. Il obtient ensuite un Ph.D. en 1968 sous la direction du professeur E. E. van Tamelen à l'université Stanford (Palo Alto, en Californie)[2].

Après deux stage post-doctoraux à l'université Stanford dans le groupe de J. P. Collman (1968) et à l'université Harvard dans le groupe de K. Bloch (1969), il rejoint le Massachusetts Institute of Technology (MIT) en 1970 où il enseigne jusqu'à la fin de l'année 1980 (chaire de chimie Arthur C. Cope de 1987 à 1989). Durant cette période il enseignera aussi à l'université Stanford de 1977 à 1980.

Depuis 1990, il occupe la chaire de chimie W. M. Keck à l'Institut de recherche Scripps. Il est l'auteur de plus de 350 publications scientifiques.

Il est membre de l'Académie nationale des sciences depuis 1985[3] et de l'Académie américaine des arts et des sciences depuis 1984[4].

Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de chimie de 2001 (l'autre moitié a été remise à William Standish Knowles et à Ryōji Noyori) « pour ses travaux sur la catalyse chirale de réactions d'oxydation[1] ». De ces études ont résulté la réaction dite réaction de Sharpless qui permet la dihydroxylation asymétrique des alcènes et l'époxydation asymétrique des alcools allyliques.

Il est marié à Jan Dueser depuis le et est père de trois enfants, Hannah (né en 1976), William (né en 1978) et Isaac (né en 1980)[5].

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Prix de l'American Chemical Society

  • Award for Creative Work in Organic Synthesis (1983)
  • Arthur C. Cope Scholar (1986)
  • Harrison Howe Award, Rochester Section (1987)
  • Remsen Award, Maryland Section (1989)
  • Arthur C. Cope Award (1992)
  • San Diego Scientist of the Year, San Diego Section (1992)
  • Roger Adams Award in Organic Chemistry (1997)
  • Richards Medal, Northeastern Section (1998)
  • Carothers Award, Delaware Section (1999)
  • Médaille William-H.-Nichols (2006)

Autres prix

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]