Kurt Wüthrich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wüthrich.
Kurt Wüthrich

Kurt Wüthrich ( à Aarberg en Suisse) est un chimiste suisse. Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de chimie de 2002[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Aarberg en Suisse, Wüthrich étudie la chimie, la physique et les mathématiques à l'université de Berne, avant de poursuivre un doctorat sous la direction de Silvio Fallab à l'université de Bâle, où il soutient sa thèse en 1964. Il continue après son doctorat un travail avec Fallab pendant un court moment avant de partir travailler à l'université de Californie à Berkeley) de 1965 à 1967 avec Robert E. Connick, puis aux laboratoires Bell à Murray Hill de 1967 à 1969.

Wüthrich retourne en Suisse en 1969, à Zurich, où il commence sa carrière à l'École polytechnique fédérale de Zurich, et où il devient professeur de biophysique en 1980. Il reçoit le Prix Louis-Jeantet de médecine en 1993 et est lauréat du prix de Kyoto en 1998.

Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de chimie de 2002 (l'autre moitié a été remise à Kōichi Tanaka et à John B. Fenn) « pour le développement de méthodes d'identification et d'analyses structurale de macromolécules biologiques [...] pour le développement de la spectroscopie par résonance magnétique nucléaire servant à établir la structure tridimensionnelle des macromolécules en solution[1] ».

Il est élu associé étranger à l'Académie française des sciences, le 3 avril 2000.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for the development of methods for identification and structure analyses of biological macromolecules [...] for his development of nuclear magnetic resonance spectroscopy for determining the three-dimensional structure of biological macromolecules in solution » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Chemistry 2002 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 11 juin 2010

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (en) Autobiographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)