William Ramsay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ramsay.
William Ramsay

William Ramsay ( à Glasgow, Écosse - à High Wycombe, Angleterre) était un chimiste britannique, lauréat du prix Nobel de chimie de 1904[1]. Ses principales découvertes furent faites en chimie inorganique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pendant la période 1885-1890, il publia de nombreux articles sur les oxydes d'azote, puis il fit la découverte de l'argon, de l'hélium, du néon, du krypton et du xénon. Il fut lauréat de la Médaille Davy en 1895.

Portrait de Vanity Fair publié le 2 décembre 1908. Il montre Ramsay dans sa salle de classe qui pointe des gaz nobles sur un tableau périodique.

En 1894, Ramsay assista à une conférence de Lord Rayleigh, qui avait constaté un écart entre les masses volumiques de l'azote fait par la décomposition chimique de l'ammoniac, et de l'azote isolé de l'air après avoir enlevé les autres composantes connues (oxygène, dioxyde de carbone, vapeur d'eau). Ramsay a suggéré que cet azote atmosphérique peut contenir un autre élément. Pour le démontrer, il a passé l'azote isolé de l'air au-dessus du magnésium chaud pour le faire réagir en Mg3N2 solide. Après que cette réaction était complète, il restait encore un autre gaz qui était complètement inerte et ne pouvait pas réagir avec aucun autre élément. Ramsay nomma ce nouvel élément argon (grec : « inactif »).

Ramsay reçut le prix Nobel de chimie de 1904 « en reconnaissance des services rendus par la découverte des gaz inertes dans l'air, et la détermination de leur place dans le système périodique[1] ». Dans la même année, Lord Rayleigh reçut le prix Nobel de physique pour la découverte de l'argon.

Il est mort à High Wycombe, dans le Buckinghamshire (Angleterre).

Il était le neveu du géologue Andrew Ramsay.

Honneurs et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « in recognition of his services in the discovery of the inert gaseous elements in air, and his determination of their place in the periodic system » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Chemistry 1904 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 5 août 2010
  2. (pl) Doktorzy honoris causa, sur le site de l'université jagellonne de Cracovie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • William Ramsay (trad. Georges Charpy), Les gaz de l'atmosphère : histoire de leur découverte, Paris, C. Carré et C. Naud,‎ 1898 (lire en ligne)
  • (en) Morris William Travers, The Life of Sir William Ramsay, K.C.B., F.R.S., London, E. Arnold, 1956. (OCLC 3046947)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Biographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)