Walter Kohn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant  un physicien
Cet article est une ébauche concernant un physicien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Walter Kohn
Description de cette image, également commentée ci-après

Walter Kohn en 2012.

Naissance
Vienne (Autriche)
Décès (à 93 ans)
Santa Barbara (Californie)
Nationalité Drapeau : États-Unis américaine
Champs Physique, chimie
Renommé pour Travaux sur la densité électronique
Distinctions Prix Nobel de chimie 1998

Walter Kohn ( à Vienne en Autriche à Santa Barbara en Californie[1]) est un physicien autrichienne naturalisé américain, d'origine juive. Il est lauréat du prix Nobel de chimie de 1998[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Walter Kohn est le fils de Salomon Kohn, qui avait une affaire de cartes postales artistiques et de Gittel Rappaport[3]. Il émigre en Angleterre au lendemain de l'annexion de l'Autriche par le gouvernement nazi grâce à l'opération Kindertransport mené par le Royaume-Uni, mais ses parents furent assassinés par les nazis. Walter Kohn est envoyé au Canada en juillet 1940 par le gouvernement britannique. Après quelques années de résidence dans le pays, il intègre l'université de Toronto pour ses études de mathématiques conclues par son master en 1946. Il obtient une thèse de physique de l'université Harvard en 1948 avec ses travaux réalisés auprès de Julian Schwinger.

Après un court post-doc fait à Copenhague, il commence sa carrière de chercheur à la Université Carnegie-Mellon de 1950 à 1960. En 1957, refusant la nationalité canadienne, il est naturalisé américain. En 1960, il obtient un poste statutaire à l'Université de Californie à San Diego où il dirigera un chaire de physique jusqu'en 1979. Il devient alors le premier directeur de l'Institut Kavli de physique théorique à Santa Barbara puis en 1984 le directeur du département de physique de l'Université de Californie dans la même ville, où il poursuit sa carrière jusqu'à sa retraite. Il participera dans cette université a l'etablissement d'un programme sur l'étude du judaisme.

En 2010, il est professeur émérite de l'université de Californie à Santa Barbara.

Apports scientifiques[modifier | modifier le code]

Walter Kohn a joué un rôle important dans le développement de la théorie de la fonctionnelle de la densité, qui a permis d'incorporer des effets de la mécanique quantique dans la densité électronique (plutôt que par sa fonction d'onde). Cette simplification informatique a conduit à de nombreuses explications et est devenue un outil essentiel pour les matériaux électroniques et pour leur structure atomique et moléculaire.

Pour ses travaux, il reçoit en 1998 le prix Nobel de chimie (conjointement à John Pople) « pour son développement de la théorie de la fonctionnelle de la densité[2] ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Physicist Walter Kohn, UCSB Nobel Laureate, Dies at 93 », sur noozhawk.com
  2. a et b (en) « for his development of the density-functional theory » in Personnel de rédactioné, « The Nobel Prize in Chemistry 1998 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 10 juin 2010
  3. (en) Walter Kohn, 93, a Nobel-Winning Scientist par Sam Roberts dans The New York Times du 26 avril 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Autobiographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)